DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2004

Extraits de la revue
Partage international

November 2004 - N° 195



Questions / Réponses


Q. [1] Qui a le plus de pouvoir : le Pentagone ou la Maison Blan-che ? [2] Existe-t-il d'autres groupes de pression plus puissants aux Etats-Unis ?

R. [1] Sans aucun doute, le Pentagone. [2] Oui, plusieurs.



Q. Souscrivez-vous à l'idée de D. Rumsfeld selon laquelle « un peu de démocratie vaut mieux que pas du tout » ? Ne pensez-vous pas que cela pourrait être vrai en ce qui concerne l'Irak ?

R. On pourrait considérer qu'« un peu de démocratie » peut servir d'exemple et par conséquent être « mieux » que pas du tout de démocratie, mais qu'est-ce que D. Rumsfeld entend par démocratie en Irak ? Les Américains ont imposé une administration fantoche dont les membres seront, je présume, candidats aux élections si jamais il peut y en avoir. D. Rumsfeld utilise aussi le fait qu'aux Etats-Unis, par exemple, moins de 40 % de l'électorat utilise en fait son droit de vote. Par conséquent, il extrapole en pensant que si seulement 40 % des Irakiens votent, ce sera la démocratie ! La différence étant, naturellement, que la démocratie signifie avoir le droit de voter ou de ne pas voter, pour un candidat de son choix. L'Irak est si divisé entre différents peuples, différentes religions, différentes aspirations et valeurs qu'une véritable démocratie émergeant du chaos actuel créé par l'invasion américaine et britannique ne peut être qu'un espoir à long terme.



Q. Le gouvernement américain actuel semble préparer de manière subtile l'opinion publique à l'éventualité d'une attaque contre la Syrie et l'Iran en faisant allusion à une menace potentielle de leur part. Dans quelle mesure une attaque américaine de la Syrie et/ou de l'Iran est-elle vraisemblable ?

R. Cela semble être effectivement le cas – cela dépend de qui gagnera l'élection présidentielle. Si, Dieu nous en préserve, le titulaire actuel gagne un second mandat, il est alors très probable que cette éventualité figure en bonne place sur l'agenda américain, dans la mesure où une certaine stabilité pourra être instaurée en Irak. L'Iran est un pays vaste et puissant sur le plan militaire, et la Syrie semble donc être une cible plus probable, avec l'avantage que contre la Syrie les Etats-Unis auraient le soutien d'Israël. L'attitude de ces deux pays est actuellement celle de tyrans qui maintiennent les autres dociles par la menace d'une attaque.



Q. Je ne suis pas quelqu'un de pessimiste, mais qu'arrivera-t-il sur la scène internationale si le président Bush reste à la Maison Blanche ?

R. Comme le dit mon Maître dans son article : l'alternative à une victoire de Kerry, de la raison et de la paix « est trop terrible pour s'y attarder ».



Q. Une bombe a tué récemment un dirigeant du Hamas, à Damas. Cet acte pourrait-il être le début d'une attaque israélo-américaine de la Syrie ?

R. Non, je ne pense pas. Israël croit désormais que, sous la protection du pouvoir américain, il peut faire tout ce qu'il juge bon contre le « terrorisme ». Mais avec le chaos qui règne actuellement en Irak, les Etats-Unis hésiteraient à attaquer la Syrie.



Q. Est-ce une coïncidence si tant d'inondations, d'ouragans, de typhons – c'est-à-dire des conditions atmosphériques extrêmement perturbées – se produisent aujourd'hui ? Pourquoi cela se produit-il maintenant ?

R. Non, ce n'est pas une coïncidence. C'est la « saison des ouragans », mais les conditions extrêmes ressenties actuellement dans le monde entier sont le résultat direct des pensées et des actions négatives de l'humanité. Les dévas qui créent les conditions climatiques répondent à notre déséquilibre et « se déchaînent ».



Q. L'Inde, le Brésil, l'Allemagne et le Japon pourraient prendre place au sein du Conseil de sécurité – pensez-vous que cela rendrait celui-ci plus représentatif ? Cela va-t-il dans le sens des réformes que vous avez préconisées dans de précédents numéros de Partage international ?

R. Bien sûr, cela élargirait la base à partir de laquelle le Conseil de sécurité s'exprime et agit et ce serait un pas dans la bonne direction. Cependant, je crois que le Conseil de sécurité a maintenant rempli sa fonction originelle de maintien de la paix, avec cinq Etats membres qui possédaient des armes nucléaires. Désormais, ouvertement ou non, selon mon Maître, vingt-quatre Etats en possèdent. Le droit de veto dont disposent encore les membres originels devrait à mon avis être aboli. La véritable Onu est l'Assemblée générale de toutes les nations.



Q. Pour certaines personnes, au sein des groupes travaillant pour Maitreya ou en dehors, l'idée qu'un Maître puisse prendre parti comme le fait votre Maître dans son dernier article (octobre 2004) et exprimer ainsi son opinion politique, est étrange et inattendue. Pourquoi votre Maître considère-t-il que c'est si important ? Et que pense Maitreya des élections américaines ?

R. Il est évident d'après l'article de ce mois-ci que la Hiérarchie considère les prochaines élections aux Etats-Unis comme un enjeu critique pour l'avenir immédiat du monde. [Voir également la « Mise au point » de Benjamin Creme dans ce numéro, page 4.]



Q. Kofi Annan a récemment parlé de « l'autorité de la loi ». [1] Pensez-vous que ceci soit significatif ? Cela rappelle beaucoup Partage international. [2] Kofi Annan répondrait-il aux idées de Maitreya ?

R. [1] Oui, tout à fait. Je ne doute pas que Kofi Annan ait ces idées depuis longtemps mais maintenant il les exprime à voix haute. [2] Oui, très certainement.



Q. Kofi Annan a eu l'idée de dire que la guerre en Irak était « illégale ». Qu'en pensez-vous ?

R. Cette déclaration est plus que bienvenue, même si elle a tardé à venir. Mieux vaut tard que jamais. 



Q. L'effondrement économique va-t-il se produire bientôt ? Par exemple avant l'élection présidentielle américaine ?

R. L'effondrement économique est déjà en train de se produire. Il s'agit d'un processus.



Q. A votre avis, comment la situation va-t-elle évoluer en Irak ? J'ai entendu dire que nous verrions les troupes américaines se retirer et rentrer aux Etats-Unis vers le mois de novembre 2004. Qu'en pensez-vous ?

R. Je pense qu'il s'agit d'une idée chimérique lancée par ceux qui entourent le président dans le but de l'aider à gagner l'élection.



Q. A votre avis, quand l'âme des Etats-Unis s'éveillera-t-elle ?

R. D'ici trois ou quatre ans.



Q. Pourquoi torturez-vous les gens avec l'espoir et l'attente que les réponses aux problèmes du monde viendront de l'extérieur ? Toute paix imposée de l'extérieur, même par Dieu, sera finalement considérée comme rien d'autre qu'une nouvelle forme de tyrannie. La véritable paix doit d'abord être implantée comme une graine dans le cœur de chaque être humain, puis nourrie et cultivée jusqu'à ce qu'elle soit finalement établie. Ce n'est qu'alors qu'elle sera capable de parvenir à maturité et de réjouir le monde avec ses fruits longtemps désirés et savourés d'avance.

R. Je suis tout à fait d'accord et c'est ce qui s'est mis en place au cours des trente et quelques dernières années.



Q. Oussama ben Laden est toujours vivant, et sans doute actif ; l'Afghanistan a été « libéré », cependant le chaos y règne toujours avec les seigneurs de la guerre qui réclament le pouvoir, les talibans qui regagnent une partie de leur influence, les droits des femmes sévèrement limités, un dirigeant fantoche mis en place par les Américains et de florissantes récoltes d'opium. Comment se fait-il que les Etats-Unis et les autres puissances étrangères n'aient pas tiré leçon de cette tragédie ?

R. Contrairement aux personnes raisonnables, les gouvernements ne tirent leçon de rien. Ils agissent toujours en fonction de ce qu'ils perçoivent comme leur propre intérêt.



Q. J'ai cru comprendre qu'au début des années 1980 la tension était en train de monter dans la faille de San Andreas, en Californie, lorsque Maitreya, par une intervention divine, a libéré cette énergie à travers le volcan connu sous le nom de Mont-Saint Helen, dans l'Etat de Washington (Etats-Unis). Maitreya a ainsi été en mesure d'éviter une catastrophe dans les villes peuplées de Californie. Récemment, le Mont-Saint-Helen a connu une recrudescence de son activité. Aujourd'hui (1er octobre 2004) il y a eu une explosion de vapeur émanant du volcan. [1] Est-ce le résultat des tensions qui règnent dans le monde en raison de la « guerre contre le terrorisme » ? [2] Maitreya est-il une fois encore en train de libérer de l'énergie à travers le volcan ? [3] Pourquoi le volcan manifeste-t-il à nouveau des signes d'activité ?

R. [1] Non. [2] Oui. [3] Il existe une énorme accumulation de pression le long de la faille de San Andreas.



Q. Saï Baba demande à ses disciples d'organiser des rencontres publiques pour faire connaître ses enseignements. C'est nouveau. Son but est-il d'aider à élever la conscience des gens afin qu'elle s'ouvre au message de Maitreya ?

R. Oui.



Q. Est-il exact de dire que Maitreya sera d'abord un porte-parole « inconnu » avant d'apparaître simultanément à tous comme vous l'avez décrit ?

R. Oui.



Q. Que pensez-vous et que pense votre Maître de l'interdiction du port de symboles religieux en France ?

R. C'est ridicule et mesquin.



Q. [1] Je me demande si vous avez vu le film Fahrenheit 9/11 ? [2] Quels en sont, à votre avis, les moments forts ? [3] Pensez-vous que ce film peut faire une différence dans la manière dont se considèrent les Américains ?

R. [1] J'ai été très impressionné par une grande partie du film qui à mon avis est très bien fait, convaincant, original, drôle et émouvant. [2] La mère américaine très patriotique qui se retourne contre le gouvernement lorsque son fils est tué en Irak, représente un symbole particulièrement puissant de l'aveuglement américain (aspect particulièrement important de la personnalité de sixième rayon des Etats-Unis). [3] Je pense que le film a un profond effet sur les Américains à l'esprit ouvert qui ont eu l'opportunité de le voir.



Q. Pourriez-vous expliquer pourquoi une part importante du travail de Maitreya nous est consacrée à nous, Américains ? Pouvons-nous réellement apporter une énorme contribution ?

R. Parce que les Etats-Unis sont un pays très vaste, très riche, très agressif et par conséquent très influent et qu'ils ont un énorme impact sur la direction prise par l'humanité. Ceci peut être pour le meilleur ou pour le pire. Le gouvernement actuel des Etats-Unis suit une ligne de conduite très destructrice qui pourrait s'avérer désastreuse pour l'ensemble du monde et qui nécessite donc un doigté particulier et une claire compréhension des motifs et des forces en jeu.



Q. Quelle est la meilleure façon de prier pour la guérison d'un être cher qui vit loin de nous ? Ma fille est atteinte d'une grave maladie qui progresse rapidement.

R. Invoquer l'aide de Maitreya à travers « l'empreinte de sa main ».



Q. Dire quotidiennement la Grande Invocation accélèrera-t-il la venue de Maitreya ?

R. Oui, ainsi que l'émergence des Maîtres qui ont prévu d'extérioriser leur travail.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR

 | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.