DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 2013

Extraits de la revue
Partage international

February 2013 - N° 293 / 294



Questions / Réponses


Q. Combien d’interviews Maitreya a-t-il données depuis les 79 annoncées dans le numéro de décembre 2012 de Partage international ?

R. Maitreya a donné cinq interviews de plus, ce qui fait un total de 84 (au 3 janvier 2013), dont 43 au Brésil.



Q. Maitreya a-t-il été invité à apparaître à la télévision dans un autre pays ces temps derniers ?

R. Non.



Q. Maitreya a-t-il dit quoi que ce soit pour dissiper les peurs suscitées par le mythe de l’apocalypse annoncée par le calendrier maya ?

R. Non.



Q. Vous avez déclaré récemment que l’âge des ténèbres du Kali Yuga était terminé. C’est une nouvelle considérable, parce qu’on avait parfois l’impression que le monde allait continuer comme « au bon vieux temps »pendant un bon moment. Pourriez-vous nous expliquer ce qui s’est passé pour que nous soyons aujourd’hui dans l’ère du Verseau ?

R. Il existe différents points de vue à ce sujet. Les Maîtres de la Hiérarchie spirituelle sont répartis en deux groupes : la Loge transhimalayenne, et la Loge du sud de l’Inde. Les Maîtres de la Loge transhimalayenne – dont Maitreya et son groupe, par exemple – croient que nous sommes arrivés au terme du Kali Yuga. Ce point de vue n’est pas celui de certains Maîtres de la Loge du sud de l’Inde, mais c’est celui de Saï Baba, de Maitreya et son groupe, ainsi que de mon Maître. Je le partage sans la moindre hésitation. Il s’agit manifestement de deux interprétations différentes des enseignements anciens.



Q. A-t-on réussi ces derniers temps à « confiner »les forces de la Matérialité – à limiter leur pouvoir d’une façon ou d’une autre ? Si tel est le cas, cela est-il en rapport avec la fin du Kali Yuga et avec l’instauration de l’ère nouvelle de l’Avatar Kalki, c’est-à-dire de Maitreya ?

R. C’est une façon de dire les choses. En fait, les Forces de Lumière sont en train de gagner la bataille dans le cœur et le mental des hommes.



Q. La rumeur court que le président syrien Assad envisage de recourir à l’arme chimique contre les forces d’opposition. [1] Ces rumeurs sont-elles fondées ? [2] Si tel était le cas, le Seigneur du monde Sanat Kumara interviendrait-il pour empêcher pareille atrocité ? Je sais que vous avez déjà déclaré qu’il interviendrait si l’humanité devait avoir recours à l’arme nucléaire.

R. [1] Oui. [2] Oui.



Q. Selon un sondage d’opinion récent effectué aux Etats-Unis, 80 % des gens pensent que le changement climatique deviendra un problème sérieux pour leur pays si rien n’est fait à ce sujet. C’est là une augmentation substantielle par rapport à un sondage similaire effectué en 2009. Le chiffre est étonnamment élevé. Diriez-vous qu’il est exact ?

R. Oui.



Q. Pour une meilleure compréhension de la crise écologique actuelle, pourriez-vous s’il vous plaît répondre aux questions suivantes : [1] La Révolution industrielle est-elle la période référence à partir de laquelle l’environnement a commencé de se détériorer, ou bien les dés ont-ils été jetés plus tard au XXe siècle comme on le croit généralement ? [2] Si le monde dispose vraiment de dix ans pour éviter cette épouvantable tragédie, comment les choses peuvent-elles se passer ? [3] Comment se fait-il qu’il ne soit pas trop tard, même si tout se passe pour le mieux ?

R. [1] Non, plus tôt, à partir du XVe siècle environ. L’augmentation de la population a entraîné une utilisation plus importante d’énergies fossiles à partir de cette période. [2] Il y a déjà des dégâts irréversibles, mais si l’humanité se réveille et prend le problème à bras le corps, des progrès seront possibles qui permettront de rétablir l’équilibre. [3] Quand les Maîtres travailleront au grand jour, leurs conseils nous aideront à mettre un terme à la destruction et à inverser le processus, mais nous devons l’initier nous-mêmes.



Q. Ne serait-il pas temps que les Etats-Unis modifient la loi sur les armes à feu ainsi que la constitution ? Ne trouvez-vous pas tout cela anachronique ?

R. Si, mais je ne suis pas responsable de la législation américaine !



Q. [1] Il y a peu de temps, dans une petite ville, un malade mental a tué vingt enfants dans une école. Il y a eu d’autres tueries de masse ces dernières années aux Etats-Unis, où l’on parle tous les jours de violence par arme à feu. Dans Les Lois de la Vie, Maitreya dit que la consommation de viande rouge exacerbe les instincts animaux chez l’homme. « Regardez les Etats-Unis, le pays le plus gros consommateur de viande au monde [...] : ses habitants sont obsédés par les armes. »La vache est l’animal le plus docile qui soit. Je ne comprends pas comment la viande d’un animal si passif peut provoquer pareille violence chez quelqu’un. Pourriez-vous nous éclairer ? [2] Je reste agnostique en ce qui concerne le retour du Christ, tout en continuant d’espérer. Le monde est si noir, froid et laid que nous avons besoin de lui. S’il est parmi nous, comment garder le moral en attendant le jour où nous le verrons à la télévision ? Puis-je vous rappeler qu’aucun d’entre nous n’est aussi proche d’un Maître que vous. [3] Sur une échelle de 1 à 10, quelles sont les chances que Maitreya soit interviewé – seul, cette fois – à la télévision américaine en 2013 ?

R. [1] Ce n’est pas la viande, mais le sang des animaux qui ralentit l’évolution de l’être humain. [2] Des changements positifs extraordinaires ont eu lieu dans le monde ces dernières années – dont beaucoup prédits par Maitreya – mais les gens les oublient ou ne voient pas leur importance. Il y a davantage d’espoir pour l’humanité aujourd’hui qu’il y en a jamais eu. Les gens ne voient et ne se rappellent les effets négatifs que parce que ces derniers ont un impact certain sur leurs vies – particulièrement sur leurs peurs – mais ils ne voient pas les améliorations qui ont lieu en même temps. [3] Pas avant le Jour de Déclaration.



Q. La citation ci-dessous, qui est tirée du livre de l’Agni Yoga Fraternité, passage 178, semble s’appliquer à la tuerie qui a eu lieu récemment aux Etats-Unis dans une école du Connecticut. Il est frappant de constater que certaines des pensées du Maître Morya sont d’actualité : cela est sans doute dû à l’universalité des causes sous-jacentes, qui ne changent guère. « Il est vrai que le nombre de personnes souffrant de troubles mentaux est monstrueux. Non seulement il faut les soigner, mais il faut également rechercher les causes de cette augmentation. Les faibles d’esprit doivent eux aussi être surveillés. La folie est contagieuse. La faiblesse d’esprit, lorsqu’elle se manifeste dès l’enfance, durera toute la vie. Les hommes reconnaissent que les conditions de vie sont insalubres ; malgré cela, tout conseil proposant une amélioration se heurtera à de l’hostilité – réaction de peur devant la possibilité de mise en cause des fondations. Il est consternant de voir que le plus précieux est vraiment en danger. Nous devons faire preuve de prudence dans tous les domaines de la vie. Quand je vous mets en garde à propos du besoin d’unité, c’est parce que je prévois la possibilité d’explosions. Quand il se produit des explosions brutales, on doit avancer comme sur une corde raide. » [1] La situation dans laquelle se trouve la société américaine n’est-elle pas propice à de telles « explosions », à des tragédies à répétition ? [2] Comment interpréter le mot « unité », dans l’emploi qui en est fait dans ce contexte ?

R. [1] Oui, absolument. [2] Dans la société américaine – comme dans bien d’autres sociétés, évidemment – il n’existe pas de fraternité fondamentale. La compétition est le fondement des structures sociales. En conséquence, il se forme des nœuds de tension qui, inévitablement, finissent tôt ou tard par exploser dans de « folles »tragédies de ce type.



Q. Un ange volant dans l’espace et le Maître Jésus lui demandant de se laisser filmer ! Nous savons bien peu de choses de la nature de la réalité ! Ce qu’il y a de particulièrement intéressant dans le numéro de décembre 2012 de Partage international, c’est que le neurochirurgien qui a eu cette expérience de mort provisoire décrit exactement ce qui est apparu sur la photographie de la Nasa : « … une volée d’êtres transparents et chatoyants en arc de cercle dans le ciel, laissant de longues traînées vaporeuses derrière eux. »[1] Notre ciel est-il rempli en permanence d’être invisibles qui volent entre les planètes ? [2] Le fait que l’ange a accepté la demande du Maître Jésus indique-t-il qu’une nouvelle phase dans nos rapports avec le monde dévique a commencé ?

R. [1] Oui. [2] Non.



Q. [1] L’ange qui est apparu volait-il vraiment vers le soleil ou semblait-il seulement voler ? [2] Les anges volent-ils vraiment (dans le sens de « font-ils usage de leurs ailes ») ou traversent-ils simplement l’espace ? [3] Dans une vidéo que l’on trouve sur YouTube, la personne qui a posté le document déclare qu’on y voit un ange accompagner un patient qui vient de mourir à l’hôpital à travers le toit de celui-ci et monter dans le ciel au-dessus du bâtiment : est-ce ce qui se passe généralement, que la vidéo en question soit un canular ou non ?

R. [1] Oui. Il volait vers le soleil. [2] Ils ne volent pas en « faisant usage de leurs ailes », ce qui n’est qu’un concept humain. Ces dévas sont des forces naturelles gigantesques – de la taille de la moitié de la Terre dans le cas présent. [3] Il s’agit là d’une explication trop physique et trop littérale, mais l’être sort vraiment du corps par le chakra du sommet de la tête.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.