DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1995

Extraits de la revue
Partage international

April 1995 - N° 80



Questions / Réponses


Q. Maitreya est-il apparu à nouveau depuis le mois dernier ?

R. L'apparition du 5 février en Turquie a eu lieu à Istanbul. Le dimanche 12 février, Maitreya est apparu, pour la seconde fois, à Helsinki en Finlande, devant environ 100 à 200 fondamentalistes chrétiens. Il a parlé pendant 15 minutes et a été photographié. Le dimanche 26 février, Maitreya est apparu devant quelque 400 chrétiens (des baptistes) à Amsterdam, aux Pays-Bas. Il a parlé pendant 18 minutes. L'assemblée « a écouté dans un silence respectueux ; sans manifester de réaction apparente, ni favorable ni défavorable ». Une source avait été énergétisée auparavant. Le dimanche 5 mars, Maitreya est apparu devant 400 à 500 catholiques en Sicile. Il a parlé pendant 18 minutes. Il s'agit de sa seconde apparition en Sicile, la première ayant eu lieu le 10 avril 1994 (une source avait été énergétisée à ce moment-là). L'assistance a écouté « en silence, avec stupéfaction ».



Q. Maitreya a-t-il arrêté la date la plus favorable à laquelle il acceptera de paraître à la télévision, suite à l'invitation d'une chaîne américaine ?

R. Non. Il s'est cependant fixé un moment très propice (bien que l'expérience m'ait montré qu'un moment propice puisse ne pas le rester). Je pense qu'il a convenu avec la chaîne de pouvoir les prévenir seulement quelques jours avant le moment de son passage. Il observe les énergies cosmiques, qui varient constamment ; à certains moments elles sont plutôt favorables à son émergence, et à d'autres, plutôt défavorables. Il observe également les réactions de l'humanité - nous devons réagir avec empressement. Il observe la situation mondiale et ce que nous faisons : sommes-nous prêts à entendre ce message extraordinaire qui constitue un défi pour l'humanité ? C'est un défi pour tout être humain : sommes-nous prêts à être de véritables êtres humains, à partager et à créer les conditions, grâce auxquelles chacun sans exception aura le droit de développer son potentiel, son potentiel spirituel dans le sens le plus profond du terme : améliorer sa vie sur les plans physique, émotionnel, mental et spirituel, c'est-à-dire vivre et manifester ce pour quoi il est venu en incarnation. La corruption des structures politiques, économiques et sociales est un frein à cette expression. Cela requiert un changement au niveau du cœur (et je pense qu'il se produit, sinon Maitreya ne serait pas parmi nous), qui recevra la stimulation de Maitreya lorsque celui-ci parlera publiquement.



Q. En 1994, vous avez prédit que la Bourse allait s'effondrer avant la fin de l'année. Comment expliquez-vous que cela ne se soit pas produit ?

R. Je ne pense pas avoir énoncé une « prédiction » aussi rigide, mais j'ai simplement exprimé mon impression personnelle. Toutefois, selon les Maîtres, et également pour ce qui concerne les Japonais, les marchés boursiers se sont déjà effondrés. Le krach boursier d'ampleur mondiale ne s'est pas encore produit, mais le marché japonais s'est bel et bien effondré. Le gouvernement japonais soutient artificiellement la Bourse en y injectant des sommes colossales, et bénéficie de l'extrême discipline et de l'obéissance des industriels japonais. Si la chute du marché au Japon (- 60 %) s'était produite aux Etats-Unis, par exemple, les industriels et les financiers se seraient jetés des fenêtres depuis longtemps. Et nous nous serions aperçus, comme les Japonais aujourd'hui, qu'un krach boursier s'est effectivement produit. Nous assistons à un processus, dont l'issue sera l'effondrement de l'ensemble des marchés boursiers.



Q. Des chanteurs pop d'aujourd'hui, des acteurs et des actrices de théâtre et de cinéma, attirent les foules du monde entier. Ils doivent donc avoir une certaine influence auprès d'un grand nombre de personnes. Dans ce cas, et compte tenu des temps actuels, peut-on présumer que certains d'entre eux sont des initiés ou des disciples avancés ?

R. Beaucoup d'entre eux approchent de la première initiation et sont, par conséquent, des aspirants au discipulat. Quelques-uns ont passé la première initiation. Par exemple, John Lennon, du fameux groupe des Beatles, était un initié de degré 1,6.



Q. Pourriez-vous indiquer ce qu'est devenu l'initié St François d'Assise ?

R. Il est maintenant un Maître de 5e degré et réside dans les Alpes italiennes.



Q. Il y a quelques années, j'ai sombré dans une dépression chronique qui s'est soldée par des électrochocs. Cela peut-il avoir eu un effet néfaste persistant sur mon équilibre spirituel et mon évolution ?

R. Non, bien qu'à mon avis, les électrochocs soient une manière très grossière et très maladroite de traiter une dépression.



Q. Quel est l'effet des prières adressées à des saints qui sont à nouveau incarnés ? Peuvent-elles être aussi efficaces que quand elles étaient adressées aux âmes des saints hors incarnation ?

R. Il n'y a pas de différence. D'autant plus que la plupart des saints du passé sont maintenant des Maîtres.



Q. On dit que la manipulation génétique peut résoudre les problèmes de la faim dans le monde en créant des espèces végétales adaptées aux différents types de sols et de climats et en retardant le processus de putréfaction. Quelques produits alimentaires de ce genre sont déjà en vente dans les supermarchés. Que pensez-vous de cette technologie ?

R. Il est indéniable que, grâce à la manipulation génétique des espèces, la qualité de l'agriculture peut être améliorée dans le monde entier, mais le problème de la faim ne peut être résolu que par le partage de la nourriture mondiale. Au niveau mondial, il existe déjà un surplus d'environ 10 % et pourtant, des millions de personnes meurent de faim.



Q. Est-il exact qu'une nouvelle étoile est apparue au-dessus de Zuwayza, près de Bethlehem, en Jordanie ? Elle a été découverte à la mi-novembre 1994, selon un journal populaire américain.

R. Voilà encore un mythe de la presse à sensation. Il n'y a rien de vrai dans cette histoire.



Q. Il semblerait donc que Maitreya soit une manifestation de Dieu plutôt qu'un être humain, dans la mesure où il a des pouvoirs que les gens normaux n'ont pas.

R. Les gens normaux ont exactement les mêmes pouvoirs mais sont encore incapables d'en faire la démonstration. Rien de ce que fait Maitreya n'est anormal ; c'est simplement l'extension de la normalité au-delà du seuil habituel de référence, qui nous semble du même coup anormal. Il exprime des pouvoirs divins qui sont encore à l'état latent en chacun de nous. Un jour nous serons capables, grâce au pouvoir de la pensée, d'aller en Australie sans subir les 26 heures de voyage ; nous penserons tout simplement que nous sommes à Sydney ou n'importe où ailleurs, et nous y serons et nous reviendrons de la même manière.



Q. Si je rencontrais Maitreya dans cette vie, le reconnaîtrais-je dans la prochaine ?

R. Je dirais que le reconnaître ou pas est fonction de votre niveau d'évolution. S'il est présent parmi nous pendant les 2 500 prochaines années en tant qu'Instructeur mondial pour toute l'humanité, dès votre prochaine vie, à partir de l'âge de trois ou quatre ans, vous prendrez conscience de sa présence. Vous pourriez le reconnaître pour l'avoir déjà rencontré dans une précédente incarnation, mais à condition de pouvoir conserver consciemment votre mémoire d'une vie à l'autre. Cela dépend de votre niveau d'évolution.



Q. Vous affirmez que les individus se réincarnent en groupes. Pouvez-vous donner une idée approximative de l'importance de ces groupes ? Je sais que cela peut varier, mais est-ce de l'ordre de 100, 1 000 ou 10 000 personnes ?

R. 1 000 personnes.



Q. Est-il important de faire sa méditation personnelle chaque jour à la même heure ?

R. Ce n'est pas indispensable, mais très bénéfique lorsque c'est possible. L'esprit et le corps répondent à la régularité du rythme qui s'établit ainsi et se préparent d'eux-même à la focalisation intérieure nécessaire à la méditation. Il est aussi plus facile de soutenir un rythme lorsqu'il est régulier.



Q. Dans l'ouvrage d'Alice Bailey : L'Etat de disciple dans le Nouvel Age, tome 2 (page 26 de l'édition anglaise), le Maître D. K. décrit une forme de méditation à pratiquer au moment de la pleine lune. Est-ce utile de faire cette méditation chaque mois ?

R. Oui.



Q. Jimmy Carter est-il guidé par l'un des Maître ?

R. « Guidé » n'est pas le mot que j'utiliserais, mais il est certainement réceptif à l'impression mentale. S'il vit suffisamment longtemps, je crois qu'il deviendra l'un des membres d'un « comité de sages » qui, dans l'avenir, fera fonction d'équipe dirigeante des Etats-Unis.



Q. En quoi les Nations unies ont-elles fait fausse route dans la crise bosniaque ? Comment la Hiérarchie la résoudrait-elle ?

R. Mon Maître a écrit un article, paru dans le numéro de juin 1993 de Partage international, que nous avons envoyé, sous forme de communiqué de presse, aux médias du monde entier1. Il demandait l’instauration d’une Organisation des Nations unies capable de « montrer les dents », avec un potentiel militaire suffisant pour faire face à des situations comme celles de la Bosnie ou du Rwanda et celles qui apparaissent dans l’ex-Union soviétique. Tant que l’Onu ne montrera pas plus de puissance, nous aurons toute une série de guerres de ce genre.

Des hommes tels que Milosevic, en Yougoslavie, et Karadjic, en Serbie, sont des aventuriers qui voient, dans la faiblesse de l’Onu et les divers déséquilibres mondiaux, l’occasion de créer des situations qui leur permettront de gagner des territoires et du pouvoir ; ce sont des hommes assoiffés de pouvoir. Ils ont profité de l’effondrement de l’Union soviétique, qui a provoqué une vague de nationalisme et une aspiration à la libre expression chez les différents peuples, pour acquérir ce ­pouvoir. Ce sont des dictateurs autoritaires, de type fasciste, qui ne sont pas réellement concernés par les aspirations nationales du peuple.

Face à de telles situations, l’unique parade est de doter l’Onu d’une armée suffisamment puissante, avec le soutien de toutes les nations, qui doivent lui fournir soldats et armements suffisants. Ces soldats n’auraient pas pour mission de faire la guerre, mais simplement d’être présents, prêts à agir, empêchant ainsi le développement de telles situations qui, autrement, continueront à se produire dans le monde entier. Nous en avons eu la preuve lorsque l’ONU a menacé de bombarder les forces serbes sur les pentes entourant Sarajevo : les Serbes se sont retirés et Sarajevo s’est transformée sur le champ en zone de « sécurité ». Cela aurait pu se répéter dans toute la Bosnie, mais les autorités, particulièrement en Grande-Bretagne, en France et en ­Allemagne, sont trop préoccupées par leurs petits problèmes poli­tiques et leur propre économie. La dernière chose qu’elles soient disposées à faire est bien de rassembler les fonds et les forces nécessaires à une réaction efficace face à l’esprit de conquête des Serbes en Bosnie.

Les Nations unies doivent avoir suffisamment de pouvoir pour agir au nom de l’humanité. Les dangers sont trop grands aujourd’hui : il suffirait que l’un de ces aventuriers se procure une bombe nucléaire, (on en trouve à bon marché en ex-Union soviétique), pour que la situation devienne extrêmement dangereuse.



Q. Alice Bailey a fondé le Lucifer Trust, qu'elle changea par la suite en Lucis Trust. Qu'entendait-elle par « Lucifer » ?

R. Lucifer est le nom d'un Grand Ange. Il ne s'agit pas d'un être prétentieux qui se serait révolté contre Dieu au Paradis, et aurait été précipité dans les régions infernales en tant que Diable. C'est là une interprétation totalement erronée. Lucifer signifie lumière et vient du latin lux, lucis, qui veut dire lumière. C'est le nom de l'Ange qui est l'âme du règne humain ; tout individu est, par conséquent, un fragment de Lucifer. Selon l'enseignement ésotérique, l'âme humaine s'est individualisée il y a 18 millions et demi d'années. Lucifer, la sur-âme, s'est diversifié lui-même, et chaque fragment s'est individualisé.

Ces âmes humaines individualisées sont descendues du plan de l'âme pour s'incarner. La « chute » d'Adam et Eve est la représentation symbolique de cet événement ; cela n'a rien à voir avec le Diable ou Lucifer en tant qu'entité du mal, mais avec la nature divine de l'humanité en tant qu'âme.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYA

BENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.