DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > année 1995

Extraits de la revue
Partage international

December 1995 - N° 88



Questions / Réponses


Q. Maitreya est-il apparu de nouveau devant des groupes ?

R. L'apparition du 1er octobre au Canada, a eu lieu à Saskatoon, dans le Saskatchewan.

Le 15 octobre, Maitreya est apparu devant un rassemblement d'environ 600 chrétiens à Liverpool, en Angleterre. L'accueil fut étonnamment ouvert. Il a parlé pendant 16 minutes. Une source avait été énergétisée dans les environs.

Le 22 octobre, Maitreya est apparu devant 300 à 400 catholiques à Buenos Aires, en Argentine. Il a parlé pendant 18 minutes. Très bon accueil. Une source avait été énergétisée dans les environs.

Le 29 octobre, Maitreya est apparu devant 300 à 400 catholiques à Lisbonne, au Portugal. Il a parlé pendant 16 minutes. L'assistance a fait preuve d'une timide ouverture. Une source avait été énergétisée auparavant dans les environs.

Le 5 novembre, Maitreya est apparu au Canada, devant un rassemblement d'environ 300 chrétiens. Il a parlé pendant 18 minutes. Une source avait été énergétisée dans les environs.





Q. Que sait le Vatican à propos du retour de Maitreya et quelle est sa réaction (ou celle du pape) face à cette information ?

R. Le Vatican est très bien informé du contenu des informations que je transmets concernant la présence de Maitreya ; des catholiques, partout dans le monde, envoient des rapports et posent de multiples questions. Il va sans dire que le Vatican éprouve de sérieuses difficultés à nier la validité de mes informations et à en limiter l'influence. Dans un ouvrage publié récemment, le pape s'efforce d'attirer l'attention sur le fait que tout Bouddha revendiqué par les bouddhistes ne doit pas être pris pour le Christ des chrétiens, ni être confondu avec lui. Ils ont encore beaucoup à apprendre, au Vatican, et ils auront un réveil difficile - tout particulièrement lorsqu'ils verront le Maître Jésus, dont deux des disciples sont des cardinaux de la Curie (le groupe qui entoure le pape et s'occupe des affaires du Vatican).



Q. Quelles sont les caractéristiques de l'ère du Verseau ?

R. La qualité dominante de l'énergie du Verseau est la synthèse. A mesure que cette énergie se manifestera plus puissamment dans nos vies, nous assisterons à un rassemblement, à une fusion et à une alliance de la pensée humaine et de la conscience, qui donnera naissance à la fraternité à l'échelle mondiale. L'établissement de relations humaines justes ne restera plus un simple idéal, mais se concrétisera véritablement. Cela sera possible si l'humanité prend conscience de son unicité et, par là, instaure la justice et la paix grâce au partage des ressources.



Q. A votre avis, sommes-nous conscients après la mort, ou le sommes-nous seulement lorsque nous sommes en incarnation ?

R. En dehors de l'incarnation, après la mort, nous avons une conscience plus élargie qu'elle ne l'a jamais été au cours de notre vie, parce qu'elle n'est plus limitée par le corps physique et le cerveau. Ce dernier meurt avec le corps. L'enveloppe éthérique, qui fait partie du corps physique, se dissipe ensuite, en général sous trois jours environ. Puis le corps astral se dissipe graduellement et finalement le corps mental. L'âme se réincarne et crée un nouveau corps à partir des atomes permanents de ces trois véhicules, physique, astral et mental. En dehors du corps, nous avons une clarté de perception, une acuité d'expérience plus vivement ressentie, plus consciente, plus intéressante et plus riche que tout ce que nous pouvons connaître ici, excepté peut-être en méditation profonde.



Q. Pourriez-vous expliquer comment concilier le droit de chacun au développement de son âme, et le fait que nous faisons partie d'un tout ?

R. Deux notions sont impliquées ici. D'une part, l'individu qui est une unité en évolution du règne humain et, d'autre part, l'humanité qui est le règne humain. Le problème est que, jusqu'à présent, les individus ne se considèrent pas eux-mêmes comme faisant partie du tout, mais comme des représentants individuels séparés, isolés, dans un monde basé sur la compétition et la satisfaction égoïste. L'altruisme de l'âme ne s'est guère manifesté à travers l'individu, excepté chez les êtres évolués, venus dans le but de servir. Seuls les unités les plus développées de l'humanité ont été capables de manifester les qualités de l'âme. Aujourd'hui, est venu le temps où l'humanité va être confrontée au malheur si nous n'y parvenons pas. Si nous ne pouvons manifester, en tant qu'un tout, la qualité altruiste de l'âme (c'est-à-dire la conscience que nous faisons tous partie d'un groupe unique), nous détruirons le monde. C'est une crise spirituelle que nous traversons, et cette crise s'est focalisée aujourd'hui dans les domaines politique et économique ; ou bien nous partagerons et nous vivrons en paix tous ensemble, ou bien nous mourrons ensemble. Maitreya est venu maintenant pour nous inciter au partage et à la prospérité ; il ne fait aucun doute, pour lui, que nous partagerons et évoluerons, manifestant ainsi les qualités innées de notre âme qui nous font tous Un.





Q. Comment est-il possible de contacter Maitreya pour obtenir une interview ?

R. C'est impossible. Il ne donne pas d'interviews de ce genre.



Q. J'ai du mal à comprendre quelle sera l'attitude de Maitreya après son émergence. Apparaîtra-t-il à la télévision et devant de vastes foules ?

R. Après le jour de Déclaration, Maitreya entamera un tour du monde, apparaissant à la télévision et devant de vaste foules dans tous les pays. Par la suite, il travaillera à travers des groupes de disciples engagés dans la vie publique, qui révéleront et interpréteront ses idées et ses conseils pour la masse des gens. De cette manière, les changements nécessaires se feront de manière démocratique, sans enfreindre le libre arbitre humain.



Q. Qui viendra d'abord, le Maître Jésus ou Maitreya ?

R. Maitreya et le Maître Jésus sont déjà dans le monde ; Maitreya à Londres et le Maître Jésus à Rome. Le Maître Jésus et les autres Maîtres (treize d'entre eux sont actuellement présents dans le monde) ne se feront connaître qu'après la Déclaration de Maitreya.



Q. L'humanité connaît-elle le nom que portait Maitreya lorsqu'il était un homme ordinaire ?

R. Non. Il a naturellement dû avoir une succession de noms au cours de ses différentes incarnations, mais cela remonte à un temps si lointain qu'ils ne nous sont pas parvenus.



Q. Pourriez-vous indiquer le nom du prophète qui se trouve actuellement à Madrid ?

R. Ce n'est pas un prophète, mais l'un des Maîtres. Son nom n'a pas encore été révélé.



Q. Maitreya apparaît à des groupes de personnes et peut apparaître à des individus isolés. S'il en est ainsi, comment pouvons-nous l'invoquer ?

R. A ma connaissance, il apparaît effectivement à des groupes, dans le monde entier (habituellement à des groupes religieux fondamentalistes, susceptibles de le rejeter), et également à des individus isolés, dont certains collaborent à mon travail. Mais c'est toujours lui qui prend l'initiative du contact. Je ne pense pas que nous puissions l'invoquer. Nous pouvons, bien sûr, prier dans ce sens.



Q. Le fait qu'un Maître soit à l'origine du phénomène des statues qui versent des larmes de sang peut-il expliquer que les tests d'ADN indiquent qu'il s'agit de sang masculin ? Le Maître concerné a-t-il tendance à reproduire son propre type de sang dans les cas signalés, le type O positif par exemple ?

R. Non.



Q. Récemment, aux Etats-Unis, un enfant que des tests avaient révélé séropositif depuis sa naissance est devenu séronégatif. Pourriez-vous expliquer comment cela peut arriver ?

R. Cela se produit assez fréquemment. C'est le résultat de la résurgence du système immunitaire de l'enfant qui réussit à vaincre le virus du sida. Pour que cela soit possible, il faut qu'il y ait à l'origine un système immunitaire puissant.



Q. Chaque fois que je suis en contact avec des malades (je visite régulièrement des malades hospitalisés et j'ai aussi parmi mes relations des personnes séniles et handicapées), il me semble que je me vide de toute mon énergie. J'ai l'impression que « mes batteries sont à plat » ; je suis fatiguée, irritable et épuisée. Je voudrais être capable de rendre service à ceux que je rencontre. Que faire ? Devrais-je essayer d'éviter les contacts avec de telles personnes ? Devrais-je me « protéger » et, dans ce cas, de quelle manière ? Cette impression de manquer d'énergie a-t-elle quelque chose à voir avec la méditation de transmission ou la méditation transcendantale que je pratique depuis des années ?

R. La personne qui pose cette question doit acquérir davantage de contrôle sur son véhicule astral. Elle est trop attachée à ses sentiments à l'égard de ceux à qui elle rend visite à l'hôpital. Une attitude plus détachée devrait être cultivée. Cette réaction n'a rien à voir avec la méditation de transmission, qui ne peut que « recharger les batteries ».



Q. Pourquoi un large pourcentage des hommes ayant dépassé 45 ans souffrent-ils d'hypertrophie de la prostate ? Est-ce principalement dû au stress ?

R. Non. Le principal facteur de développement de cette maladie est la pollution de l'eau. L'usage d'eau filtrée est donc fortement conseillé.



Q. La création du groupe d'entraide les Alcooliques Anonymes fut-elle inspirée par un Maître ?

R. Oui, par le Maître Jésus.



Q. [1] Est-il utile de suivre l'enseignement donné dans A Course in Miracles, lorsqu'on pratique la méditation de transmission, et [2] est-ce utile même si l'on n'est peut-être pas encore un initié du premier degré ?

R. [1] Oui. [2] Oui.



Q. Une pratique spirituelle quotidienne est-elle nécessaire ?

R. Cela dépend beaucoup de l'individu, et également de son niveau d'évolution. Pour la plupart des aspirants et des disciples, une forme ou une autre de méditation, et certainement une activité de service, sont habituellement nécessaires.



Q. On parle de plus en plus du changement de l'inclinaison de l'axe de la Terre, et des conséquences désastreuses que cela pourrait entraîner. Pouvez-vous éclairer quelque peu ce sujet ? Cette idée contient-elle une part de vérité ?

R. Absolument aucune.



Q. Quel document ou quel ouvrage conseilleriez-vous à quelqu'un comme moi, pour qui ces informations sont nouvelles, et qui souhaite se familiariser avec elles afin d'être à même de les transmettre de manière intelligente ?

R. Il existe des livres, un journal, une revue, un dossier sur les enseignements de la Sagesse éternelle. Si vous voulez répandre ces idées rapidement parmi un grand nombre de personnes qui, autrement, en ignoreraient tout, notre journal trimestriel, L'Emergence, est probablement le plus adapté. Nous le diffusons gratuitement dans le tiers monde, et il est disponible ici à très bon marché. Il contient des articles parus dans la revue Partage International et présente l'histoire de manière assez simple. Chaque numéro de L'Emergence, s'il était largement diffusé, permettrait à un grand nombre de personnes d'être informées de ce qui est en train de se produire dans le monde. Qu'elles y croient ou non, c'est autre chose. Mais elles seraient informées, sans doute de manière un peu superficielle, mais suffisamment pour avoir envie de s'y intéresser davantage, et peut-être de s'abonner à Partage international et d'avoir ainsi de nouvelles informations chaque mois, et aussi peut-être de se procurer un des livres. En ce qui concerne les enseignements et les idées de Maitreya, ils sont plus particulièrement présentés dans le dernier ouvrage paru, la Mission de Maitreya, tome II. Mais c'est votre propre conviction qui aura l'effet le plus marquant.






Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYA

BENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.