DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives

MARS 2000 - EXTRAITS



Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.
La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.


Sommaire (en rouge = sélection du mois)

La voix de l'avenir - par le Maître --, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

POINT DE VUE - Le revenu universel serait un choix réaliste - par Dirk Barrez

Harry Oldfield et son univers invisible - par Diana Holland

FAITS ET PREVISIONS - L'éco-crise mondiale est imminente

REFLEXIONS SUR LA BAGHAVAD GITA - Personne n'est séparé du Seigneur - d'après une conférence de swami Nirliptananda

Les racines de la pauvreté aux Etats-Unis - par Marianne Comfort

Seattle ou l'explosion du pouvoir populaire

SIGNES DES TEMPS
Figures géométriques dans les champs de céréales

NetAid : cap sur la pauvreté - interview de Mark Malloch Brown par Gill Fry

COURRIER DES LECTEURS - La pierre miraculeuse

TENDANCES - L'avidité occidentale : bombe à retardement au sein de l'économie mondiale

QUESTIONS-REPONSES - par Benjamin Creme


La voix de l'avenir

par le Maître --, à travers Benjamin Creme

Depuis le début du nouveau siècle, un changement notable s'est produit dans de nombreuses parties du monde. D'un côté, d'importantes mesures ont été prises pour soulager les souffrances des pays en voie de développement ; d'un autre, de nouvelles sources de préoccupation sont apparues en Europe centrale et orientale, renforçant les tensions politiques et sociales que connaît déjà cette région. A l'occasion du Nouvel An, la bénédiction de Maitreya s'est déversée sur tous, stimulant l'aspiration des hommes et donnant le cœur plus léger à d'innombrables chercheurs de vérité, qu'ils en aient été conscients ou non.

L'on a beaucoup écrit sur la fraternité, cet état d'unité béni auquel tous les hommes aspirent. Sous l'influence de l'énergie d'amour de Maitreya, nombreux sont ceux qui ont eu l'expérience directe de cette bénédiction.

L'emprise de la cupidité

En même temps, les " casinos " que sont devenues les places boursières de la planète poursuivent leur vertigineuse ascension vers des valeurs toujours plus élevées - et s'apprêtent à plonger la tête la première dans le chaos. Le plus étrange est que les avertissements et les conseils de prudence ne manquent pas, mais sous l'emprise de la cupidité et dans la fièvre du gain, ils ne sont guère entendus. Ainsi se créent les conditions de l'effondrement du désordre économique actuel. Ainsi les hommes préparent-ils leur propre perte.

Au cœur de la tourmente interviendra Maitreya. Les hommes se tourneront vers lui, cherchant une solution à leur dilemme. Quand tout ce qui a de la valeur aux yeux des hommes se trouve réduit à néant, l'avenir se présente sous un jour pour le moins menaçant. Quelle voie emprunter, dès lors, pour retrouver la prospérité ?

Un regard neuf

Maitreya expliquera aux hommes que la solution est simple, bien que la grande majorité d'entre eux ait jusque là des difficultés à l'accepter : le partage, bien qu'il soit encore inconnu des hommes, est pour eux la manière la plus naturelle de vivre ensemble, et avec sa mise en œuvre les principaux problèmes de l'humanité commenceront à se résoudre. Par nécessité, les hommes porteront un regard neuf sur les possibilités de redistribution et de justice qui s'offrent à eux, et ils les trouveront salutaires. De cette manière, étape par étape, les hommes transformeront les ruines d'un système qui avait pour fondations l'exploitation et la cupidité, en une création de beauté qui répondra aux besoins de tous. Ainsi en sera-t-il. Ainsi Maitreya préparera-t-il les hommes à une aventure spirituelle sans précédent, un voyage qui les transformera, avec le temps, en les dieux qu'ils sont.

La voix de Maitreya

Il ne reste que peu de temps à l'ordre ancien. Les formes du nouveau millénaire attendent avec impatience de se précipiter dans la matière et de révéler aux hommes la beauté à venir. Sciemment ou non, les hommes lèvent les yeux, ils commencent à percevoir une lumière nouvelle et, bientôt, ils entendront une nouvelle voix. Cette voix est celle de l'avenir, c'est la voix de Maitreya.


Conférences de Benjamin Creme


Les Fêtes de printemps

De nombreux groupes de transmission célébreront les trois fêtes de printemps en organisant des Transmissions de douze ou vingt-quatre heures. Au moment des pleines lunes du printemps, les énergies spirituelles sont au summum de leur puissance, en raison de l'alignement Terre-Lune-Soleil et du pouvoir de ces anciennes fêtes, ce qui fournit une opportunité unique pour le service spirituel.

A Londres, cette année, les méditations de transmission se dérouleront les jours suivants (de 20 h à 20 h) : Pâques (Bélier) : les vendredi 21 et samedi 22 avril ; Wesak (Taureau) : les vendredi 19 avril et samedi 20 mai ; Fête du Christ (Gémeaux) : les vendredi 16 et samedi 17 juin.

Maitreya donnera une bénédiction à 15 h, heure de l'endroit où vous vous trouvez, les dimanches 23 avril, 21 mai et 18 juin


FAITS ET PREVISIONS

L'éco-crise mondiale est imminente

" L'environnement deviendra la question prioritaire dans le monde entier. " [Un collaborateur de Maitreya, Partage international, juin 1989]

Retarder l'action en vue de résoudre les problèmes écologiques mondiaux ne constitue plus une option, et le temps presse de plus en plus pour une transition rationnelle, bien planifiée, vers un système durable. C'est ce que déclare le rapport du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), GEO 2000, récemment publié.

La constatation de ce rapport est que : " La pauvreté de la plupart des habitants de la planète et la consommation excessive du plus petit nombre sont les deux causes essentielles de la dégradation de l'environnement. La situation est insoutenable et retarder l'action ne constitue plus une option. "

Le rapport cite le réchauffement planétaire et la pénurie d'eau comme étant les deux problèmes les plus préoccupants du nouveau millénaire. D'autres problèmes majeurs sont la pollution atmosphérique dans les zones urbaines, la désertification et la déforestation à l'échelle nationale et régionale, la surexploitation des forêts tropicales et des pêcheries maritimes, et la rapide diminution des espèces végétales et animales. Le directeur exécutif du PNUE, Klaus Toepfer, estime très encourageant l'intérêt public grandissant envers l'environnement : " Le PNUE salue l'intérêt public grandissant envers l'environnement. Jusqu'à présent, rares étaient les gens qui s'occupaient des problèmes écologiques menaçant la planète, ou qui en avaient pris conscience. Actuellement, des mouvements populaires dans de nombreux pays forcent les autorités à effectuer des changements. "

[Source : Environement News Service]

Abdallah, le roi mendiant

" Le rôle des monarchies va se modifier dans le monde entier. Elles vont être dorénavant réellement actives, et de manière positive. " [PI, décembre 1988.]

Abdallah II, le jeune roi de Jordanie, déguisé en mendiant, est allé constater personnellement la manière dont fonctionnent les services publics et dont sont traités les pauvres dans son pays. Il s'est rendu à l'hôpital de Zarqa au nord d'Amman, et s'est joint aux centaines de patients assis dans la salle d'attente. Il a pu voir combien les gens doivent attendre avant d'être reçus par un médecin, entendre les doléances des patients et constater le manque de moyens de l'hôpital et les mauvaises conditions d'hygiène. Il a déclaré qu'il avait pu ainsi se rendre compte des améliorations à apporter dans les services sociaux. Les résultats de ses investigations ont été publiés dans la presse jordanienne.

Ce n'est pas la première fois qu'Abdallah voyage incognito dans son pays.

[Source : El País, Espagne.]

L'Allemagne prévoit l'annulation de la dette

" La dette sera annulée. Il n'y a pas d'autre possibilité. " [Un collaborateur de Maitreya, P I, mai 1989]

Le gouvernement allemand s'est engagé à annuler à cent pour cent les dettes bilatérales des trente pays les plus pauvres du monde. " Nous envisageons d'annuler environ neuf milliards de marks de créances ", a déclaré Heidemarie Wieczorek-Zeul, ministre du Développement. Ce montant inclut les prêts commerciaux en cours. De plus, l'Allemagne soutiendra l'initiative d'annulation de la dette prise par les quinze pays de l'Union européenne, et y participera pour un montant d'environ 360 millions d'euros, a affirmé Mme Wieczorek-Zeul.

Les pays susceptibles de bénéficier de l'annulation de la dette font partie du Groupement des pays pauvres lourdement endettés, dont le rééchelonnement et l'annulation des dettes est organisé par le FMI et la Banque mondiale.

Quarante-et-un des pays les plus pauvres du monde relèvent de ce groupement, mais ils doivent prouver leur capacité à respecter certaines conditions rigoureuses avant de pouvoir bénéficier d'une annulation de leur dette, notamment s'engager à participer efficacement à la réduction de la pauvreté, affirme Mme Wieczorek-Zeul : " Nous voulons nous assurer que de larges couches de la population des pays en voie de développement profiteront réellement de l'annulation de la dette, en se voyant offrir de meilleures chances d'accès à l'éducation, à des soins de santé améliorés et à des conseils appropriés en matière de planning familial ".

L'engagement de la Grande-Bretagne, du Canada, de la France et des Etats-Unis, d'annuler à cent pour cent les dettes des pays les plus pauvres a poussé le Japon à faire de même.

[Source : Guardian Weekly, G.-B.]


SIGNES DES TEMPS

Figures géométriques dans les champs de céréales

" Pour moi, il est clair que beaucoup de ces formations géométriques dans les champs de céréales ne sont pas l'œuvre de la main de l'homme. Et ceci vaut aussi pour la formation que nous avons découverte ce matin dans notre propre champ. Elle a été faite au cours de la nuit. Hier, il n'y avait encore rien. " Polly et Tim Carson sont agriculteurs dans le comté de Wiltshire en Angleterre. Chaque année depuis 1990, une ou plusieurs formations géométriques apparaissent dans leurs champs.

Les sceptiques prétendent que certains agriculteurs tracent eux-mêmes ces formations, mais Polly s'insurge : " Mon mari n'aplatirait pas ses propres champs. Il y a déjà eu des faux dans notre région, mais ils sont aisément reconnaissables. Nous ne serions pas capables de créer des formes aussi parfaites ", argumente-t-elle.

Pour les habitants de la région, ces pictogrammes dans les champs de céréales sont un mystère. Tout comme le fait que les tiges plient sans se casser, bien que ceci soit impossible d'un point de vue biologique. " Les agriculteurs n'ont pas le temps de tracer de telles figures. Ceux qui ne croient pas à une origine surnaturelle ont simplement l'esprit étroit ", conclut Janett Parr, une habitante de Alton Barnes, le village voisin.

[Source : Neue Mittelland Zeitung, Suisse]

Un messager d'Allah âgé de 5 ans

Nombreux sont les musulmans qui considèrent que Sharifou, un jeune Tanzanien âgé de cinq ans, est un " messager de Dieu ". Né dans une famille catholique, il aurait prononcé " Allahou Akbar " (Allah est grand) à l'âge de quatre mois. A trois ans, Sharifou récitait chaque nuit 3 000 fois la sourate Ikhiass.

Les foules sont fascinées par ce petit garçon qui parle, outre le swahili, sa langue natale, l'anglais, l'arabe et le français. A Dakar, au Sénégal, quinze mille personnes sont venues l'écouter prier et réciter le Coran, lors de sa première apparition publique. En mai 1999, plus de soixante mille dévots ont assisté à la prière hebdomadaire à la Grande Mosquée en sa présence. Sharifou a déjà été invité à se rendre dans plusieurs pays islamiques tels que la Lybie, le Kenya, la Côte d'Ivoire, et le Bénin, déclenchant parfois une " hystérie de masse ", ainsi qu'un journaliste sénégalais décrit la réaction enthousiaste de la foule envers l'enfant.

[Source : Le Matin, Suisse]

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que cet enfant est un initié de haut rang.]

Les ovnis sous la coupe des scientifiques

En France, le Cnes (Centre national des études spatiales) considère la question d'une intelligence extra-terrestre comme un sujet digne d'étude scientifique. L'un de ses organismes affiliés, le Sepra, réalise des recherches sur les ovnis depuis plus de vingt ans. Le Cometa, comité spécial créé il y a trois ans, a été chargé de rédiger un rapport scientifique qui servirait de base à l'examen dépassionné du phénomène. Pour le professeur André Lebeau, ancien président du Cnes, il s'agit de " dépouiller le phénomène ovni de sa gangue irrationnelle ". Le Cometa est notamment composé d'ingénieurs civils et militaires, et d'officiers supérieurs de l'armée. Le rapport a été transmis à la fois au président de la république et au premier ministre français.

En collaboration avec l'Armée de l'air, les recherches se sont appuyées sur plus de 3 000 procès verbaux établis par la Gendarmerie. Des accords de coopération ont été passés avec des laboratoires privés et publics, choisis en fonction de leurs compétences dans certains domaines comme la foudre, les météores, les perturbations électriques, le traitement d'imagerie spatiale, ainsi que les données sociologiques en rapport avec les témoignages d'ovnis.

La Défense nationale a déployé un système appelé Orion, dans le but de surveiller le ciel, et particulièrement les mouvements des satellites. Ces moyens incluent un radar d'observation et un système de veille optique permettant de détecter et de déterminer la trajectoire des débris dans l'espace. Les scientifiques ont établi une procédure afin d'analyser quatre types d'information en rapport avec les témoins, les témoignages, les rapports météorologiques et scientifiques, les facteurs de l'environnement psychosociologiques tels que les croyances, et l'influence des médias.

Chaque cas a fait l'objet d'une étude, portant parfois sur une durée de deux ans. Dans 4 à 5 % des cas, une explication scientifique n'a pu être trouvée. Ils ont été classés comme phénomènes non identifiables. Les analyses ont révélé une distribution précise de leurs caractéristiques physiques : vitesse, accélération, silence, forme et impacts sur l'environnement. Il est intéressant de noter que des résultats similaires ont été obtenus par une étude menée en Russie.

Des années d'investigation démontrent sans équivoque l'existence de ce que les scientifiques nomment des " phénomènes physiques à occurrence variable, qui ne peuvent être assimilés à des phénomènes naturels ou artificiels connus ", et concluent que ces phénomènes observés sont réels. Les objets ont souvent la forme d'un disque, dont la dimension est comparable à celle de nos avions. La vitesse ascensionnelle phénoménale, la manœuvrabilité, de même que les manœuvres délibérées pour s'échapper lorsque les disques sont détectés, laissent supposer que ces disques capables de performances exceptionnelles sont pilotés par télécommande. La plupart des témoins ont décrit des objets à surface métallique, de forme circulaire ou elliptique, dotés d'une partie supérieure en forme de dôme, volant sans bruit.

Le Cometa explore également diverses hypothèses sur le comportement des extraterrestres : les contacts potentiels qu'ils peuvent avoir avec certains pays ; leurs motivations ; le risque lié à leur suprématie technologique ; l'éventuelle menace qu'ils pourraient constituer pour le monde.

Pour l'avenir, le Sepra propose plusieurs recommandations : disposer de méthodes plus élaborées pour la détection des témoignages ; former et éduquer les personnels de l'aviation civile et militaire ; développer la coopération entre les pays européens. Le Sepra s'inquiète du secret qui entoure les investigations sur les ovnis aux Etats-Unis et déplore les campagnes de désinformation qui y sont menées. L'organisme souhaite une plus grande collaboration de la part des Etats-Unis qui disposeraient de connaissances et d'expériences vastes sur le sujet.

[Source : VSD, France]

Voici deux récits parus dans le Weekly World News :

Le temps est venu de chasser la haine de vos cœurs

Josip Hoxha, ancien lieutenant de l'armée serbe, a raconté ce qui suit : " En tant qu'officier de l'armée yougoslave combattant au Kosovo et obéissant aux ordres de Slobodan Milosevic, j'ai tué de nombreuses personnes. Mais désormais je ne lèverai plus jamais mon fusil car Jésus est venu me parler et il m'a convaincu de vivre en paix pendant le reste de mes jours[...].

Lorsque le Christ m'est apparu, je m'apprêtais à donner à mes hommes l'ordre de tuer toute une famille de paysans, trois Albanais, leurs femmes et quatre enfants, suivant les instructions reçues par nos troupes. Je me souviens que mes hommes et moi-même avions rassemblé toute la famille dans un endroit boisé où une fosse avait été creusée. Mes hommes avaient ordonné aux paysans de s'aligner auprès de la fosse et les femmes ainsi que les enfants pleuraient en demandant qu'on leur laisse la vie sauve.

Soudain, un jeune homme, que je n'avais pas remarqué dans le groupe auparavant, s'avança au milieu des femmes en pleurs. Il était bizarrement vêtu et son attitude était calme et dépourvue de haine. Il marcha droit vers moi, en dépit des efforts faits par mes hommes pour le retenir. J'aurai dû lui ordonner de s'arrêter, mais quelque chose me poussait à l'écouter. Je voulais savoir ce qu'il avait à dire.

Cet homme merveilleux resta un long moment devant moi et il me demanda pourquoi je voulais massacrer ces personnes innocentes rassemblées dans les bois. Lorsque j'entendis sa voix, je réalisai presque aussitôt que je me trouvais en présence de Jésus.

Alors qu'il parlait, je fus rempli de honte et de remords. Je tombai à genoux et commençai à pleurer et les autres autour de moi firent de même. Le Christ avait un regard extraordinaire, rempli de chaleur et de compassion, mais étrangement triste. Nous ne doutâmes pas un instant de son identité. Il dit : " Le temps est venu de chasser la haine de vos cœurs car, je vous le dis, le jour du Jugement est proche. "

Je priai Jésus de nous accorder son pardon et il nous regarda, mes hommes et moi, en disant : " Allez et ne péchez plus. " Et nous sûmes alors que nous devions faire ce qu'il nous avait demandé. Nous devions nous détourner de la guerre, cesser de tuer nos semblables et consacrer notre vie à répandre son message d'amour et de rédemption.

Après cela, Jésus disparut soudain. J'ordonnai à mes hommes de décharger leurs fusils et nous tournâmes le dos à la famille de paysans qui put ainsi s'échapper. Puis chacun de nous rejoignit les réfugiés et nous traversâmes avec eux la frontière macédonienne, où nous déposâmes nos armes et renonçâmes à la guerre.

Aujourd'hui, je m'occupe des enfants abandonnés dans le camp de réfugiés et je dis à tous ceux que je rencontre que Jésus-Christ m'est apparu et m'a parlé, qu'il est vivant et de retour sur Terre. "

Ma terrible dépendance à la drogue disparut miraculeusement

Voici maintenant l'histoire de Victor Reblane, de Colombus, dans l'Ohio : " Avant de rencontrer Jésus, j'avais vraiment touché le fond. J'en étais aux drogues dures depuis près de trois ans et j'avais de très mauvaises fréquentations. J'avais perdu mon travail et n'avais jamais un dollar en poche. Même mes dealers n'étaient plus mes amis. J'avais sans cesse besoin d'argent et la façon la plus rapide de m'en procurer était d'en voler dans l'église voisine dont mon frère est le prêtre. Un soir, tard dans la nuit, je me trouvais sur le parking de l'église avec la ferme intention de casser une vitre, puis de grimper et de pénétrer à l'intérieur de l'église pour prendre de l'argent. Mais alors que je m'approchais de la porte, un homme barbu habillé en prêtre apparut devant moi. Je sus immédiatement que c'était Jésus.

Il me dit d'aller en paix, de croire en lui, et que tout irait pour le mieux. Je parlai avec lui pendant un moment, puis il s'éloigna. Mais après cette brève rencontre, je me senti inondé d'une joie et d'une exaltation que je n'avais jamais connues auparavant. Ma terrible dépendance à l'égard de la drogue disparut miraculeusement ; ce fut l'expérience d'une totale liberté.

Le lendemain, mon ancien patron me téléphona et me proposa de reprendre mon emploi. J'acceptai son offre, puis peu de temps après je partis pour une mission de trois mois en Asie. "

[Source : Weekly World News, Etats-Unis]

Des dauphins divins ?

Alors que le cas d'Elian Gonzales, âgé de six ans, se transformait en affrontement politique, une information étonnante dans l'aventure du jeune Cubain a échappé à l'attention de la plupart des médias. Elian, dont la mère a trouvé la mort avec douze autres personnes en essayant de rejoindre les Etats-Unis en bateau, a la chance d'être en vie. Alors que les gouvernements et la famille, tant à Cuba qu'aux Etats-Unis, manifestent, se querellent et plaident en faveur de leurs points de vue respectifs, le fait que le petit garçon ait eu la chance de survivre a été quelque peu oublié. Deux pêcheurs l'ont trouvé accroché à une chambre à air dans le détroit de Floride, endroit notoirement connu pour être infesté de requins. Elian était resté dans l'eau pendant deux jours ; lorsque les pêcheurs l'ont trouvé il était épuisé mais il a affirmé qu'il avait été protégé par un groupe de dauphins.

[Source : Parool, Pays-Bas.]

[Le Maître de Benjamin Creme a déclaré qu'Elian avait en fait été protégé par le Maître Jésus.]


QUESTIONS - REPONSES

Q. Maitreya est-il apparu à nouveau devant des groupes ?

R. Le 30 janvier, Maitreya est apparu en Australie, devant un groupe de 150 chrétiens. Il a parlé durant 17 minutes. Une source avait été énergétisée dans les environs auparavant.

La ville où Maitreya est apparu sur l'île de Zanzibar, le 5 décembre, est Zanzibar.

Q. Comment saurons-nous quand allumer la télévision le jour de Déclaration ?

R. Vous serez avertis par les médias. Dans les différents pays, les médias feront savoir qu'ils ont invité Maitreya à venir s'exprimer devant le monde entier. Vous reconnaîtrez l'homme, que vous aurez déjà vu, et il s'adressera simultanément au monde entier. Les réseaux de télévision seront reliés entre eux par satellite, des satellites qui sont en fait là pour cet événement, et pas pour que nous puissions assister à la Coupe du monde, si passionnante qu'elle puisse être. Cette liaison par satellite existe afin que pour la première fois dans l'histoire humaine l'Instructeur mondial puisse venir s'adresser à l'humanité toute entière.

Q. M. Creme essaie-t-il de provoquer un krach boursier ? A mon avis, cela ne ferait que provoquer des difficultés et de la souffrance. Pourquoi les idées de partage ne pourraient-elles pas être implantées sur la base du système actuel ? Est-il nécessaire de tout détruire et de créer le chaos ?

R. Non. Je ne suis pas en mesure d'influencer les cours de la Bourse, sans parler de provoquer un krach. Ce dernier causera bien sûr une certaine souffrance, mais sans commune mesure avec celle qui est infligée aujourd'hui à des millions de pauvres dans le monde entier à cause du système actuel, injuste et destructeur, dont les " casinos boursiers " (comme les appelle Maitreya) sont le symbole et la cause partielle. La mise en place du partage ne pourra se faire tant que ce système qui sème la discorde ne s'effondrera pas. Cet effondrement ne créera pas le chaos que beaucoup redoutent. Il ouvrira au contraire la voie à une forme de vie nouvelle et plus saine.

Q. Les miracles qui se manifestent de plus en plus sur la planète sous la forme de statues de la Vierge versant des larmes ont tendance à conduire les personnes concernées par ces miracles à vouer un culte à la Vierge Marie. N'est-ce pas contraire à la volonté de Dieu (on ne devrait pas vouer un culte à des dieux inférieurs) ? Il semblerait que cela ramène au paganisme plutôt que de conduire à la glorification du Père. Cela m'intrigue. J'aimerais avoir quelques éclaircissements à ce sujet.

R. Les Maîtres créent précisément ces miracles dans le but de renforcer les liens entre l'humanité et les " représentants de Dieu " qu'elle s'est choisie, la Vierge, Jésus, etc.
Il viendra un temps où le culte dévotionnel d'aujourd'hui laissera la place à une expérience consciente et à une invocation du Divin.

Q. Serait-il exact de dire que la Hiérarchie spirituelle rencontre beaucoup de succès auprès d'hommes politiques nouveaux, comme M. Chavez au Venezuela ?

R. L'arrivée de nouveaux hommes politiques au Venezuela n'a rien à voir avec la Hiérarchie mais avec la volonté du peuple de ce pays.

Q. Il semblerait que le climat et l'activité sismique et volcanique soient plus instables qu'au cours des décennies précédentes. Pourriez-vous nous donner quelques explications ? [1] Les catastrophes naturelles (inondations, tremblements de terre, etc,) vont-elles empirer ? Cela a-t-il quelque chose à voir avec la période de transition entre une ère et une autre ? Les images des inondations et des tremblements de terre à la télévision font parfois penser à des scènes " bibliques ". [2] Je sais que M. Creme dit que l'humanité est souvent responsable. Dans ce cas que devrait-elle faire ?

R. [1] Il existe un certain nombre de raisons expliquant les conditions climatiques instables que nous connaissons actuellement, notamment les formes pensées et les actions destructrices émanant de l'humanité elle-même. Elles perturbent l'équilibre des élémentaux (les dévas inférieurs) dont le travail est de contrôler le climat. Des énergies nouvelles et puissantes font sentir leur action bénéfique, mais il leur faut du temps pour parvenir jusqu'au plan physique. [2] Ces catastrophes " naturelles ", dont l'homme est souvent la cause directe ou indirecte, cesseront finalement lorsque les élémentaux retrouveront leur équilibre, parce que nous aurons retrouvé le nôtre en instaurant davantage de " relations justes " inspirées par Maitreya.

Q. Kofi Annan, secrétaire général des Nations unies, n'est-il autre que Maitreya ?

R. Non. Pas du tout.

Q. Certains des groupes religieux auxquels Maitreya est apparu ont-ils fait part de leur expérience à des médias régionaux ou nationaux ?

R. Quelques comptes rendus sont parvenus à des médias régionaux aux Etats-Unis il y a un certain nombre d'années, mais pas récemment à ma connaissance.

Q. [1] Maitreya est-il connu personnellement par la personne qui l'interviewera pour la première fois sur une chaîne nationale américaine ? [2] Cette personne croit-elle que Maitreya est l'Instructeur mondial ? [3] Accueille-t-elle votre information avec une certaine sympathie même si elle ne croit pas totalement à l'histoire ?

R. [1] Non. [2] Probablement pas. [3] Je l'ignore.

Q. Après cette première interview, des diplomates, des personnalités importantes, des hommes politiques et des journalistes seront-ils encouragés à venir témoigner des contacts qu'ils ont pu avoir avec Maitreya et affirmer leurs convictions quant à son identité ?

R. Je pense que oui. Bien sûr, plusieurs interviews et des réactions positives de la part des médias seront nécessaires pour inciter des individus de ce niveau à manifester leur opinion à cet égard. On a pu constater jusqu'à présent un terrible manque de courage.



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE

| AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.