DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives

MAI 2000 - EXTRAITS



Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.
La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.


Sommaire (en rouge = sélection du mois)

La fin du chaos - par le Maître --

Point de vue- Afrique : éradiquer la pauvreté pour mettre fin à la guerre – par K. Y. Amoako

Viabilité de la planète Terre - interview de l’écologiste Jim Bell - par Cher Gilmore

Faits et prévisions - La bulle financière va nécessairement éclater

L’eau curative de Nordenau - par Paul Zwaga

Des estomacs vides dans un monde d’abondance - par Peter Rosset

Signes des temps

Repenser le projet de l’université - par Phyllis Power

Les priorités de maitreya

La fête de Wesak - un voyage au centre du l’univers - par Josephine Harisson

Courrier des lecteurs

Tendances

Questions-Réponses - par Benjamin Creme


La fin du chaos

par le Maître --, à travers Benjamin Creme

Lorsqu’on regarde le monde avec la clarté de vision et le discernement de la connaissance, se révèle une perspective totalement différente de celle de la plupart des observateurs. Pour la grande majorité d’entre eux, nous vivons dans un monde à l’état de chaos, caractérisé par la guerre, la pestilence et les désastres naturels. Par millions, les hommes y vivent dans la terreur.

A n’en pas douter, la planète connaît aujourd’hui toutes sortes de catastrophes, et les souffrances qui en résultent sont aussi nombreuses que cruelles. Mais, derrière l’effroi et la désolation, l’on sent grandir l’espoir que les choses iront en s’améliorant, cette période n’étant que transitoire et ne pouvant se prolonger indéfiniment. Ainsi en est-il dans de nombreuses régions du monde où les troubles sont les plus graves, et les épreuves qui affectent la population les plus pénibles à endurer.

Un lourd sommeil

En arrière-plan de tout cela, derrière cette destruction aussi cruelle qu’insensée, ce monde émerge d’un sommeil sombre et chargé de rêves, et son réveil se révèle difficile et traumatique à l’extrême. Plus que jamais, de nouvelles et puissantes énergies poussent l’humanité à l’action et, comme toujours en pareille situation, ses premières réactions sont mitigées : chaotiques et destructives au début, avant qu’un nouveau rythme plus élevé ne s’impose graduellement à l’ensemble.

Nous qui considérons la vie par-delà ses formes extérieures et les événements qui la composent, nous savons avec certitude que cette période difficile touche pratiquement à sa fin, que la stabilité et le calme auxquels tant d’hommes aspirent sont presque à portée de main, et que l’humanité s’éveille, revigorée et rafraîchie, de sa longue et sombre nuit.

Ainsi le monde est-il prêt, maintenant, pour la réapparition du Christ. Ainsi les hommes sont-ils prêts, maintenant, pour ce qu’il a à leur offrir.

Quand il est venu auparavant, par l’entremise de son disciple Jésus, les hommes n’étaient pas préparés à répondre à son enseignement. Aujourd’hui, après des siècles de souffrance, d’éducation et d’expérience, ils sont prêts à comprendre ses préceptes, et à agir en conséquence. C’est en tant que Précepteur et Educateur qu’il vient ; c’est comme Instructeur, et non comme sauveur, qu’il accomplit sa mission.

Le théâtre du monde

Bientôt, celui que le monde attend émergera et se présentera aux yeux de tous. Bientôt, les hommes entreront en dialogue avec leur Soi supérieur, et feront le choix de la vie ou de la mort. Telle est la scène qui se joue maintenant dans le théâtre du monde.

Si peu que le sachent les hommes, la fin est connue depuis le commencement, et ils peuvent avoir la complète assurance du triomphe final de la raison et de la vérité. Maitreya prendra pour signal l’effondrement des marchés boursiers, ces salles de jeu au service de la cupidité. Dès lors il entrera ouvertement dans l’arène du monde, et présentera ses arguments en faveur de la justice et de la liberté, du partage et du bon sens.

Il appartient maintenant aux hommes de faire le point sur eux-mêmes, sur leurs priorités, leurs aspirations et leurs valeurs ; car de leur décision prochaine dépend l’avenir du monde, le bien-être de l’humanité et le rôle qui les attend dans le Plan de Dieu.

Nous qui vous observons en tant que Frères aînés, c’est avec joie et confiance que nous attendons votre juste décision, et votre gloire future.


Tournée de Benjamin Creme en Espagne

La septième tournée de conférences de Benjamin Creme en Espagne, en mars dernier, a connu, comme à l’accoutumée, un réel succès. Les conférences de Barcelone et de Madrid ont attiré un public de 400 personnes. Les séances de méditation de transmission ont réuni environ 150 participants. Plus de 85 % du public entendait parler de Maitreya pour la première fois et l’intérêt suscité fut sincère et enthousiaste. Il y eut une forte demande de documentation en espagnol.

Comme lors des années précédentes, le succès est dû dans une large mesure au travail intensif de préparation des groupes locaux.

Les médias ont manifesté un grand intérêt. Certains programmes de radio ont fait connaître la venue de Benjamin Creme, et trois radios locales ont interviewé des collaborateurs bénévoles auparavant. Un programme de deux heures consacré à l’Emergence a été diffusé par deux radios. Tout cela a contribué à la création d’un climat d’attente dans le public.

Benjamin Creme a été interviewé dans deux émissions de radio (une chaîne nationale et une régionale), touchant un million d’auditeurs : Espacio en Blanco, sur Radio M80 et La Nit, sur Radio Hospitalet. Il fut également interviewé pour le journal d’informations d’une chaîne de télévision régionale, TV Tortosa. Le calendrier de ses conférences a figuré dans la rubrique " agenda " d’une importante émission télévisée de l’après-midi Sabor a Ti, sur la chaîne nationale Antena 3. Il y a eu également une interview pour un magazine new age, Athanor.


Conférences de Benjamin Creme


FAITS ET PREVISIONS

Time magazine brandit le spectre d’un krach boursier

Dans Time magazine, Frank Pellegrini dresse un tableau sinistre de l’instabilité et de la volatilité de la situation financière mondiale. Son article ne laisse rien échapper : l’absence de tout contrôle sur les manipulations des cours exercées via Internet ; la capacité du système actuel non seulement de faire et défaire d’énormes multinationales mais également de détruire des pays entiers. Il examine le destin de différents pays et déclare : " Il y a seulement une décennie, le Japon était invincible. […] Ce qui est arrivé depuis au Japon pourrait-il arriver à un Etat puissant comme les Etats-Unis, sorti depuis 15 ans seulement de sa propre décennie de déclin ? Pourquoi pas ? Après la Grande Dépression, qui ébranla le monde entier, nous pensions en avoir tiré les leçons. "  Mais, il affirme que les mœurs, le copinage, les cercles vicieux sont toujours les mêmes, et il ajoute : " Personne n’est à l’abri, et maintenant nous nous attendons à ce que tout cela se reproduise. Mais nous ignorons où cela commencera cette fois. 

[Source : Time magazine, Etats-Unis.]

Davantage de terre pour les Palestiniens

" Contre toute attente, l’armée israélienne se retirera de la rive occidentale du Jourdain et de la bande de Gaza, et retournera dans sa patrie qu’elle sera prête à défendre. Lorsque ce retrait s’opérera, les politiciens bellicistes seront paralysés. La volonté du peuple d’Israël protégera et défendra Israël. " [Partage international, juin 1989]

En mars 2000, Israël a accepté de se retirer de 6,1 % de la Cisjordanie, donnant ainsi aux Palestiniens le contrôle total ou partiel de 40 % du territoire. Les régions cédées incluent des villages et des villes autour de Ramallah, Bethléem et Hébron, déjà sous contrôle palestinien. Les zones situées en bordure de Jérusalem Est réclamées par les Palestiniens ne leur ont pas été accordées pour le moment, mais un compromis a donné aux Palestiniens des villages proches de Jérusalem, mais situés un peu à l’écart de la frontière. Ce retrait fait partie d’une série de transferts de territoires acceptés lors des accords de paix provisoires. Un transfert de terres supplémentaire est prévu pour juin 2000. Les négociations se poursuivent en vue d’un accord final devant régler des problèmes tels que le statut de Jérusalem, les frontières, le statut des réfugiés palestiniens, et les implantations juives.

Dans une décision qui fait date, les droits des citoyens arabes d’Israël furent confirmés lorsque la Cour suprême rejeta une politique qui accordait l’exclusivité aux juifs en matière d’implantation en Israël, en accordant à un couple arabe israélien l’autorisation d’acheter de la terre dans une implantation coopérative juive au nord d’Israël.

[Source : New York Times, Associated Press, Etats-Unis.]

Annulation de la dette russe

" La dette sera annulée. Il n’y a pas d’autre possibilité. Cette dette ne peut être recouvrée d’aucune façon. D’après Maitreya, ce n’est pas en infligeant un fardeau supplémentaire aux contribuables des nations créditrices que l’on trouvera une solution à ce dilemme. Par contre, les fonds qui ont, jusqu’à présent, été consacrés à la Défense, permettront de résoudre ce problème. " [PI, mai 1989]

La Russie et le Club de Londres (une coopérative regroupant un millier de banques ayant prêté de l’argent à des pays débiteurs) sont parvenus à un accord, et ce, beaucoup plus rapidement que ne l’escomptaient les commentateurs les plus optimistes, en vue de réduire les dettes russes qui s’élèvent à plus de 10 milliards de dollars. La Russie ayant pris en charge les dettes de l’ex-Union soviétique, sa dette avait atteint 31,8 milliards de dollars, somme qu’elle n’est plus en mesure de rembourser depuis la crise financière d’août 1998. Moscou avait alors engagé des négociations avec le Club de Londres, qui ont abouti à une impasse en décembre 1999, faute d’accord sur l’étendue de l’annulation. La Russie avait demandé une réduction de 40 % de ses dettes, alors que le Club de Londres avait fixé un seuil de 35 %. En fin de compte, le Club de Londres a accepté de procéder à une réduction de 35,6 % de la dette de la Russie.

Selon des experts financiers, cet accord fournira à la Russie une nouvelle chance de réintégrer le marché international des capitaux. Ce nouvel accord permettra aussi de redémarrer une ronde de négociation identique avec le Club de Paris, qui comprend tous les pays créanciers impliqués.

[Source : Süddeutsche Zeitung, Allemagne]

La nouvelle monarchie

" Selon Maitreya, le rôle des monarchies va maintenant se modifier dans le monde entier. Les monarchies vont être dorénavant réellement actives, et de manière positive. " [PI, décembre 1988]

Six mois à peine après le début de son règne, Mohammed VI, roi du Maroc, a introduit de tels changements dans son pays que son peuple met déjà en lui tout son espoir pour l’avenir. C’est un merveilleux moment, au Maroc, c’est comme le printemps d’un pays. Il est certain que ce pays a désespérément besoin à la fois d’espoir et de réformes, car quatre millions de personnes y vivent avec moins d’un dollar par jour, et le taux de chômage officiel s’élève à 20 %, tandis que l’analphabétisme atteint près de 45 % de la population.

Le jeune roi s’est fixé deux objectifs majeurs : démanteler le régime autoritaire dont il a hérité et introduire des réformes radicales. Il a créé une commission, à laquelle il participe de très près, pour enquêter sur 4 000 cas de répression politique et étudier les compensations possibles pour les victimes de l’injustice. Les personnes les plus nécessiteuses perçoivent d’ores et déjà des avances en argent comptant. La création d’une telle commission est unique dans le monde arabe.

De jeunes conseillers occupent des positions clé au sein de l’administration et confortent le roi dans son processus de modernisation. Des réformes sont entreprises dans le domaine de l’éducation, des services sociaux et de la justice. On le surnomme le roi des pauvres, mais l’on pourrait tout aussi bien le dénommer le protecteur des femmes, des enfants et des personnes âgées, du fait que l’une des principales réformes qu’il projette vise à améliorer le statut social et légal des femmes, qui sont en grande partie sous-éduquées dans les zones rurales, où l’analphabétisme atteint un taux voisinant les 80 %. Cette campagne particulière suscite cependant l’opposition des forces cléricales conservatrices. Les changements controversés comprennent : un relèvement de l’âge minimum requis pour le mariage des femmes de 15 à 18 ans ; la non reconnaissance de la répudiation des épouses par leur mari comme forme acceptée de divorce (comme c’était le cas jusqu’à présent) ; et l’égalité des droits à la propriété pour les femmes divorcées. De nombreux Marocains craignent l’opposition grandissante envers leur nouveau roi, mais osent espérer en un avenir meilleur.

[Source : Guardian Weekly, G.-B.]


SIGNES DES TEMPS

Le Manuscrit de l’Ange

Découvert en Israël, un parchemin contenant un texte hébreu comporte certaines phrases et illustrations décrivant le voyage d’un croyant dans les Cieux, semblables à celles des manuscrits de la Mer Morte. Selon l’expert en manuscrits Stephen Pfann, président de l’Université de Terre Sainte, cette découverte va jeter un nouvel éclairage sur le mysticisme juif et sur les origines de la chrétienté.

Depuis plusieurs années, des rumeurs circulent parmi les érudits, selon lesquelles l’un des manuscrits de la Mer Morte, textes religieux esséniens découverts dans les grottes près de la Mer Morte entre 1947 et 1954, serait un faux bien construit qui aurait abouti chez un antiquaire dans une ville arabe proche.

Le magazine The Jerusalem Report rapporte qu’en 1974, des moines bénédictins auraient acheté ce parchemin comportant 1 000 lignes en hébreux, l’auraient emporté dans leur monastère à la frontière entre l’Allemagne et l’Autriche, afin de l’étudier secrètement. Ces moines auraient juré de garder le secret, mais l’un d’eux, sous le pseudonyme de Mateus, aurait rompu son vœu en léguant à sa mort, survenue en 1996, une transcription accompagnée de commentaires à un ami allemand.

Cette transcription aurait été donnée à un administrateur d’un collège israélite et à un médecin s’intéressant à la Kabbale, une forme de mysticisme juif. Selon l’auteur de l’article en question, les deux hommes, qui tiennent à garder l’anonymat, lui ont permis de prendre connaissance du texte. Un examen toutefois trop superficiel pour tirer des conclusions quant à l’authenticité du manuscrit.

Par la suite, l’administrateur du collège donna une partie du document à S. Pfann. Dans ce document, un homme identifié comme étant Yeshua ben Padiah, décrit une vision religieuse qu’il eut alors qu’il se trouvait à Ein Eglatain, campement dans le désert sur la rive orientale de la Mer Morte. Il raconte avoir été enlevé par un ange, Panameia, et qu’il voyagea à travers les cieux, en passant par la porte d’un palais céleste. Une seconde source, non identifiée dans le document, donne des recettes d’embaumement pour la résurrection des morts et l’utilisation des herbes et des pierres pour soigner les maladies, pratiques attribuées aux Esséniens par Flavius Josèphe, historien juif de cette Žpoque.

Stephen Pfann raconte également qu’il a trouvé, dans l’histoire de Yeshua, une phrase complète qu’il avait essayé en vain de reconstituer dans l’un des manuscrits de la Mer Morte sur lequel il travaille. " Le Manuscrit de l’Ange est plausible, déclare-t-il. Je n’ai rien trouvé qui puisse totalement récuser cela. Si ce document devait se révéler un faux, il aurait été conçu par un expert ayant étudié à fond les manuscrits de la Mer Morte. "

[Source : Associated Press]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le document est authentique.]

Tes souffrances sont terminées

Morris Hiltfen, de Chicago, dans l’Illinois, fut miraculeusement guéri d’un cancer inopérable du cerveau après avoir reçu la visite de Jésus. Il explique : " La tumeur cancéreuse que j’avais au cerveau grossissait de jour en jour et trois médecins m’avaient affirmé qu’il n’existait aucun espoir de me sauver. J’avais perdu l’usage de la parole et toute autonomie. Je souffrais constamment et j’avais perdu le contrôle de mes fonctions naturelles. A cinquante ans, j’étais devenu une telle charge pour ma famille que je souhaitais tout simplement mourir afin de mettre un terme à ma souffrance et à celle des miens.

Lorsque Jésus entra dans ma chambre, à l’hôpital, je crus tout d’abord que je délirais. Mais c’était bien lui, avec sa tunique et ses sandales, ayant l’air de sortir tout juste des pages de la Bible. Il se dirigea silencieusement vers moi, plaça ses deux mains sur ma tête et me dit, de la voix la plus douce que j’aie jamais entendue, que mes souffrances étaient terminées et que le lendemain j’irais tout à fait bien. Je crus qu’il voulait dire que je serais bientôt au ciel avec lui. Mais presque aussitôt la douleur qui martyrisait mon corps depuis des mois disparut.

Au bout de quelques heures, je pus parler aussi clairement qu’auparavant, je pus marcher, manger et penser comme un homme qui n’a jamais été malade un seul jour de sa vie. Mon médecin n’en croyait pas ses yeux. Et le lendemain, lorsqu’il me fit passer une radio, plus grande encore fut sa stupéfaction, car la tumeur géante avait totalement disparu, de la manière la plus inexplicable. Du jour au lendemain, ma vie redevint normale... "

[Extraits de Weekly World News, Etats-Unis]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que c’est bien le Maître Jésus qui est apparu à cette personne.]

Une icône du tsar verse des larmes de myrrhe

A Moscou, dans l’église de l’Ascension, une icône du tsar Nicolas II a commencé à verser des larmes de myrrhe le 7 novembre 1999, jour anniversaire de la prise de pouvoir bolchevique. On a raconté que le parfum avait été particulièrement prononcé lors des cérémonies qui se sont déroulées en mémoire du tsar assassiné, que l’Eglise russe orthodoxe envisage de canoniser.

[Source : Daily Mail, Grande-Bretagne.]

[Le Maître de B. Creme a indiqué que le Maître Jésus était à l’origine de ce miracle.]

Miracle au Tibet

Selon un journaliste allemand, à Lhassa, au Tibet, une statue verse des larmes en forme de petites perles. La statue est celle du Bouddha Shakyamuni qui se trouve dans le temple Jokhang. Le lama qui a rapporté l’événement au journaliste affirme que la statue pleure souvent et que les lamas sont toujours très émus quand cela se produit. Le journaliste a rapporté cinq de ces perles à Munich, où il compte en faire l’analyse chimique. Décrivant les perles, il a déclaré : " Elles sont magnifiques et ressemblent à des perles d’amour. "

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que ces perles sont manifestées par Maitreya.]


QUESTIONS - REPONSES

Q. Maitreya est-il apparu à nouveau devant des groupes ?

R. Le dimanche 12 mars, Maitreya est apparu au Venezuela, à Barcelona, devant un groupe de 120 chrétiens. Il a parlé durant 16 minutes. Une source avait été énergétisée dans les environs auparavant.

Le dimanche 19 mars, Maitreya est apparu devant 25 chrétiens, à Managua, au Nicaragua. Il a parlé durant 17 minutes. Une source a été énergétisée dans les environs auparavant.

Le dimanche 26 mars, Maitreya est apparu devant environ 300 bouddhistes, à Phitsanulok, en Thaïlande. Il a parlé durant 17 minutes. Une source a été énergétisée dans les environs auparavant.

Le dimanche 2 avril, Maitreya est apparu devant 80 chrétiens, en Colombie britannique, au Canada. Il a parlé durant 18 minutes. Une source a été énergétisée dans les environs auparavant.

La ville où Maitreya est apparu le dimanche 20 février en Ouzbékistan est Samarkand.

Q. [1] Maitreya continue-t-il à prononcer des allocutions lors de rencontres organisées au sein de la communauté asiatique de Londres ? [2] Si oui, combien de personnes assistent à ces rencontres, et [3] y en a-t-il souvent ?

R. [1] Oui. [2] C’est variable. [3] De temps en temps.

Q. Au cours des dernières années, Maitreya a-t-il continué à inviter des journalistes et des hommes politiques à venir l’écouter ?

R. Oui.

Q. Pourquoi Maitreya ne se manifeste-t-il pas en tant que femme ? Ce serait peut-être une bonne chose pour l’humanité.

R. A l’époque actuelle (les choses changeront dans environ 200 ans), tous les Maîtres prennent des corps masculins lorsqu’ils s’incarnent sur le plan physique. En tant qu’Instructeur mondial et Maître de tous les Maîtres, Maitreya fait de même.

Q. Le fait de rechercher Maitreya annulerait-il le bénéfice karmique que l’on pourrait obtenir en attendant patiemment le jour de Déclaration ?

R. On ne gagnera rien à essayer de rencontrer Maitreya à tout prix, quelle que soit la raison de cette recherche. S’il ne veut pas qu’on le trouve, on ne le trouvera pas. Par ailleurs, le simple fait d’attendre son apparition à la télévision ne peut apporter aucun bénéfice karmique. Ce bénéfice s’applique seulement à ceux qui ont consacré leur temps et leur énergie à préparer son retour en faisant connaître sa présence.

Q. Quelle différence existe-t-il entre le Bouddha Maitreya dont la venue est attendue dans le bouddhisme mahayana et le Maitreya dont vous parlez ?

R. Il n’existe aucune différence. Il s’agit d’une seule et même personne. Seul diffère le moment présumé de sa venue. Le bouddhisme mahayana détermine ce moment en se basant sur une prédiction du Bouddha Gautama concernant le futur Bouddha, Maitreya. Pour ma part, je sais que Maitreya est présent dans le monde d’aujourd’hui, à Londres, et qu’il est le Bouddha annoncé. Mais les bouddhistes orthodoxes pensent qu’il ne viendra pas avant des milliers, ou même des millions d’années.

Q. Je crois comprendre que le Maître Jésus se trouve au Vatican. Est-ce exact ?

R. Vous ne tenez pas cette idée de Partage international, et certainement pas de moi. Le Maître Jésus vit dans les environs de Rome. Le jour de Déclaration, Maitreya s’adressera au monde et il fera allusion à son propre groupe, celui des Maîtres. Il est possible qu’il mentionne le nom de certains d’entre eux, comme le Maître Jésus, Saint Paul (qui est maintenant le Maître Hilarion), le Maître qui fut Saint Pierre (qui est maintenant le Maître Morya), ou le Maître Koot Hoomi (qui fut Jean le Bien Aimé), etc. Il est possible qu’il les nomme, mais vous ne les verrez pas. Par la suite, vous aurez l’occasion de voir le Maître Jésus et Maitreya côte à côte. Maitreya présentera les Maîtres, peut-être plusieurs à la fois, ou l’un après l’autre. Il dira peut-être : " Venez mon frère " et le Maître Jésus s’avancera et les gens se diront : " Je l’ai vu en rêve ! " ou " Je l’ai vu une fois auprès de mon lit ! "
Les Maîtres sont apparus à des millions de personnes dans le monde. La grande majorité des gens en ont fait l’expérience d’une manière ou d’une autre. Le Maître Jésus révèlera que le suaire de Turin est bien le linceul authentique dans lequel il fut enveloppé en Palestine il y a 2 000 ans.



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE

| AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.