DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives


Extraits de la revue Partage international
Avril 2002




Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.
La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Conférences de Benjamin Creme en France


Les Fêtes de printemps

De nombreux groupes de transmission célébreront les trois fêtes du printemps en organisant des Transmissions de douze ou vingt-quatre heures. Au moment des pleines lunes du printemps, les énergies spirituelles sont au summum de leur puissance, en raison de l’alignement Terre-Lune-Soleil et du pouvoir de ces anciennes fêtes, ce qui fournit une opportunité unique pour le service spirituel.

A Londres, cette année, les méditations de transmission se dérouleront les jours suivants (de 20  h à 20 h) : Pâques (Bélier) : les vendredi 29 et samedi 30 mars ; Wesak (Taureau) : les vendredi 26 et samedi 27 avril ; Fête du Christ (Gémeaux) : les vendredi 24 et samedi 25 mai.

Maitreya donnera une bénédiction à 15 heures, heure de l’endroit où vous vous trouvez, les dimanches 31 mars, 28 avril et 26 mai 2002.


Sommaire (en rouge = sélection du mois)

Le choix de l’humanité - par le Maître--, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles. 

POINT DE VUE - Le temps de l’implosion - par Mark Sommer

Por favor, no tire basura - SVP, ne laissez pas traîner vos ordures - par Diana Holland 

FAITS ET PREVISIONS - L’augmentation des inégalités dans le monde

LES ENSEIGNEMENTS DE MAITREYA - La lumière

Les enfants des rues en Ethiopie - par Ellen Pieterse 

SIGNES DES TEMPS - Miracles en Grèce - La main de Maitreya : encore des miracles

TENDANCES - Un tournant dans l’Histoire - Un prince saoudien propose un plan de paix pour le Moyen Orient

AU PROFIT D’UNE MINORITE - Une étrange dictature - compte rendu de lecture de Luc Guillory

PRIORITES DE MAITREYA - Grave pénurie d’aménagements sanitaires

Le projet Maitreya : une statue de Maitreya Bouddha qui doit durer mille ans

La magie de la Madone - par Janeece Kelsall

COURRIER DES LECTEURS - Une grande ressemblance

QUESTIONS-REPONSES - par Benjamin Creme


 

Neuvième tournée de Benjamin Creme en Espagne


La tournée annuelle de Benjamin Creme a connu une fois encore un réel succès. Les conférences tenues à Barcelone et à Madrid ont chacune attiré un public de plus de 500 personnes. A Barcelone, la séance de méditation de transmission a réuni près de 250 participants. 
Environ 90 % des personnes présentes entendaient cette information pour la première fois et ont montré un vif intérêt.
La traduction espagnole du nouveau livre de Benjamin Creme The Great Approach : New Light and Life for Humanity (le Grand Retour, Version française en cours de préparation, voir ci-dessous) a eu beaucoup de succès et un grand nombre d’exemplaires ont été vendus. 
Des cartes postales représentant la « main de Maitreya » ont également suscité un vif intérêt.
Benjamin Creme a été interviewé en direct par une grande station de radio. Il a également donné deux interviews pour des magazines ésotériques et une courte interview pour un documentaire vidéo sur Shamballa.


 

Le Grand Retour


Le dernier ouvrage de Benjamin Creme (The Great Approach), devrait être rapidement disponible dans sa version française, sous le titre le Grand Retour.
Nous publierons une présentation de cet ouvrage dans notre prochain numéro. 
Ceux d’entre nos lecteurs qui se rendront à la conférence de Benjamin Creme, le 20 avril, à Paris, devraient pouvoir trouver cette version française disponible sur le stand de vente des livres.



Le choix de l’humanité
par le Maître --, à travers Benjamin Creme


Nombreuses sont les manières dont l’humanité progresse, qu’elle le sache ou non. Du point de vue qui est le nôtre, ces avancées sont nettement perceptibles. Dans bien des parties du monde, en dépit du chaos et de la crise actuels, l’amélioration des pires conditions de vie que connaissent les hommes se poursuit sans trêve. 
Il est vrai que certaines régions semblent livrées à l’abandon, et qu’y subsistent les privations les plus intolérables ; que des millions d’hommes continuent de mourir de faim sans nécessité ni raison ; qu’une moitié du monde crie de douleur face à l’injustice, tandis que l’autre jouit nonchalamment de sa complaisance et de son ignorance. Pourtant, des changements réels et de grande portée se produisent, qui présagent bien de l’avenir. Cela nous donne des raisons d’espérer que la réponse de l’humanité à la présence de Maitreya sera prompte, et enthousiaste.

La régénération du monde
Quand Maitreya se fera connaître, il présentera les grandes lignes d’un programme de régénération du monde. Il montrera que les méthodes que nous utilisons actuellement pour traiter nos problèmes laissent profondément à désirer, car elles se fondent sur la rivalité et l’intérêt ; que les tensions et les dangers actuels résultent directement des déséquilibres engendrés par la complaisance et la cupidité ; que c’est seulement par la coopération qu’on résoudra les problèmes du monde, que les misérables seront nourris et secourus, que la santé de la planète sera restaurée, que le cauchemar de la guerre disparaîtra aux oubliettes de l’histoire. Les peuples l’entendront, ils tiendront conseil, et prendront position : pour la création d’un mode de vie nouveau et meilleur, fondé sur l’acceptation de la fraternité et du partage ; ou pour une déchéance et une violence accrues, conduisant à l’autodestruction finale.

Le choix de la vie
L’humanité doit faire son choix. Partout dans le monde, les hommes et les femmes doivent comprendre que ce choix est celui de la vie, inimaginable par sa nouveauté et sa magnificence, ou celui d’une mort ignominieuse qu’ils s’infligeraient à eux-mêmes. Mieux vaut de loin faire preuve de hardiesse face à l’avenir et construire ensemble le renouveau, que de se laisser glisser, défait, vers l’abîme.
Quel choix feras-tu donc, toi qui lis ces lignes ? Comment scelleras-tu ta destinée ? Prendras-tu position aux côtés de Maitreya et soutiendras-tu son appel à la justice et à la liberté, son exhortation à refaire le monde par le partage et par l’amour ? Parviendras-tu ainsi à connaître ta divinité et celle de tes frères? A faire du sentier conduisant aux étoiles une réalité qui s’offre à toi ? Cette décision, qui est le choix de ton âme, t’emplira-t-elle de joie ? Et te conduira-t-elle vers la source de l’Amour lui-même ?
Maitreya connaît déjà ceux sur qui il peut compter. Il sait que les hommes ont le cœur solide et fort, et qu’il peut se reposer sur eux. Il sait que son armée est prête à livrer bataille pour le bien commun. Que les hommes et femmes de bonne volonté sentent partout sa présence, et répondent aux besoins du monde.
Il ne craint pas que les hommes et femmes d’aujourd’hui puissent manquer l’opportunité que leur tend le destin, celle de se prononcer pour le bien de tous. Ils sont sans peur, ils sont prêts pour l’avenir, et ils aspirent à servir.


 

FAITS & PREVISIONS

Le courage de refuser : des Israéliens prennent position 

« Le peuple se révoltera contre l’armée. » [Maitreya, SI juil. 1988]


Le Conseil pour la paix et la sécurité, association influente rassemblant environ 1 000 réservistes israéliens, des généraux, des colonels et de hauts responsables de la sécurité, a envoyé une pétition au gouvernement israélien pour lui demander de retirer ses troupes de Gaza, renoncer aux colonies, les démanteler et reconnaître l’Etat palestinien. Il s’oppose également à l’utilisation des troupes israéliennes pour protéger les colons, alors qu’elles devraient garder la frontière israélo-palestinienne. Le Conseil a diffusé un journal et mis une annonce dans Ha’aretz, un quo-tidien de Jérusalem. Il a rencontré Shimon Peres, ministre des Affaires étrangères et Binyamin Ben-Eliezer, ministre de la Défense, mais le premier ministre Ariel Sharon a refusé de lui accorder une audience. 
Cette prise de position suit de près le refus historique de 263 réservistes israéliens de servir dans les territoires occupés. Les déclarations faites sur le site Internet des réservistes (www.seruv.org.il) apportent des preuves accablantes sur les atrocités commises par les troupes israéliennes, allant de la destruction de maisons palestiniennes jusqu’à l’humiliation de personnes âgées et l’assassinat d’enfants.
En dépit de la faible couverture médiatique de ce débat grandissant, l’appel lancé par les réservistes a permis au mouvement israélien la Paix maintenant de réaffirmer sa position en tant que force politique en Israël. C’est un fait reconnu que beaucoup d’Israéliens accueillent favorablement sa vision des choses. Comme l’ont déclaré les réservistes : « Il s’avère parfois que cette minorité n’est pas en fait une minorité. Mais c’est seulement lorsqu’elle fait entendre sa voix et réussit à trouver du soutien qu’elle devient assez for-te pour influencer l’opinion de la majorité. » 
[Source : The New Observer, Etats-Unis]

Energies de l’avenir

« On utilisera les énergies naturelles contenues dans les atomes de l’eau. »[B. Creme, la Réapparition du Christ et des Maîtres]


En juin 2001 s’est tenue à Weinfeld (Suisse) une conférence internationale sur les nouvelles énergies, qui a réuni 200 scientifiques de tous horizons.
L’un des principaux intervenants, le professeur Jean-Pierre Vigier, y a exposé les travaux sur la fusion à froid, menés par le professeur Zvonko Maric, chef du département de physique de l’Université de Belgrade.
La fusion nucléaire, qui est au cœur du fonctionnement des étoiles, consiste à faire fusionner deux atomes et à récupérer l’énergie dégagée par cette réaction. On croit généralement que cette fusion ne peut se produire qu’à très haute température et sous des pressions très élevées. Mais le professseur Maric a développé avec succès un procédé simple de fusion à froid. Selon J.-P. Vigier, les expériences du professeur Maric ont été reproduites avec succès dans plusieurs pays. 
Rappelons que si la fission nucléaire produit de grandes quantités d’isotopes radioactifs dangereux, la fusion nucléaire est généralement sans danger écologique.
Electricité de France (entreprise qui a depuis longtemps axé sa politique sur la fission) suit de près cette question et avait envoyé à la conférence un certain nombre de représentants. D’autant que, selon J.-P. Vigier, elle s’est aperçue que les réacteurs vieillissent plus vite que prévu, et produisent donc une électricité plus chère. D’où son intérêt pour des solutions alternatives à la fois plus écologiques et plus économiques, la fusion produisant une énergie « propre » et illimitée. 

Des ovnis terriens ?

« La Russie se livre à une intense recherche expérimentale [en matière de nouvelles énergies, de nouveaux modes de transport...], sous l’impulsion des Frères de l’espace, qui y ont fondé une communauté » [Benjamin Creme, la Mission de Maitreya, tome II]


Lors de cette même conférence ont été exposées deux nouvelles techniques qui pourraient révolutionner les transports, en particulier en utilisant le vide quantique. Contrairement à ce que l’expression pourrait laisser croire, ce vide quantique n’est pas un espace vide, mais un champ d’énergie d’une très haute densité. De nombreux laboratoires essaient de trouver le moyen de la domestiquer.
La première de ces techniques a été mise au point par le Britannique John Searl. Son appareil, le « Searl Effect Generator », appelé aussi disque à effet de lévitation, est un disque à la périphérie duquel ont été disposés une série d’aimants. Le disque mis en rotation décolle et reste en suspension, sans autre moyen de propulsion que le champ électromagnétique créé par les aimants en rotation. 
Le second projet a été présenté par deux ingénieurs russes, Vladimir Roshin et Sergei Godin, de l’Institut de recherches sur les hautes températures de Moscou. Il fonctionne en gros sur le même principe et a des résultats très proches. La vidéo présentée montre que le disque mis en rotation par un moteur, accélère ensuite tout seul. Au bout d’un certain temps, on observe, si la rotation se fait dans le sens des aiguilles d’une montre, une brusque chute de poids du dispositif, ce qui démontre un effet anti-gravitationnel, et une augmentation de poids dans le sens inverse. On observe également l’apparition, autour du générateur, d’une couronne lumineuse rose-bleuâtre, ainsi qu’une odeur d’ozone – phénomènes fréquents dans les observations d’ovnis. 
[Source : für uns/vita sana, Suisse]

L’enterrement, facteur de pollution

« La crémation est la seule manière scientifique et hygiénique de faire disparaître complètement le corps après la mort. Chacun se charge durant le processus de son incarnation de germes pathogènes – comme ceux du cancer, de la syphillis et de la tuberculose, qui se sont accumulés tout au long de l’Histoire de l’humanité, certains remontant aux temps les plus reculés. L’enterrement réintroduit, en effet, ces germes dans la terre, et ils sont ensuite réabsorbés par l’animal et l’homme via la chaîne alimentaire. Cette pratique est si ancienne (des milliers d’années) que ces maladies sont devenues endémiques et qu’il faudra des siècles pour les faire disparaître entièrement. La crémation constitue le premier pas majeur dans ce sens. » [BC, PI, juillet/août 1995]

Pour Rainer Horn, professeur à l’université de Kiel (Allemagne), les discussions et les recherches sur des questions comme la pollution de l’air et de l’eau laissent de côté un facteur important de contamination : la décomposition du corps humain, qui affecte le sol et les nappes phréatiques. Le nombre des enterrements, qu’il évalue à 650 000 par an pour la seule Allemagne, rend selon lui ce type de nuisance de 3 à 4 fois supérieure à celle causée par les engrais chimiques et autres pesticides. 
[Source : Die Zeit, Allemagne]


 

SIGNES

La main de Maitreya : encore des miracles

Dans le numéro d’octobre 2001 de Share International a été publiée une photographie hors texte de la main de Maitreya. En réponse aux questions de lecteurs ou d’auditeurs, Benjamin Creme explique ainsi le phénomène : 
C’est la main de Maitreya qui est apparue sur le miroir d’une salle de bains, à Barcelone. La propriétaire, en pénétrant dans la salle de bains réservée aux invités, vit une empreinte de main sur le miroir. Elle l’essuya et n’y pensa plus.
Quelques jours plus tard, en entrant dans sa propre salle de bains, elle vit la même empreinte de main sur le miroir. Elle se dit : « Mon Dieu, cela a peut-être un sens. » 
Heureusement, cette fois, au lieu d’essuyer l’empreinte, elle entra en contact avec son fils, qui fait partie du groupe de Partage international à Barcelone. Celui-ci prit une photo de l’empreinte et me l’envoya. Mon Maître indiqua qu’il s’agissait de la main de Maitreya. Notre collaborateur dit à sa mère de ne pas l’effacer et demanda à son père d’en prendre une photo de bonne qualité. 
Cette main a quelque chose de fantastique, elle présente une réalité exceptionnelle, c’est quelque chose comme l’empreinte du corps de Jésus sur le suaire de Turin après la crucifixion.

Une main secourable

Cher Monsieur,
Traversant une grave crise de santé, je garde la photo de l’empreinte de la main de Maitreya à côté de mon lit. Je pose la main dessus lorsque j’en ai vraiment besoin, avec des résultats encourageants. Récemment, 
je me suis réveillée en pleine nuit, particulièrement malade. Je me suis tournée pour toucher la photo, et à ma grande surprise, la main de Maitreya était illuminée. Elle semblait rayonner dans le noir. J’ai ressenti comme une véritable bénédiction.
Pamela Constantine, Upminster, Essex, Grande-Bretagne
[Le Maître de B. Creme a indiqué que ce rayonnement a été manifesté par Maitreya.]

Des miracles sur mesure

Un dévot de Saï Baba qui distribue des cartes postales reproduisant la main de Maitreya, à Londres, témoigne de miracles survenus lorsque des personnes ont placé leur main au-dessus de la carte : apparition de vibhuti (cendre sacrée) et d’amrit (nectar) sur leur main. Une fois, de l’huile s’est même mise à suinter de la carte elle-même.
[Le Maître de B. Creme a indiqué que ces bénédictions sont manifestées par Maitreya.] 

Miracles en Grèce

La construction de l’église du Christ, à Spata, un village situé à 27 km d’Athènes, est une longue suite d’événements miraculeux. Dès les années 1920, bien avant que l’église ne soit construite, les personnes qui se promenaient sur le site où elle est située faisaient l’expérience d’une énergie inhabituelle et de nombreux phénomènes surnaturels furent signalés. Cependant, la plupart des miracles se produisirent après qu’une jeune réfugiée d’Asie mineure, dépourvue de toutes ressources, Mme Eleni Danielidou, née Gavrielidou, soit venue vivre dans la région.
Le 30 août 1930, Eleni, âgée alors de dix-huit ans, eut la visite d’un moine qui lui dit qu’elle était enceinte et lui donna des conseils pour faire face aux difficultés qui l’attendaient. Lorsqu’il quitta sa maison, elle regarda par la fenêtre. Le moine était introuvable et personne dans le voisinage ne l’avait vu. Au cours des années suivantes, et après qu’elle eut déménagé dans une maison voisine, Mme Danielidou eut un grand nombre de visites similaires. Le moine apparaissait sous des aspects variés, après avoir frappé trois fois à la porte, et il lui donnait des conseils et des instructions, prédisait des événements, et guérissait même ses enfants.
Il y avait auprès de la maison de Mme Danielidou un four extérieur. Un jour, le moine demanda que l’emplacement de celui-ci soit réservé pour la construction d’une église qui lui serait dédiée. Lorsqu’elle s’enquit de son identité, il répondit qu’il était Jésus-Christ et il disparut dans une éblouissante lumière. Mme Danielidou raconta les faits aux autres personnes du village. Chose surprenante, même ceux qui doutaient de son histoire eurent d’étonnantes visions du Christ dans leurs rêves. Bientôt, le village tout entier joignit ses forces et érigea l’église dédiée au Christ. Le moine demanda également qu’une pierre particulière, à demi enterrée sur le site, soit déterrée, taillée, que l’on y inscrive : « La résurrection du Christ », puis qu’elle soit ensevelie à gauche de l’entrée de l’église. Les débris de pierre taillée furent distribués parmi les villageois qui, en les utilisant, leur découvrirent des propriétés miraculeuses. L’un des phénomènes les plus remarquables se produisit le 9 janvier 1938 lorsque, au cours d’un baptême, on vit une ombre descendre de l’image du Christ sur le dôme de l’église et disparaître dans l’eau ; puis un nuage élevé s’écarta pour dévoiler le Christ habillé de vêtements dorés bénissant la congrégation. Depuis la fin des années 1930, l’église a été l’un des principaux lieux de pèlerinage en Grèce et de nombreuses guérisons s’y sont produites. 
[Source : Manolis Melinos : Le Christ de Spata.]

Voici les réponses de B. Creme aux questions concernant les événements de Spata :
[1] Qui était le moine ? [2] Le site de l’église a-t-il quelque chose de vraiment particulier ? Qu’y a-t-il de spécial au sujet de la pierre ? [3] Le site est-il situé sur un vortex magnétique ? [4] Un travail futur est-il lié à ce site ? [5] Existe-t-il une source de guérison à découvrir dans les environs ? [6] L’ouverture du nouvel aéroport international d’Athènes, situé dans la même région, peut-elle avoir un effet négatif sur le site ? 
[1] Le Maître Jésus. [2] Il a été consacré par le Maître Jésus. [3] Oui. [4] Oui. [5] Oui, dans l’église. [6] Non. 

De l’eau miraculeuse découverte dans une église chinoise

On a raconté que de l’eau miraculeuse coulait d’une croix érigée sur la flèche d’une église dans le village de Sanban, près de Guigang au sud de la Chine. « Le liquide n’avait pas de goût et ne coulait pas tous les jours », a déclaré l’évêque du diocèse, Joseph Meng Ziwen. Le 7 octobre 2000, le jour de la fête de Notre Dame du Rosaire, un liquide rougeâtre, ressemblant à de l’eau, a commencé à s’écouler du socle de la croix. L’eau fut découverte par un paroissien qui faisait sécher des plantes aromatiques devant l’église et qui a découvert qu’elles étaient humides. Il n’avait pas plu dans la région depuis des mois, et il n’y a pas de gouttière sur les tours de l’église.
Le père Simon Huang Qingeai, prêtre d’une paroisse voisine, a organisé des pèlerinages à l’église et constaté la présence du liquide. Il a déclaré que ce liquide avait coulé pendant environ vingt jours à partir du 7 octobre 2000, puis à nouveau pendant vingt jours à partir du 6 janvier 2001, jour de l’Epiphanie. Une personne laïque a pris des échantillons du liquide pour le faire analyser en laboratoire. Un premier examen a établi que le liquide contenait des globules rouges et des globules blancs. Le père Huang a déclaré qu’un parent âgé souffrant d’un cancer de l’estomac affirmait que sa douleur avait disparu après qu’il ait bu de ce liquide. L’eau miraculeuse attire des milliers de personnes. 
[Sources : UCA News, Thaïlande ; The Leaven Newsletter, Etats-Unis]
[Le Maître de B. Creme a indiqué que l’eau a été matérialisée par le Maître Jésus.]

Hambourg : des cercles de lumière attirent l’attention des médias

Un article traitant de la Réapparition a été publié dans le Hamburger Morgen Post du 28 janvier 2002, sous le titre : « Mystérieuses croix de lumière – apparues dans le monde entier et aujourd’hui à Hambourg – un groupe dit que le Christ annonce sa venue. »
Ce journal a interviewé des membres du groupe local de méditation de transmission qui ont expliqué que les cercles de lumière sont destinés à préparer l’humanité à la réapparition de Maitreya, le Christ, et annoncent le commencement d’un « Age d’or ». Cet article comportait des photographies de cercles de lumière sur les immeubles à Denver (Etats-Unis), à Guilford (Grande-Bretagne) et à Berlin, Heidelberg et Hambourg (Allemagne).
Il publiait aussi une photo de l’apparition miraculeuse de Maitreya à Nairobi, le 11 juin 1988, ainsi que d’un groupe de méditation de transmission de Hambourg.
[Source : Hamburger Morgen Post, Allemagne]


 

QUESTIONS - REPONSES

Q. Maitreya est-il apparu à nouveau devant des groupes ?

R. Le dimanche 24 février 2002, Maitreya est apparu à un groupe de 200 chrétiens, au Paraguay. Il a parlé pendant 18 minutes. Une source a été magnétisée auparavant dans les environs.

Q. Lorsque Maitreya se présentera ouvertement, quelle sera à votre avis la réaction des gens à son égard ?

R. Cela dépend des personnes. Cela dépend de leur environnement religieux. Cela dépend, à mon avis, si leur manière de penser s’accorde avec l’ère des Poissons ou celle du Verseau. Le monde est divisé en deux : ceux qui font de la compétition et ceux qui coopèrent. Maitreya est pour la coopération, mais ceux qui ne peuvent vivre sans compétition, ceux qui ont une conscience influencée par le signe des Poissons, auront tendance à rejeter l’idée de partage et de justice dans le monde, en tant que condition préalable à l’instauration de la paix. Cela ne veut pas dire qu’ils veulent la guerre, mais ils ne veulent pas de la paix si cela signifie qu’ils doivent renoncer à quoi que ce soit. Ils ne réalisent pas qu’il ne pourra jamais exister de société juste quelque part si dans certaines parties du monde prévaut l’injustice. Le monde est un, et plus tôt les peuples dans leur ensemble en prendront conscience, plus tôt nous aurons un monde où il sera possible d’avoir une vie décente.
Cela dépend des personnes. Si vous êtes affamés, si vous avez faim – Maitreya parle de nourrir ceux qui ont faim, de partager les ressources du monde – allez-vous le suivre ou non ? Il est évident que vous le suivrez. Il est possible que les dépossédés, qui forment les deux-tiers de la population mondiale, seront les premiers à se rallier autour de lui. Alors se lèvera en sa faveur une grande opinion publi-que mondiale. Cette opinion publique galvanisée, éduquée, énergétisée, correctement menée sera une force à laquelle aucun pays ne saurait résister. Il ne faudra pas longtemps avant que le monde soit réellement un et que nous commencions à créer les institutions qui traceront les grandes lignes de cette nouvelle société.

Q. Maitreya a-t-il certains contacts avec le pape à Rome ? Et comment le pape et l’Eglise catholique réagissent-ils à ces contacts ?

R. Des contacts directs et personnels, non. Cependant Maitreya est en contact avec certains des plus hauts dignitaires de l’Eglise de Rome. Ceux-ci ont l’occasion de rencontrer le pape et celui-ci a entendu parler du message que nous diffusons. Mes livres lui sont adressés depuis plus de vingt ans. Ils ne vont sans doute pas plus loin que le huitième secrétaire, mais certains d’entre eux ont été mis entre les mains du pape par des prêtres et il y a jeté un coup d’oeil. Il ne croit pas à cette information, mais au moins il est au courant. Il a déclaré, dans un ouvrage publié il y a quelques années, qu’il était possible qu’un nouveau Bouddha soit dans le monde, mais il a ajouté : « Ne vous y trompez pas, il ne s’agit pas de notre Jésus Christ. » Il ne fait aucun doute qu’il a entendu parler de Maitreya, mais il a été élevé au sein de la religion catholique romaine, il n’a jamais assisté à une conférence, et cette histoire est tout à fait invraisemblable pour lui. C’est un vieil homme. 


Q. Que pense Maitreya du clonage des embryons humains ?

R. Il n’en a pas parlé. Mon Maître s’est exprimé sur ce sujet, et tous les Maîtres ont une intelligence et une sagesse similaires. Il ne servirait à rien de cloner des embryons humains car l’âme serait laissée de côté. Nous sommes des âmes en incarnation. On ne peut fabriquer un être humain. On peut fabriquer un corps humain à partir d’un embryon humain, c’est tout. Sans âme il n’y a pas de principe vital.

Q. Existe-t-il actuellement douze disciples comme vous qui se sont proposés pour divulguer ce message au monde ?

R. Non. A l’origine, cinq disciples avaient pour tâche d’initier le public au sujet de la Réapparition : un à New-York, un à Londres (moi-même), un à Genève, un à Darjeeling et un à Tokyo. Parmi ces cinq, je suis le seul à avoir accepté cette mission – excepté le disciple de Tokyo (une femme) qui, malheureusement, croit qu’elle est Maitreya.


Q. Que pouvez-vous dire au sujet de l’Antéchrist ? Est-il déjà dans le monde ou va-t-il venir ?

R. L’« Antéchrist » n’est pas un homme mais une énergie destructrice, libérée à dessein pour vaincre l’ordre établi et préparer le chemin pour le Christ. Ainsi, elle fut libérée à travers l’empereur Néron pour mettre fin à l’hégémonie de Rome et préparer la voie à la Chrétienté. A notre époque, elle fut libérée à travers Hitler, un groupe de militaires japonais et un groupe proche de Mussolini en Italie. La défaite de l’Axe par les Alliées pendant la guerre de 1939-1945 représente la défaite de l’« Antéchrist ». Ceci permit à Maitreya, en juin 1945, d’annoncer son intention de revenir dans notre monde avec son groupe.


Q. Est-ce la notion de bien et de mal qui crée des troubles et des souffrances ? N’est-ce pas l’équilibre entre les paires d’opposés qui importe ?

R. Oui, mais il doit être réalisé, pas simplement énoncé.


Q. J’ai lu récemment un livre captivant de George Adamski intitulé «A l’intérieur des vaisseaux spatiaux». Sa description de l’amour, de la sagesse et de l’intelligence supérieure des frères de l’espace nous fait prendre conscience de notre propre insuffisance ; leur capacité à vivre en harmonie avec les principes universels, avec le sentiment du Divin dans tous les êtres et dans toute forme de vie, est extraordinaire. Je me pose cependant cette question : Est-ce qu’une partie des informations données par G. Adamski (peut-être quelques détails seulement) est imaginaire ?

R. Non, tout ce qu’il raconte est le fruit direct de son expérience à l’intérieur de l’un de ces vaisseaux. La seule chose qu’il a omis de dire (probablement parce qu’il n’en avait pas conscience) est qu’il a vécu cette expérience hors de son corps. Ces vaisseaux spatiaux et leurs équipages sont essentiellement composés non pas de matière physique dense mais de matière physique éthérique. Les équipages peuvent abaisser leur taux de vibration pour entrer dans notre champ de vision, mais seulement de manière temporaire. Le vaisseau mère dont parle George Adamski était un vaisseau vénusien, dirigé par des Maîtres venant de Vénus, mais construit sur Mars.
 



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Bruxelles novembre 2018