DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives

Extraits de la revue Partage international
Novembre 2002




Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.
La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Sommaire (en rouge = sélection du mois)

Tournées de Benjamin Creme aux Etats-Unis et aux Pays-Bas

Le mirage du pouvoir - par le Maître --, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.  

Point de vue - Donnons une chance aux inspecteurs en désarmement - par Sarah Ozacky-Laza

LES ENSEIGNEMENTS DE MAITREYA - L’Etre suprême, l’individualité et l’identité

Cercles de lumière : les médias commencent à s’interroger       

Comment les plus pauvres en arrivent-ils à financer les  plus riches ? par Ann Pettifor

L’archevêque Desmond Tutu : mettre fin à l’occupation israélienne         

Une preuve de l’existence de la réincarnation

FAITS ET PREVISIONS - Désarroi sur les marchés financiers

SIGNES DES TEMPS - Des ovnis dans le monde entier - Adombré par Maitreya - Un crop circle dans l’Idaho

PRIORITES DE MAITREYA - la démocratie est essentielle à la paix, à la prospérité  et à la sécurité

TENDANCES - Jimmy Carter lauréat du prix Nobel de la paix - La voix de la raison

Courrier des lecteurs - La mère et l’enfant

Questions-Réponses - par Benjamin Creme


Tournées de Benjamin Creme 

Etats-Unis

Comme chaque été, la visite de Benjamin Creme aux Etats-Unis a débuté à New York, où  un auditoire très attentif et plus nombreux qu’à l’habitude l’attendait pour entendre l’histoire de l’apparition de Maitreya. Près de 65 pour cent des personnes présentes recevaient cette information pour la première fois. Moins d’un an après les tragiques événements du 11 septembre, il fut surprenant de rencontrer un public si objectif et si réceptif à l’appel de Maitreya pour le partage avec les pays en voie de développement.

La tournée s’est poursuivie à Los Angeles où, à nouveau, un public plus nombreux que les fois précédentes et tout aussi intéressé écouta cette « histoire » avec enthousiasme. Une fois encore, la réaction de l’auditoire vis-à-vis de la rhétorique du président américain et de ses conseillers s’est révélée totalement différente de celle proférée par les médias.

C’est à San Francisco que l’auditoire fut le plus important, avec 600 ou 700 personnes, accueillant favorablement, non seulement l’information de l’Emergence, mais surtout ses implications concernant le partage et la création d’une justice mondiale. Aussi étonnant que cela puisse paraître dans le contexte de cette prise de parole, M. Creme fut salué par une standing ovation.

La tournée s’est terminée par un séminaire de trois jours, près de San Francisco. Benjamin Creme y donna un exposé intitulé, les Paires d’opposés. Les discussions en groupes sur ce thème et les longues méditations de transmission firent paraître ces trois jours particulièrement courts.

Au cours de cette tournée, M. Creme a participé à plusieurs émissions de radio, dont une de trois heures présentée par Art Bell, Coast to coast, qui compte des millions d’auditeurs. Benjamin Creme a été interviewé par Frank Sontag sur Radio KLOS, dans l’émission « Impact », une interview d’une heure et demie, transmise en direct sur Internet. Ayant eu la possibilité de terminer l’émission à sa guise, Benjamin Creme suggéra que les quelques minutes restantes soit consacrées à une bénédiction de Maitreya. Frank Sontag accepta. Benjamin Creme fut alors adombré par Maitreya et une bénédiction silencieuse se déversa sur la station radio pendant cinq à six minutes. Une rare opportunité quand on sait que tout temps mort est interdit à la radio.

Puis, vers la fin de la bénédiction, et de manière totalement inattendue, Maitreya prononça quelques mots à l’intention des auditeurs. Auparavant, certaines personnes avaient téléphoné pour exprimer l’inquiétude et la crainte que leur inspirait l’histoire de la Réapparition.

Voici la transcription des paroles de Maitreya :

« Mes amis, vous me verrez très prochainement. Certains d’entre vous craignent ma venue, mais je vous le dis, n’ayez aucune crainte, car je vous aime, chacun d’entre vous, maintenant et à jamais. Mon cœur est rempli de l’amour de Dieu pour vous tous. »

Pays-Bas

La conférence de Benjamin Creme, qui s’est tenue à Amsterdam, en septembre 2002, a réuni environ 500 personnes, dont une grande partie entendait l’information pour la première fois. L’auditoire est resté attentif, jusqu’à près de minuit, alors que Benjamin Creme exposait les solutions aux problèmes de notre temps, ainsi que les dernières nouvelles de l’émergence de Maitreya – message d’espoir en cette période de crise mondiale.

La conférence, très profonde mais non sans humour, ainsi que la cession de questions/réponses qui suivit, permirent de placer l’actualité mondiale dans une perspective à long terme. La salle manifesta son accord lorsque Benjamin Creme déclara que les leaders mondiaux actuels, hommes du passé, seraient relégués à l’arrière plan à mesure que des leaders à l’esprit plus ouvert viendraient sur le devant de la scène, et que le besoin immédiat était celui d’une opinion publique mondiale, informée et active, qui constituerait un pouvoir contre lequel aucun pays sur Terre, même le plus puissant, ne pourrait résister.

La tournée de B. Creme comprenait également un séminaire, qui a eu lieu à l’extrême sud des Pays-Bas et a regroupé des participants venus de l’Europe entière. Ce séminaire, qui s’est déroulé dans une atmosphère détendue de véritable bonne volonté et de coopération, et qui comprenait de longues méditation de transmissions, fut qualifié « d’extraordinaire et d’inspirant ».

Le thème développé portait sur les «paires d’opposés» ayant fait l’objet d’un article par le Maître de B. Creme, publié dans Partage international en juillet 1989. Dans cet article, le Maître évoquait le potentiel de l’homme, lorsque celui-ci sera capable d’exprimer pleinement sa véritable nature – le bien, le beau et le vrai.


Conférences de Benjamin Creme


Le mirage du pouvoir

Au début de chaque année, dans le monde entier ou presque, l’humanité célèbre l’opportunité de prendre un nouveau départ, accompagné de résolutions pour préparer un avenir meilleur. Alors que cette année de crise et de tension touche à sa fin, les hommes peuvent se mettre en quête de nouvelles lignes d’action pour améliorer la vie de tous.

La crise actuelle s’achèvera bientôt, et sera suivie d’une phase d’expérimentation touchant à tous les aspects de l’existence humaine. Des horizons nouveaux et vastes s’ouvriront à l’exploration de l’homme quand il s’attaquera pour de bon aux problèmes que confronte aujourd’hui le monde. Actuellement, beaucoup se préoccupent de la crise politique qui menace de déstabiliser les nations. C’est une chose naturelle et inévitable. L’hystérie engendrée aux Etats-Unis par les événements du 11 septembre 2001 s’est répandue sur la majeure partie de la planète. L’attitude belliciste du président américain a soufflé sur le feu et attisé les peurs, au point de faire obstacle à toute approche mesurée de la situation. Il va pourtant de soi qu’une certaine sérénité est indispensable tant à l’évaluation correcte des circonstances, qu’à une prise de décisions équilibrée. Dans la conjoncture actuelle, spéculations et rumeurs tiennent le haut du pavé, privant de toute vitalité un monde réduit au rôle d’observateur. 

La connaissance des faits

La première des priorités est une véritable connaissance des faits. C’est pourtant là chose rare. Tant de voix s’élèvent, luttant pour s’imposer contre d’autres tendances, tant d’opinions sont érigées au rang de faits avérés, qu’il n’est guère de sources d’informations qui paraissent crédibles ou dignes de respect. En de telles circonstances, ce serait faire preuve de sagesse que d’agir avec prudence et retenue.

Un plan militaire d’envergure est déjà sur pied, dont en général on ne connaît guère l’aboutissement. De notre point de vue, ses effets seront à la fois positifs et négatifs : destruction d’un régime sombre et tyrannique au prix de nombreuses vies innocentes, et déstabilisation aggravée d’une région déjà en crise. 

Un groupe de fanatiques

En Amérique et ailleurs se font entendre des appels à la prudence. Mais il semblerait qu’ils ne soient pas assez forts pour contenir les passions du groupe de fanatiques qui entoure le président. Ces hommes sont égarés par le mirage du pouvoir, et il sera difficile de les ramener à la raison. Les richesses pétrolières de l’Irak représentent une tentation trop puissante pour leur soif de domination et leur cupidité sans bornes.

Toutefois, ceux qui s’opposent à une guerre contre l’Irak et à tous ses dangers doivent continuer de faire connaître leur refus. Ils doivent faire preuve d’une détermination accrue à faire entendre leur voix par des manifestations. Il faut que les risque-tout et les irresponsables comprennent que le monde ne leur appartient pas ; que s’ils gouvernent, ils doivent le faire en accord avec la loi ; que par le passé, des empires parmi les plus grands se sont effondrés en de semblables circonstances. Leur indifférence à l’opinion mondiale ne pourra durer qu’un temps. Le monde se transforme aujourd’hui à la faveur de tant d’événements de différentes natures que ces hommes du passé, aux méthodes obsolètes, seront bientôt relégués silencieusement aux oubliettes de l’histoire.

Maitreya, le Grand Seigneur, est en train d’émerger et montrera la voie. Ne vous découragez pas, car tout ira pour le mieux.


FAITS & PREVISION

Désarroi sur les marchés financiers

« Le bien-être économique des pays développés n’est qu’une bulle qui va éclater. » [La Mission de Maitreya, tome II,  page 171]

Les gros titres des journaux reflètent la situation difficile des marchés financiers à l’échelle mondiale : « Le Dow Jones en chute libre depuis trois mois, situation sans précédent depuis le krach de 1987. » « Les actions japonaises chutent de 3,2 %, plus forte baisse depuis dix-neuf ans. » « Plongeon des marchés financiers au Brésil .» « La chute de la banque allemande risque d’entraîner un krach généralisé. »

Les chiffres sont étonnants. Aux Etats-Unis, le Dow Jones a chuté de plus de 35 %  depuis juin 2000. Même si certains experts prévoient une reprise de l’économie américaine, la plupart estiment que la situation est pire que celle des années 1970, la confiance des investisseurs ne cessant de diminuer en raison des scandales financiers, des incertitudes économiques et du malaise engendré par les projets de guerre contre l’Irak.

Au Japon, le gouvernement lutte pour sauver le système bancaire et redonner confiance dans l’équité du marché, en rachetant les actions détenues par des banques commerciales en difficulté.

L’effondrement du marché européen a diminué de moitié la cote des sociétés européennes cette année, et la solvabilité de la Commerzbank, troisième banque allemande, a été remise en question, ce qui a causé une chute d’un quart de sa valeur. Les mesures prises par les gouvernements pour gonfler artificiellement l’économie et éviter une double récession, comme le soutien gouvernemental apporté aux banques japonaises et la diminution des taux d’intérêt, onze fois en 2001, par la Réserve fédérale américaine, n’ont pas réussi à enrayer la chute.

[Source : The Observer, Grande-Bretagne]

Un krach rampant : l’économie vacille

On parle désormais aux Pays-Bas de « krach rampant », lorsqu’il est question de la chute graduelle, mais incessante, des marchés financiers et des valeurs immobilières. Le NRC Handelsblad, quotidien néerlandais, a commencé à publier une série d’articles analysant les conséquences de ce phénomène. L’un d’entre eux examine les conséquences des pertes boursières sur le marché de l’immobilier.

Dans des quartiers où, il y a seulement quelques années, les villas neuves se vendaient sans difficulté, à la faveur d’un grand boom immobilier, fleurissent maintenantles pancartes « à vendre », car plus personne ne peut se permettre de payer les échéances des crédits souscrits.

En plus des pertes occasionnées par la chute des valeurs boursières, la confiance des consommateurs semble sérieusement entamée par l’insécurité internationale et l’inflation qui a inévitablement suivi le passage à l’euro. Les agents immobiliers ont confirmé que la tendance était très nettement à la baisse. Une étude récemment publiée par De Nederlandsche Bank établit un lien entre l’effondrement du marché immobilier et les sévères pertes boursières.

[Source : Het NRC Handelsblad, Pays-Bas]


SIGNES DES TEMPS

Adombré par Maitreya


Cette photo a été prise à l’occasion d’une conférence de Benjamin Creme à San Francisco, aux Etats-Unis, le 6 août 2002 (elle fait partie d’une série de photos prises par O.S au moment où Benjamin Creme est adombré par Maitreya, à la fin de la conférence). On y voit une seconde silhouette, portant semble-t-il une chemise à col ouvert, à gauche de la photo, à côté de Benjamin Creme. Le flou des silhouettes est dû aux énergies de l’adombrement, le reste du cliché étant parfaitement au point. Cette photographie, la troisième d’une série de six, et la seule à présenter ce phénomène, ressemble beaucoup à la photo prise à Amsterdam en 2001 sur laquelle apparaît également une deuxième silhouette auprès de Benjamin Creme pendant l’adombrement de Maitreya. [Voir Partage international, décembre 2001]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que la seconde silhouette sur la photo était Maitreya.]

Guérison miraculeuse d’un bébé

En juin 2002, les docteurs déclarèrent aux parents de Cara Bellamy, fillette âgée de 20 mois, atteinte de cardiomyopathie, que son cœur était trop endommagé pour guérir. Elle fut inscrite sur une liste en attente d’une transplantation cardiaque, seul espoir de la sauver.

On ne trouva aucun organe susceptible de lui convenir. Mais il advint ce qui semble être un miracle : le cœur de Cara recommença à fonctionner de lui-même. On put la débrancher des machines jusque là indispensables à sa survie. Elle quitta l’hôpital et rentra chez elle à Sheffield. A la fin du
mois d’août, un scanner exécuté à l’hôpital Freeman de Newcastle sur Tyne ayant confirmé qu’elle était complètement guérie, elle fut rayée de la liste d’attente des transplantations cardiaques.

Pour ses parents, il s’agit d’un miracle. « Je suis si heureux. Je ne peux m’empêcher de sourire, raconte son père. Nous avons vraiment cru que notre fille allait mourir. »

[Source : Daily Mail, Grande-Bretagne]

[Le Maître de Benjamin Creme indique que Cara a été guérie par le Maître Jésus.]

Le secours d’un « ange »

Quand Sonya Tinsley, de Decatur, en Alabama (Etats-Unis), reprit connaissance et s’aperçut qu’elle était blessée et coincée, avec les membres de sa famille, dans sa camionnette, elle commença à crier : « S’il vous plaît, aidez-moi ! » C’est alors qu’elle prit conscience de la présence d’une petite femme noire d’une quarantaine d’années qui lui parlait du siège arrière du véhicule. « Elle posa sa main sur mon épaule et commença à prier, raconte S. Tinsley. Cela me calma suffisamment, et avec son aide, ainsi que celle de deux messieurs, je fus extirpée de la voiture. Ils m’allongèrent sur l’herbe sur le bas côté de la route. »

S. Tinsley dit qu’elle aimerait contacter la « chère petite femme » qui disparut sans lui laisser son nom. « Je sais que les anges existent, avoue-t-elle. Je voudrais seulement lui faire savoir que si elle est un être humain bien réel, elle fut un ange ce jour-là. »

[Source : The Decatur Daily, Alabama, Etats-Unis]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que « l’ange » qui a réconforté Sonya Tinsley était le Maître Jésus.]

Découverte d’un crop-circle dans l’Idaho

Le 10 août 2002, dans la petite commune rurale de Teton, Idaho (Etats-Unis), deux hommes (ne se connaissant pas entre eux) ont vu une lumière inhabituelle dans le ciel vers 2 h du matin. Darrel Briggs se trouvait chez lui et pensa que la clarté qu’il voyait provenait de la lune. De son côté, Jim Taymor, qui était dehors, remarqua dans le ciel une vive lumière d’un blanc tirant sur le jaune, qui se déplaçait par à-coups.

Au matin, Bryon Parker, maire de Teton et frère de D. Briggs, découvrit d’étranges cercles dans l’un de ses champs. Il appela immédiatement D. Briggs, qui décida d’en prendre des vues aériennes pour avoir des preuves des dommages subis par les cultures. Il pensait engager des poursuites contre des vandales... jusqu’à ce qu’il aperçoive le motif en entier. Il atterrit immédiatement et pénétra dans la formation pour voir le blé de près. Ce qu’il découvrit le stupéfia.

« Nous nous sommes avancés jusqu’au centre de la formation et vîmes qu’il s’agissait d’un travail magnifique, a déclaré B. Parker. Au centre des cercles, où toutes les tiges étaient couchées, il y avait des cercles d’à peu près deux ou trois mètres qui étaient tout simplement tressés. Une partie était tressée quatre, cinq ou six fois, mais aucune tige n’était cassée. Des sections de blé étaient superposées comme des tresses détachées au centre des cinq cercles aplatis. Dès le premier regard, l’ensemble apparaissait comme impeccablement couché. Un mur de tiges absolument parfait se dressait autour des cercles. Dans les cercles orientés nord-sud, les tiges étaient inclinées dans le sens inverse des aiguilles d’une montre, tandis que dans les cercles orientés est-ouest, les tiges étaient inclinées dans le sens des aiguilles d’une montre. Les cercles nord-sud indiquaient l’exact nord magnétique. Au début, je pensais que quelqu’un avait saccagé mon champ, mais après y être allé, je ne le pense plus. »

Par la suite, les trois filles de B. Parker virent ce qu’elles appelaient des « orbes de lumière » se mouvoir, au-dessus de la formation, de jour comme de nuit.

Alan Meyer, enseignant à Ogden, dans l’Utah, s’est rendu sur les lieux : « M. Parker nous a fait visiter sa propriété. J’étais en train de lui montrer, sur l’écran au dos de mon appareil, les photos que je venais de prendre, où apparaissaient des orbes, lorsqu’il me demanda soudain : « Est-ce que vous voyez mon atelier d’usinage, là-bas ? » J’ai répondu par l’affirmative et il a poursuivi : « Est-ce que vous voyez cette lumière au-dessus ? » J’ai répondu que je voyais effectivement une lumière électrique. « Il n’y a pas d’ampoule au-dessus de l’atelier d’usinage », a-t-il répondu. Mais on voyait nettement une lumière de la taille et de la luminosité d’un réverbère au-dessus du centre du toit de l’atelier. J’ai pointé ma caméra sur elle en prise de vue nocturne pendant quelques minutes. Elle s’est déplacée très lentement le long de la ligne du toit puis est redescendue sur le côté pour disparaître derrière. Il nous a fallu faire le tour à travers le champ de la formation pour continuer à la filmer. Elle est restée sur le côté en se déplaçant très lentement pendant une minute ou deux pour finalement disparaître. »

[Source : Linda Moulton Howe, www.earthfiles. com]

[Le Maître de Benjamin Creme confirme que le crop circle est authentique et qu’un vaisseau spatial venant de Mars en est l’auteur.]

Miracles à Garabandal

Des médecins ont déclaré que deux femmes belges en pèlerinage au village espagnol de Garabandal, ont été complètement guéries, l’une de rhumatismes sévères, l’autre d’un cancer du poumon. Lorsqu’on leur a demandé si elles auraient retrouvé la santé grâce à un traitement plus traditionnel, les deux femmes ont précisé qu’elles avaient déjà essayé un traitement conventionnel sans succès. Des examens médicaux, comprenant des rayons X et des scanners, montrèrent que la femme souffrant d’un cancer était totalement guérie. Elles sont convaincues qu’elles ont été guéries miraculeusement. « Je suis certaine que la guérison de mon cancer du poumon est survenue parce que je suis allée en pèlerinage à Garabandal », a déclaré Jacqueline Verstichel.

Lors du même pèlerinage, sur le site où la Vierge Marie est apparue à de nombreuses personnes, Gilbert Peeters, un autre pèlerin, fit l’expérience d’une vision extatique. Il raconta qu’il est tombé à genoux au pied d’une croix en pierre et que là, il eut une vision mystique dans laquelle il vit le Christ sur la croix et le sang couler de ses blessures.

[Source : De Gazet van Antwerpen, Belgique]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que les deux pèlerins belges furent guéris par Maitreya. La vision extatique a été manifestée par le Maître Jésus.]


QUESTIONS - REPONSES 

Q. Pourquoi Maitreya n’apparaît-il pas dès maintenant à la télévision afin d’empêcher une guerre contre l’Irak ?

R. Pour les Maîtres, le libre arbitre humain est sacro-saint. Ils ne l’enfreignent jamais. Maitreya établit un plan et il peut y avoir des milliers d’aspects différents à prendre en compte avant de décider quoi faire et quand le faire. Ce plan n’est pas immuable, il présente beaucoup de souplesse et de flexibilité, mais notre libre arbitre ne sera jamais enfreint.

Entamer une guerre contre l’Irak est une décision qui semble avoir été prise par le gouvernement américain (personne d’autre ne souhaite une telle guerre) et, aux yeux de Maitreya, apparaître ouvertement « pour l’empêcher » serait enfreindre notre libre arbitre, aussi malencontreuse et destructrice que puisse être une telle agression. Ce n’est pas à Maitreya de prendre des décisions pour nous, ni de les annuler. Par ailleurs, lorsqu’il apparaîtra, il n’aura pas immédiatement l’influence que notre correspondant semble imaginer.

La Loi doit être respectée. Les Maîtres sont des Maîtres parce qu’ils vivent selon la Loi, la Loi de la Vie, la Loi de l’évolution. Il existe des choses que l’on peut faire, que l’on doit faire, et d’autres que l’on ne doit pas faire. De notre côté,  nous faisons n’importe quoi. Nous enfreignons mutuellement notre libre arbitre, nous assassinons, nous blessons, nous mutilons, en paroles ou en actions. C’est la raison pour laquelle nous avons des problèmes et connaissons la maladie et la souffrance.

Q. Y a-t-il quelque chose que la Hiérarchie puisse faire pour empêcher une guerre contre l’Irak ?

R. Non, pas sans enfreindre le libre arbitre humain. Il existe la possibilité d’imprégner le mental des chefs de gouvernement mais malheureusement, dans le cas présent, les chances d’une réponse favorable sont assez minces.

Q. L’éventualité d’une guerre contre l’Irak, et de ses conséquences, peut-elle avancer ou reculer l’émergence de Maitreya dans la vie publique ?

R. Non.

Q. L’Irak possède-t-il des armes de destruction massive ? [1] biologiques? [2] chimiques ? [3] nucléaires ?

R. [1] Oui. Pas nécessairement utilisables. [2] Oui. Pas nécessairement utilisables non plus. [3] Non.

Q. Combien de pays possèdent-ils des armes de destruction massive, nucléaires et/ou chimiques ou biologiques ?

R. Vingt-huit.

Q. Pensez-vous que les stocks « d’armes de destruction massive » détenus par l’Irak soient la véritable raison du désir évident du gouvernement américain d’attaquer ce pays ?

R. Non, je pense qu’il s’agit d’une excuse commode pour satisfaire : a) l’obsession de George W. Bush d’accomplir ce que son père n’a pas réussi à faire, renverser Saddam Hussein, et b) l’ambition de longue date du gouvernement républicain des Etats-Unis de remplacer Saddam Hussein par un gouvernement « fantoche », soi-disant démocratique, qui donnerait aux Etats-Unis le libre accès et le contrôle des réserves de pétrole irakiennes, qui occupent la seconde place dans le monde. Les élections au Congrès qui doivent avoir lieu en novembre prochain apportent au parti républicain, en cas de victoire sur Saddam Hussein, une excellente opportunité d’obtenir le pouvoir absolu aux Etats-Unis mêmes.

Q. Vous avez déclaré à la fin de votre conférence que Maitreya sait que nous ferons le bon choix ; cela donne l’impression que pour finir tout ira pour le mieux, donc à quoi bon s’inquiéter ? Mais nous avons sûrement des sacrifices et des efforts à faire pour que les choses changent. Nous avons besoin d’être motivés pour accomplir les changements nécessaires.

R. Oui ! Bien sûr. Tout est là. Nous devons agir par nous-mêmes, nous devons accomplir les changements nécessaires. Comme le dit Maitreya : « Les choses ne se font pas d’elles-mêmes. L’homme doit agir et accomplir sa volonté. » [Message 31] Nous ne pouvons nous contenter de rester en retrait et de laisser les autres agir. Si nous voulons le changement, nous devons agir dans ce sens, appeler au changement, organiser des marches, des rassemblements, accomplir tout ce qui est légal pour manifester notre désir de changement à l’attention de ceux qui ont le pouvoir de changer les choses. Chacun a l’opportunité d’ouvrir la voie, d’appeler au changement, de lancer un  appel européen en faveur de la justice et de la liberté. Pourquoi ne le faites-vous pas ? Pourquoi venir m’écouter ? Vous pourriez être en train de participer à une marche en faveur de la paix, de la justice et de la liberté. C’est la seule façon de faire bouger les choses. Ce genre d’action peut être inspirée par Maitreya ; son énergie y contribuera. Mais nous devons agir. Nous devons réclamer le changement. La voix du peuple s’amplifie, mais il faut encore trop souvent prêter l’oreille pour l’entendre. Nous devons la rendre plus forte. Ce que Maitreya peut faire, c’est éduquer, informer, inspirer, créer un véhicule fiable – la voix des peuples de toute la Terre – et créer une masse structurée à laquelle aucun pays dans le monde ne pourra résister. Nous avons besoin d’une opinion mondiale informée, éduquée en faveur de la paix, de la justice et de la liberté. Rien de moins. C’est ainsi que les choses changeront.

Q. Comment les dirigeants réagiront-ils aux paroles de Maitreya le jour de la Déclaration ?

R. Cela dépend. Le président Bush pourrait avoir une révélation et être transformé. C’est un dieu, comme tout le monde, pas un dieu aussi important qu’il le pense, mais un dieu tout de même. La même divinité se trouve en lui, en vous, en moi, et en Maitreya. Il n’existe qu’une seule divinité. On ne peut jamais savoir dans quelle mesure les gens vont changer. Pour l’instant, le premier ministre britannique, Tony Blair, est prêt à se joindre à George Bush pour attaquer l’Irak. Je pense qu’il croit sincèrement, en se basant sur les services de renseignements américains, que l’Irak présente un réel danger pour le monde. Les informations contenues dans le dossier qu’il a lu récemment, si l’on y croit, semblent montrer que l’Irak est dangereux. T. Blair est un idéaliste ; il pense aider le monde en attaquant l’Irak.
A mon avis, il commet une grave erreur. Toutes les informations contenues dans le dossier en question sont dépassées ; elles viennent de la CIA, du FBI et d’autres services secrets américains et se réfèrent en grande partie à la situation qui existait il y a dix ans. Pour ce qui concerne la situation présente, il s’agit simplement de spéculations, mais Tony Blair l’ignore.

Qui répondra à l’appel de Maitreya ?  Le premier ministre Tony Blair sera sans doute l’un des premiers, en raison de son idéalisme. Le président Bush ? Sans doute l’un des derniers. Le chancelier allemand, Herr Shröeder, pourrait fort bien se trouver à l’avant-garde, mais il est impossible d’affirmer quoi que ce soit.

Ce qui compte le plus, ce ne sont pas les dirigeants mais la population mondiale, les hommes et les femmes de bonne volonté, qui sont présents partout. Les dirigeants font le nécessaire pour que le peuple se tienne tranquille. Si partout les peuples se lèvent pour réclamer la justice, la paix et le partage, les dirigeants devront réagir ; et en France, en Grande-Bretagne, en Allemagne, au Japon, aux Etats-Unis, les dirigeants devront répondre à leur demande, ou ordonner de tirer sur la foule. Ils n’auront pas le choix.

Certaines personnes, occupant de hautes fonctions, dans les services diplomatiques, les gouvernements, le monde industriel ou financier, ou encore le domaine religieux, savent que Maitreya est présent dans le monde. Ils l’ont vu, ils ont assisté à une conférence où il est apparu, leur a parlé, puis a disparu. Ils savent qui il est et ils attendent de le voir émerger au grand jour avant de s’exprimer ouvertement. Ces personnes influentes seront écoutées et suivies. Les dirigeants actuels n’auront pas à montrer la voie ; ils exercent des fonctions intérimaires ; il s’agit dans l’ensemble d’individus ayant une vision passéiste du monde et ils n’auront plus de rôle à jouer.

Q. Le Maître Jésus se fera-t-il aussi connaître au monde entier ?

R. Le jour de la Déclaration, Maitreya ne présentera pas les Maîtres eux-mêmes, mais il fera connaître leur présence. Plus tard, les Maîtres apparaîtront ouvertement, un par un, et se feront connaître. Le Maître Jésus sera l’un des premiers à apparaître au grand jour.

Q. Si la véritable identité de Maitreya n’est pas révélée au début, comment sera-t-il présenté à l’occasion de ses premières interviews à la télévision ?

R. Comme un homme ordinaire, l’un d’entre nous, mais quelqu’un susceptible de nous aider si nous prêtons une oreille attentive à ses idées, ses conseils et sa vision des choses. Au début, ses suggestions seront plutôt restreintes et modestes. A la télévision, Maitreya ne s’adressera pas à un public sélectionné ; il devra donc faire preuve d’une certaine réserve de manière à ne pas effrayer les auditeurs.

Q. Pourquoi les Maîtres reviennent-ils dans le monde maintenant, après 98 000 ans d’absence ?

R. Les Maîtres savaient depuis longtemps qu’ils devraient revenir dans le monde afin de montrer leur capacité à fonctionner en tant que groupe dans le monde extérieur. La seule question était de savoir quand. Aujourd’hui, le monde possède des armes nucléaires ; vingt-huit pays disposent d’armes atomiques dont une infime partie suffirait à détruire toute vie sur la Terre. C’est pourquoi les Maîtres viennent avec Maitreya (ce dernier avait annoncé son intention de revenir dans le monde en 1945, à la fin de la Seconde Guerre mondiale) pour empêcher la destruction de toute vie sur notre planète. Si on nous laissait continuer sur notre lancée, nous pourrions détruire toute vie. Les tensions inhérentes aux divisions entre les pays développés et les pays en développement contiennent les germes de la guerre, et cette guerre serait une guerre nucléaire.

Q. Maitreya mettra-t-il l’accent sur des questions d’ordre pratique : la famille, l’entourage, les relations avec autrui, etc. ?

R. Oui. C’est un homme pratique qui s’intéresse à nos problèmes quotidiens. Nous aider à régler nos problèmes d’ordre pratique fait partie de ses priorités. Les Maîtres ne sont pas des mystiques ; c’est nous qui le sommes. Nous faisons un mythe de toute chose. Les Maîtres sont des Connaissants de la Sagesse. La sagesse, c’est la connaissance plus l’amour. C’est la sagesse vivante, la sagesse pratique qui permet de vivre dans l’innocuité, en entretenant de justes relations avec autrui, c’est cela qui intéresse les Maîtres. Vous découvrirez que Maitreya est quelqu’un de très simple. C’est un géant spirituel, mais il ne se promène pas les yeux levés au ciel ! Il est engagé dans la Vie et les relations fondées sur l’amour.

Q. Les Maîtres réuniront-ils les différentes religions et si oui, comment ?

R. Maitreya ne vient pas en tant qu’instructeur religieux mais en tant qu’instructeur spirituel. Tous les aspects de la vie ont un fondement spirituel, tout ce qui nous est bénéfique, tout ce qui nous élève, est en fait spirituel. Le but de la Hiérarchie n’est pas l’unification de toutes les religions. Celles-ci perdureront, mais clarifiées et dépouillées de tout superflu grâce à la présence des Maîtres et à une meilleure compréhension humaine. Puis on verra progressivement émerger, pas exactement une nouvelle religion, mais une nouvelle approche de la Divinité, reposant sur l’invocation plutôt que sur la dévotion, ce qui impliquera non plus la croyance mais la conscience et l’expérience du Divin.

Q. J’aimerais savoir si Maitreya a eu une quelconque influence dans les changements politiques qui sont intervenus au Mexique depuis juillet 2000.

R. Non, pas directement.

Q. Dans un reportage télévisé du début d’août 2002, on a montré les premières expériences faites sur des cellules souches, puis l’identification des gènes donnant la possibilité de prévoir l’avenir d’un être humain dans une simple goutte de sang.

Quel niveau ont atteint ces expériences aujourd’hui ? [1] Sont-elles les prémisses de la future guérison par la technologie de la lumière ? [2] Dans l’une de vos réponses précédentes, vous avez spécifié qu’en aucun cas l’homme ne devrait jouer à Dieu. Cette remarque s’applique-t-elle seulement à la manipulation génétique ?  

R. [1] Non. [2] Elle concerne le clonage.



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR

 | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Bruxelles novembre 2018