DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives

Extraits de la revue Partage international
Janvier/février 2003




Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.
La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.



Sommaire (en rouge = sélection du mois)

Une perspective plus saine - par le Maître --, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.    

point de vue - Démocratie et développement humain - par Ann Pettifor

Discernement et détachement : ou comment accéder à la sérénité  intérieure - par McNair Ezzard

FAITS ET PREVISIONS - La Bourse a terminé l’année 2002 à la baisse - Un univers pour les cycles des cycles           

LES ENSEIGNEMENTS DE MAITREYA

La guérison et la santé

L’emblème démocratique - compte rendu de lecture par Luc Guillory

Vivre sous l’occupation - interview de Belinda Coote par Gill Fry

SIGNES DES TEMPS - Australie : Une statue verse des larmes - Un message sacré sur une coquille d’œuf

Cercles de lumière

Vers une nouvelle éthique dans le marketing pour enfants - par Miriam H. Zoll

Musique céleste

PRIORITES DE MAITREYA

La lutte contre la faim stagne

TENDANCES - Le monde devient plus libre - Des « forces inconnues » à l’origine des crop circles

Courrier des lecteurs - Un travail honorifique                       

La volonté des peuples commence à porter ses fruits

Questions-Réponses - par Benjamin Creme


Week-end avec Benjamin Creme les 22 et 23 mars à Paris

En 2003, le groupe français accueillera Benjamin Creme un mois plus tôt qu’à l’accoutumée. C’est l’opportunité attendue de longue date par les groupes parisiens, qui souhaitaient que la conférence se déroule en dehors de la période de vacances scolaires.

C’est un réel privilège de pouvoir bénéficier de ces moments de « nourissement » spirituel, avec l’adombrement de Maitreya, offerts lors de la conférence et de la méditation de transmission en présence de Benjamin Creme.

Conférence : intitulée la Destinée de l’humanité, elle se déroulera :

samedi 22 mars 2003 à 19 h

Maison de la Mutualité
24, rue Saint-Victor Paris Ve
Métro Maubert-Mutualité, ligne 10

Participation aux frais : 10 euros
Renseignements : 01 42 50 71 56

Pas de réservations

Méditation de transmission : présentée par Benjamin Creme, elle se déroulera  :

dimanche 23 mars, de 15 h à 19 h  

Même adresse que la conférence

Libre participation aux frais de location de la salle


Deux interviews radiophoniques de Benjamin Creme

Benjamin Creme accordera deux interviews à Radio Ici et Maintenant (station parisienne émettant sur 95.2 et 98.2).

La première se déroulera par téléphone, le jeudi 27 février, de 17 h 30 à 19 h.

La seconde aura lieu le jeudi 20 mars, également de 17 h 30 à 19 h.

Ces deux interviews seront également diffusées en direct sur Internet (<nseo.com>).


Autres conférences de Benjamin Creme


Les Fêtes de printemps

De nombreux groupes de transmission célébreront les trois fêtes du printemps en organisant des Transmissions de douze ou vingt-quatre heures, au moment des pleines lunes du printemps. Lors de cette période, les énergies spirituelles sont au summum de leur puissance, en raison de l’alignement Terre-Lune-Soleil et du pouvoir de ces anciennes fêtes, ce qui fournit une opportunité unique pour le service spirituel.

A Londres, cette année, les méditations de transmission se dérouleront les jours suivants (de 20 h à 20 h) : Pâques (Bélier) : les vendredi 18 et samedi 19 avril ; Wesak (Taureau) : les vendredi 16 et samedi 17 mai ; Fête du Christ (Gémeaux) : les vendredi 13 et samedi 14 juin.

Maitreya donnera une bénédiction à 15 h (heure de l’endroit où vous vous trouvez), les dimanches 20 avril, 18 mai et 15 juin.


Une perspective plus saine

A première vue, il pourrait sembler que le monde traverse une crise plus profonde que jamais auparavant. La guerre et le terrorisme ont accéléré le cours des événements et la peur s’est emparée du cœur de millions d’hommes. Si cette lecture de la situation était juste, il y aurait effectivement bien des raisons d’avoir peur et de se lamenter. Fort heureusement, cette vision est superficielle et masque les nombreux changements pour le meilleur qui, sans attirer l’attention, se mettent également en place. Le côté sensationnel de la guerre et du terrorisme fait la une des médias. Les actions de grande envergure qui améliorent la vie de millions d’êtres font rarement les gros titres de l’actualité, et passent inaperçues dans le tumulte suscité par des gouvernements autoritaires et des dictateurs inquiets.

Le monde doit énormément aux nombreuses agences des Nations unies dont le travail altruiste et consciencieux se poursuit fermement au milieu des discours emphatiques ou vindicatifs de politiciens ivres de pouvoir. Le temps est proche où chacun réalisera que les besoins du monde sont ceux des hommes et des femmes où qu’ils soient : besoin de nourriture et de travail, de soins de santé et d’éducation. Telles sont les priorités qui devraient guider les actions des hommes et mobiliser leur énergie et leurs ressources. Tels sont les besoins essentiels de chacun. C’est à ses risques et périls que l’humanité les néglige.

Une énergie vivifiante

Des organisations non gouvernementales spécialisées contribuent également, par leur discernement et leurs recherches, à éveiller les hommes aux dangers de cette course effrénée à l’exploitation systématique des ressources de cette planète déjà bien malade.

Nombreux sont ceux qui, jusqu’ici aveugles, ouvrent les yeux. Nombre de ceux qui se contentaient  de regarder agir leurs frères passent maintenant à l’action. Pour la première fois dans la vie de nombre de ceux qui souffraient en silence, le monde est rempli d’espoir.

Pour ces hommes calmes et patients, la vie ouvre ses portes, laissant entrer l’air frais et la lumière du jour. Grâce au travail des différentes organisations, une énergie nouvelle et vivifiante se répand et nombre d’hommes et de femmes y répondent et se réjouissent. Ceux-là, les serviteurs, sont les véritables héros de notre temps. Non pas ceux qui lancent des bombes du haut du ciel, mais ceux qui perçoivent les besoins de leurs frères et sœurs, et agissent, quel qu’en soit le prix.

L’apparition de Maitreya

Lorsque Maitreya apparaîtra ouvertement, aux yeux de tous, il inspirera la création d’une attitude plus saine face à la vie, fondée sur le service et répondant aux besoins des hommes et des femmes du monde entier. Il montrera que les conflits d’aujourd’hui ne sont pas inévitables. Que les dirigeants des nations ont une responsabilité à l’égard de l’humanité toute entière et que ce ne sont pas seulement leurs convictions personnelles ou idéologiques qui sont en jeu. Il appellera à la prudence et à la sagesse en ce qui concerne les armes, aujourd’hui si terriblement puissantes, et soulignera l’inutilité de faire la guerre « pour avoir la paix ».

La paix, montrera-t-il, n’est pas difficile à trouver si elle est honnêtement recherchée. La paix, affirmera-t-il, ne pourra être obtenue qu’avec l’instauration de la justice et de la liberté pour tous.

Ainsi Maitreya indiquera-t-il la direction du changement. Ainsi inspirés, les hommes franchiront un pas vers l’inconnu et verront s’accomplir les rêves de paix et les aspirations qu’ils portent depuis si longtemps dans leur cœur.


SIGNES DES TEMPS

Australie: une statue verse des larmes

Australie : une statue verse des larmes
La statue d'une Vierge versant des larmes attire des milliers de catholiques à l'église Notre Dame de Lourdes de Rockingham, à 50 km au sud de Perth (Australie). Cette statue en fibre de verre, de 70 cm de haut, fut achetée en Thaïlande pour 82 euros par Patty Powell en 1994.
Selon Patty, la statue se mit à verser des larmes en mars 2002, à l'occasion de la fête de St-Joseph. Elle pleura de nouveau entre le vendredi saint et le dimanche de Pâques. Au mois d'août, les larmes coulaient de façon quasi ininterrompue. C'est alors que Patty contacta les autorités religieuses. Ces larmes, de consistance huileuse, dégagent un parfum d'eau de rose, de vanille ou de vaseline.
L'archevêque catholique de Perth, Barry Hickey, se rendit auprès de la statue. « J'y suis allé avec quelques doutes et probablement quelque peu sceptique, mais j'ai été très impressionné », déclare-t-il.
Récemment, des scientifiques de deux universités d'Australie occidentale ont analysé la statue. Les rayons X ont montré que la statue est faite d'une matière poreuse mais colmatée à l'extérieur, et qu'elle ne présente aucun trou ni rayure en surface qui permettrait le suintement de l'huile. L¹imagerie médicale fut utilisée pour vérifier que quelque chose de particulier à l'intérieur de la statue, comme une éponge, ne retiendrait pas l'huile. Mais rien de cela ne fut mis en évidence.
Les sceptiques pensent que la statue est un faux, mais personne n'a encore pu le prouver. Doug Clarke, chimiste à l'Université Murdoch, analysa le liquide huileux et indiqua aux journalistes qu'il pensait qu'il s'agissait d'une supercherie. Mais il ne put trouver aucune preuve indiquant que la statue était un canular. Il expliqua que les larmes étaient une huile végétale, probablement une huile d'olive parfumée à la rose et qu'un scanner révélerait s'il y avait de l'huile à l'intérieur.
Patty Powell s'est sentie confortée par le résultat des analyses : « Je ressentais une si grande paix que je savais où était la vérité. Si j'avais essayé de jouer un mauvais tour, je n'aurais pas fait faire les analyses. »      
La statue a également des propriétés curatives. Ainsi, un prêtre mourant oint avec de l'huile provenant des larmes de la statue fut remis sur pieds deux heures plus tard comme si de rien n'était, ainsi que l'indique son supérieur Finbarr Walsh.


[Sources : UPI, The Independent, Grande-Bretagne ; De Volkskrant, Pays-Bas]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le Maître qui fut la Vierge Marie a manifesté ce miracle.]

Un message sacré sur une coquille d’œuf

Au Brunei, une ménagère s’est aperçue, au moment de casser un œuf pour le faire cuire, qu’il y avait sur la coquille des paroles du Kalimah, un texte islamique révéré : « La ilaha illallah », ce qui signifie : « Il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah ». Cette femme, qui avait acheté l’œuf dans un grand magasin, a décidé de le garder.

Un autre œuf  « étrange » fut découvert, également au Brunei, dans une famille du district de Kuala Belait. Le mot : « Allah » était gravé dans la coquille. C’est en préparant l’œuf comme offrande pour une compétition de « Khatamal-Quran » (récitation du Coran) que l’un des membres de la famille vit l’inscription.

[Source : Brunei Press, Brunei]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que ces miracles étaient l’œuvre de Maitreya.]

Selon un historien en textile, le suaire de Turin serait authentique

Un historien spécialisé dans les tissus a déclaré que le suaire de Turin pourrait bien être le linge qui a enveloppé le corps du Christ . Contestant les tests au carbone qui suggéraient que le Suaire datait du Moyen-Age, Mechthild Flury-Lemberg, spécialiste suisse, pense qu’il pourrait dater de deux mille ans.

Au cours de l’été 2001, M. Flury-Lemberg a effectué un travail de préservation sur le Suaire. Les analyses de pollen et les mesures du Suaire avaient mis en évidence qu’il était originaire du Moyen-Orient et non de l’Europe médiévale. A Massada, ancienne forteresse du sud-est d’Israël, elle a découvert des formes identiques de tissages et de coutures de haute qualité datant de 73 avant J.-C. Selon les érudits, d’autres vêtements datés du 1er siècle, trouvés dans la région de la Mer Rouge, montrent des caractéristiques de tissage semblables à celles du Suaire de Turin.

« Tout ceci est une mosaïque d’indices qui ne prouvent pas les choses scientifiquement, déclare-t-elle. Cependant, ce vêtement m’a imprégné d’une paix radieuse. » En tant que luthérienne pratiquante et non catholique romaine, elle décrit le Suaire comme un vêtement étonnamment noble, aux coutures presque invisibles. « Ce Suaire n’est pas une simple relique catholique mais un trésor pour toute la chrétienté. »

M. Flury-Lemberg a remis en cause la pertinence des dires d’autres chercheurs qui avaient découvert du pollen et de la poussière datant du Moyen-Age. « Naturellement, de telles particules sont présentent sur le tissu, précise-t-elle, après tout, le Suaire fut exhibé un grand nombre de fois. »

L’historien allemand Karlheinz Dietz approuva M. Flury-Lemberg quant à ses doutes sur les résultats de la datation au carbone, effectués en 1988, affirmant que le tissu avait été fabriqué entre 1260 et 1290. Se référant au portrait figurant sur le suaire, il a déclaré : « Il s’agit d’une authentique « photographie » créée bien avant l’invention de celle-ci. Les scientifiques ne comprennent pas ce qui aurait provoqué cet ancien cliché ressemblant au portrait du Christ, mais de nombreux théologiens catholiques et protestants pensent que ce fut le fait de la Résurrection. Les analyses montrent qu’elle s’est produite dans les 36 heures après la mort, alors que le corps était enveloppé dans ce Suaire de grande qualité, ce qui correspond bien au récit biblique. »

[Source : UPI]

[Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que le Suaire de Turin est le linge authentique dans lequel le corps de Jésus a été enveloppé. Voir l’ouvrage de Benjamin Creme la Réapparition du Christ et des Maîtres de Sagesse.]


FAITS & PREVISIONS

La Bourse a terminé l'année 2002 à la baisse

« L’une des prévisions faites par Maitreya concernait un krach boursier mondial qui devait commencer au Japon. Le marché japonais commença aussitôt à chuter. Pour les Japonais, le krach est devenu réalité. L’économie japonaise est à genoux : les banques et les institutions font faillite l’une après l’autre. » [Le Grand Retour, p. 96, Benjamin Creme]

Le bilan de l’année boursière 2002 confirme le déclin inexorable des marchés. Le FTSE britannique a accusé une perte de 24 % sur l’année et le Nikkei japonais a clôturé à 8 578, 95 points, son niveau le plus bas depuis vingt ans.

Mais la baisse la plus significative est celle des marchés américains, où les principaux indices ont régressé pour la troisième année consécutive. C’est la première fois depuis 1939-41 que le Dow Jones Industrial Average et le S&P 500 connaissent trois années de baisse à la suite. En 2002, le Dow Jones a chuté de 16,8 % (ce qui n’était pas arrivé depuis 1931), le S&P 500 de 23,4 % et le Nasdaq Composite de 31,5 %. Le Nasdaq, orienté sur les valeurs technologiques, n’avait jamais connu trois années consécutives de baisse.

Bien que la plupart des spécialistes ne s’attendent pas à une quatrième année de déclin, beaucoup demeurent circonspects quant à l’éventualité d’une reprise durable des marchés dans un avenir proche. A leur avis, les inquiétudes suscitées par le terrorisme, la possibilité d’une guerre en Irak, la stagnation économique, et la corruption régnant dans certaines entreprises et à Wall Street, contribuent dans une large mesure à cette crise boursière. En automne dernier, le président de la Réserve fédérale, William McDonough, avait déjà appelé les présidents directeurs généraux à réduire volontairement leur salaire au profit des actionnaires et de l’économie américaine. Soulignant le fait que ce salaire, multiplié par 42 depuis 1980, est démesuré et difficile à justifier – un PDG gagnant actuellement 400 fois plus qu’un ouvrier – McDonough avait laissé entendre qu’il devrait exister « des limites économiques et morales » à respecter.

[Sources : San Francisco Chronicle, The Wall Street Journal, Etats-Unis ; BBC TV News 24, Ceefax, Grande-Bretagne]  

L’Illinois supprime la peine de mort

« La peine de mort ne représente qu’un acte de pure vengeance et n’élève en rien la société qui l’applique. » [Benjamin Creme, Partage international, mail 1993]

Q. Etant donné le débat actuel sur la peine de mort aux Etats-Unis, votre Maître pourrait-il indiquer le pourcentage d’innocents qui ont été exécutés dans ce pays au cours des cinquante dernières années ?
R.
Treize pour cent. [PI, octobre 2000]

George Ryan, gouverneur républicain de l’Illinois à la retraite, a déclaré qu’il n’aurait pas pu continuer à vivre s’il n’avait pas corrigé une injustice alors qu’il était en son pouvoir de le faire. Il a surpris l’Amérique par sa décision controversée de gracier les 156 prisonniers du couloir de la mort en Illinois, en commuant leur condamnation à mort en emprisonnement à vie. Il a dénoncé la procédure qui conduit à la peine de mort comme étant « capricieuse et arbitraire. »

En vidant les couloirs de la mort en Illinois – action sans précédent dans l’histoire des Etats-Unis, il a provoqué des réactions de colère des plaignants, du nouveau gouverneur, et des proches de certaines victimes. Le gouverneur Ryan a déclaré qu’il sympathisait avec les familles des victimes, mais qu’il s’était senti obligé de passer à l’acte : « Je ne suis pas prêt à prendre le risque d’exécuter un innocent », avait-il écrit aux familles des victimes, les prévenant de ses intentions.

G. Ryan avait suspendu les exécutions dans l’Etat depuis trois ans, après que les tribunaux aient reconnu que 13 condamnés à mort avaient été détenus à tort depuis la restauration de la peine capitale, en 1977, année depuis laquelle douze autres détenus ont été exécutés. « Notre système de peine capitale est hanté par le démon de l’erreur, erreur dans la détermination de la culpabilité, et erreur dans la détermination desquels, parmi les coupables, relèvent de la mort. Quel a été l’impact du facteur racial ou de la misère ? » Les études ont toujours soulevé davantage de questions quant à la manière dont est décidée la peine de mort : problèmes lors de l’instruction du procès, du jugement, des procédures d’appel, sans compter la « spectaculaire faillite » de la réforme du système.

Les commentateurs considèrent ce mouvement comme un tournant et beaucoup d’opposants à la peine capitale croient qu’il pourrait conduire davantage d’Etats à y mettre fin. Déjà, le sénateur démocrate du Wisconsin, Russ Feingold, exige que les Etats-Unis lancent une étude nationale sur la peine capitale.

[Sources : CNN, Etats-Unis ; BBC TV Cee-fax, G.-B.]


QUESTIONS - REPONSES 

Q. Est-il réellement possible de « combattre le terrorisme » ?

R. Il est, bien sûr, possible d’essayer. Mais est-il possible d’en finir vraiment avec le terrorisme ? C’est une autre question. Nous devons en rechercher la cause, ou les causes. Si nous sommes honnêtes, nous constaterons qu’il en existe plusieurs, la plus importante étant le sentiment de grande injustice éprouvé par des millions d’individus dans les pays en développement. Un milliard deux cents millions de personnes – le cinquième de la population mondiale – vivent avec seulement deux dollars par jour. Des millions d’autres n’ont rien et meurent de faim.

Les Etats-Unis, l’Europe, le Japon et quelques autres pays dominent l’économie mondiale. Ceci est la cause d’un énorme ressentiment qui nourrit le terrorisme international. C’est pour cette raison que le World Trade Center, le Pentagone et la Maison Blanche furent choisis le 11 septembre 2001 en tant que symboles de la domination occidentale. Pour mettre un terme au terrorisme, nous devons modifier notre politique économique et notre politique étrangère. Nous devons apprendre à partager.

Q. [1] Les Nations unies ne sont-elles pas utilisées et manipulées par les Etats-Unis ? [2] Pouvons-nous nous attendre à voir un Maître à la tête des Nations unies ?

R. [1] A mon avis, oui. [2] Non, éventuellement un initié du quatrième degré.

Q. Les Kurdes vivent actuellement éparpillés dans plusieurs pays et n’ont pas de véritable patrie. Leur situation ne serait-elle pas aggravée par une guerre avec l’Irak ?

R. Oui, de toute évidence.

Q. L’escalade de la situation en Corée du Nord semble particulièrement dangereuse. La Hiérarchie est-elle de cet avis, et quelle est l’attitude recommandée pour faire baisser les tensions dans cette partie du monde ?

R. Comme le dit le Maître dans son article Une vision plus saine de la vie, ces situations politico/militaires qui inquiètent et effraient tant de personnes ne sont pas vues par la Hiérarchie sous le même angle. Les Maîtres ont une vision des choses plus profonde et plus vaste, et ils savent que les propos agressifs sont un des moyens utilisés par les dirigeants lorsqu’eux aussi ont peur. L’attitude agressive et non conciliante du président Bush à l’égard de la Corée du Nord est voulue – elle vise à mettre en garde la Corée du Nord contre toute menace sur la Corée du Sud, qui est sous le contrôle des Etats-Unis.

Q. Vous avez dit qu’il existait un plan visant à sauver progressivement des millions d’êtres humains de la famine – tout d’abord, une aide d’urgence, puis un nouveau système de distribution par l’intermédiaire de l’Onu. En ce qui concerne la planète, quelles mesures devrions-nous prendre pour commencer à la restaurer ? Devrait-il y avoir aussi tout d’abord un plan d’urgence et si oui que devrions-nous faire ?

R. Les priorités immédiates concernent la pollution et le réchauffement planétaire. La pire, la plus dangereuse pollution vient de nos centrales nucléaires et de l’industrie nucléaire en général. Il doit y être mis un terme le plus rapidement possible.

Les effets du réchauffement planétaire, sur les calottes glacières par exemple, sont maintenant une évidence pour tous. Nous devrions entamer un vaste programme de reforestation ; ceci prendra bien sûr du temps, mais il faudrait commencer dès maintenant.

Q. Pourquoi est-il si important d’être incarné à notre époque ?

R. C’est une époque unique dans l’histoire de la Terre. Un nouveau cycle cosmique, l’ère du Verseau, commence juste et par conséquent d’énormes changements dans tous les domaines de la vie vont se produire dans les 2 350 années à venir. Avant tout, un immense changement dans la conscience humaine se fera progressivement, un changement d’une portée et d’une profondeur beaucoup plus grandes qu’il n’en a jamais existé à aucun autre moment de l’Histoire. Ceci sera le résultat de l’extraordinaire stimulation apportée à notre évolution par les énergies du Verseau et par l’extériorisation du travail de notre Hiérarchie spirituelle pour la première fois depuis 98 000 ans. Le Christ, le Seigneur Maitreya, et un vaste groupe de disciples seront physiquement présents pendant toute l’ère du Verseau, et ils aideront l’humanité à évoluer dans la paix, la justice et la liberté.

Une extraordinaire opportunité est ainsi apportée à chacun de servir le monde, en participant à la création de nouvelles structures, quel que soit son domaine d’activité. Qui pourrait ne pas souhaiter être en vie à une telle époque ?  

Q. Y a-t-il des Maîtres en Afrique, et plus particulièrement au Kenya ?

R. En Afrique oui, mais pas au Kenya.

Q. Existe-t-il actuellement des clones humains viables ? Sinon, pour quelle raison ?

R. Si vous voulez parler de la réplique exacte d’un être humain, la réponse est non. On ne peut cloner un être humain, qui est une âme en incarnation. Tout ce qui pourrait être cloné, c’est un corps humain, mais, étant donné qu’il serait dépourvu d’âme, il ne survivrait pas longtemps.



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE

| AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.