DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives

Extraits de la revue
Partage international

Septembre 2007 - N° 229



Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.


Sommaire

  • La divinité de l'homme par le Maître --, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.

POINT DE VUE

  • Réactiver les Objectifs du millénaire par Mary Robinson
La onzième heure compte rendu de Cher Gilmore

TENDANCES

  • Les Anciens de la Terre, unis pour changer le monde
  • Mettre fin au terrorisme nécessite de l'aide, pas des tanks
  • Le Maroc et le Polisario ouvrent des négociations
  • Le nucléaire n'est pas une solution au changement climatique
  • La réforme agraire en Bolivie
  • Des échanges entre l'Iran et le Nicaragua
  • Venezuela, FMI et Banque mondiale
Campagne pour les droits des réfugiés interview de Kenneth Bacon par Jason Francis

FAITS ET PREVISIONS

    • La lumière peut détruire les virus
    • Diana : nouvelle preuve
    • Changement climatique : entendre la voix de l'Afrique par Wangari Maathai

    LES PRIORITES DE MAITREYA

    • Crise humanitaire irakienne : les enfants sont les plus touchés
    • Appel de Gordon Brown à une coalition des consciences
  • Darfour : un règlement de la crise est-il possible?
  • L'excès de consommation menace la production agricole africaine

De nouveaux agroglyphes magnifiques !

SIGNES DES TEMPS

  • Des apparitions d'ovnis dans le monde entier
  • Des ovnis au-dessus de l'Ontario
  • Des ovnis au-dessus de l'Angleterre
  • Des ovnis au dessus du Pays de Galles
  • Une aubergine miraculeuse
  • Des empreintes de main au Japon
  • Des croix de lumière en Australie

LA VOIX DU PEUPLE

  • Manifestation mondiale pour les Objectifs du millénaire
  • Des concerts pour l'environnement
  • Des milliers de Colombiens se mobilisent contre la violence

A la découverte d'un terrain commun entre les religions mondiales interview de Karen Armstrong par Andrea Bistrich

COURRIER DES LECTEURS

  • Un clin d'œil vaut un signe de tête affirmatif
  • Clair comme le cristal
  • Une élève apte
  • Bien préparé
  • Une leçon d'histoire
  • Sans nom
  • Une scène muette

QUESTIONS-REPONSES par Benjamin Creme


La divinité de l'homme

par le Maître —, par l'entremise de Benjamin Creme

En tout homme repose, dans les profondeurs de l'être, la conscience du divin. Chez certains elle affleure à la surface de l'esprit ; chez d'autres elle demeure relativement inconnue, attendant pour sa découverte un événement majeur, un coup de fouet qui la tire de son sommeil. Ainsi les uns affirment-ils volontiers l'existence du divin tandis que beaucoup d'autres rejettent, souvent avec véhémence, la réalité de tout ce qui ne peut être connu, mesuré et compris par leurs cinq sens.

Aujourd'hui beaucoup sentent de plus en plus la présence de Maitreya, dont les énergies pénètrent tous les plans de conscience. Ils peuvent n'être au courant ni de son nom, ni même de son existence, mais en réponse à son énergie, ils perçoivent un nouveau climat spirituel dans le monde. Même s'ils ont des difficultés à l'expliquer, ils savent avec une certitude croissante qu'ils vivent dans l'aura du divin, et que tout ira pour le mieux. Ils savent également qu'ils ne sont pas seuls, que leurs prières sont entendues, et que quelque chose de prodigieux et de sacré est en train de se produire sur la planète Terre. Ils sentent que les tensions et les dangers actuels touchent à leur fin, que par-delà la peur et les déconvenues de notre temps se profile un monde nouveau et meilleur, qui attend d'être façonné et le sera effectivement.

Engager le combat

En attendant, Maitreya se prépare à engager le combat avec tout ce qui entrave le progrès et le bien-être de l'homme, tout ce qui empêche l'expression de sa divinité. Il s'attaquera aussi à la peur et à la faiblesse de l'homme lui-même.

Il montrera que l'homme est venu de la source la plus élevée, et qu'il est doté de tout le potentiel des dieux ; qu'une fois libéré de la peur qui le maintient sous son emprise, il pourra construire une civilisation digne de sa divinité et de son génie créateur.

Il montrera que seuls la peur et le manque de confiance condamnent aujourd'hui les hommes à subir les dangers qui menacent leur existence ; que le simple fait de partager amènera paix et justice à leur monde tourmenté ; que les hommes doivent reconnaître
qu'ils ne font qu'un, ne forment qu'un seul groupe de fils du Père unique.

Ainsi parlera-t-il. Ainsi invitera-t-il les hommes au changement.

La réaction des hommes

Comment les hommes réagiront-ils ? Comment accueilleront-ils l'analyse que fera Maitreya de leur situation et de leurs problèmes ? Maitreya n'est pas seul au monde à les exhorter au changement et à la réforme. Beaucoup de sages, hommes et femmes, répondent à ses pensées et à son énergie, présentant ses idées à un large public. Lentement mais sûrement, ces idées
prennent racine, éduquant en masse ceux qui jusque-là n'étaient ni intéressés, ni engagés. Ainsi se prépare le chemin de Maitreya.

Même dans ces conditions, comment Maitreya parviendra-t-il à gagner le cœur des multitudes pour que s'opère le changement de direction ? La réponse tient au déferlement de ses énergies. Jamais auparavant un instructeur d'une telle puissance ne s'était adressé au monde. A chaque mot qu'il prononce, une force bénéfique circule de cœur à cœur. Débats et controverses sont inutiles et superflus. Sa vérité fait jaillir la vérité dans le cœur de l'auditeur et, dans le creuset de leur divinité partagée, elle est reconnue comme la Vérité elle-même.


La onzième heure

Compte rendu de Cher Gilmore

Sorti sur les écrans en août 2007, la 11 e heure , est un documentaire long métrage produit par Leonardo DiCaprio, qui s'attache à évaluer l'état de l'environnement.

En 91 minutes poignantes, cette œuvre retrace l'historique de l'impact de l'humanité sur la planète depuis l'aube des temps jusqu'à nos jours, en se projetant dans le futur. En ce qui concerne le présent, il montre les sécheresses, les famines, les inondations, les ouragans, les forêts rasées, les déserts qui s'étendent, la pollution des airs et des océans, les espèces en extinction, la fonte de la calotte glacière…

Le film considère que nous avons atteint la 11 e heure, l'ultime moment où le changement est encore possible, et les spectateurs font viscéralement l'expérience de cette réalité.

Plus de 70 scientifiques, historiens, spécialistes de l'environnement et intellectuels sont interviewés pour définir ce que L. DiCaprio appelle le plus grand défi de notre époque : la nécessité de trouver les moyens de restaurer suffisamment les écosystèmes pour préserver l'avenir. Entre autres, interviennent Stephen Hawkings ; Lester Brown (président de l'Institut d'une politique de la Terre) ; Mikhail Gorbatchev (fondateur de la Croix verte internationale) ; Paolo Soleri (fondateur d'Arcosanti) et Wade Davis (explorateur de la Société nationale géographique). Tous présentent leurs réflexions sur l'état de la planète et sur les moyens de lui rendre la santé.

L'homme se serait coupé de la nature à partir de la Révolution industrielle, lorsqu'il s'est mis à considérer la Terre comme un réservoir inépuisable de ressources à exploiter, au lieu d'y voir un don précieux mais limité, à protéger et à préserver. Et à présent, après deux cents ans de révolution industrielle, nous nous trouvons au bord du désastre.

Sans sous-estimer les torts très graves que nous avons causés à la Terre, ni le temps qui reste pour les réparer, ce film véhicule un sentiment d'espoir.

En effet, le film souligne que nous possédons toute la technologie nécessaire pour résoudre nos nombreux problèmes.

Nous pourrions recourir à des choix différents, plus conscients. La clé est de faire prendre conscience de l'état réel de la Terre et de la menace tout aussi réelle de l'extinction de l'espèce humaine. C'est la raison d'être de ce film et, grâce à la renommée de L. DiCaprio qui permettra une meilleure distribution dans les salles, il faut espérer qu'il réussira – surtout auprès des jeunes, qui sont peut-être plus que d'autres prêts à exiger des mesures efficaces.

Selon Nadia Conners, coréalisatrice du film, la lutte actuelle visant à sauver ce dont dépend notre vie est comparable au début de celle victorieuse, pour les droits civiques, il y a quarante ans, aux Etats-Unis. Ainsi, ce film motive et inspire tout à la fois.

Pour permettre au plus grand nombre de participer à la guérison de la planète deux sites Web ont été créés. Sur 11thhour film.com, les militants peuvent trouver des modèles de courriers encourageant les pratiques écologiques à adresser aux entreprises de leur région. On peut aussi s'abonner gratuitement à une lettre électronique quotidienne fournissant des conseils de vie écologiques simples et pratiques. Le second site, 11thhouraction.com, est un forum où l'on peut relater des initiatives individuelles à visées environnementales afin d'inspirer d'autres personnes, ou recruter des bonnes volontés.

Cependant, au-delà des initiatives de ce type, le film nous rappelle que nous votons chaque jour avec notre argent. Il nous invite instamment à vérifier les modes de fabrication de nos achats, leur origine, les matériaux qui les composent, afin de consommer ou non en toute connaissance de cause. Les entreprises qui ne respectent ni la Terre, ni leurs employés, ne pourront survivre si les consommateurs refusent d'acheter leurs produits.

L. DiCaprio conclut ainsi : « En tant que citoyens, dirigeants, consommateurs et votants, nous avons l'occasion d'intégrer l'écologie aux politiques gouvernementales et à la vie quotidienne. Nous vivons une période critique de l'histoire de l'humanité, et la tâche de notre génération est de guérir la planète des blessures causées par la civilisation industrielle. Notre espèce réagira selon le degré d'évolution de sa conscience, et cette réaction pourrait bien sauver cette unique planète bleue pour les générations à venir. »

Allez voir ce film, et emmenez vos amis. Si la situation actuelle les satisfait, il les réveillera. S'ils sont déjà éveillés, il les incitera à agir.


Campagne pour les droits des réfugiés (extrait)

Interview de Kenneth Bacon par Jason Francis

Refugees International, ONG consacrée à la défense des réfugiés et des personnes déplacées, a été fondée en 1979, simultanément au Japon et aux Etats-Unis. Elle est présidée par Kenneth Bacon, ancien secrétaire adjoint à la Défense américaine et porte-parole du Pentagone. Jason Francis l'a interrogé pour Partage international.

 

Partage international : Quelle différence y a-t-il entre un réfugié et une personne déplacée ?

Kenneth Bacon : D'un point de vue technique, un réfugié est quelqu'un qui a fui son pays pour échapper à un conflit (cas le plus fréquent), ou à des persécutions religieuses, ethniques ou politiques. Le déplacé a abandonné son lieu de vie pour les mêmes raisons, mais sans quitter son pays.

La première catégorie jouit d'une protection renforcée depuis l'adoption de la Convention sur les Réfugiés par l'Onu, en 1951. Un des articles de cette Convention, appelé selon une expression française « loi de non-refoulement », leur garantit en tout premier lieu de ne pas être renvoyés chez eux contre leur volonté tant que dure le danger qui leur a fait quitter leur pays. Elle ne s'applique malheureusement pas aux personnes déplacées.

 

PI. Quels sont les pays les plus touchés par ce problème ?

KB. Les dernières statistiques font état de 30 à 35 millions de déplacés au sens large dans le monde, dont 1/3 de réfugiés et 2/3 de déplacés, soit le double – les réfugiés « climatiques », fuyant les inondations et la sécheresse et dont le nombre s'est considérablement accru ces derniers mois n'étant pas inclus dans ce recensement. Le Soudan, par exemple, compte de 2 à 2,2 millions de déplacés, qui vont pour la plupart chercher refuge dans les immenses camps surpeuplés du Darfour. Certains de ces camps contiennent 90 000 personnes ; l'un d'entre eux atteint même 135 000 ! Par contre, 200 000 Soudanais « seulement » ont fui leur pays pour le Tchad. Les combats au Darfour ont donc fait plus de deux millions de déplacés et 200 000 réfugiés.

Cela pour un seul conflit. Car le Soudan en connaît un autre, entre les groupes rebelles du Sud et le gouvernement. Cette guerre civile a officiellement pris fin en 2005, par un traité de paix signé par toutes les parties. Mais elle avait déjà fait quatre millions de déplacés, qui avaient fui le Sud du pays, la plupart du temps pour rejoindre Khartoum, la capitale. A quoi il faut ajouter 500 000 réfugiés qui se sont exilés dans les pays limitrophes (Kenya, Ouganda, Ethiopie…). Là encore, ce sont les déplacés qui sont de loin les plus nombreux.

 

PI. Quelle est la région du monde qui génère le plus de réfugiés ?

KB. C'est sans conteste l'Irak. Il y a 2,2 millions de réfugiés qui ont fui le pays, en direction de la Syrie ou de la Jordanie, et deux millions de déplacés.

En ce qui concerne l'hémisphère nord, ce sont les conflits liés à la drogue qui ont engendré le plus grand nombre de déplacés. Notamment en Colombie, qui en compte aujourd'hui près de trois millions. Je n'ai pas les chiffres exacts, mais je sais qu'il y a également des réfugiés, bien moins nombreux, naturellement…


De nouveaux agroglyphes magnifiques !

2007 a été une grande année pour les agroglyphes en Grande-Bretagne, en dépit des fortes pluies. Vers la mi-août, quarante-sept motifs avaient été signalés. Alors que les principaux médias n'ont jamais enquêté sérieusement sur le phénomène, des personnes enthousiastes venues du monde entier se retrouvent chaque année à des conférences, les sites Internet signalent méticuleusement les dernières formations et présentent des photographies de motifs. Des milliers de personnes se rendent chaque été dans la campagne du Wiltshire, au sud de l'Angleterre, pour voir les agroglyphes les plus grands et les plus extraordinaires et font la merveilleuse expérience de marcher autour, de s'asseoir à l'intérieur, impressionnés par la beauté des motifs.

Jusqu'à présent, cette année, quatre-vingt-huit agroglyphes, de plus en plus complexes, ont également été signalés dans d'autres parties du monde : Allemagne (18) ; Pays-Bas (13) ; République tchèque (1) ; Slovénie (3) ; Norvège (2) ; Pologne (2) ; France (1) ; Suisse (6) ; Croatie (1) ; Etats-Unis (6) ; Italie (22) ; Belgique (11) et Suède (2).

Benjamin Creme a donné les explications suivantes : « Selon mes informations, ces formes sont créées par ce que l'on appelle communément des ovnis. Les ovnis viennent principalement de Mars et de Vénus, et non pas d'un autre système solaire… Par ces cercles dans les champs de céréales, les frères de l'espace recréent, en quelque sorte, le « réseau » du champ magnétique de notre Terre. Chacun de ces cercles représente un chakra, pour ainsi dire, un vortex d'énergie magnétique. Apparu initialement en Grande-Bretagne le phénomène se répand maintenant dans le monde entier » [Partage international, juin 1991]

 

Voir également : La réalité des frères de l'espace et leur œuvre, une interview de Benjamin Creme ( Partage international, janvier-février 2005)

The Crop Circle Year Book 2006 de Steve Alexander et Karen Douglas (Temporary Temple Press, Grande-Bretagne) contient les photographies des plus beaux agroglyphes apparus en 2006 en Grande-Bretagne. Site : www.temporarytem ples.co.uk

Pour davantage d'information : www.cropcircle connector.com


SIGNES DES TEMPS

Des apparitions d'ovnis dans le monde entier

L'article du Maître de B. Creme intitulé Le rassemblement des forces de lumière ( PI, mars 2007) commence ainsi : « D'importants événements sont en train de se produire dans différentes parties du monde, suivis de témoignages qui partout susciteront l'étonnement. Un nombre sans précédent de personnes verront des vaisseaux spatiaux en provenance des planètes proches de la nôtre, Mars et Vénus en particulier. Ce net accroissement de l'activité extraterrestre, couvrant de vastes zones de la Terre, créera une situation totalement inédite. Ceux qui refusent obstinément de prendre au sérieux le phénomène auront des difficultés à maintenir leur position. Les récits de contacts avec les occupants d'ovnis se feront de plus en plus nombreux, confirmant la réalité de leur existence. Les miracles de toute nature continueront de se produire, augmentant à la fois en quantité et en diversité. Les hommes seront stupéfiés par ces manifestations ; plongés dans la perplexité, ils seront amenés à s'interroger profondément. »

Exactement comme il a été prédit, on recense cette année un nombre impressionnant de témoignages d'apparitions d'ovnis dans différentes parties du monde et on observe un accroissement du phénomène des agroglyphes, avec des motifs toujours nouveaux et d'une grande variété.

 

Des ovnis au-dessus de l'Ontario

Le 29 juillet 2007, un Canadien a photographié quatre formes blanches allongées se déplaçant dans le ciel. Scott Fraser, un habitant d'Orillia, dans la province canadienne de l'Ontario, a déclaré que les formes arrivèrent soudain comme des fusées au-dessus de l'horizon à l'ouest, puis s'élevèrent à la verticale avant de se déplacer vers le sud à grande vitesse. « Honnêtement, je ne sais pas ce que c'était », a déclaré S. Fraser, qui était en train de photographier le coucher de soleil sur Westmount Hill, lorsque l'un de ses amis a vu apparaître des formes blanches dans le ciel. D'après lui, le mouvement des objets volants était trop rapide, et trop brusque pour des avions normaux.

[Source : www.orilliapacket.com]

[ Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que les objets volants étaient des vaisseaux spatiaux venant de Mars.]

 

Des ovnis au-dessus de l'Angleterre

Le 21 juillet 2006, à Stratford-upon-Avon (Angleterre), des dizaines de personnes ont vu cinq ovnis planer en formation dans le ciel pendant environ trente minutes.

Les lumières apparurent vers 22 h 30. Les témoins ont déclaré que les motifs inhabituels formés par leur mouvement, l'absence de bruit et la durée de l'apparition excluaient la possibilité d'un phénomène ayant une origine humaine.

Un témoin, Tom Hawkes, a raconté : « En sortant, nous trouvâmes une soixantaine de personnes qui regardaient quelque chose dans le ciel. Je vis une lumière, puis trois autres. Elles vinrent en formation au-dessus de nos têtes puis se déplacèrent dans différentes positions. Trois d'entre elles formaient un triangle et une autre se trouvait plus à droite. Puis une autre vint les rejoindre à très grande vitesse. Mais en s'approchant, elle ralentit soudain et s'immobilisa. Entre temps, davantage de gens avaient envahi la rue. Les objets demeurèrent là pendant une demi-heure. C'était très impressionnant car ils ne faisaient aucun bruit et ils demeurèrent immobiles avant de disparaître lentement derrière l'horizon. Il n'y avait pas d'étoiles dans le ciel. »

[Source : www.dailymail.co.uk]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que les objets volants étaient des vaisseaux spatiaux venant de Mars.]

 

Des ovnis au-dessus du Pays de Galles

De bonne heure le 25 juillet 2007, plusieurs habitants de Wrexham (Pays de Galles) et des environs ont vu sept lumières rouges se déplacer dans le ciel. Lynn Williams, a vu des lumières inhabituelles se déplacer silencieusement et à grande vitesse au-dessus de sa maison. « Sept lumières se déplaçaient rapidement au-dessus de la maison, a-t-il déclaré. Deux d'entre elles tournaient l'une autour de l'autre. Elles volaient très près l'une de l'autre, plus près que des avions. Je courus chercher ma caméra. Je pensais qu'il pouvait s'agir d'hélicoptères, mais lorsque j'ai zoomé sur elles, je fus terrifié. Elles avaient une lueur rouge au milieu… Elles ne ressemblaient à rien de ce que j'avais pu voir auparavant. Ces lumières se trouvaient si bas qu'il y aurait dû y avoir du bruit s'il s'était agi d'avions. »

Un autre témoin, officier de police dans la ville voisine d'Acton, a déclaré qu'il avait vu les lumières alors qu'il patrouillait près d'une école. « Cela ne pouvait nullement être une supercherie, car dans ce cas, je ne les aurais pas vues depuis la région d'Acton. De plus, elles se trouvaient très haut dans le ciel et il n'y avait aucune possibilité pour que quelqu'un puisse contrôler quoi que ce soit de cette distance. Il y avait plusieurs objets flottant en groupe. Tout d'abord, j'ai pensé qu-il pouvait s'agir d'hélicoptères, mais il n'y avait pas le moindre bruit. »

[Source : www.eveningleader.co.uk]

[ Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que les lumières étaient des vaisseaux spatiaux venant de Mars.]

 

Une aubergine miraculeuse

Ce n'est pas la première fois que des miracles se produisent sur des fruits et des légumes et certainement pas la dernière – mais pour Felicia Teske cela a dû ressembler au miracle du siècle lorsqu'elle a lu le mot GOD (DIEU) formé par les graines d'une aubergine qu'elle venait de découper. Le 12 août 2007, Mme Teske, de Boothwyn, Delaware County, Pennsylvanie (Etats-Unis) préparait son dîner lorsqu'elle remarqua le mot GOD écrit en lettres capitales sur une tranche de l'aubergine. Elle la montra à son mari Paul qui décida d'appeler une chaîne locale – Action News

Felicia Teske pleurait encore la mort de plusieurs membres de sa famille ; elle vit le miracle dans l'aubergine comme un message de réconfort de la part de Dieu. Elle a déclaré que des membres de sa famille étaient décédés récemment et que cela l'avait réconforté de voir apparaître le mot DIEU.

[Source : Action News et 6abc Indiana, Etats-Unis]

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait d'un authentique miracle manifesté par Maitreya.]


LA VOIX DU PEUPLE

Manifestations pour les Objectifs du millénaire

Des rassemblements et des sit-in dans plus de quarante pays ont attiré l'attention sur le retard pris sur les Objectifs du millénaire en faveur du développement (OMD).

Ces objectifs, définis par la communauté internationale en 2000, visent à réduire la pauvreté, l'analphabétisme, la maladie, et les problèmes liés à l'environnement, d'ici 2015.

Le 7 juillet 2007, des manifestations ont eu lieu partout dans le monde pour demander aux gouvernements de prendre les mesures d'urgence indispensables pour permettre d'atteindre les objectifs fixés. « On nous fait croire que la croissance des économies africaines s'accélère, a déclaré Christophe Zoungrana du GCAP (Global Call to Action against Poverty, Appel mondial à l'action contre la pauvreté), fédération des associations contre la pauvreté qui coordonnait ces manifestations mondiales . Mais en vérité, c'est la pauvreté qui s'accroît. »

Selon le GCAP et d'autres organisations similaires, le G8 (groupe des huit pays les plus industrialisés) est le grand responsable de ce retard.  « Ils ont musardé, comme s'ils avaient tout le temps devant eux, a déclaré le chanteur Bono, militant actif du mouvement mondial contre la pauvreté. Mais les pauvres n'ont pas tout le temps devant eux. Tous les jours, des mères perdent leurs enfants de malaria et de dysenterie. »

M. Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations unies, a déclaré que les pays les plus développés avaient failli à leurs engagements dans le domaine de l'aide internationale : « La stagnation de l'aide publique au développement depuis 2004 a rendu impossible, même à des pays bien gouvernés, d'atteindre les OMD » Lors de leur réunion annuelle de 2005, les pays du G8 avaient promis de doubler leur aide à l'Afrique d'ici 2010, mais bien au contraire, l'aide publique s'est réduite de 5,1 % entre 2005 et 2006.

Les leaders du GCAP ont déclaré qu'ils continueraient à faire pression sur les gouvernements pendant l'année en cours. Ils prévoient aussi de prendre part aux activités « Debout et parlez haut et fort » qui vont être organisées lors de la Campagne du millénaire des Nations unies, le 17 octobre 2007.

[Source : www.OneWorld.net]

Des milliers de Colombiens se mobilisent contre la violence

Le 5 juillet 2007, des centaines de milliers de personnes, souvent vêtues de blanc, ont manifesté dans les rues de Bogota, et d'autres villes colombiennes, pour protester contre l'exécution par le Farc (Forces armées révolutionnaires de Colombie) de onze membres du Parlement, otages de cette organisation révolutionnaire. Arborant des bannières et usant de slogans tels que « plus jamais », les manifestants appelaient à la fin de la violence et demandaient que les otages soient échangés contre des membres du Farc, détenus par le gouvernement. Les manifestations ont eu lieu dans tout le pays, et beaucoup de fonctionnaires y prirent part, ayant bénéficié d'un jour de congé exceptionnel pour l'occasion.

[Source : www.LeMonde.fr, France]


A la découverte d'un terrain commun entre les religions mondiales (extrait)

Interview de Karen Armstrong par Andrea Bistrich

Karen Armstrong est une théologienne britannique, auteure de nombreux ouvrages. Cette ancienne religieuse catholique fait partie des 18 membres de l'Alliance des civilisations, créée à l'instigation de l'ancien secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, pour combattre l'extrémisme et promouvoir le dialogue entre les mondes occidental et islamique. Andrea Bistrich l'a interviewé pour Partage international.

 

Partage international : Le 11 Septembre est devenu le symbole de l'affrontement entre l'Islam et l'Occident. Les Américains ont été nombreux à se demander pourquoi les musulmans les haïssaient tant, les experts se demandant même, autour de multiples tables rondes, si l'Islam n'était pas intrinsèquement violent. Est-ce le cas ?

Karen Armstrong : Il y a bien plus de violence dans la Bible que dans le Coran. L'idée que l'Islam s'est imposé manu militari est une fiction occidentale qui date du temps des Croisades, où ce furent pourtant les chrétiens qui ont mené contre lui une guerre « sainte » sans merci. Le Coran interdit toute forme de guerre d'agression et ne tolère l'emploi des armes que dans les cas de légitime défense – armes que les musulmans doivent déposer dès que l'ennemi entame des démarches de paix tout en acceptant les termes qu'il propose, même si c'est à leur désavantage. Plus tard, la loi musulmane interdira à ses adeptes d'attaquer tout pays qui leur accorde la liberté de culte. Le meurtre de civils était proscrit, tout comme la destruction de propriétés et l'utilisation d'armes à feu dans les guerres.

 

PI. Ces interdictions du Coran n'ont pas empêché des musulmans de se transformer en meurtriers. Comment peut-on être religieux et vouloir se faire kamikaze au nom d'Allah ?

KA. Toutes les religions, y compris l'Islam, interdisent le meurtre. Le terrorisme est un acte irréligieux. Les musulmans ont, à de nombreuses reprises, désavoué les terroristes, désaveux rarement relayés par les médias. Le terrorisme est un acte politique, qui peut bien utiliser (ou emprunter) le langage de la religion, mais la vérité, c'est qu'il absorbe une partie de la violence nihiliste de notre modernité qui a créé les armes nucléaires suicidaires et continue à faire peser la menace de leur utilisation. Quand on examine sérieusement les actes de kamikazes depuis les années 1980, on s'aperçoit que leurs motivations sont davantage politiques que religieuses et que ce sont essentiellement des réactions à l'occupation de territoires musulmans par les Occidentaux et leurs alliés.

 

PI. Les récentes controverses ont rendu plus aiguë cette impression de guerre de tranchée, que ce soit l'affaire des caricatures danoises du prophète Mahomet, les observations du pape sur l'Islam, l'affaire du voile comme obstacle à l'intégration. Samuel Huntington a introduit l'idée de « choc des civilisations ». Les « Occidentaux chrétiens » et le « monde musulman » sont-ils incompatibles à ce point ?

KA. Les divisions de notre monde ne sont pas de nature religieuse ou culturelle, mais politique. Il se caractérise par un déséquilibre des puissances, par la contestation grandissante par les pays les plus faibles de l'hégémonie des « Grandes Puissances » et la revendication de leur indépendance, souvent dans un langage religieux. C'est ce qui se passe pour ce qu'on appelle fondamentalisme, qui n'est souvent qu'une affirmation d'identité, un nationalisme exprimés sous une forme religieuse. Le vieil idéal nationaliste occidental du XIX e siècle, s'est terni et a toujours été étranger au Moyen-Orient. Si, dans le monde musulman, les gens se définissent à partir de leurs religions, c'est qu'ils y voient leur meilleur moyen de retourner à leurs racines après le grand choc de la colonisation.

 

PI. Comment le fondamentalisme en est-il venu à occuper l'avant-scène aujourd'hui ?

KA. La piété militante que l'on appelle fondamentalisme a fait éruption dans toutes les confessions durant le XX e siècle. Il y a des fondamentalismes bouddhiste, chrétien, juif, sikh, hindou et confucéen tout comme musulman. Des trois religions monothéistes – judaïsme, christianisme et islam – l'islam a été la dernière à voir apparaître ce courant en son sein dans les années 1960.

Le fondamentalisme représente une révolte contre la société séculière moderne, qui sépare religion et politique. L'instauration d'un gouvernement en Occident suscite toujours un mouvement de rejet des fondamentalistes, dont le but est de ramener au centre de la vie sociale Dieu et la religion, marginalisés par la laïcité. Tout fondamentalisme trouve son origine dans une peur profonde de disparaître. Qu'ils soient juifs, musulmans ou chrétiens, les fondamentalistes sont convaincus que la société laïque ou libérale [au sens anglo-saxon] veut les éliminer. Ce n'est pas uniquement de la paranoïa : l'intégrisme juif a franchi deux stades majeurs : l'un après la Shoah, le second après la Guerre du Kippour de 1973. De plus, dans certaines régions du Proche-Orient, la laïcité s'est établie d'une manière si rapide et si agressive qu'elle a donné l'impression aux populations concernées d'un assaut mortel.

 

PI. Le président Carter a récemment souligné cette nature essentiellement politique du fondamentalisme, lorsqu'il a exprimé sa préoccupation de voir la fusion croissante de la religion et de l'Etat dans l'administration Bush et la place qu'avait prise l'intégrisme à la Maison blanche. Selon lui, les principales caractéristiques de cet intégrisme sont tout à fait applicables aux néoconservateurs : « Leurs dirigeants, écrit-il, sont des hommes de type autoritaire, nantis d'un fort sentiment de supériorité et partisans inconditionnels d'un retour au passé. Pour eux, le monde se divise entre eux-mêmes, les vrais croyants, et les autres, le camp du mal, qui doivent être combattus par tous les moyens. Enfermés jusqu'à l'autisme dans leurs visions étroites du monde, ils exercent leur démagogie sur tout ce qui peut soulever l'émotion publique, et voient dans la négociation, les tentatives de résoudre les différends par le dialogue, autant de marques de faiblesse. » Il semble qu'il existe un conflit entre les tenants de la ligne dure, les conservateurs, d'une part, et les progressistes. Est-ce quelque chose de typique du monde actuel ?

KA. Les Etats-Unis ne sont pas les seuls dans ce cas. L'intolérance, l'agressivité, sont aussi très présentes en Europe, dans les pays musulmans et au Moyen-Orient. La culture est et a toujours été contestée. Il y a toujours des gens qui ont une vision différente de leur pays et qui sont prêts à la défendre. Les fondamentalistes chrétiens américains ne veulent pas de la démocratie ; et il est exact que nombre de néo-conservateurs, qui penchent souvent vers l'intégrisme, ont des points de vue durs et bornés. Nous vivons des temps dangereux et difficiles, et la peur qu'ils suscitent tend à pousser nombre de gens à s'enfermer dans des ghettos idéologiques et à se construire de nouvelles barrières contre « l'autre ».

Pour les gens de sensibilité religieuse authentique, la démocratie est un « état de grâce ». C'est un idéal difficile à atteindre, qu'il faut constamment réaffirmer, sous peine de le perdre. Nous avons tous, Américains et Européens, failli à cet idéal durant la soi-disant « guerre contre le terrorisme ».

 

PI. Pourriez-vous vous étendre davantage sur les raisons de cette division croissante entre les musulmans et les sociétés occidentales ?

KA. Le conflit arabo-israélien, qui est devenu le symbole des dissensions entre chrétiens, juifs et musulmans est le cœur sanglant de cette division et a empêché toute modernisation de la région. Tant qu'on n'aura pas trouvé et fait appliquer une solution politique juste, qui satisfasse l'ensemble des parties, il n'y aura aucun espoir de paix. Il y a aussi la question du pétrole, qui a fait de ces pays les cibles des convoitises occidentales. Pour l'Occident, l'essentiel est de préserver ses positions stratégiques et les prix avantageux de son approvisionnement en pétrole, quitte à soutenir des gouvernements dictatoriaux, tels que les Shahs d'Iran, les Saoudiens et Saddam Hussein. Le seul endroit de liberté était les mosquées.

La violence du monde moderne a atteint des sommets. Elle a fait 70 millions de morts en Europe entre 1914 et 1945. Il n'y a donc rien d'étonnant à ce que la religion elle-même soit devenue violente, souvent sur le modèle des mœurs politiques. Une grande part de la violence et du terrorisme que nous subissons de la part du monde islamique s'est développée dans des pays où la guerre et les déplacements ont traumatisé les populations et sont même devenus chroniques : Moyen-Orient, Palestine, Afghanistan, Pakistan et Cachemire…


COURRIER DES LECTEURS

Un clin d'œil vaut un signe de tête affirmatif

Cher Monsieur

Pendant l'entracte de la conférence de B. Creme à New York, le 28 juillet 2007, alors que je tenais le stand des brochures, un homme s'approcha. Il portait un tee-shirt orange avec l'inscription « Miami ». Il avait des cheveux gris et une barbe, mais ce qui frappait, c'était son teint nettement orange. Il m'interrogea sur l'apparence physique de Maitreya. Je lui dis qu'il prenait différentes apparences. Il demanda : « Cela signifie-t-il que Maitreya vient d'une autre galaxie ? » « Non, il appartient à la famille humaine, répondis-je. Il est simplement plus évolué et peut manifester les pouvoirs de l'âme qui existent en chacun de nous. » L'homme montra du doigt la photographie de Maitreya à Nairobi et il me demanda si je connaissais sa dernière apparition. Je lui montrai le numéro de la revue où l'on peut voir des photographies de Maitreya tel qu'il est apparu à travers le monde. Cela ne sembla pas le satisfaire, et il m'interrogea à nouveau sur la dernière apparition de Maitreya. Je déclarai : « Selon nos informations, il est présent à cette conférence. » A ce moment-là, je posai mentalement la question : « Etes-vous Maitreya ? » En souriant, il cligna des yeux et s'éloigna. Etait-ce un Maître ?

MMT, Brooklyn, New York, E.-U.

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était Maitreya.]

 

Une élève apte

[2] Une jeune femme noire d'une trentaine d'années s'est présentée au stand de brochures gratuites avant le début de la conférence. Elle portait des lunettes avec une monture en écaille et il émanait d'elle une énergie très légère et très fluide – comme si elle dansait. Elle fut très intéressée par la « main » de Maitreya et me demanda des précisions. Pendant que je lui donnais mes explications elle saisit plusieurs exemplaires de la photo et me demanda si elle pouvait en prendre plusieurs. Je répondis : « Oui, vous pouvez en prendre autant que vous voulez. » Elle semblait fascinée par ce que je lui disais et elle ne cessait de sourire. Elle quitta le stand et revint quelques instants plus tard avec une femme noire plus âgée. Avec une excitation enfantine, elle dit : « Dites-lui ce que vous m'avez dit. » Je pris donc un exemplaire de la main de Maitreya et j'expliquai comment elle était apparue sur le miroir d'une salle de bains à Barcelone, en Espagne, et comment l'utiliser en la regardant ou en posant sa propre main dessus pour invoquer la bénédiction ou l'aide de Maitreya dans les limites de la loi du karma. Je déclarai que c'était un don de Maitreya et que jusqu'à ce que nous puissions voir son visage c'était le plus près qu'il pouvait s'approcher de nous. Je dis également : « Mais c'est très près. Je l'utilise très souvent – presque chaque jour. » Elle dit : « Vraiment, chaque jour ? » Je répondis : « Maitreya a dit d'utiliser sa main pour tout, je l'utilise donc pour les choses que je ne peux faire moi-même. Je pense que l'on devrait demander l'aide d'un Maître seulement pour quelque chose que l'on ne peut faire soi-même afin de respecter le privilège de cette aide et de ne pas gaspiller l'énergie du Maître. Vous pouvez l'utiliser également pour aider d'autres personnes. » Lorsque j'eus terminé, elle me regarda avec un regard plein d'amour et s'exclama : « magnifique ». Le reste de la soirée, la main de Maitreya suscita un vif intérêt. Je donnai des explications et j'en distribuai de nombreux exemplaires. J'avais aussi l'impression de recevoir beaucoup de soutien. Je tenais le stand de brochures gratuites toute seule. Il était arrivé parfois lors de conférences passées que le fait d'avoir à s'occuper de tant de gens à la fois puisse donner l'impression d'être submergé. Ce ne fut pas le cas cette fois. Je fus capable de gérer la foule, les questions et les réponses, avec beaucoup d'aisance. Je sentis en permanence l'énergie et le soutien de Maitreya et des Maîtres et ce fut une expérience pleine de joie. Je ressentis un grand amour et un lien avec tous ceux qui s'approchèrent du stand – comme s'ils étaient tous des membres de ma famille.

La dame âgée était-elle Maitreya et la plus jeune le Maître Jésus ?

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que la « jeune dame » était le Maître Jésus. La plus âgée n'était pas un Maître.]

A. S ., New York, E.-U.

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que la « femme » était Maitreya.]


QUESTIONS-REPONSES (extrait)

 

Q. Le 16 juillet 2007, un séisme de magnitude 6,8 a touché la plus grande centrale nucléaire du monde, à Kashiwazaki, au Japon, causant un incendie dans un transformateur et des fissures et des fuites dans la centrale. [1] La fuite radioactive a-t-elle été plus importante que ce qu'a révélé le gouvernement japonais ? [2] Y a-t-il eu une activité d'ovnis au-dessus de la zone avant ou après les dommages causés par le séisme ?

R. [1] Oui. [2] Oui, avant et après.

 

Q. Quelle serait la manière la plus efficace de traiter le problème du changement climatique ; quelles mesures auraient le plus grand impact ? Quelles sont les priorités de la Hiérarchie en ce qui concerne la sauvegarde de la planète – étant donné qu'il s'agit d'une question si complexe ?

R. Cesser d'abattre des arbres dans de vastes zones de forêt primaire. Les réserves d'oxygène sont dangereusement réduites par une destruction aussi gratuite des arbres. Les arbres (et le règne végétal dans son ensemble) sont des consommateurs naturels et puissants de dioxyde de carbone. Tous les efforts pour combattre le changement climatique doivent être coordonnés à niveau international. Il s'agit vraiment d'une question complexe.

 

Q. En mai 2007, des incendies sauvages se sont produits dans toute l'Amérique endommageant des milliers d'hectares. Est-ce le résultat du karma et si oui, quelle en est la raison ?

R. Non, il s'agit du résultat direct du réchauffement climatique que le gouvernement américain a du mal à admettre et trouve encore des raisons de nier.

 

Q. Le gouvernement américain projette de mettre un système de défense radar en République tchèque et un système de missiles en Pologne, affirmant qu'il doit faire face à une menace de la part de l'Iran. Les missiles iraniens ne pourraient atteindre l'Europe, mais les Etats-Unis affirment que l'Iran essaie de construire un missile « Shahab-4 » qui pourrait avoir une portée de 3 000 km. L'Iran rejette cette affirmation, disant qu'il s'apprêterait seulement à mettre des satellites sur orbite. Ceci crée une crise entre la Russie et les Etats-Unis, la Russie menaçant de diriger ses missiles vers de nouvelles cibles en Europe ou de développer un nouveau système pour faire face à la menace posée par le gouvernement américain. [1] Pourquoi les Etats-Unis étendent-ils leur réseau de systèmes de radar et renforcent-ils leurs systèmes de missiles avec des missiles anti-missiles ? [2] Pensez-vous qu'ils se sentent vraiment menacés par l'Iran ? [3] Pourquoi l'Iran est-il en train de construire (si c'est vraiment le cas) un missile ayant une portée de 3 000 km ?

R. [1] Les Américains mettent la pression sur l'Iran. L'Iran ne possède pas de missiles nucléaires pour le moment et affirme ne pas avoir l'intention d'en construire, mais les Etats-Unis essaient de contraindre l'Iran à renoncer à toute ambition de ce genre et utilisent toutes les méthodes, excepté, jusqu'à présent, l'usage de la force pour arriver à leurs fins. Ils craignent également que la Corée du Nord puisse lancer des missiles nucléaires sur les Etats-Unis (ou sur la Corée du Sud ou le Japon) et ils cherchent par tous les moyens possibles à assurer leur propre sécurité aux dépends de la Pologne et de la République tchèque. Soixante-dix pour cent de la population de ces pays a voté et fait connaître son opposition à de tels projets. [2] Non, je ne pense pas. Ils veulent interdire à l'Iran tout armement nucléaire. [3] L'Iran se sent menacé par les Etats-Unis et Israël, et estime avoir le droit de se défendre contre une telle menace.

 

Q. Est-il bénéfique d'avoir de la gratitude dans la vie et même de prendre le temps de dire « merci », même si ce n'est à personne en particulier, pour les petites choses, comme par exemple faire un voyage agréable, ou trouver une place de parking disponible lorsque l'on en a besoin, etc. ?

R. Oui, la gratitude est l'un des lubrifiants les plus importants dans les relations humaines. Nous prenons tout ce que nous recevons dans la vie comme un dû, sans réaliser que cela vient de la source divine, dont nous faisons nous-mêmes partie.

 

Q. Dans quelle mesure les mâts pour la réception des téléphones mobiles sont-ils dangereux pour notre santé ? Le bureau où je travaille se trouve au dernier étage, le cinquième. Le toit de l'immeuble est couvert de mâts et mes collègues et moi-même sommes exposés à cette radiation. [1] Y a-t-il une raison de nous inquiéter ? [2] Récemment tous les mâts de ce genre ont été enlevés d'une école primaire dans l'ouest d'Amsterdam après que deux enfants et un adulte soient décédés d'une tumeur au cerveau. Est-il possible que ces tumeurs au cerveau aient été causées par les mâts en question ? [3] Existe-t-il d'autres maladies qui peuvent être causées par cette nouvelle technologie ? [4] La proximité avec des ordinateurs reliés à Internet par Wi-fi (Wireless fidelity) présente-t-elle un risque ?

R. [1] Non. [2] C'est très peu probable. [3] Le risque est faible. [4] Pas réellement. Tout au plus très minime.

 

Q. B. Creme claironne la venue de Maitreya depuis plus de vingt ans, depuis que j'étais à l'université en 1987, ou probablement plus longtemps. Pourquoi cela prend-il si longtemps ? En quoi différez-vous des chrétiens fondamentalistes qui disent que le Retour du Christ est pour « très bientôt » ? Personne ne vient nous aider, nous enseigner, ou nous sauver. La planète comme nous le savons est condamnée. Une extinction de masse arrive, humaine et non humaine. Achetez un terrain en prévision des guerres pour la nourriture et l'eau. Arrêtez de rêver.

R. Le retard dans l'apparition publique de Maitreya est directement lié à son acceptation ou non par l'humanité et à son désir de changer. C'est seulement maintenant qu'il devient apparent que l'humanité voit qu'il n'existe pas d'alternative au changement et commence à prendre sérieusement la nécessité d'agir dans ce sens.

Quant à vos conseils pour l'humanité, vous pouvez les suivre vous-même, mais vous allez être très surpris.

 

Q. Après avoir lu vos informations concernant les soi-disant ovnis venant de Mars et de Vénus, je me demande comment cela peut être possible. La température à la surface de Vénus dépasse 800 degrés Fahrenheit. Mars a été photographié par satellite pendant de nombreuses années et des sondages récents n'ont montré aucun signe de vie. Cependant, je peux comprendre que cela serait possible si les ovnis venaient d'une dimension plus élevée que le plan physique, émotionnel et mental supérieur et étaient capables de descendre de cette dimension supérieure pour pénétrer dans le (monde) physique. Est-ce cela qui se produit ?

R. Oui, c'est presque cela. Le plan physique, tel que le comprennent nos scientifiques, a trois niveaux : solide, liquide et gazeux. En fait, il existe sept niveaux, en comptant les quatre niveaux éthériques, qui sont invisibles pour nous. Pour les Martiens, les Vénusiens et les autres frères de l'espace, non seulement ces niveaux éthériques sont visibles, mais ils sont leur plan normal d'existence physique. Les véhicules ovnis sont également composés d'énergie éthérique et ils devraient normalement nous être invisibles ; mais les frères de l'espace abaissent la vibration des atomes de leurs véhicules pour qu'ils puissent apparaître dans notre champ de vision. Il s'agit d'une manifestation seulement temporaire.

 
 
 


Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.