DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives

Extraits de la revue
Partage international

Juillet-août 2008 - N° 239-240



Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.


Sommaire

  • L'unité du genre humain par le Maître --, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.
  • POINT DE VUE
    • La paix : chacun est acteur

    .

  • TENDANCES
    • Signature d'un traité interdisant les bombes à fragmentation
    • Gaza : des inventeurs de voitures électriques
    • Le Vatican : les « frères » de l'espace pourraient exister
    • Le Portugal construit la plus grande ferme solaire du monde
    • Le diagnostic précoce des insuffisances rénales
    • Exposition du suaire de Turin en 2010
    • Un vaccin contre le cancer de la prostate
    • Le pouvoir de la pensée

    .

  • Découvrir sa propre réalité interview de swami Premananda
  • Education : les écoles doivent devenir des zones de paix par Helene-Marie Gosselin
  • La Terre dans la balance interview de Lester Brown par Dennis et Janice Hughes
  • SIGNES DES TEMPS
    • Bénédictions de lumière à travers le monde entier
    • Des apparitions de la Vierge Marie aux Etats-Unis
    • Une survie miraculeuse
    • Une écorce sacrée
    • Apparitions d'ovnis
    • Grande-Bretagne : augmentation de 40 % des apparitions d'ovnis
    • Un agroglyphe en Corée du Sud

    .

  • Prix Goldman pour l'environnement 2008
    • Des militants verts récompensés

    .

  • LA VOIX DU PEUPLE
    • Les vétérans d'Irak manifestent pour la paix
    • Elections démocratiques au Népal
    • Les Gujjars réclament justice
    • Le peuple égyptien se fait de plus en plus entendre
    • Manifestations contre la faim Protestations internationales

    .

  • LES PRIORITES DE MAITREYA
    • La crise alimentaire mondiale
    • Les causes de la hausse des prix alimentaires
    • De jeunes américains achètent des moustiquaires pour l'Afrique

    .

  • Promesses non tenues par Irene Khan
  • MENSONGES DEVOILES
    • Guantanamo : la Justice au secours des détenus
  • L'usage des armes interdites : conséquences à long terme

.

  • COURRIER DES LECTEURS
    • Une nation unie
    • Une affirmation
    • Voir, c'est croire
    • Un catalyseur
    • Devise : « Soyez prêts »
    • Un gardien
    • Amélioration de soi
    • Une main secourable
    • Confirmation
    • L'action de la lumière
    • Du fond du cur

     

  • QUESTIONS-REPONSES
  • L'unité du genre humain

    par le Maître , par l'entremise de Benjamin Creme, 15 juin 2008

    L' heure approche à grands pas où les hommes comprendront d'eux-mêmes qu'ils
    se sont engagés dans une direction erronée et stérile, préjudiciable à leur bonheur à venir, et qui les condamne à l'échec. Surgiront alors les questions : pourquoi ce vide ? Pourquoi ne parvenons-nous pas à la paix que nous appelons de nos vux ? Où avons-nous fait fausse route ? Ils se tourneront ainsi vers Maitreya pour évaluer ses idées en les mesurant à l'aune de leurs préoccupations, et ils découvriront la place centrale qu'occupe dans sa pensée le concept d'unité.

    La famille humaine

    Il leur parlera en ces termes : les hommes doivent comprendre qu'ils ne font qu'un, chacun d'eux faisant partie intégrante d'un tout uni  la famille humaine , et que cette unité doit se refléter dans tous leurs actes. Notre incapacité actuelle à appréhender cette réalité, soutiendra-t-il, est responsable de tous nos ennuis et difficultés, désaccords et peurs, conflits et guerres. « Voyez votre frère comme un autre vous-même », dit Maitreya. « Créez une réserve internationale de ressources, dans laquelle tous pourront puiser. C'est seulement ainsi, par le partage, que le monde peut se renouveler ; seulement ainsi, par le partage, que les hommes trouveront le bonheur auquel ils aspirent. Le partage, et lui seul, amènera justice et paix. »

    Ainsi Maitreya guidera-t-il les pensées des hommes vers la vérité qu'il apporte et qu'il incarne. Ainsi leur montrera-t-il les erreurs qu'ils ont faites, et la solution de leur dilemme. Ainsi les hommes feront-ils le point de leur situation et prendront-ils conscience, en nombre croissant, du bien-fondé de ses conseils.

    Progressivement, ils s'apercevront que seules les directives de Maitreya peuvent leur assurer le bonheur et la paix dont, intérieurement, tous ont soif. Longtemps entravés par la peur, ils trouveront alors dans la simplicité de son enseignement la réponse à toutes leurs craintes et à tous leurs malheurs.

    Bien entendu, tous ne verront pas en Maitreya le guide auquel ils aspirent. A vrai dire, nombreux sont ceux qui trouveront dans son enseignement tout ce qu'ils redoutent et qu'ils haïssent. Peu à peu cependant, ses paroles simples et vraies trouveront un écho chez ceux qui peuvent y répondre, et leur ardeur entraînera le plus grand nombre à épouser sa cause de justice et de paix. Son enseignement, pour simple qu'il soit, pénétrera le cur de tous ceux en qui la flamme de l'amour ne s'est pas encore éteinte.

    Un nouveau départ

    Ainsi Maitreya uvrera-t-il dans le monde entier, amenant à ses côtés tous ceux qui aspirent à prendre un nouveau départ vers un monde plus simple et plus heureux, où ils élèveront leurs enfants dans la paix et l'harmonie.

    Le jour de Déclaration donnera le signal de ce nouveau départ pour la planète Terre. Lors de cet événement sans précédent, les hommes feront l'expérience de l'unité dont parle Maitreya. Ils se rendront compte que toute l'humanité vit cette même expérience. Ils ressentiront l'humble fierté d'être membres d'une immense famille de frères et surs dont le cur bat ensemble d'un amour totalement nouveau. Comme en une vaste étreinte, ce sentiment d'appartenance et d'union les fera pleurer, chacun et tous, d'une joie longtemps oubliée.


    La nouvelle éducation

    Les textes de la compilation ci-dessous sont extraits de divers ouvrages écrits ou présentés par Benjamin Creme.

    .

    Mon enseignement vous montrera qu'il n'y a rien dans ce monde que, si nécessaire, l'homme ne puisse accomplir. L'homme est un dieu et il lui suffit de manifester cette divinité pour s'épanouir. Ma présence vous confirmera qu'il en est ainsi, car mes Frères, les Maîtres de Sagesse, et moi-même, nous vous révélerons les merveilles de votre nature divine. Ainsi prendrez-vous conscience de votre potentiel, et grandirez-vous dans la lumière. [Message n° 71, (Maitreya)]

    .

    Le monde se tient prêt à recevoir plus de lumière. Partout, les peuples ont soif d'une nouvelle connaissance d'eux-mêmes et de Dieu. [Que la lumière soit (Maître )]

    .

    Pour moi, l'éducation inclut toute activité permettant à un homme, une femme ou un enfant d'exprimer totalement le potentiel qui est le sien. En venant en incarnation, avec un certain niveau de développement et dans le but de poursuivre les objectifs d'une vie précédente, nous avons un potentiel donné en ce qui concerne l'expression de l'âme, l'intelligence et l'équipement physique : tout un acquis. L'éducation prépare un homme, une femme ou un enfant à mettre en valeur, pour une vie donnée, son potentiel sur le plan physique, émotionnel, mental et spirituel. [La Mission de Maitreya, tome III (B. Creme)]

    .

    Seule une rééducation de l'humanité à la véritable nature de l'homme, celle d'une réalité triple esprit, âme et personnalité et à la connaissance de la Loi de cause et d'effet et à sa relation avec la Loi de renaissance, permettra à la véritable expression de l'homme de s'accomplir. Ceci conditionnera nos nouvelles structures. [La Mission de Maitreya, tome I (B. Creme)]

    .

    N ous devons apprendre l'art de vivre. C'est une forme d'art, et elle ne peut être apprise qu'à mesure que nous progressons. Ce n'est pas une chose que l'on peut enseigner, mais vous pouvez en enseigner les rudiments, les lois. Enseignez les lois et les règles qui en découlent la loi de cause et d'effet, la loi de renaissance, la loi d'innocuité et la loi du sacrifice et vous aurez enseigné les données fondamentales de la vie. La vie procède de ces lois. Plus vite nous les intégrerons dans notre vie de façon instinctive, plus vite nous connaîtrons une vie et un monde raisonnablement ordonnés et harmonieux. [L'Art de vivre (Maitreya)]

    .

    Ce que l'humanité a exprimé durant les deux derniers millénaires est l'énergie de la connaissance. Notre science et nos systèmes éducatifs en sont l'expression. Pendant les deux mille ans à venir, nous exprimerons l'amour de Dieu, pas seulement l'intelligence de Dieu. Le Christ apportera un aspect encore supérieur à l'amour : l'aspect volonté ; mais, bien sûr, il ne se manifestera que dans certains individus. Dans le cycle suivant, ou vers la fin de celui-ci, une partie de plus en plus grande de l'humanité commencera à manifester cette qualité de volonté qui inclut l'amour. [La Réapparition du Christ et des Maîtres de Sagesse (B. Creme)]

    .

    Mes Maîtres vous apprendront les règles de la vie. Moi-même, je vous montrerai cette lumière plus élevée qui appelle l'humanité. Mon enseignement est à deux niveaux : il concerne la nature physique de l'homme, les nécessités de la vie ; il traite également de la nature des relations de l'homme avec cet Etre divin que nous appelons Dieu. Dans mon langage, ils ne font qu'un, car ce n'est que lorsque l'homme établit une relation correcte avec l'homme qu'il peut alors s'apparenter à Dieu. Mon but est de vous montrer ceci, de vous enseigner que lorsque l'homme découvre en lui-même la capacité de partager, d'aimer, de faire confiance, à partir de ce moment, il commence son ascension vers Dieu. Cela a toujours été ainsi et il en sera toujours de même. [Message n° 29, (Maitreya)]

    .

    Pour se développer, tout enfant a besoin à la fois d'un cadre de vie stable et de ceux qui lui serviront de modèles, une mère et un père. Il est triste de constater que tous les parents sont loin d'offrir à leur progéniture cette stabilité et ces modèles satisfaisants. De nombreux facteurs sont à l'origine de cette regrettable situation : absence d'éducation, misère, problèmes de logement, maladie ; et aussi inaptitude et irresponsabilité d'adultes immatures, qui ne sont pas préparés à assumer les exigences de la vie familiale.

    Mais il faut souligner également que, dans le monde entier, des millions de parents victimes de la pauvreté et privés de tout confort font tout ce qui est en leur pouvoir pour préserver l'unité de leur famille et offrir à leurs enfants, en même temps que leur amour, la stabilité et l'exemplarité dont ils ont besoin. Pour l'essentiel, ils y réussissent en dépit de tous les obstacles. Ce sont là les héros méconnus de la race des hommes, qui par leur infinie persévérance et leur sens du sacrifice représentent le meilleur de ce dont l'humanité peut faire preuve.

    La nouvelle éducation devra s'attaquer à ce problème essentiel, et instaurer une formation à la vie familiale et à ses exigences. N'est-il pas étrange qu'un aspect aussi fondamental de la vie sociale reçoive si peu d'attention, et qu'on l'abandonne dans une large mesure aux caprices du hasard ? [La famille (Maître )]

    .

    Mon enseignement, si simple soit-il, vous montrera la nécessité de partager, de créer un fonds commun de ressources où tous les hommes pourront puiser, de substituer la coopération et la confiance à la cupidité, de manifester la divinité intérieure de l'homme. [Message n° 64, (Maitreya)]

    .

    Tous les peuples ont les mêmes besoins, en matière de nourriture et de logement, d'éducation et de santé. Telles sont les nécessités premières sans lesquelles les hommes ne peuvent réaliser pleinement leur potentiel ni en faire bénéficier la société. Aujourd'hui, des millions d'êtres humains se voient refuser l'accès à ces droits de base. [Une approche inclusive (Maître )]

    .

    Des changements auront lieu dans nos institutions éducatives. Elles enseigneront désormais aux hommes l'art de survivre, mais pas seulement dans le monde matériel : elles les inspireront également dans leur mental et dans leur esprit. Dans le futur, l'éducation sera libérée des préjugés idéologiques et religieux. Elle engendrera la plénitude et un caractère sain chez l'individu. [Les lois de la vie (Maitreya)]

    .

    De nos jours, il n'existe probablement pas d'éducation parfaite, où que ce soit. Nous avons tous reçu une éducation limitative, paralysante dans certains cas, qui contrarie notre imagination créatrice, qui inhibe l'expression de notre individualité et qui est à l'origine de complexes de peur : peur des enseignants, peur des examens, peur des autres. L'éducation a également beaucoup trop stimulé l'esprit de compétition.

    [] chaque individu devrait être considéré en tant qu'âme. L'éducation devrait être orientée en ce sens. De plus, tout enfant a besoin d'être reconnu comme un être unique, avec la structure de rayons qui lui est propre. Cette structure est l'aboutissement de ses incarnations passées et permet l'accomplissement du dessein de son âme pour cette vie-ci. Car c'est l'âme qui attribue les rayons aux divers corps.

    Par conséquent, la véritable éducation, celle du futur, doit nécessairement tenir compte des structures de rayons, afin de s'adapter à chaque individu en particulier. [La Mission de Maitreya, tome II (B. Creme)]

    .

    L'ouverture de centres pour les jeunes En Grande-Bretagne, Maitreya s'est fait connaître de diverses manières à des dirigeants religieux et politiques. Il existe de profondes divisions au sein de la société, mais ces divisions ne peuvent être comblées que dans la mesure où elles apparaissent au grand jour.

    Le ferment social, économique et politique dont la Grande-Bretagne fait l'expérience provoquera finalement un assouplissement du capitalisme et il existera un mélange équilibré de socialisme et de capitalisme.

    Certains aspects de la mission de Maitreya en Grande-Bretagne incluront l'ouverture de centres qui attireront les jeunes et leurs familles. Le but sera avant tout de traiter ces jeunes de telle manière qu'ils puissent cultiver le respect d'eux-mêmes et acquérir de la confiance. Ainsi équipés, ils seront aidés à trouver du travail. Le secteur de la banque offrira finalement son aide et des enseignants, des médecins et des hommes politiques visiteront ces centres et les étudieront pour s'en inspirer. [Les lois de la vie (B. Creme)]

    .

    Les enseignants ne peuvent maîtriser leurs salles de classe car les dirigeants eux-mêmes sont incapables de comprendre le sens de la vie. Ils ne savent que libérer les forces du marché et transformer les gens en robots dans les usines. Dorénavant, on verra apparaître sur le devant de la scène des intellectuels responsables et pas seulement des individus qui ne savent pas comment vivre et qui se laissent mener par les scrutins électoraux et les idéologies. Il n'est pas divin d'endoctriner un enfant. Pas plus que d'imposer une idéologie à quiconque.

    On bourre actuellement le mental des enfants de chiffres et de faits. Comment le Soi peut-il alors connaître la paix et le bonheur ? Cependant, « c'est au nom des enfants que tout évoluera ». [Les lois de la vie (Maitreya)]

    .

    Des énergies spirituelles nouvelles et très puissantes, se déversent quotidiennement dans le monde. Ces énergies transforment la conscience des hommes, y compris celle des jeunes. Les jeunes sont particulièrement sensibles. D'un côté, ils ont le sentiment d'être des âmes en incarnation, mais de l'autre, tout ce dont ils font l'expérience, dans leur famille, à l'école et dans la rue, semble être régi par le matérialisme le plus total. Cela est contraire à la nature même de l'âme. L'âme est unité, complétude ; pour l'âme, l'humanité est une. Mais lorsque l'enfant va en classe, c'est pour entrer en compétition avec les autres, pour être le meilleur, ce qui est à l'opposé de la nature de l'âme. Les écoles ne sont pas là pour préparer les enfants à la vie. Elles sont là pour préparer les enfants au monde des affaires. Tous les aspects de la vie sont régentés par l'argent. On appelle cela la « marchandisation ». C'est pourquoi les enfants ne veulent pas aller à l'école.

    L'éducation et la santé sont gérées comme si elles étaient des entreprises commerciales. Ce ne sont pas des entreprises commerciales, mais des services absolument essentiels pour des êtres humains en évolution. [Le Grand Retour (B. Creme)]

    .

    Lorsque je m'annoncerai au monde, je parlerai à tous les hommes en ces termes : « Préparez-vous à vous voir tels des Dieux. Préparez-vous à être élevés dans la Lumière. Préparez-vous à réaliser que vous êtes tous frères les uns des autres. Préparez-vous à enseigner la Vérité. Préparez-vous à vivre la Loi. Accueillez cette Loi et restaurez le Plan de Dieu. » [Message n° 34 (Maitreya)]

    .

    [Maitreya] est un instructeur spirituel, un éducateur au sens le plus large du terme. Il est venu pour enseigner à l'humanité sa propre nature, pour nous montrer que nous sommes divins, qu'en chacun d'entre nous réside l'étincelle divine qui nous relie à tout le cosmos. Il s'agit là de réalité intérieure.

    Maitreya vient pour donner aux hommes l'inspiration qui leur permettra de révéler cette réalité et de devenir divins comme les Maîtres, non seulement potentiellement, mais dans les faits. [Le Grand Retour (B. Creme)]

    .

    Même dans le système éducatif, de grands changements sont en train de se produire. Les enfants découvriront des choses qui ne leur auront été enseignées nulle part, et qu'ils n'auront pas trouvées dans les livres. Les changements viennent des enfants. [Les lois de la vie (Maitreya)]

    .

    [Maitreya] attirera l'attention sur les besoins particuliers de la jeunesse, pour que soient stimulées son aspiration latente et son aptitude à servir. Il mettra l'accent sur le rôle de la femme, qui a droit à l'émancipation, à l'éducation et au respect. Il montrera que, dans les années à venir, une immense armée de serviteurs sera nécessaire, ne serait-ce que pour répondre aux besoins fondamentaux d'un monde qui réclame nourriture et travail, éducation et connaissance ; un monde qui cherche à démontrer son humanité et aspire à des conditions de vie meilleures. [ Des événements sans précédent (Maître )]

    .

    L'un des traits affligeants de notre éducation actuelle est la manière dont on sous-estime les enfants, en leur disant qu'ils ont tort, qu'il ne faut pas faire ceci ou cela, que c'est mal. Cette inhibition constante de l'enfant n'a rien à voir avec une mauvaise conduite. L'enfant n'a aucune conception du mal. Il a seulement des désirs, des instincts et un besoin d'aventure. Si on le laisse faire sans lui répéter sans cesse qu'il est méchant, il grandira sans inhibitions, sans perdre l'estime de soi. Les enfants devraient se sentir aimés, ils devraient sentir que leurs parents se soucient vraiment d'eux, qu'ils font preuve de patience à leur égard, qu'ils sont prêts à les écouter, à parler avec eux, etc. Cela leur donnerait une confiance intérieure qui les rendraient capables de tirer le maximum des opportunités que la vie peut offrir.

    Ce qui empêche la plupart des gens d'avancer est un manque de confiance. Ceci est dû principalement au fait que les parents ne ­cessent de harceler leurs enfants, de les sous-estimer en leur disant : « Tu n'es qu'un enfant », ou « Comment peux-tu savoir ? » Tout ce que dit un enfant fait l'objet de moqueries, est rabaissé. Cela ne se produit pas dans toutes les familles, mais souvent. Même chez les gens par ailleurs intelligents et instruits, vous trouverez cette façon de sous-estimer, de tourner en dérision les propos de leurs enfants.

    On ne devrait jamais ridiculiser les enfants. Les parents agissent ainsi parce que cela les arrange de réprimer leurs enfants, de manière à garder une certaine autorité. Les gens sont si surmenés, si tendus, qu'ils ne peuvent supporter la présence et les demandes de leurs propres enfants. C'est une tragédie à la fois pour eux, pour les enfants et pour la société en général.

    L'estime de soi est un besoin fondamental de tout être humain. Son absence conduit à la délinquance, à la toxicomanie, à tous les abus, voire même au suicide. Tout cela est la conséquence directe de l'inca­pa­cité de nombreux parents à donner à leurs enfants le sentiment d'être aimés et compris, à les traiter avec chaleur, patience, en étant prêts à les aider, à les écouter, à communiquer avec eux et à leur donner ce sentiment de confiance qui est essentiel. [La Mission de Maitreya, tome III (B. Creme)]

    .

    De nos jours, l'éducation, dans la mesure où elle apporte quelque chose, est essentiellement la formation en vue d'un métier. Les gens sont simplement rendus aptes à gagner leur vie dans le monde extérieur des affaires, sous l'emprise de la compétition. Cela va changer. La compétition doit laisser place à la coopération. C'est essentiellement la compétition, basée sur l'avidité et la peur, qui empêche les hommes d'exprimer ce qui est le plus important : leur unité, leur sentiment de faire partie d'un groupe. Cela doit changer. Lorsque ce sera le cas, les gens réaliseront que l'âme est un « fait », ce qui sera démontré par l'exemple des Maîtres. Chacun réalisera qu'il est une âme et se tournera vers elle. L'éducation dirigée vers la vie de l'âme et la psychologie de l'âme deviendront alors de plus en plus la norme dans notre système éducatif. [La Mission de Maitreya, tome III (B. Creme)]

    .

    Tout enfant, quel que soit son niveau d'évolution au moment de sa naissance, vient au monde avec un certain nombre de buts personnels à réaliser, dont l'un des principaux consiste à apprendre à vivre en paix et en harmonie avec ses semblables, avec tous ceux avec qui il entrera en relation. La possibilité de réaliser ce but est rare aujourd'hui. Vous faites vraiment partie des exceptions si la famille où vous ­naissez, les écoles que vous fréquentez et
    la communauté nationale qui est la vôtre vous apportent les conditions nécessaires à la réalisation des desseins que votre âme s'est fixée pour une vie donnée.

    Nous devons reconnaître que tous les jeunes sont uniques. Ce sont des fils de Dieu qui évoluent vers la manifestation de cette divinité et de cette filiation. Combien de personnes sont-elles capables de considérer un enfant de cette manière ? [La Mission de Maitreya, tome III (B. Creme)]

    .

    On devrait donner aux enfants tout ce qui leur est nécessaire pour cultiver leurs talents. Cela concerne le respect de l'enfant en tant qu'âme. Si vous le respectez en tant qu'âme, si vous réalisez qu'il a tout un acquis derrière lui et si vous lui donnez la possibilité d'exprimer ses dons, il en résultera des merveilles de créativités. [La Mission de Maitreya, tome III. (B. Creme)]

    .

    Une éducation de vaste envergure

    A l'heure ou l'humanité verra le Christ, ceux, relativement peu nombreux, qui ont ouvert la voie pour préparer cette époque se verront alors présenter un nouveau champ de service : il s'agira d'une uvre éducative de vaste envergure. De toutes parts surgiront les interrogations ; une soif de connaissance restée longtemps inassouvie débordera. Beaucoup chercheront à comprendre les antécédents et la genèse d'un tel événement ; pour d'autres, c'est l'avenir immédiat qui sera source des plus grandes préoccupations. D'autres encore éprouveront le besoin de contester le bien-fondé de toute explication, se refusant résolument à admettre tout ce qui s'écarte de leurs propres croyances. Persuasion et tact devront être ainsi à l'ordre du jour, pour ne pas prêter le flanc aux accusations de sectarisme et d'arrogance.

    Dans le monde entier, des groupes auront leur rôle à jouer pour assurer la plus large dissémination des enseignements nécessaires. Si certains sont encore du domaine de l'avenir, il en est beaucoup qui déjà reposent entre les mains des hommes mais n'ont jamais été diffusés. Efforcez-vous, c'est notre conseil, d'acquérir l'habitude de lire abondamment, afin de pouvoir informer et guider ceux qui cherchent sur le sentier. L'étude systématique des enseignements, et les efforts sincères que vous ferez pour vivre selon les préceptes de Maitreya, vous donneront l'équilibre et l'autorité nécessaires pour enseigner. Tous ceux qui seront ainsi préparés pourront tirer profit de cette opportunité de servir d'une manière nouvelle. [Servir d'une manière nouvelle (Maître )]

     

    Un nouvel éventail de possibilités se présentera bientôt lorsque les hommes s'attaqueront aux problèmes de la séparativité et de la division. Cet élan libérera les forces et inspirera les techniques de formation et d'enseignement qui, le moment venu, conduiront les hommes aux pieds de Dieu.

    Le Maître de B. Creme, Un Maître parle

    .

    [Sauf indication contraire, les passages du Maître sont extraits de l'ouvrage Un Maître parle. Les messages de Maitreya sont extraits des Messages de Maitreya le Christ.]


    Tournée 2008 de Benjamin Creme au Japon

    par Michiko Ishikawa

    Les conférences de Benjamin Creme au Japon ont attiré un public plus nombreux que jamais dans les trois villes de Tokyo, Osaka et Nagoya, dépassant la capacité de places assises dans chaque salle. Ce vaste public est le résultat des efforts de publicité très importants que chaque groupe a mené cette année.

    L'aspect le plus intéressant en ce qui concerne la publicité dans les journaux est l'aide apportée par Maitreya. Comme il a été relaté dans le Courrier des lecteurs du numéro de mai 2008 de Partage international , un membre du groupe de la région d'Osaka a reçu un appel téléphonique de Maitreya, qui s'est fait passé pour un employé d'une agence de publicité et lui a offert une réduction extraordinaire pour une annonce pleine page dans l'édition locale du journal Sankei Shimbun. Le groupe d'Osaka craignait que l'annonce ne soit victime de la politique de censure pratiquée par le journal, concernant les sujets orientés vers la religion ou la politique, et était prêt à en modifier le texte si nécessaire, mais à sa grande surprise, l'annonce fut publiée sans le moindre changement.

    Environ 1 150 personnes ont assisté à la conférence d'Osaka et bon nombre d'autres ont suivi la conférence sur un écran dans le hall.

    Lorsque le groupe de Tokyo (de la région de Kanto) apprit l'histoire de l'annonce, il eut l'inspiration de faire paraître une annonce en pleine page dans Asahi Shimbun, le journal le plus important et le plus respecté du Japon. Le groupe réunit rapidement les fonds nécessaires et l'annonce atteignit quatre à cinq millions de foyers dans la moitié nord du Japon. Il en résulta que plus de 2 100 personnes se rendirent au Hibiya Public Hall de Tokyo pour assister à la conférence de Benjamin Creme. Les gens commencèrent à faire la queue sous la pluie dès 11 h 30 alors que la conférence commençait à 14 h.

    La conférence de Tokyo, la première de la tournée, reçut un accueil extrêmement attentif du public. La rencontre dura cinq heures et demie et cependant la plupart des personnes présentes restèrent jusqu'à la fin.

    Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que Maitreya et le Maître Jésus étaient également présents, sous un déguisement, et étaient restés jusqu'à la fin de la conférence. Le lendemain de la méditation de transmission ouverte au public attira 600 personnes dont 150 nouveaux venus.

    Le groupe de Nagoya se focalisa également sur les annonces dans les journaux et leur public fut plus nombreux que jamais auparavant environ 760 personnes.

    Comme à l'accoutumée, le Maître de Benjamin Creme confirma la présence de Maitreya, du Maître Jésus et du Maître de Tokyo à différentes rencontres, notamment au séminaire de Share Japon, et ils furent reconnus par des membres du groupe (voir notre Courrier des lecteurs).

    Au séminaire de Share Japon, qui s'est déroulée à la fin de la tournée, Benjamin Creme a exprimé son approbation pour le travail intelligent, concentré et dévoué des groupes japonais, qui lui avait permis de s'exprimer devant plus de 4 000 personnes. Les groupes commencent déjà à chercher des salles de conférence encore plus grandes pour l'année prochaine.


    SIGNES DES TEMPS

    Bénédictions de lumière à travers le monde entier

    Partage international publie régulièrement des photographies envoyées par nos lecteurs montrant toute une variété de phénomènes de lumière : des bénédictions de lumière, des croix de lumière et des images lumineuses. Typiques sont les colonnes ou les tourbillons de lumière découverts sur des photographies après leur développement. Ces motifs de lumière ne sont pas causés par des défauts dans le film ou par accident au cours du développement, et ils apparaissent seulement sur le cliché en question et pas sur tout le film. Le Maître de Benjamin Creme affirme qu'il s'agit de bénédictions manifestées par Maitreya ou le Maître Jésus.

    Voici une nouvelle sélection de photographies avec des bénédictions de lumière, choisies parmi les nombreuses photographies de ce genre adressées à notre rédaction.

    Photo prise à Ginza dans Tokyo, Japon

    Temple de Louxor, Egypte, 31 octobre 2006

    Bénédiction de Maitreya à l'occasion d'une marche de la paix à Hokkaido

    Bénédiction de Maitreya à l'occasion d'une marche de la paix à Hiroshima, 6 août 2006

    .

    Des apparitions de la Vierge Marie aux Etats-Unis

    Selon le tabloïde Sun des apparitions de la Vierge « donnant des messages d'espoir aux témoins oculaires stupéfaits se produisent dans toute l'Amérique ». L'article décrit l'expérience d'une fillette âgée de douze ans, de Winthrop (Washington), qui séjournait avec sa famille et un ami dans un bungalow isolé, pendant les vacances de Noël 2007. En essayant son nouvel appareil photo, elle remarqua un objet inhabituel qui se déplaçait au sommet d'un arbre et elle le photographia : à sa grande surprise, l'objet apparut sur la photographie sous la forme d'une dame vêtue d'une robe blanche.

    .

    Environ une semaine après cette apparition, à San Francisco, Joel Sullivan, coursier, eut également une apparition de la Vierge. Il circulait à vélo lorsqu'il dérapa et heurta une grande poubelle métallique. « Je levai les yeux et je vis une lumière bleue aveuglante venir du fond de l'allée, avec une dame vêtue d'une longue robe se tenant debout au milieu, a t-il déclaré. Ma première pensée fut :  « Elle est absolument magnifique . » La seconde :  « Que fait-elle ici ? » La dame regarda J. Sullivan et lui dit : « La guerre sera bientôt terminée. » Puis elle disparut dans un flash de lumière.

    Jennifer Wilson, de Richmond (Virginie) a également décrit son expérience de la Vierge Marie. En conduisant sa fille à un entraînement de football, elle remarqua une femme qui se tenait au milieu d'un croisement. « Elle était jeune et portait une robe bleue et une longue écharpe bleue sur la tête », a-t-elle déclaré. Elle arrêta sa voiture et sa fille baissa la vitre. La femme se tourna vers cette dernière avec un sourire éclatant et dit : « Vous hériterez d'un monde magnifique. » Puis elle disparut. 

    [Sources : Sun, E.-U. ; www.uforc .com]

    Une survie miraculeuse

    Joanne Denobriga, bénévole dans une association britannique de sauvegarde des cygnes, Swan Lifeline, essayait de sauver un cygne en détresse lorsqu'elle tomba d'un barrage et fut aspirée sous une écluse du canal de Kennet and Avon, à Colthrop Lock. Inconsciente, elle resta coincée sous l'eau pendant dix minutes et refit finalement surface 15 m plus loin, dans un endroit où elle put se hisser hors de l'eau à l'aide de branches de saules.

    « Mes anges gardiens veillaient sur moi, a-t-elle déclaré. J'ai eu l'impression d'être aspirée dans un trou d'évacuation. J'étais prise dans le courant qui formait un tourbillon, comme un vortex, et je me souviens simplement d'avoir été entraînée dans ce tunnel, comme dans une chute. Ce ne fut que lorsque je me retrouvai dans l'eau claire que je revins à moi. »

    Le neurologue de l'hôpital a déclaré que l'eau froide a aidé à éviter que le cerveau de Joanne soit privé d'oxygène. Malheureusement le cygne n'a pas survécu.

    [Source : dailymail.co.uk]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que Joanne a été aidée par le Maître Jésus.]

    Une écorce sacrée

    Un lettré musulman de Skokie, dans l'Illinois (Etats-Unis), a découvert devant sa maison un morceau d'écorce portant le mot « Mahomet » en arabe, gravé par des insectes. Un jour de mai 2008, alors qu'il regardait des écureuils grimper dans l'arbre devant sa maison, Assad Busool entendit un morceau d'écorce tomber avec fracas sur le sol. Lorsqu'il le regarda de près, il eut la surprise de voir le mot « Mahomet », inscrit dessus. Je me suis dit : « Qu'est-ce que cela signifie ? J'ai un arbre sacré dans mon jardin », a-t-il raconté.

    Certains musulmans de sa communauté croient que les marques sur le morceau d'écorce d'une trentaine de centimètres de long sont un signe du ciel. « L'inscription est parfaitement claire, c'est Mahomet, a déclaré Andala Mbengue, chauffeur de taxi originaire du Sénégal qui a vu le morceau de bois à l'American Islamic College de Chicago, après les prières. Allah se manifeste toujours. Quelquefois les gens l'ignorent, mais il nous montre toujours des signes. »

    Des lettrés musulmans, interviewés au sujet du phénomène, ont déclaré que certains musulmans considéraient de telles apparitions comme des signes rappelant que Dieu est partout dans la nature.

    A. Busool, juge musulman chargé de régler les questions familiales, enseigne la religion et l'arabe à l'American Islamic College. Il s'appuie sur un verset du Coran pour expliquer pourquoi des insectes ont pu graver des lettres dans le bois pour écrire le mot Mahomet. Le verset dit que tout être vivant sur Terre chante les louanges de Dieu dans des langues que les êtres humains ne peuvent comprendre. « Les insectes ne connaissent pas l'arabe. Pour ronger l'intérieur de la branche et écrire ce mot, ils ont bien sûr été guidés par Dieu », a déclaré A. Busool.

    [Source : Chicago Tribune, Etats-Unis]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué qu'il s'agit d'un signe manifesté par Maitreya.]

    Apparitions d'ovnis

    Namibie Plusieurs habitants d'Usakos (Namibie) disent avoir vu un ovni passer au-dessus d'eux le 18 mai 2008. Hester Schmidt était assise sous son porche avec son mari lorsqu'ils virent un objet ressemblant à « un ballon rond avec une queue. Nous n'avons entendu aucun son, mais l'objet était extrêmement rapide et volait très bas », a-t-elle déclaré. Deux autres témoins, Thomas Ismael et Sabina Naruses, ont corroboré l'histoire d'Hester Schmidt. « Cela faisait une énorme lumière au-dessus de la ville, a déclaré T. Ismael. Mes enfants, ma femme, tous l'ont vu. Tout le monde en parle. »

    [Source : www.allafrica.com]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué qu'il s'agissait d'un vaisseau spatial martien.]

    .

    Grande-Bretagne Trois habitants de Woodford Green, un faubourg de Londres, ont raconté qu'ils avaient vu cinq lumières se déplacer dans le ciel dans la nuit du 31 mai 2008. Les lumières s'éteignirent l'une après l'autre tandis qu'un objet sombre descendait vers le sol. Un témoin, Bradley Gross a expliqué : « Cela semblait bizarre et nous vîmes ces spots lumineux, puis cette chose descendit lentement en diagonale vers le sol. C'était quelque chose d'étrange, et cela n'aurait pu être un avion ni un ballon, car cela ne bougeait pas et il y avait ces lumières brillantes. »

    [Source: Wanstead and Woodford Guardian, Grande-Bretagne]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué qu'il s'agissait d'un vaisseau spatial martien.]

    .

    Etats-Unis Le 19 avril 2008, Brandon Puckett, âgé de douze ans, et sa mère Laura ont vu deux orbes d'un orange éclatant dans le ciel à St Augustine, en Floride (Etats-Unis). Ces deux globes identiques ont longé la côte à 21 h et ont été vus par d'autres personnes dans la région. Bran-don est convaincu que c'étaient des ovnis. En Allemagne, des témoins ont également raconté qu'ils avaient vu des globes étincelants au même moment.

    [Source: firstcoast news.com]

    [ Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait de vaisseaux martiens.]

    Grande-Bretagne : augmentation de 40 % des apparitions d'ovnis

    Le ministère britannique de la Défense a ouvert au public un dossier énumérant 135 rapports concernant des objets étranges apparus dans le ciel en 2007, soit une augmentation de 40 % par rapport à 2006, où 97 apparitions avaient été signalées. Le ministère de la Défense a rendu public ce dossier, conformément à sa nouvelle politique d'ouverture des archives sur la recherche concernant les ovnis, en vertu du Freedom of Information Act (loi sur la liberté d'information).

    Alors que dans la plupart des cas les témoins oculaires demeurent non identifiés, le dossier mentionne deux cas particuliers où les apparitions ont été signalées par des pilotes ayant observé deux objets orange brillants, en volant au-dessus d'Alderney (Iles anglo-normandes). Un autre pilote signale avoir vu un objet semblable à un ballon, au sud-ouest de la Grande-Bretagne. De nombreux témoins racontent qu'ils ont vu des lumières brillantes, mais un certain nombre de personnes insistent sur le fait qu'elles ont « réellement vu un ovni ».

    Nick Pope, ancien responsable des enquêtes sur les ovnis au ministère de la Défense, entre 1991 et 1994, a déclaré : « Je salue la nouvelle ouverture du ministère sur ce sujet. Que les gens croient ou non aux ovnis, le gouvernement ouvre au public une partie des informations les plus fascinantes. »

    [Source : Metro, Grande-Bretagne]

    Un agroglyphe en Corée du Sud

    Début juin 2008, un photographe a découvert un immense agroglyphe dans un champ près de Boryoung City, en Corée du Sud. C'est le premier agroglyphe signalé dans ce pays. Son diamètre a été estimé entre 150 mètres et 200 mètres.

    [Source : x-cosmos.it/cropcircles]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'agroglyphe a été créé par un ovni martien.]


    LA VOIX DU PEUPLE

    Les vétérans d'Irak manifestent pour la paix

    Le 31 mai 2008, des centaines de vétérans américains de la guerre en Irak ont organisé une manifestation dans les rues de Seattle, tandis que se déroulait à travers les Etats-Unis une série d'auditions de vétérans ayant servi en Irak et en Afghanistan.

    Cette manifestation était parrainée par l'association Vétérans d'Irak contre la guerre. Au nombre des manifestants se trouvait Christophe Diggins, psychothérapeute bénévole aidant les soldats et leurs familles. « Je veux manifester ma solidarité avec les vétérans hostiles à la guerre, a-t-il déclaré, car c'est le seul moyen de la faire cesser. C'est difficile de mener une guerre si personne ne veut combattre. »

    Pour sa part, un autre manifestant a expliqué que « c'est un excellent moyen de s'informer directement auprès des vétérans, de soutenir le mouvement de résistance des soldats, et d'essayer de faire cesser cette guerre ».

    Des enfants ont également pris part à cette manifestation. Lorsqu'on lui a demandé pourquoi il manifestait, Wes Cunningham neuf ans a répondu : « C'est mal de tuer d'autres êtres humains. »

    [Source: Inter Press Service]

    Elections démocratiques au Népal

    Elles ont eu lieu le 10 avril 2008. Selon le journaliste de la BBC Charles Haviland, il semble que la participation ait été élevée sur la majeure partie du territoire népalais. Le nouveau gouvernement, le parti communiste du Népal (maoïste), va réécrire la constitution au cours des deux prochaines années. Un leader maoïste a salué les résultats en ces termes : « Nous croyons que le Népal est entré dans une nouvelle ère. » A Katmandou, Arpana Shrestha, une électrice de 47 ans, fait écho à cet optimisme : « C'est l'occasion d'arrêter l'effusion de sang... Le sang a toujours été répandu au Népal. Ce n'est plus le cas aujourd'hui. » Un employé de banque de 40 ans, Mu-kunda Maraseno, a déclaré à l'agence Associated Press  : « Je suis venu voter dans l'espoir que cette élection réglera définitivement l'instabilité politique. »

    Cette élection fait suite à des protestations en masse dans le pays. En février 2005, le roi Gyanendra avait dissout le Parlement, nommé son propre gouvernement, et imposé la loi martiale. En avril 2006, des émeutes se produisirent en province, suivies de manifestations et de meetings. Le roi fut obligé de renoncer à son pouvoir et de promettre que « le pouvoir serait rendu au peuple ». Un parlement intérimaire fut mis en place, qui fixa à 2008 la date des élections. En mai 2008, la république népalaise était proclamée.

    Le 11 juin, une foule d'environ 500 manifestants s'était rassemblée pour scander :  « Vive la République ! » lorsque le roi quitta définitivement son palais au centre de Katmandou. Afin d'éviter de passer en jugement, il remit au gouvernement népalais son sceptre royal et sa couronne de pierres précieuses, de plumes de paon et de poils de yak. M. Shah c'est ainsi que l'on appelle désormais le roi déchu continuera à vivre au Népal.

    [Sources : BBC News, Royaume Uni ; Washington Post , Etats-Unis ; Agence France Presse]

    Les Gujjars réclament justice

    Le 29 mai 2008, Delhi a été paralysée par des milliers de personnes qui ont brûlé des pneus tout autour de la ville et se sont couchés sur les voies de chemin de fer.

    Ces manifestants étaient des fermiers nomades, les Gujjars, au nombre d'environ 15 millions. Ils appartiennent à une caste considérée comme désavantagée, mais ils demandent à être classés encore plus bas dans la hiérarchie des castes. L'un de leurs leaders, Avinash Bandana, a déclaré sur une chaîne locale de télévision qu' « ils ne bénéficiaient pas du statut approprié ». Ils préféreraient se trouver classés au nombre des « groupes tribaux » caste la plus pauvre de l'Inde , ce qui leur donnerait accès aux postes de fonctionnaires et aux places à l'Université que le gouvernement réserve normalement aux personnes les plus socialement désavantagées depuis des siècles par le système de castes. Il convient de préciser que le gouvernement indien finance le programme d'action anti-discriminatoire le plus ambitieux du monde.

    Les Gujjars avaient été qualifiés par l'Empire britannique de « caste criminelle ». Selon Amaresh Misra, historien et écrivain : « Ces gens ne peuvent pas échapper à leur histoire, et nous voyons bien qu'ils ne peuvent rivaliser avec les autres castes, car, en tant que nomades, ils n'ont pas accès à la propriété foncière.
    La solution serait de leur attribuer un statut à part et de prendre en compte leurs besoins. »
    Le Times of India lui répond : « L'agitation des Gujjars met de nouveau en lumière les dangers du système des castes, qui ne peut qu'inciter de plus en plus d'entre elles à demander à bénéficier de quotas. La justice sociale pourrait être mieux assurée par un système de points tenant compte, en plus de la caste, de facteurs tels que le revenu ou le sexe des bénéficiaires. »

    [Source: The Guardian , Grande-Bretagne]

    Le peuple égyptien se fait de plus en plus entendre

    L'Egypte n'est pas seulement le théâtre de manifestations contre la hausse des prix des denrées alimentaires ; c'est aussi l'un des exemples de la montée en puissance du peuple due à ce que les militants appellent un « gouvernement dans le coma ». Ces manifestations populaires mettent en évidence le fossé qui ne cesse de se creuser entre la population en général et un gouvernement qui semble avoir perdu tout contact avec son peuple.

    Les habitants du port touristique de Damietta ont lancé une campagne contre la construction par une entreprise canado-égyptienne d'une gigantesque usine d'engrais chimiques qui coûtera 800 millions de dollars. Ils craignent que cette usine d'engrais ait un impact négatif sur leur santé et sur l'environnement.

    Différentes associations civiles redoutent que les émissions de l'usine ne soient cancérogènes, et ne causent des dommages irréparables à l'écosystème marin.

    Par l'intermédiaire d'un site Internet populaire, Facebook, la campagne contre l'usine d'engrais chimiques a rapidement pris de l'ampleur. De nombreux habitants de Damietta ont déployé devant leur maison des banderoles noires avec le slogan :  « Non à l'usine de la mort », et des milliers d'entre eux ont défilé dans les rues pour demander que l'usine soit délocalisée.

    Les représentants de la compagnie ont mis en avant que 500 millions de dollars avaient déjà été dépensés pour la construction du projet, et qu'en cas de délocalisation, la compagnie exigerait du gouvernement le remboursement de cette somme.

    Les habitants de Damietta et des organisations écologiques ont envoyé des pétitions au président Hosni Moubarak pour lui demander d'annuler ce projet. Des poursuites judiciaires seraient par ailleurs engagées contre la compagnie, soupçonnée d'avoir versé des pots-de-vin à certains membres du gouvernement. Enfin, des
    manifestations populaires ont eu lieu au Caire aussi bien qu'à Damietta contre l'inertie du gouvernement, apparemment peu désireux d'interrompre ce projet.

    « Si l'usine n'est pas démantelée, nous le ferons de nos propres mains ! », scandaient les manifestants. Magdi Hussein, secrétaire général du parti travailliste forcé à la clandestinité a déclaré : « C'est comme si le gouvernement était plongé dans le coma. Il travaille dans l'intérêt exclusif d'une petite élite dirigeante, sans se soucier du citoyen moyen. »

    [Source: Inter Press Service]

    Manifestation contre la faim

    Appuyés par le Programme alimentaire mondial (Pam) des Nations unies, les Nicaraguayens ont manifesté dans les rues de Matagalpa. De hauts responsables du gouvernement, dont les ministres de l'Agriculture, de l'Education, de la Santé et des Affaires étrangères, ainsi que plus d'un millier d'enfants de Matagalpa ont pris part à cette manifestation contre la faim et la pauvreté au Nicaragua. La région de Matagalpa est l'une des plus durement frappée par la famine et la malnutrition chronique.

    Le Pam encourage des actions similaires dans 70 autres villes dans le monde. Au Nicaragua seul, ce programme aide à nourrir plus d'un million de personnes, dont 400 000 écoliers dans le département de Matagalpa.

    Selon le Pam, environ six millions d'enfants meurent chaque année de mal-nutrition dans le monde, pendant que 840 millions de personnes souffrent de la faim. [Source : Xinhuanet.com]

    Protestations internationales

    L'Espagne, le Portugal, la France, l'Italie, les Pays-Bas, la Belgique et la Grande-Bretagne figurent parmi les pays les plus affectés par la montée des prix du carburant, et au même moment en Asie, la Malaisie, les Philippines, l'Inde, la Corée du Sud, le Népal et la Thaïlande sont le théâtre de grèves et protestations similaires.

    Partout en Europe, des travailleurs organisent des débrayages, des opérations escargots, des grèves perlées et des manifestations pour protester contre le prix du carburant.

    Les pêcheurs espagnols, italiens et français, les chauffeurs routiers belges et néerlandais ainsi que les agriculteurs à travers l'Europe ont manifesté ces dernières semaines pour exiger des gouvernements une aide pour compenser le coût élevé du carburant qui, disent-ils, menace leur subsistance.

    En mai, des milliers de pécheurs espagnols ont investi les rues de Madrid et appelé à des mesures urgentes pour contrer l'envolée du prix du baril. L'industrie de la pêche représentant encore un élément important de l'économie espagnole, les manifestants dénoncent l'augmentation de 320 % du prix du gazole ces cinq dernières années, tandis que le prix du poisson demeure le même depuis vingt ans. Dans une lettre adressée au gouvernement, les marins-pêcheurs précisent que le carburant représente entre 50 et 60 % de leurs coûts d'exploitation et que cet état de fait porte sérieusement atteinte à leur emploi et à l'industrie halieutique espagnole.

    « Le poisson en lui-même n'est pas cher, affirme un pêcheur du Ghana travaillant sur la côte nord de l'Espagne, mais les gouvernements abusent du prix des matières premières. Je suis entièrement d'accord avec Nicolas Sarkozy, quand il propose de supprimer les taxes sur tous les carburants. » Des pêcheurs en colère ont manifesté devant le siège de l'Union européenne à Bruxelles. Ils réclament que le prix du gazole maritime soit réduit de 50 %, alors qu'il a doublé ces dernières semaines. On pouvait lire sur certaines de leurs banderoles : « Bruxelles, tu nous tues ! »

    La frustration gagne rapidement d'autres secteurs, en particulier les transports et l'agriculture, également lourdement touchés par l'augmentation des prix. La montée des prix de l'alimentaire est à la base de la détresse financière des citoyens européens les plus pauvres. Cette question figurait en tête de l'agenda du Conseil européen du 19 juin 2008 à Bruxelles. Cependant, l'Union européenne a les mains liées car les prix des matières premières sont surtout entraînés par l'accroissement de la demande et la spéculation hors de ses frontières.

    [Source : El Mundo , Espagne]


    COURRIER DES LECTEURS

    Au cours des années, certains Maîtres, en particulier Maitreya et le Maître Jésus, sont apparus à l'occasion de conférences de Benjamin Creme. Ils apparaissent également, sous diverses apparences, à de nombreuses personnes de par le monde. Certaines d'entre elles écrivent à Partage international pour relater leurs expériences.

    Ces expériences sont données par les Maîtres dans le but d'inspirer, de guider, d'éduquer ceux qui en bénéficient, ou, souvent, de leur apporter la guérison ou un réconfort. Très souvent, aussi, elles attirent l'attention de manière amusante sur une intolérance rigide, comme par exemple à l'égard du tabac ou de l'alcool. Les Maîtres apparaissent également sous les traits d'anges sauveurs, dans des accidents, en temps de guerre, à l'occasion de tremblements de terre ou autres catastrophes.

    Ils utilisent un « familier », une forme-pensée qui semble totalement réelle et à travers laquelle ils peuvent s'exprimer. Ils peuvent apparaître à volonté sous les traits d'un homme, d'une femme ou d'un enfant. Il arrive parfois qu'ils utilisent la silhouette d'une personne réelle, mais le plus souvent le « familier » est une création entièrement nouvelle. Les courriers publiés ici illustrent ce moyen de communication adopté par les Maîtres.

    Une nation unie

    Cher Monsieur,

    Le 19 mai 2008 à 14 h 28, une semaine après le terrible tremblement de terre en Chine, il y a eu trois minutes de silence en mémoire des victimes du Sichuan. Mon amie, ses parents et moi-même nous trouvions au restaurant à Pékin à ce moment-là et il y eut une interruption soudaine dans la vie quotidienne, aucune voiture ne circulant, personne n'accomplissant le moindre travail. Une nation tout entière était concentrée sur le souvenir, le chagrin et la compassion. Bientôt je ressentis une immense énergie libérée au niveau du centre ajna et du centre du cur, comme une sorte de bénédiction. C'était surprenant.

    Tout le monde était en larmes. Chose étrange, je n'étais pas triste, mais des larmes commencèrent à couler de mes yeux. C'était un moment d'unité, une sorte de soulagement. Je ne peux dire ce que c'était réellement, mais l'énergie continua à s'écouler pendant quelque temps. Les Maîtres ont-ils envoyé une énergie apaisante ?

    T. W., Berlin, Allemagne

    [Le Maître de B. Creme a indiqué qu'il s'agissait d'une bénédiction de Maitreya pour l'ensemble du peuple chinois.]

    Une affirmation

    Cher Monsieur,

    Le 10 mai 2008, je me suis rendu à un « Rassemblement pour une Palestine libre » à Trafalgar Square, à Londres. J'étais en avance et le square était pratiquement vide, lorsque je le traversai avec ma pancarte sur laquelle on pouvait lire « Justice grâce au Partage = Paix ». Une dame âgée vêtue de noir passait dans un fauteuil roulant et elle me fit signe en disant qu'elle voulait voir le message sur ma pancarte. Elle sourit chaleureusement et déclara que c'était un « très bon message » et elle poursuivit son chemin. Cela m'encouragea car je n'aime pas être seule aux manifestations. Puis, je me dis que c'était étrange qu'elle se soit déplacée toute seule dans son fauteuil roulant sans personne pour l'aider et qu'elle ait souhaité engager la conversation. Etait-ce Maitreya ou le Maître Jésus peut-être ?

    I. L G., Notting Hill, G.-B.

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que la « femme en fauteuil » était Maitreya.]

    Voir, c'est croire

    Cher Monsieur,

    Mon frère Frank se trouvait en voiture non loin de chez lui dans la campagne du Cheshire un vendredi soir d'octobre ou novembre 2007 lorsqu'il vit des lumières brillantes dans le ciel. Il pensa tout d'abord qu'il s'agissait peut-être d'un champ de foire dans le voisinage, mais il remarqua alors que les lumières venaient vers lui.

    Il se gara sur le bord de la route, sortit de la Landrover et observa leur approche. Les lumières étaient larges et se présentaient par rangées de trois. Il compta environ sept rangées. Elles vinrent si près qu'il pensa qu'elles allaient atterrir. Il était entouré par elles lorsqu'elles passèrent au-dessus de lui, il ressentit un sentiment de paix et d'émerveillement.

    Etaient-ce des ovnis, et si oui d'où venaient-ils ?

    S. McD., Richmond, G.-B.

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait de sept vaisseaux spatiaux martiens.]

    Un catalyseur

    Cher Monsieur,

    Le 10 mai 2008, lors de la conférence de Benjamin Creme à Tokyo, ma sur et moi étions chargées du stand proposant des cartes de la « main » de Maitreya et des catalogues des mandalas de Benjamin Creme.

    Environ une heure avant la conférence, notre coin était déjà rempli de monde. Lorsque je levai les yeux, un homme qui se tenait devant nous, se balançant de gauche à droite, demanda soudain d'une voix très forte : « Maitreya est-il vivant ? » Il avait environ soixante-cinq ans et était plutôt petit, mais sa question était si directe et si incisive que je perdis ma présence d'esprit, choquée comme si j'avais reçu une flèche dans la poitrine. Nous essayâmes de trouver les mots pour répondre à sa question, mais nous ne savions pas quoi dire. Je répondis finalement : « Il n'apparaît pas au grand jour, mais » « Vous ne savez même pas s'il est vivant ou mort ? Alors c'est de la supercherie ! », dit-il avec une intonation de dégoût, puis il s'en alla. Quelques personnes le regardèrent avec un air intrigué, mais la plupart continuèrent de regarder les cartes et les brochures comme si elles ne l'avaient pas entendu. Bien qu'il ait déclaré : « C'est de la supercherie », ma sur et moi, nous eûmes l'impression qu'il avait dit à tout le monde autour de nous que « c'était réel ! » Sa vitesse de contact était si rapide que nous fûmes submergées et incapables d'avoir une conversation avec lui ou même de répondre à sa question. Mais après coup, davantage de personnes se sont adressées à nous et nous avons été capables de répondre et de donner des explications avec un peu plus de confiance. Cet homme était-il quelqu'un de particulier ?

    M. U., Shiga-ken, Japon

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme en question était Maitreya.]

     

    Deux lettres de la même personne :

    Devise : « Soyez prêts »

    Cher Monsieur,

    [1] Le 10 mai 2008, lors de la conférence de B. Creme à Tokyo, ma sur et moi étions chargées du stand d'information.

    De nombreuses personnes vinrent nous parler, notamment une grande femme mince d'une quarantaine d'années aux longs cheveux noirs. Elle parla à ma sur pendant un moment, puis se tourna vers moi et demanda : « Maitreya est-il vivant ? » Comme j'avais eu honte de ne pouvoir répondre à la même question auparavant (voir lettre précédente), je répondis clairement : « Oui, il est vivant. » La femme avait les cheveux teints et une frange coupée droite dans un style démodé, comme une poupée japonaise Ichimatsu. Elle me demanda ensuite quand le Maître viendrait, ce à quoi je répondis  : « On m'a dit qu'il viendrait lorsque la bonne volonté commencerait à se manifester dans notre vie quotidienne. Ce qui est important, c'est notre prise de conscience. »

    En dépit de mon explication maladroite, elle sourit et me posa d'autres questions, par exemple sur le nombre des Maîtres, l'endroit où ils se trouvaient, etc. Je lui répondis du mieux que je pus. « Maitreya émergera lorsque nos conflits humains, comme les problèmes avec le Tibet par exemple, seront résolus », dit-elle en souriant comme si elle comprenait très bien. Qui était cette femme ?

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que la « dame » était le Maître Jésus.]

    Un gardien

    [2] Vers 20 h 30, lorsque nous commencions à mettre de l'ordre après la conférence de Tokyo, un homme de petite taille d'environ cinquante-cinq ans, portant des lunettes, vint à notre table. Il avait à la main une poignée de détritus et un journal roulé et il les jeta dans la poubelle près de moi. Il errait comme s'il était à la recherche des toilettes, je lui indiquai le chemin et il monta les marches. Il revint et regarda une affiche montrant une image de la « main » de Maitreya et demanda : « De quoi s'agit-il ? » Ma sur répondit : « C'est une empreinte de la main de Maitreya, qui est apparue dans la salle de bains d'une maison à Barcelone, en Espagne. » Il demanda : «  Maitreya est-il venu dans la salle de bains et y a-t-il laissé l'empreinte de sa main ? » Ma sur répondit qu'il avait agi de manière télépathique. L'homme parut intrigué et ma sur ajouta que Maitreya était omniprésent et omniscient, et donc capable d'agir ainsi. L'homme nous laissa comme si cela ne l'intéressait pas en murmurant  : « Omniprésent ? Omniscient ? » Il se conduisait comme un homme ivre, mais je me disais qu'en fait, il était au courant de tout, mais faisait semblant de ne pas comprendre. Il fut le dernier à partir et je sentis qu'il était resté pour veiller sur nous jusqu'à ce que nous ayons terminé notre travail. Qui était cet homme ?

    H. N., Gifu-ken, Japon

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'homme était le Maître de Tokyo.]

    .

    Deux lettres de la même personne :

    Amélioration de soi

    Cher Monsieur,

    [1] Le 17 mai 2008, à la conférence de Benjamin Creme, à Osaka, je tenais seule le stand des livres au sous-sol. Juste avant la conférence, un homme grand d'une quarantaine d'années avec un visage mince et des yeux bridés vint à ma table. Il était vêtu de manière décontractée, d'une chemise à carreaux et d'un pantalon kaki. Il prit un exemplaire du livre sur la méditation de transmission et commença à le lire. Puis il demanda : « Puis-je pratiquer cette méditation ? » Je répondis oui et il me demanda : « Pendant longtemps ? » Je répondis à nouveau oui. Il demanda alors  : « Qu'est-ce qui vous a motivée pour commencer ? » Je répondis : « Il a été dit à mon jeune frère par le président d'une société avec qui il a des relations d'affaires que cette méditation aidait à être moins en colère. Aussi ai-je décidé de la pratiquer. » Il éclata de rire et demanda : « Etes-vous devenu moins coléreuse ? » Je répondis : « Je me mets toujours en colère, mais je pense que je ne perds plus le contrôle. » Il hocha la tête. «  Je vois. Y a-t-il autre chose qui ait changé en vous ? » « Je pense que je peux voir la vie de manière plus positive qu'auparavant. », répliquai-je. Il dit gaiement : « C'est bien. »

    Ensuite d'autres personnes commencèrent à me parler et pendant que je leur répondais, il remit le livre sur la table et disparut. Je me souviens maintenant qu'il parlait sans la moindre trace de dialecte Kansai. Pourriez-vous me dire qui était cet homme ?

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était le Maître Jésus.]

    Une main secourable

    Cher Monsieur,

    [2] Le 10 février 2008 j'assistai à la rencontre du groupe Kansai à Osaka. Le but était de préparer la prochaine conférence de Benjamin Creme à Osaka.

    Après la rencontre, sur le chemin de la station de bus, je m'arrêtai dans un magasin pour acheter une bouteille de thé froid et essayai de l'ouvrir mais la capsule était trop serrée.

    En levant les yeux, je vis un homme de petite taille, d'environ soixante-dix ans, qui se tenait en face de moi, tendant la main dans ma direction sans dire un mot. Je lui tendis automatiquement la bouteille sans rien dire. Il enleva aimablement la capsule et je la pris en m'inclinant légèrement.

    Lorsqu'il me rendit la bouteille, nos yeux se rencontrèrent. Les siens souriaient légèrement et j'y sentis beaucoup d'amour et de prévenance. Je me dis alors que si seulement les êtres humains pouvaient se regarder avec un tel amour, nous n'aurions plus de conflits ni de luttes. Cet homme était-il un Maître ?

    M. S. Okayama, Japon

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était Maitreya.]

    Confirmation

    Cher Monsieur,

    En me rendant en train à la conférence de Benjamin Creme à Tokyo, je priai pour qu'un signe me soit donné si l'histoire de M. Creme concernant Maitreya était vraie.

    Lors de la conférence, pendant la bénédiction de Maitreya à travers Benjamin Creme, je ressentis une intense lumière sur le sommet de ma tête et un puissant rayon de lumière qui me traversait le corps. Bien que ne ressentant aucune émotion, j'eus la surprise de sentir des larmes jaillir soudain de mes yeux et couler sur mes joues.

    Par ailleurs, j'ai pris deux photographies de l'exposition de croix de lumières avec mon appareil numérique. En prenant une photographie je vis soudain une autre grande croix de lumière blanche apparaître soudain et traverser mon appareil photo. Espérant en saisir l'image, j'appuyai sur le déclencheur : elle apparaissait clairement sur l'écran. Ces phénomènes ont-ils été manifestés par Maitreya ?

    K. W., Yokohama, Japon

    [Le Maître de B. Creme a confirmé qu'il s'agissait de bénédictions de Maitreya.]

    L'action de la lumière

    Cher Monsieur,

    Le 17 mai 2008, à la conférence de Benjamin Creme à Osaka, je me tenais près de l'exposition de croix de lumière. Un homme grand et mince d'une soixantaine d'années et un jeune homme d'une vingtaine d'années vinrent ensemble voir les croix de lumière. Le plus âgé montrait les croix au plus jeune en disant avec beaucoup de sérieux :  « Regarde cela ! » Il ne cessait de parler avec enthousiasme : « Incroyable ! » « N'est-ce pas surprenant ? » Il semblait très excité. J'étais heureuse de constater son enthousiasme et j'expliquai que la première croix de lumière était apparue dans une banlieue pauvre de Los Angeles , aux Etats-Unis . « Réellement ? » dit-il. Il demanda : « Ceci se produit-il à cause de la lumière ? » Je répondis que ce n'était pas à cause de la lumière elle-même, mais qu'un miracle se produisait lorsque la lumière se réfractait à travers la vitre. L'homme âgé me demanda soudain  : « Vous êtes tous bénévoles ? » Je répondis : « Oui. » Il sembla très impressionné. « C'est étonnant de travailler comme bénévole par des temps si durs. C'est réellement merveilleux. » Puis il donna un coup de coude au jeune homme et ils s'éloignèrent. Qui étaient ces deux hommes ?

    N. S., Okayama, Japon

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le plus âgé était Maitreya et le plus jeune le Maître Jésus.]

    Du fond du cur

    Cher Monsieur,

    Le 3 mai 2008, le groupe de transmission d'Osaka avait un stand au festival de Nakanoshima, montrant une exposition des photographies de la dernière page de Share international intitulée « Le partage sauvera le monde ». Le 4 mai, alors que je me trouvais sur le stand avec des membres du groupe en train de distribuer des prospectus pour la prochaine conférence de B. Creme à Osaka, je vis un homme d'âge moyen, vêtu de manière décontractée, s'arrêter pour regarder l'affiche annonçant la conférence. Je me dirigeai vers lui pour lui tendre un prospectus. Montrant du doigt le titre de la conférence : « Le temps du changement est venu », je lui demandai s'il était d'accord avec l'idée que le monde était en train de changer. Il demanda : « S'agit-il d'une conférence sur les problèmes politiques ou écologiques ? » Je répondis qu'elle concernait ces deux questions ainsi que d'autres. Il dit alors : « Je ne comprends pas quel est réellement le sujet de cette conférence. Pourriez-vous m'expliquer les choses plus clairement ? Vous voyez, d'autres groupes s'expriment plus clairement. » Il regardait le stand d'à côté où des personnes exprimaient dans un haut-parleur la nécessité de secourir les Japonais kidnappés en Corée du Nord. Bon nombre de passants s'arrêtaient pour signer la lettre faisant appel au gouvernement. Je ne savais quoi dire.

    Il demanda ensuite en montrant l'affiche : « Qui est cet homme ? » J'expliquai que c'était un artiste britannique mais qu'il parlait des changements se produisant dans le monde du point de vue de la théosophie, qui est l'enseignement de la sagesse de Dieu. Il répondit  : « Ce n'est peut-être pas une conférence religieuse, mais lorsqu'on entend le mot Dieu, on pense qu'il s'agit de religion. » Il dit ensuite : « N'êtes-vous pas des gens qui se sentent importants parce qu'ils pensent en savoir davantage ? Vous savez, il y a des commentateurs qui s'expriment souvent à la télévision et qui ont un air important. » Je ne savais vraiment pas quoi dire mais je voulais transmettre l'information correctement. J'essayai de lui parler d'un sujet qui me tenait à cur et je dirigeai son attention vers l'exposition de photographies de Partage international derrière nous. Je lui dis qu'il y avait de nombreuses personnes notamment des enfants qui souffraient de la pauvreté, de la faim et des guerres, mais que nous allions créer un monde où les gens pourront vivre en sûreté. Il résuma les choses ainsi :  « Cette information encourage donc les gens qui travaillent sur les problèmes d'environnement et les questions politiques dans le monde. » Je fus soulagée et je le remerciai. Il me dit alors gentiment : « Tout le monde pense à la paix. » Lorsque je rentrai chez moi épuisée, les paroles de cet homme me revinrent de plus en plus à l'esprit. Je réalisai que les gens comme lui qui pensaient sérieusement à la paix pouvaient changer le monde. Cette expérience m'a aidée à mieux communiquer avec les participants de la Conférence mondiale Article 9 pour l'abolition de la guerre, qui s'est tenue à Osaka deux jours plus tard. Qui était cet homme ?

    H. N., Okayama-ken, Japon

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'homme en question était le Maître Jésus.]


    QUESTIONS-REPONSES

     

    Q. Le vote irlandais contre l'Union européenne remet en question son existence. L'Europe était-elle condamnée dès le départ ? Ou pourrait-elle être transformée en quelque chose de plus positif selon le modèle du Commonwealth britannique ? Comment la Hiérarchie voit-elle l'Europe ?

    R. L'Europe fut fondée en tant que marché commun économique. Il ne fait pas partie du plan de la Hiérarchie que les nations individuelles d'Europe « se diluent » dans un Etat européen politique unifié. On ne devrait pas permettre que cela se produise. L'idée d'un tel Etat est émise aujourd'hui par les forces du mercantilisme et il est nécessaire d'y résister.

    .

    Q. Comment l'Iran peut-il convaincre la communauté internationale qu'il est sincère lorsqu'il affirme ne pas chercher à développer des armes nucléaires ? L'Iran est menacé de sanctions supplémentaires et il fait l'expérience d'une pression grandissante, notamment de la part des Etats-Unis.

    R. Il pourrait inviter des observateurs de l'Onu en Iran pour vérifier et confirmer, ou non, ses affirmations.

    .

    Q. Les informations quotidiennes semble indiquer que des protestations populaires ont lieu dans le monde entier, donnant l'impression que le pouvoir du peuple grandit. Est-ce une fausse impression ? Pour certains critiques, les marches, les protestations, les manifestations sont des actions anarchiques qui sapent le véritable mécanisme de la démocratie. Qu'en pensez-vous ?

    R. Ce n'est pas une fausse impression. Il est vrai que la montée des prix de la nourriture et du pétrole, et la pénurie d'aliments de base dans certains endroits en sont pour l'instant le motif principal, plutôt que des causes internationales plus abstraites comme la Justice et la Paix, mais c'est un pas dans la bonne direction.

    .

    Q. Le Vatican semble dire publiquement que la vie pourrait exister sur d'autres planètes. Est-ce que le Vatican pousse doucement ses ouailles à l'idée que la vie existe sur d'autres planètes, que les ovnis et tous les phénomènes qui les accompagnent sont réels ? Qu'est-ce qui se cache derrière cette politique ?

    R. Oui, tout à fait ! La vérité commence à se faire jour et le Vatican ne peut se permettre d'ignorer l'évidence.

    .

    Q. Maitreya a déclaré que nous sommes « les gardiens de nos frères ». Ceci s'applique-t-il à l'échelle internationale ? Par exemple : le reste du monde devrait-il se tenir en retrait alors qu'un pays comme le Zimbabwe s'enfonce d'une manière de plus en plus incontrôlée dans un chaos dévastateur ? Certains appellent le peuple zimbabwéen à se révolter et à renverser le gouvernement corrompu. Le monde attend que les dirigeants africains agissent. Pendant ce temps, on assiste à une escalade de la violence, de la misère et de la faim.

    R. Les Nations unies devraient être invitées par les dirigeants africains à faire une enquête approfondie et à agir si nécessaire.

    .

    Q. [1] Le monde extérieur devrait-il intervenir pour soulager les souffrances de la population birmane qui, après avoir vu ses droits réprimés, connaît maintenant une situation désespérée ? [2] La souveraineté est-elle inviolable ?

    R. [1] Oui. [2] Pas dans de telles circonstances.

     

    Q. Les gens qui souffrent de la faim, ou ont pour le moins des difficultés pour nourrir leurs enfants, proposent une réponse simple à l'augmentation des prix de la nourriture et du pétrole : « Baissez les prix et alors nous pourrons à nouveau tous manger, nous déplacer, vaquer à nos affaires et gagner notre vie ». Est-ce aussi simple que cela ?

    R. Non, le système économique actuel ne fonctionne pas. Ces événements en sont les symptômes. Il n'y a pas une pénurie réelle de nourriture ou de pétrole. La réponse est simple seul le partage réparera les torts du passé et du présent.

    .

    Q. Israël construit davantage d'implantations, ce qui en doublera le nombre actuel. Des plans ambitieux d'expansion viennent d'être approuvés pour de nouvelles implantations israéliennes à Jérusalem Est, qui fut conquise par Israël pendant la guerre israélo-arabe de 1967. Quelles sont les obligations de la communauté internationale vis-à-vis de ce conflit qui se prolonge ?

    R. Il y a déjà plus de soixante résolutions des Nations unies, prises à l'encontre des infractions d'Israël, qui sont tout simplement ignorées par Israël, protégé par le veto des Etats-Unis au Conseil de sécurité. Il est nécessaire que le Conseil de sécurité soit aboli. Il n'est plus utile depuis longtemps. La communauté internationale doit également résister à l'abus de pouvoir des Etats-Unis.

    .

    Q. Le cyclone qui a dévasté la Birmanie et les tremblements de terre en Chine étaient-ils naturels ou provoqués par l'homme ? [Question posée à Benjamin Creme lors de sa conférence à Nagoya, en mai 2008]

    R. Non, ces catastrophes n'étaient pas naturelles et elles n'étaient pas non plus directement provoquées par l'homme. Elles ne sont pas non plus le résultat karmique de méfaits du gouvernement birman ou chinois. Elles sont le résultat des tensions et du stress qui en découle et qui libère des forces qui ne peuvent être contenues.

    L'humanité ne comprend pas la loi de cause et d'effet, la loi d'innocuité. Il existe une énorme tension dans le monde d'aujourd'hui à cause de l'invasion de l'Irak une guerre néfaste, totalement illégale, dépourvue de nécessité et coûteuse en vies humaines. Cette guerre, l'invasion par les Américains et les Britanniques, a créé une extraordinaire tension dans le monde. Cette guerre, ainsi que la guerre en Afghanistan et la pression américaine sur l'Iran, cause une peur inévitable dans le monde. Les gens vivent dans un état de tension en partie à cause des grandes énergies cosmiques, mais également à cause des actions d'individus puissants. Et les gens observent en silence. Ce pays (le Japon) observe en silence car vous êtes des alliés des Américains. Mais toutes les nations du monde doivent faire entendre leur voix contre cette manière qu'ont les Etats-Unis de piétiner les autres pays.

    Les Etats-Unis sont une grande nation et deviendront une nation plus grande encore, mais cette nation s'est malheureusement écartée de sa destinée. Elle joue avec des forces qu'elle ne comprend pas. C'est une nation jeune, puissante et extrêmement arrogante. C'est l'arrogance de la jeunesse, particulièrement d'une jeunesse forte. Il est temps que les nations plus âgées, plus sages, élèvent leurs voix contre la manière d'agir des Etats-Unis.

    La meilleure façon de le faire est d'encourager l'acceptation du partage. Le partage et la justice apporteront la tranquillité et l'équilibre dans le monde.

    Lorsque nous sommes en déséquilibre comme c'est le cas actuellement, les forces élémentales subhumaines, qui organisent les cyclones, les tremblements de terre, etc., les forces de la planète elle-même, perdent leur équilibre. Là où il y a régulièrement des tornades elles deviennent catastrophiques ; là où vous avez régulièrement des séismes ils deviennent également catastrophiques. Les forces élémentales répondent à notre stress. L'humanité ne comprend pas la connexion qui existe entre toutes les forces et tous les aspects de la planète.

     

    Q. J'ai lu quelque chose concernant un homme qui vit en Angleterre et dit s'appeler Maitreya. Il est bouddhiste, il pratique la guérison et fabrique des pyramides avec des pierres précieuses pour mettre au-dessus de votre lit la nuit. Il est apparu à la télévision tard le soir dans une émission sur la guérison alternative. Est-ce le Maitreya dont vous parlez et se trouve-t-il toujours en Grande-Bretagne ?

    R. Je sais de qui vous voulez parler. Cet homme n'a rien à voir avec le Seigneur Maitreya, l'Instructeur mondial et le Chef de notre Hiérarchie planétaire.

    .

    Q. Dans un article de Partage international qui remonte à mars 2006, vous avez déclaré que le monde se dirigeait vers un « pic pétrolier » qui provoquerait un krach boursier mondial atteignant les proportions de celui de 1929. Tout ce que j'ai lu récemment à ce sujet semble indiquer qu'un pic pétrolier va se produire bientôt est-ce réellement le cas ? Les scénarios de pic pétrolier dépeignent une image grimaçante de famine mondiale, de guerres pour le pétrole, etc. Tout ceci est-il susceptible de se produire ou le jour de la Déclaration de Maitreya arrivera-t-il avant (c'est-à-dire très bientôt) pour prévenir toute calamité majeure ?

    R. « Pic pétrolier » est une expression que je n'ai jamais utilisée et le scénario que vous décrivez semble éloigné de tout ce que j'ai pu écrire. Il me semble donc que vous confondez mes articles avec ceux de quelqu'un d'autre que vous avez lu. Quoi qu'il en soit, je ne vois pas l'avenir de cette façon. Il n'existe en fait aucune pénurie de nourriture ni de pétrole. La crise actuelle est le résultat de la manipulation et de l'exploitation de la crainte d'une telle pénurie. Selon mon Maître, il y a encore dans le monde du pétrole pour 78 ans au taux de consommation actuel et pas de réelle pénurie de nourriture si celle-ci est correctement distribuée.

    .

    Q. Cher M. Creme, je voudrais vous remercier pour la méditation de transmission et tous vos articles et enseignements depuis que j'ai entendu parler de cette grande histoire pour la première fois en 1999. Pourriez-vous me dire s'il est préférable de collecter de l'argent de tous les groupes de transmission et de le remettre entre vos mains pour former une réserve centrale destinée à faire connaître cette information (par des annonces à la télévision ou à la radio, des articles dans des journaux), ou vaudrait-il mieux utiliser l'argent pour agir auprès des médias régionaux ?

    R. Je pense que la meilleure façon d'utiliser l'argent collecté actuellement est d'acheter des espaces publicitaires dans les journaux qui font de la publicité pour des conférences, des rencontres, des livres, etc., en donnant en même temps quelques informations sur « l'histoire » dans son ensemble pour les gens qui ne viennent pas aux conférences. La chose importante est de transmettre l'information dès que possible avant l'émergence de Maitreya. Mettez l'argent que vous avez collecté à la disposition des groupes de votre pays. Je vous remercie de votre aimable courrier.

     



  • Haut de pageHaut de page

    ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

    Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.