DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives

Extraits de la revue
Partage international

    Octobre 2010 - N° 266



Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.


    Appel à la solidarité

    Nous constatons, que de plus en plus de personnes prennent connaissance, uniquement par le biais du site Web, des informations que nous diffusons, renonçant souvent à souscrire un abonnement à la revue Partage international .

    Etant donné que tout le monde n'est pas forcément connecté à internet, il est alors nécessaire d'avoir en parallèle un support d'information différent qui permet également de présenter les photos et les événements dont nous parlons. Cela demande donc l'existence d'un magazine, ce qui implique un travail conséquent de la part des bénévoles, ainsi qu'un apport financier important. Ceci pourrait éventuellement laisser supposer que la Hiérarchie distribue de l'argent pour ce travail, mais ce n'est pas le cas.

    Les abonnements à la revue Partage international sont indispensables pour nous permettre de continuer notre travail et d'atteindre le public. Le coût de l'abonnement est calculé au plus bas, bien que la revue ne soit pas soutenue par la publicité et que les frais d'impression et postaux augmentent sans cesse.

    Nous sommes certainement tous d'accord pour dire que ceux qui croient sérieusement à ce travail auront à cœur de soutenir la revue, qu'ils lisent ou non les informations sur internet.

    Merci pour votre soutien.


Sommaire

  • Une Terre transformée par le Maître --, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.
  • POINT DE VUE
    • Relever les défis environnementaux par José Mujica
  • TENDANCES
    • Des lanternes solaires primées
    • Un nouveau filtre purifie l'eau à faible coût
    • Pour une recherche scientifique sur les ovnis
    • Un échange Etats-Unis – Brésil profite à la nature
    • Le Kazakhstan mène le combat pour l'interdiction des essais nucléaires
  • Une mallette pour réduirela mortalité des parturientes par Carol Erickson
  • Répondre aux besoins les plus pressants de l'humanité compte rendu de lecturede Cher Gilmore
  • SIGNES DES TEMPS
    • Reportages sur l'« étoile » de Maitreya dans les médias
    • Une étude sérieuse sur les agroglyphes
    • Des ovnis au-dessus d'Amsterdam
    • Un homme de l'espace à la TV
    • Les expériences « paranormales » sont courantes
    • Un bébé miraculé
  • LA VOIX DU PEUPLE
    • Inde : succès d'une grève de la faim contre un projet de barrage
    • Nous devrions écouter les citoyens les plus pauvres du monde
    • Des acteurs israéliens prennent position
    • Manifestations au Mozambique
  • LES PRIORITES DE MAITREYA
    • L'eau potable devient un droit humain
    • Brésil : un projet hydrauliquemenace l'environnement
  • COURRIER DES LECTEURS
    • Un visiteur particulier
    • Levez les yeux !
    • Souriez !
    • Un soutien
    • Transfiguration
    • Un amour léger !
    • Continuez à regarder !

    Une Terre transformée

    par le Maître —, par l'entremise de Benjamin Creme, le 13 septembre 2010

    D'Ici une vingtaine d'années, un éventuel visiteur de la Terre aura de quoi s'étonner de l'ampleur des transformations survenues à tous égards dans notre vie. Le meilleur du passé aura été préservé ; partout régnera une beauté nouvelle et vigoureuse, et une tout autre relation se sera instaurée entre les hommes et l'environnement dans lequel ils vivent. Disparus à jamais, les bidonvilles et les taudis où une myriade d'indigents survit à grand-peine. « L'Homme » sera remis à l'honneur : loisirs et activités sociales feront l'objet d'une égale attention, tandis qu'une compréhension nouvelle des besoins fondamentaux des hommes se fera jour. La technologie de demain libérera les multitudes du fardeau éreintant des tâches répétitives ; l'exigence de connaissance en tous domaines ouvrira grandes les portes des universités comme des usines et des fermes, et une nouvelle soif d'apprendre se manifestera dans le monde entier.

    La finalité de l'incarnation

    Ainsi comprendra-t-on mieux la finalité sous-jacente à nos expériences en incarnation ; il en résultera une maîtrise accrue de notre équipement physique, astral et mental, qui conduira les hommes à la porte de l'initiation et donc à l'accomplissement. Ainsi prendront-ils un nouveau départ sur le sentier immémorial de la Perfection  : désormais libérés des mirages et des errements du passé, ils emprunteront une fois encore le chemin du sacrifice et du renoncement à tout ce qui fait obstacle à la lumière et à la connaissance la plus élevée.

    Les hommes se sont laissés entraîner loin de ce sentier simple, égarés qu'ils étaient par les appâts d'un matérialisme profond qui les a conduits à deux pas de l'abîme. Mais, comme ils le découvriront, leur éternelle divinité s'est affirmée une fois encore et les a sauvés de la catastrophe.

    De plus en plus nombreux sont ceux qui, dans le monde entier, commencent à entrevoir la vérité de tout cela et à prendre conscience du travail de transformation qui s'impose. Leur sens des responsabilités s'en trouve renforcé, et ils agissent en conséquence. Ainsi se recrutent les travailleurs de l'avenir, ainsi le monde se transforme-t-il.

    Des énergies bénéfiques

    Avec discrétion pour l'instant, mais aussi avec constance, Maitreya œuvre à potentialiser ce processus. Tel un levain, ses énergies bénéfiques font monter l'aspiration et la résolution de tous ceux, nombreux, qui sont susceptibles d'y répondre. Ainsi se construit une grande armée de travailleurs de la lumière, lumière qui transformera le monde et garantira l'avenir de tous les hommes.


    LA VOIX DE LA RAISON

    Nous formons une communauté unique

    L'archevêque Desmond Tutu, Prix Nobel de la paix mis en évidence lors des audiences « Vérité et réconciliation » en Afrique du Sud, a été qualifié de « symbole d'amour et de pardon ».

    Il a été nterviewé par BBC Radio 4 le 15 mai 2010, à l'occasion de la publication de son nouveau livre : Créés pour être bons : et pourquoi cela fait toute la différence. Ce livre intime et stimulant, écrit avec sa fille Mpho, elle-même prêtre épiscopal, tente d'expliquer « pourquoi nous pouvons trouver de l'espoir et de la joie dans les moments les plus sombres de la vie en réalisant que nous avons été créés pour exprimer la bonté, que nous sommes branchés de sorte que la bonté gagne en fin de compte. »

    Tout en exprimant sa désapprobation envers la corruption actuelle à tous les niveaux en Afrique du Sud, il a mis en avant une qualité essentielle qui a empêché l'aggravation de la violence à la fin de l'apartheid : « Il y a toujours cette chose, qu'il est difficile de mettre en mots, que nous appelons ubundu, le sentiment de ce que cela signifie que d'être un être humain, que mon humanité rejoint votre humanité. Si je vous déshumanise, alors que je le veuille ou non, je suis aussi déshumanisé. »

    Quand on lui demande quelle serait sa priorité majeure s'il devait conseiller le gouvernement, il répond : « Si je devais donner un conseil à tous les dirigeants politiques de la planète, je leur dirais que tant que nous ne reconnaîtrons pas que nous n'avons qu'une seule planète, il n'y aura pas d'issue. Nous disposons d'une seule planète et nous n'aurons jamais cette sorte de sécurité que les gens recherchent. Vous ne l'obtiendrez certainement pas par les armes. L'Amérique a l'un des systèmes de défense les plus sophistiqués enrayé par une simple pince coupante. Nous formons tous une communauté unique. Lorsque nous l'aurons compris, nous saurons qu'il est obscène de dépenser autant d'argent pour la défense alors qu'une infime fraction de cette somme assurerait à chacun de par le monde de manger à sa faim, d'avoir accès à l'eau potable : je veux dire par là que nous sommes stupides ! »

    Abordant le rôle des gouvernements occidentaux en Afghanistan il pose la question : « Ont-ils réussi ? Tout ce que vous êtes en train de faire est de créer du ressentiment. Il se peut que les musulmans se demandent pourquoi vous les tabassez.

    Et tous les musulmans du monde en éprouvent du ressentiment contre vous. Ceux que nous appelons les pays en développement vous diront que les pays développés établissent les règles du jeu et qu'ils en sont également l'arbitre et que cela crée de la colère, du ressentiment, qui de temps en temps s'expriment. »

    Cependant, la joie reprend vite le dessus chez l'archevêque Tutu. Au sujet du titre de son nouveau livre Créés pour être bons, il explique : « Faire du mal est mauvais. En fait, cela ne vous donne pas la satisfaction que vous attendez. [Il rit de bon cœur.] Les secouristes humanitaires, qui en majorité viennent des parties du monde favorisées, et qui eux-mêmes sont généralement des personnes qui auraient pu vivre tout à fait confortablement, en toute sécurité, vont au Darfour où ils sont menacés. Pourquoi ? Le monde ne les reconnaît habituellement pas. Cependant, certains d'entre eux sont partis non pas une mais deux ou trois fois. Pourquoi ? Parce ce que nous sommes créés pour être bons, et nous le sommes vraiment. »

    [Source : BBC ; harper-collins.com]


    SIGNES DES TEMPS

    Reportages sur l'« étoile » de Maitreya dans les médias

    Ski, Norvège – Le 31 août 2010, TV2 News Channel a montré une « mystérieuse boule de lumière » filmée dans le ciel par Mohammed Ibrahim la nuit précédente. Elle est restée visible de 22 h 15 à 4 h 30 du matin. « A l'œil nu je la voyais pulser, changer de couleur et se déplacer, a déclaré M. Ibrahim. En l'observant, l'idée m'est venue qu'il s'agissait d'un ovni. » La Défense aérienne militaire ne savait pas ce dont il s'agissait et rien d'inhabituel n'avait été enregistré sur leurs radars.

    [Source : TV2 News Channel, Norvège]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'objet était l'« étoile » de Maitreya. ]

     

    Cucuta, Colombie – Un journal télévisé national, Caracol Noticias, a signalé l'apparition d'un ovni au début 2010 au-dessus de la ville de Cucuta, au nord-est de la Colombie. La journaliste Veronica Rincon a interviewé trois témoins oculaires. L'ovni en forme de diamant est apparu cinq nuits consécutives entre 20 h 30 et 21 h, restant immobile dans le ciel pendant plusieurs minutes à chaque fois. Yebrain Dussan, qui a saisi l'extraordinaire séquence, a déclaré : « Il s'agissait en fait de deux triangles collés ensemble. En zoomant sur l'objet on pouvait voir qu'il y avait deux triangles l'un sur l'autre avec une ligne noire entre les deux. Au fur et à mesure que le temps s'écoulait, l'intensité de la lumière émise semblait plus forte. » Marisol Corte a déclaré : « Je ne sais pas vraiment quoi dire car c'était quelque chose d'étrange. J'ai éprouvé un sentiment de crainte respectueuse devant ce gros objet impressionnant suspendu dans le ciel. » Fernando Duarte, le troisième témoin, a déclaré que tout d'abord ils ne lui avaient pas prêté trop d'attention, mais comme il ne cessait d'apparaître, ils se sont rendus à l'évidence qu'il s'agissait de quelque chose de « réel ».

    [Source : Caracol Noticias, Colombie]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'objet était l'« étoile » de Maitreya.]

     

    L'« étoile » de Maitreya au-dessus de Cucuta (Colombie)

     

     

    Italie – Le 29 mai 2010, on a pu lire à la une du journal italien Il Resto del Carlino : « La boule de lumière ne disparaît pas, la curiosité et le mystère augmentent. » Le mystérieux objet lumineux, apparu dans la région de San Marco alle Paludi, a été observé par des dizaines de personnes, pendant quatre jours d'affilée. Il s'est déplacé à différentes vitesses et a changé de couleurs.

    Dans le même article il est question de deux employés d'une usine locale, Germano et Carlo, originaires de Campiglione, qui ont découvert d'immenses agroglyphes dans des champs de blé voisins, et étaient persuadés qu'il y avait un lien avec l'objet lumineux.

    Le 30 mai 2010, des boules de lumière ont été aperçues au large de la côte de Porto San Giorgo (Italie), « se déplaçant en parfaite harmonie comme s'il s'agissait d'une flottille d'avions », selon R. Kuster, de Spinetoli, Italie.

    [Source : Il Resto del Carlino, Italie]

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que « le mystérieux objet lumineux » observé au-dessus de San Marco alle Paludi était une des quatre « étoiles » de Maitreya. Les agroglyphes dans les champs de la région ont été créés par un vaisseau spatial, sans qu'il y ait un lien avec l'« étoile » de Maitreya. Les « boules de lumière » étaient une flottille de vaisseaux spatiaux martiens.]

     

    Stansted, Angleterre – Un habitant de l'Essex, Malcom Harvey, et son fils âgé de seize ans ont vu une lumière orange dans le ciel près de l'aéroport de Stansted au début août 2010, un mois après qu'un ancien officier de police ait raconté qu'il avait vu un ovni orange dans la même région. M. Harvey a déclaré : « Nous quittions la B 1256 en direction de Bamber's Green/Stansed Airport. Il était 22 h 30 et nous vîmes une lumière orange de forme ovale dans le ciel. Une lueur orange émanait de dessous et l'objet se déplaçait vers l'est. Sa trajectoire n'était pas régulière, il avait un mouvement de haut en bas, presque comme s'il planait. Ce ne pouvait pas être un avion. Il était silencieux, ce n'était donc pas un hélicoptère... »

    [Source : saffronwaldenreporter.co.uk]

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que c'était l'« étoile » de Maitreya.]

     

    L'« étoile » de Maitreya photographiée par Malcom Harvey, un habitant de l'Essex, près de l'aéroport de Stansted, au début août 2010.

     

    Shanghai, Chine – Le 7 août 2010, un témoin oculaire de Shanghai a signalé qu'il avait vu un objet en forme de V près de l'aéroport de Hongqiao à 19 h 36. Un autre témoignage a montré des photos d'un objet vert foncé prises à 21 h 42 au-dessus du Bund, à Shanghai.

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que les deux objets étaient l'« étoile ».]

    Jinhua Zhejiang, Chine – Le 3 septembre 2010, la télévision chinoise a signalé l'apparition d'un ovni, de couleur verte et changeant de taille, observé par de nombreuses personnes. (YouTube : ganjianglaoma)

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'objet était l'« étoile » de Maitreya.]

     

    Chongqing, Chine – Le 15 juillet 2010, vers 20 h, les habitants de Chongqing ont vu quatre objets formant un diamant dans le ciel au-dessus de Shaping Park. Les objets, trois blancs et un rouge, sont restés visibles pendant une heure et se déplaçaient comme s'ils ne faisaient qu'un. Plusieurs témoins oculaires ont filmé l'objet et l'ont mis sur Internet.

    [Source : Xinhua News Agency, Chine]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que les objets étaient les quatre « étoiles » qui annoncent la présence de Maitreya.]

     

    Gangzhou (Canton), Chine – Le 2 août 2010, vers 19 h 30, un astronome amateur signala qu'il voyait un étrange objet brillant dans le ciel à l'ouest, dans le district Yuexiu de Gangzhou. Un reporter du Nanfang Daily se précipita chez lui et confirma l'apparition. Le journaliste a raconté que ce qui à l'œil nu avait l'aspect d'une brillante lumière jaune ressemblait à un ensemble de pétales lorsqu'on le regardait avec des jumelles, et changeait de couleurs de manière répétée. Le vaisseau tout d'abord immobile, se déplaça de haut en bas. Après un rapide mouvement vers l'ouest, le « visiteur extraterrestre » disparut vers 21 h 10.

    [Source : Nanfang Daily, Chine]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'objet était l'une des quatre « étoiles » qui annoncent la présence de Maitreya.]

     

    Hangzhou, Chine – Le 7 août 2010, vers 18 h 30, à Hangzhou, Wang Xiao et sa femme rentraient chez eux à pied en longeant la rivière Qiantang, située à l'opposé du parc Dongfang dans le comté de Xiaoshan. Wang photographia le coucher de soleil avec son appareil numérique et plus tard, en regardant les prises de vue sur son ordinateur, il découvrit un étrange objet rond avec une couronne bleue en haut de la photo, près du soleil couchant. Sur les photos l'objet semblait tourner sur lui même. Pensant qu'il s'agissait d'un ovni, Wang publia une photo dans un forum intitulé « 19lou.com ».

    [Source : Wang Xiao, Chine]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'objet était l'une des quatre « étoiles » de Maitreya.]

     

    Bonn, Allemagne – Le 9 août 2010, à 21 h 45, une étoile a été filmée au sud-ouest : « Une étoile est apparue devant le nuage, ce ne pouvait donc être une étoile ! On pourrait dire à priori qu'il s'agit d'un avion, mais un avion ne se déplace pas sans émettre le moindre son, et avec deux feux rouges sur le côté et une lumière verte à l'arrière ! Cet objet ressemblait à une voiture, mais pas à un avion. Après que l'objet ait disparu derrière quelques arbres, un autre objet brillant est sorti de nulle part ! Cet objet était constitué de deux boules de lumière, ce qui est époustouflant ! » (YouTube : Reen 1411)

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'objet était l'« étoile » de Maitreya.]

    Ces photographies, envoyées par Olav Sydow, montrent les rapides changements de couleurs de l'« étoile » de Maitreya au-dessus de Berlin (Allemagne), le 9 mars 2010.

    Okayama, Japon – Yoko Sobata, d'Okayama raconte à Share International : « Début février 2010, vers 4 h du matin, j'ai vu deux étoiles brillantes, l'une grosse et l'autre petite, l'une à côté de l'autre dans le ciel au sud. Celle qui se trouvait à droite était très grande et tandis que je la regardais, elle tourna sur elle-même comme pour se montrer ! Wow, c'est intéressant, me suis-je dit. Pendant que je continuais à l'observer, elle se déplaça lentement de côté (vers l'ouest) et disparut. Puis soudain elle réapparut et graduellement, lentement, elle se déplaça vers le sud et disparut. Je me suis dit que finalement j'avais vu l'« étoile » de Maitreya en même temps que Vénus. J'ai senti que quelqu'un me disait en me montrant deux étoiles brillantes l'une à côté de l'autre : « Maintenant tu sais reconnaître l'étoile quand tu peux la comparer avec Vénus côte à côte. »

    [Le Maître de Benjamin Creme a confirmé qu'il s'agissait de l'« étoile » de Maitreya.]

     

    Jinhua Zhejiang, Chine – Le 3 septembre 2010, la télévision chinoise a signalé l'apparition d'un ovni, de couleur verte et changeant de taille, observé par de nombreuses personnes. (YouTube : ganjianglaoma)

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'objet était l'« étoile » de Maitreya.]

     

    Dubaï – Le dimanche 4 juillet 2010, vers 20 h, Pavan Marhé regardait un show arabe lorsqu'une brillante étoile attira son attention. « Elle paraissait beaucoup plus brillante que Vénus et je pense que cela pouvait être « l'étoile » de Maitreya. VotreMaître pourrait-il le confirmer ? » a-t-il demandé.

    [Le Maître de Benjamin Creme a confirmé qu'il s'agissait de l'« étoile » de Maitreya.]

     

    Whitby, Ontario, Canada – « J'ai vu cet objet à trois reprises au début juillet 2010 au même endroit et à la même heure [...] C'était un objet en forme de diamant avec une bordure verte et il émettait de la lumière rouge au centre. Il demeura stationnaire dans le ciel pendant près d'une heure avant de s'effacer. Pour obtenir une vue rapprochée, j'ai zoomé à 200x, le mouvement est donc celui de ma main et PAS celui de l'objet. Ce ne peut être Vénus ou la station spatiale internationale. De quoi s'agit-il? (YouTube : jefflawford)

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait de l'« étoile » de Maitreya.]

     

    New York, Etats-Unis – Filmé au-dessus du centre de Manhattan pendant la nuit du dimanche 25 juillet 2010. (YouTube : GWETV)

    [Le Maitre de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait de l'« étoile » de Maitreya.]

     

    Des ovnis au-dessus d'Amsterdam

    Trois très gros ovnis brillants ont été observés et filmés au-dessus d'Amsterdam Ouest (Pays-Bas), le 13 septembre 2010 vers 22 h.

    Amsterdam Ouest est l'endroit où se trouve le Meervaart Theater où Benjamin Creme a donné une conférence le mercredi 22 septembre 2010.

    Il a été confirmé que les vaisseaux spatiaux venaient de Mars et que leur apparition dans le voisinage de l'endroit où Benjamin Creme devait s'adresser au public n'était pas une coïncidence.

    [Source : YouTube : abdessammir]

     

    Une étude sérieuse sur les agroglyphes

    Le chercheur britannique Michael Glick-man a beaucoup écrit sur le phénomène des agroglyphes, notamment un livre intitulé Crop Circles : The Bones of God (Crop Circles : les os de Dieu).

    M. Glickman, professeur d'architecture ayant des connaissances d'ingénieur, a passé dix-sept ans à étudier les agroglyphes.

    Dans une interview récente sur BBC Radio 4, il a raconté que lorsqu'il avait pénétré pour la première fois à l'intérieur d'un agroglyphe, en 1990, il avait su sans le moindre doute que cela « dépassait toute action humaine ». Alors qu'il pense que les agroglyphes sont très probablement le fruit d'une « intelligence supérieure », il déclare que malheureusement nous sommes dans « une ère de scepticisme » qui recherche seulement des faits et des preuves concrètes et est incapable d'envisager la possibilité d'autres explications. Il est affligé par les « banalisations stupides » dont les agroglyphes ont fait l'objet et ressent profondément que le phénomène est digne d'un « profond respect » de notre part.

    Lorsqu'on lui a demandé s'ils étaient créés par des artistes, M. Glickman a répondu : « Des agroglyphes ont été signalés dans plus de cinquante pays au cours des vingt-cinq dernières années. Leur nombre est de l'ordre de 6 000 environ et leur élaboration, leur précision et leur beauté sont à vous couper le souffle. S'il s'agit d'une équipe d'artistes, ils sont stupéfiants car ils produisent chaque année un niveau d'innovation et d'inventivité qui surpasse celui de la saison précédente et ils sont extrêmement discrets et étonnamment doués [...] A chaque fois qu'il y a une formation faite par des hommes, un faux, pour une campagne de publicité par exemple, le résultat est d'une nullité incroyable ! Je suis architecte, j'ai travaillé dans l'industrie et également sur des effets spéciaux, j'ai développé la production. Je m'enorgueillissais à la pensée que je savais comment tout était fabriqué. Mais les agroglyphes sont si raffinés, dessinés avec tant de précision et élaborés en quelques secondes dans un silence si total, qu'il est impensable qu'ils soient réalisés par des humains. »

    Lorsqu'on lui a demandé qui, à son avis, créait les agroglyphes, M. Glickman a répondu qu'une intelligence supérieure, plus évoluée que la nôtre , « glissait en douceur des lettres d'amour sous la porte de l'humanité ». Il a ajouté que cette approche douce et aimante de l'humanité était plus efficace que ne saurait l'être la manière d'agir de n'importe quel gouvernement.

    [Source : BBC, Grande-Bretagne]

     

    Photos : Steeve Alexander ©

     

    Agroglyphe à Clay Hill, apparu près de Warminster, Wiltshire, le 9 juillet 2010.

     

     

     

     

    Agroglyphe apparu près d'Urchfont, Wiltshire (Grande-Bretagne), à Chirton Bottom, le 16 juin 2010.

     

    Un homme de l'espace à la TV

    Le 8 août 2010, on a pu voir une silhouette étrange ressemblant à celle d'un homme, à l'arrière plan d'une émission de télévision diffusée en direct sur la deuxième chaîne de télévision argentine. Filmée à Santa Cruz, la silhouette, que certains pensent être celle d'un extraterrestre, semble marcher vers la personne interviewée. Les cameramen qui ont filmé la scène ainsi que les spectateurs présents lors du tournage ont assuré que l'image n'avait pu être truquée, car il s'agissait d'un reportage en direct.

    [Source : allnewsweb.com]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que la silhouette était celle d'un homme de l'espace venant d'un vaisseau spatial martien qui avait atterri dans le voisinage.]

     

    Les expériences « paranormales » sont courantes

    Un sondage a révélé que 40 % des Britanniques pensent avoir vécu une expérience paranormale.

    Le sondage, commandité par Penguin books dans le cadre d'une campagne publicitaire pour un nouveau titre de science fiction, a montré que sur 3 000 personnes interrogées, 19 % avaient vu un objet mystérieux dans le ciel, 44 % croyaient que des « aliens » visitent la Terre , et 20 % qu'il se pourrait que des visiteurs venus de l'espace vivent parmi nous.

    D'autres expériences paranormales incluent la vision d'un fantôme (20 % des personnes interrogées), des expériences de prémonition (16 %) et la croyance aux anges gardiens (6 %).

    « Ce que ce sondage a clairement montré, c'est que les gens pensent que dans le monde tout n'est pas aussi simple que nous aimerions peut-être le croire », a déclaré Malcom Robinson, expert en paranormal et fondateur de Strange Phenomena Investigations. « La science ne connaît pas tout, il existe encore de nombreuses choses à comprendre et au fur et à mesure que la science progresse, je suis persuadé qu'elle les découvrira. »

    [Source : newslite.tv]

     

    Un bébé miraculé

    En mars 2010, Jamie Ogg est née prématurément avec sa sœur jumelle Emily, dans un hôpital de Sydney (Australie) après une gestation de seulement 27 semaines. Il ne pesait que deux livres. Il ne montra aucun signe de vie et les médecins le remirent à ses parents, Kate et David Ogg, pour qu'ils puissent lui dire adieu. Kate sortit le bébé de ses couvertures et le plaça sur sa poitrine, contre sa peau. Elle-même et son mari David câlinèrent le bébé inanimé et lui parlèrent, et au bout de deux heures Jamie commença à haleter. Les médecins dirent que c'était un « réflexe », mais le bébé se mit à haleter plus souvent.

    Kate Ogg décrit ce qui est arrivé : « Il ouvrit les yeux. C'était un miracle. Je dis à ma mère, qui se trouvait là, qu'il était encore en vie. Il tendit alors la main et saisit mon doigt. Il ouvrit les yeux et déplaça la tête d'un côté à l'autre. »

    Les parents de Jamie pensent que son retour à la vie est dû au contact de peau à peau entre la mère et l'enfant, connu sous le nom de « kangourou touch » en Australie, contact qui aide à nourrir l'enfant, le calmer et créer des liens affectifs avec lui, mais qui est souvent impossible avec les prématurés que l'on doit placer en couveuse.

    [Source : The Telegraph, G.-B.]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que Jamie Ogg avait été miraculeusement ramené à la vie par le Maître Jésus.]


    COURRIER DES LECTEURS

    Un visiteur particulier

    Cher Monsieur,

    Les 7 et 8 août 2010, je me trouvais à l'Exopolitics UFO Conference de Leeds, Grande-Bretagne, pour promouvoir mon livre sur G. Adamski, partageant mon stand avec des co-workers locaux chargés de la promotion du nouveau livre de B. Creme, The Gathering of The Forces of Light.

    Le samedi après-midi, vers 15 h 30. J'étais assis tournant le dos à l'entrée et je ne pouvais donc voir si des personnes entraient ou non. Néanmoins lorsque j'entendis que quelqu'un venait juste d'arriver, j'eus l'impression qu'il avait surgi de nulle part.

    Un homme d'âge moyen, d'environ 1 m 80, fit connaître sa présence avec force en déambulant entre notre stand et celui d'en face. Il s'assit sur la chaise vide de l'autre côté du stand, appuyant le bras droit sur sa canne, en s'exclamant avec un large sourire : « Je suis en retard », comme si nous étions le public qui l'avait attendu. Il expliqua qu'il avait eu des difficultés pour arriver à l'endroit de la conférence.

    Il m'est difficile de décrire avec exactitude la joie et le bonheur qui émanaient de cet homme. Il portait une chemise bleue, un jean et des chaussures noires. Nous lui offrîmes un prospectus sur le nouveau livre de Benjamin Creme, mais il le retourna poliment en disant avec le plus grand sourire : « La lecture n'est pas mon fort. »

    Il se mit ensuite à raconter certaines de ses expériences. C'était au début des années 1990 lorsqu'il subissait beaucoup de stress en travaillant et en étudiant en même temps. Il nous raconta comment une fois (il ne savait pas s'il s'agissait d'un rêve ou d'une autre sorte d'expérience) il se trouvait assis sur un fauteuil ; au lieu d'accoudoirs ou sur le dessus des accoudoirs, il y avait des sphères qu'il pouvait utiliser pour contrôler les mouvements du fauteuil pendant qu'il volait à travers les airs. Une autre fois, raconta-t-il, il avait vu un ovni descendre en dansant dans le ciel comme une feuille d'automne, puis remonter en flèche avant de disparaître comme s'il entrait dans une autre dimension. Le lendemain sa colocataire ou sa voisine lui avait demandé s'il avait vu quelque chose d'inhabituel la nuit précédente, et il se trouva qu'elle avait vu le même ovni.

    Je ne puis malheureusement me souvenir de plus de détails sur ce qu'il a dit, car j'étais distrait par la pensée qu'un Frère de l'espace, un Maître ou peut-être Maitreya était en train de nous divertir par sa présence. A un moment donné l'homme dit avec exubérance : « Qui a besoin d'une conférence ? C'est beaucoup mieux de parler avec vous ! » Curieusement, il ne semblait pas essayer de faire passer quelque chose de profond, mais seulement la joie de l'instant.

    Qui était cet homme joyeux se rendant à la conférence, et n'y allant pas ?

    G. A., Amsterdam, P.-B.

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était le Maître Jésus.]

     

    Levez les yeux !

    Cher Monsieur,

    A cinq reprises, entre le début juillet et la fin août 2010, j'ai vu un objet d'un blanc éclatant passer au-dessus de la maison où j'habite et du jardin, à une altitude plus faible que la plupart des avions et se déplaçant en ligne droite en silence. Il était toujours d'un blanc éclatant et de forme sphérique et il se déplaçait approximativement dans la même direction (vers l'est de Londres, où il semblait descendre comme pour atterrir) et environ à la même heure (vers 22 h). La troisième fois seulement, alors que je me trouvai dans le jardin avec mon ami, il avait une brillante couleur orange avant de devenir soudain opaque avec une lueur rouge au milieu.

    A la fin du mois d'août, alors que j'étais assise seule dans le jardin en pensant à l'émergence de Maitreya, j'ai vu le même objet sphérique blanc deux soirs consécutifs. J'ai le sentiment qu'il s'agissait à chaque fois du Vaisseau de Lumière de Maitreya ; pourriez- vous le confirmer ?

    A. W. P., Stoke Newington, Londres, G.-B.

    [Le Maître de Benjamin Creme a confirmé qu'à chaque fois il s'agissait du Vaisseau de Lumière de Maitreya.]

     

    Souriez !

    Cher Monsieur,

    Le mardi 10 août 2010, dans la soirée, je rentrais chez moi en voiture après une méditation de transmission et j'attendais dans une des quatre files de voitures à un feu rouge. En raison de la bruine, la visibilité était mauvaise. Je distinguai avec peine un homme qui se faufilait au milieu des files de voitures en tenant à la main une petite pancarte faite de carton déchiré.

    Concentrée sur les feux car je savais qu'ils allaient bientôt passer au vert, je mis la main dans mon porte-monnaie et j'en sortis un billet pour le donner à l'homme. Lorsque celui-ci approcha, j'ouvris ma vitre et je réalisai alors que j'avais seulement un billet d'un dollar à la main. Je lui tendis le billet avec un sourire. Il me remercia avec beaucoup d'enthousiasme, arborant un large sourire à travers son épaisse moustache, et il me montra sa pancarte (que je n'arrivais pas à lire) en disant : « Continuez à sourire, continuez à sourire. »

    Lorsque les feux changèrent de couleur et que les voitures commencèrent à rouler, j'eus l'idée de regarder à ma droite. L'homme à la pancarte regardait dans ma direction en montrant sa pancarte avec un large sourire et en criant : Continuez à sourire, continuez à sourire. » Cela semblait une réponse bien enthousiaste pour un billet d'un dollar et la joie de cette expérience est demeurée en moi.

    M. P., San Francisco, E.-U.

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était le Maître Jésus.]

     

    Un soutien

    Cher Monsieur,

    Pendant la méditation de transmission de vingt-quatre heures, les 11 et 12 avril 2009, au Mennorode Conference Centre, à Elspeet, Pays-Bas, aux premières heures du dimanche matin, il y avait très peu de personnes à méditer et j'hésitais à partir. Vers 3 h 30 la porte s'ouvrit et dans la lumière de la pancarte SORTIE, au-dessus de la porte, un homme grand et mince apparut, vêtu d'un pullover vert et portant un sac à dos. Il s'assit et commença à transmettre. Qui était cet homme ?

    M. L., Pays-Bas

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était le Maître Jésus.]

     

    Transfiguration

    Cher Monsieur,

    J'ai commencé à m'intéresser à  Maitreya il y a un an et demi en lisant un livre acheté dans une librairie suisse. Depuis ce temps, Maitreya fait partie intégrante de ma vie.  L'événement s'est produit un après-midi lorsque je sortais d'un supermarché à Rawdon dans la région de Lanaudièree (Québec), entre juillet et août 2009.

    Une dame d'environ 85 ans sortit du magasin, courbée sur son panier chargé de nourriture, le poussant péniblement. A son côté, un homme d'une cinquantaine d'année la suivait. Il était très grand, avait le comportement d'une personne handicapée mentalement, et il tentait d'ou-vrir une canette de cola. Les deux marchaient d'un pas très lent.

    Soudain, la dame a tourné la tête vers moi, m'a fixé droit dans les yeux, et s'est mise à me sourire. Et là le phénomène s'est produit : son visage est devenu jeune, baigné d'une lumière éblouissante, très très blanche, qui s'est mise à irradier largement autour d'elle. Puis cette lumière a comme repénétré dans son visage, toujours jeune et souriant. Ensuite la dame s'est retournée vers son panier et a continué sa route comme si de rien n'était.

    J'ai été subjugué par cet événement. J'ai regardé autour de moi pour voir la réaction des gens, mais il m'a semblé que personne n'avait rien vu. Je me suis  retourné, mais je ne les ai plus revu.

    Ce n'est que quelque temps plus tard, lorsque j'en ai parlé à quelques amis, qu'on m'a conseillé de faire connaître mon histoire à M. Creme, car ils m'ont dit que c'était possible que ce soit Maitreya et Jésus qui se sont manifestés là pour me dire : « Coucou nous sommes ici ! »

    M. D., Québec, Canada

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était Maitreya et la vielle/jeune femme le Maître Jésus.]

     

    Un amour léger ! 

    Cher Monsieur,

    Alors que j'attendais le tram à Caen, France, dans l'après-midi du 10 septembre 2010, un homme arriva une fleur à la main. Voulant faire une plaisanterie, je dis : « Oh, c'est pour moi ? » Il se dirigea vers une femme (de toute évidence ils se connaissaient) qui attendait le tram. Ils avaient tous les deux environ trente-cinq ans. Je ne pouvais entendre ce qu'ils disaient. Je m'assis un peu plus loin et je les observai. Il lui donna la fleur, puis il se mit à genoux et la demanda en mariage. C'est, du moins, ce que j'ai pensé ; il lui a dit quelque chose, elle a approuvé en hochant la tête. Je me suis dit que c'était tout à fait charmant. Puis il a ouvert un minuscule paquet enveloppé et il lui a remis un anneau. Elle l'a pris, a jeté la boîte et le papier, mais elle a laissé tomber l'anneau. J'eus l'impression qu'il lui disait alors quelque chose comme : « Oh, c'est trop grand ? Nous pouvons l'échanger si nécessaire. » Cela me rappelait une conversation que j'avais eue avec mon ami lorsqu'il m'avait acheté un anneau quelques jours auparavant ; j'avais pensé qu'il pourrait être un peu trop grand.

    Je regardai autour de moi, mais personne ne semblait y prêter attention.

    Ce matin-là, j'avais sorti une photo de la « main » de Maitreya de mon porte-monnaie et je l'avais mise dans ma poche. Je me sentais émue et triste, souffrant de l'absence de mon ami, et me faisant du souci sur notre relation, mais j'étais si attendrie par la simplicité et le charme de la situation que j'avais à la fois envie de rire, de pleurer et de les serrer dans mes bras !

    Ils avaient tous les deux un type assez bizarre, un air pas très soigné. La femme vint vers moi et me demanda une cigarette – juste après qu'il l'eut demandée en mariage ! Assisse là à les regarder, j'avais l'impression que l'amour existe encore. Une confirmation qu'il n'est pas nécessaire qu'il soit immense et extrêmement romantique, mais qu'il peut être aussi simple que ce que je voyais en regardant cet homme demander en mariage une femme à un arrêt de tram, elle laissant tomber l'anneau, et fumant une cigarette, puis les deux montant ensemble dans un tram.

    C'est la simplicité de la situation qui la rendait si intéressante et si touchante. Qui était ce couple bizarre ?

    S. C., Amsterdam, Pays-Bas

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'homme était Maitreya et la « femme » le Maître Jésus.]

     

    Continuez à regarder !

    Cher Monsieur,

    Me rendant à mon travail en décembre 2008, j'attendais aux feux pour traverser une grande artère lorsque je vis au milieu du passage un Noir vêtu d'une veste verte avec une capuche. Il portait une guitare neuve qu'il tenait le manche dirigé vers le ciel au lieu de le tenir parallèlement au sol. Quelqu'un, qui était assis près de lui, dit quelque chose et il arrêta de jouer et se mit à crier (je ne pouvais entendre ce qu'il disait) et à pointer le ciel avec véhémence comme pour dire : « Regardez, regardez ! » ce que personne dans la rue ne fit, moi y compris – il n'y avait rien à voir, excepté le sommet des immeubles et le ciel – et soudain je ne pus m'empêcher de rire. OK, OK nous regardons !

    F. F., San Francisco, E.-U.

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme à la guitare était Maitreya. Son compagnon était le Maître Jésus.]


    QUESTIONS-REPONSES

    Q. [1] Combien d'interviews Maitreya a-t-il donné à ce jour ? [2] Comment les gens ont-ils réagi aux interviews de Maitreya à la télévision – la réponse a-t-elle été meilleure, ou pire, que ce que l'on attendait ? [Question posée à la conférence de Benjamin Creme à San Francisco (Etats-Unis) en août 2010.]

    R. [1] Vingt-quatre (13 septembre 2010). [2] D'après mon Maître la réponse a été un peu meilleure que ce que l'on attendait. Maitreya incite les gens à réfléchir et ils ont profondément réfléchi à ce qu'il dit. Il le dit de manière très calme, sans emphase, sans ostentation inutile. Ils le voient comme un homme ordinaire. Il ne veut pas éloigner en les effrayant ceux-là même qu'il souhaite aider. Il est calme et se tient en retrait. Et cependant mon Maître dit que les gens ont commencé à comprendre qu'il s'agit d'un homme singulier, différent des autres. Un homme extraordinaire. Il est si sage, et il fait preuve d'une totale humilité. Personne ne pourrait faire preuve de plus d'humilité que lui car il sait tout. Lorsque vous savez tout, vous n'avez pas besoin de le montrer. Vous savez simplement qui vous êtes et qui sont tous les autres. Il est l'homme le plus sage sur la Terre et cette humilité rayonne à travers tout ce qu'il fait.

     

    Q. L'objet qui est apparu au-dessus de l'aéroport de Hanghzou (Chine) était-il l'une des étoiles de Maitreya ?

    R. Non, ce n'était pas l'une des quatre « étoiles » annonçant l'émergence de Maitreya. C'était un vaisseau spatial martien. [Voir Partage international , septembre 2010.]

     

    Q. Les inondations, les sécheresses, les incendies, les coulées de boue, les éruptions volcaniques – les bouleversements et la destruction dans le monde aujourd'hui – semblent avoir atteint un niveau plus élevé. Est-ce exact ? Et tout ceci est-il dû au karma des pays impliqués ?

    R. L'humanité traverse une période de grand stress et de déséquilibre. Cela crée un déséquilibre chez les dévas qui contrôlent les forces de l'environnement, d'où les bouleversements et la destruction auxquels nous assistons. Une partie de cette destruction résulte effectivement du karma de pays particuliers.

     

    Q. Le Brésil se prépare à construire un énorme barrage hydro-électrique dans une région de l'Amazonie ; sa construction coûtera aux peuples indigènes leurs maisons et leur environnement. Une vaste zone de la forêt sera irrémédiablement détruite. Notre planète dépend des forêts tropicales : est-ce un cas où les Maîtres pourraient intervenir pour sauver les forêts ?

    R. Non, ce serait enfreindre le libre arbitre de l'humanité et cela n'arrivera jamais. Ce serait aux Nations unies de prendre une décision. Le Brésil est immense et il existe sûrement des régions où un tel barrage serait moins destructeur.

     

    Q. Les activistes indiens viennent d'empêcher la construction d'un grand barrage sur le Gange ; avaient-ils le droit de lutter contre un projet qui leur apporterait des bienfaits.

    R. Oui ; il s'agit de peser les bénéfices par rapport aux destructions.

     

    Q. Certains pays sont déterminés à stopper l'immigration et à cette fin ils construisent des murs pour empêcher les immigrants illégaux d'entrer et ils rassemblent et déportent les gens déjà installés. Cela fait juste vingt ans que le mur de Berlin est tombé grâce au pouvoir du peuple. Que faire pour empêcher les gouvernements de construire des murs de séparation et/ou de déporter les gens en grands nombres ?

    R. Utiliser la même méthode : le pouvoir du peuple !

     

    Q. Si les gens ont des idéaux mais ne les mettent pas en pratique, que faire pour nous débarrasser de l'autosatisfaction dont semble souffrir l'humanité ?

    R. L'autosatisfaction est effectivement la maladie. L'argent est une énergie – ce n'est ni un bien ni un mal. Il peut être utilisé pour le bien ou pour le mal. Les gens pensent que l'argent est la racine du mal, mais c'est l'autosatisfaction, qui découle d'un sentiment de séparation, c'est elle le « véritable » péché.

    Les gens savent ce qui se passe dans le monde. Ils savent que des hommes meurent de faim. Les habitants des grands pays riches, comme les Etats-Unis et l'Europe, savent que des gens meurent. Nous étions habitués à les voir mourir sur nos écrans de télévision, mais cela ne nous est plus montré car nous éteindrions nos postes et nous ne regarderions pas la publicité. Néanmoins des gens meurent de faim à chaque instant. Cinq millions d'enfants meurent chaque année de maladies liées à la malnutrition. Cela pourrait être évité. Nous avons la réponse à toutes ces maladies. Il existe dans le monde un surplus de nourriture de 12 % par personne. Ce surplus n'est simplement pas distribué. La réponse au problème économique est la redistribution des ressources mondiales. Cela créerait une justice universelle et
    par conséquent la paix. C'est le seul chemin vers la paix.

     

    Q. Quelle est la véritable fonction de la mémoire ? Elle semble si importante dans la vie et cependant elle peut nous maintenir captifs de nos souvenirs passés – bons ou mauvais – et ceux-ci conditionnent sûrement le présent si ce n'est le futur.

    R. La mémoire est une fonction du cerveau plutôt que du mental et elle nous rend capables d'organiser nos vies intelligemment. Malheureusement la plupart des gens n'ont pas le contrôle de leurs corps astral et mental et ne peuvent donc pas réguler les zones dans lesquelles la mémoire fonctionne. Notre mémoire des expériences passées (généralement douloureuses) fait donc intrusion sur le présent. Lorsque nous atteindrons le contrôle du corps mental cette intrusion des souvenirs passés cessera.

     

    Q. Nous avons aujourd'hui un mode de vie décalé par rapport au temps. De nombreuses personnes font les trois-huit, de nombreuses autres sont éveillées jusqu'aux premières heures du matin pour une raison ou une autre. Ces personnes manquent-elles leurs « leçons » dans les « Salles d'Enseignement » ? Que pouvons-nous faire pour bénéficier des leçons ? S'agit-il d'un système rigide ?

    R. Non, le temps n'existe pas. Lorsque vous dormez – quelle que soit l'heure – vous pouvez apprendre.

     

    Q. Vous avez déclaré que le péché n'existe pas, mais qu'en est-il de l'avidité, de l'égoïsme, de la jalousie, du racisme, etc. tous les crimes de la séparativité ? Ne sont-ils pas tous le signe d'un manque d'évolution ?

    R. Oui, bien sûr. Mais lorsque je parle de péché, je ne l'entends pas au sens chrétien. Les chrétiens parlent des péchés et du démon qui nous tente. Mais ceci n'a rien à voir avec le péché au sens où je l'entends. Du point de vue des Maîtres, le seul « péché » est celui de la séparation ou de la séparativité. C'est de ce péché dont tous les autres émergent.

     

    Q. Les énergies du Verseau seront-elles jamais assez fortes pour débarrasser le monde de la monnaie, des systèmes monétaires et économiques et des intérêts financiers qui provoquent la guerre, et empêchent la paix et le partage dont vous parlez ?

    R. Oui, cela doit être très bientôt, avant que nous ne détruisions le monde. C'est urgent. Nous devons instaurer la paix. Une petite guerre pourrait devenir une grande guerre ; ce serait une guerre nucléaire et elle détruirait toute forme de vie. Nous n'avons donc pas d'autre alternative que le partage.

     

    Q. Les scientifiques découvriront-ils les quatre plans éthériques ?

    R. Oui, ils les découvriront, ou leur existence leur sera révélée. Ils se débattent déjà pour comprendre un phénomène qu'ils appellent la « matière sombre ». Leurs calculs leur montrent qu'elle existe mais ils ne peuvent la localiser. La soi-disant matière sombre, c'est les quatre plans éthériques. Lorsqu'ils « découvriront » la matière sombre, ils auront découvert les plans éthériques. Avant cela, cependant, il est possible que Maitreya ou les Frères de l'espace aient livré cette information, et ceci pourrait arriver très prochainement.

     

    Q . Quel est le rôle de la lune dans le système solaire ? Existe-t-il des formes de vie sur le soleil et sur la lune ?

    R. Il existe de nombreuses formes de vie sur le soleil mais très peu sur la lune. C'est un squelette astral dans le système solaire et il n'y a guère de formes de vie sur elle. Les premiers hommes véritables sur Terre venaient de la lune.

     

    Q. Les vaisseaux spatiaux peuvent-ils être abattus par nos armes ? Les vaisseaux spatiaux ne s'écrasent-ils jamais ?

    R. les vaisseaux spatiaux ne peuvent être abattus par nos armes, car chaque vaisseau est entouré d'un champ magnétique qui repousse toutes les armes ; il peut mettre les armes hors circuit. Les vaisseaux spatiaux sont impénétrables. Ils sont littéralement invulnérables ; cependant à plusieurs reprises dans le passé les Frères de l'espace se sont sacrifiés dans un crash simulé de leur vaisseau comme dans l'incident de Roswell. Ceci montre l'amour extraordinaire qui se cache derrière leur travail pour l'humanité. Il s'agit réellement d'une mission spirituelle – qui peut aller jusqu'au sacrifice de soi effectué d'une manière que je ne pense pas que cette planète serait capable d'imiter.

     

    Q. Vous avez déclaré que le crash d'ovni de Roswell en 1947 était « un sacrifice délibéré » de la part de l'équipage martien. Récemment Boyd Bushman, chercheur retraité de Lockheed Martin, a déclaré qu'il savait qui pilotait l'avion de chasse à partir duquel l'ovni avait été abattu. L'ovni qui s'est écrasé à Roswell (Nouveau Mexique) a-t-il réellement été abattu ?

    R. Non, il s'est écrasé délibérément.

     

    Q. Que peut faire l'humanité pour mettre un terme à la montée du terrorisme ? [Question posée lors de la conférence de Benjamin Creme à Los Angeles, Etats-Unis, en août 2010]

    R. Selon les Maîtres, le terrorisme est fondamentalement le résultat de l'injustice. Il existe d'autres facteurs, mais la cause fondamentale est un sentiment d'injustice. Il ne fait aucun doute que les pays du G8 usurpent les biens et les ressources mondiales depuis des années et des années. Nous vivons aux dépends des habitants des pays en développement depuis d'innombrables années. Ceux-ci se sentent naturellement lésés et ils souhaitent rectifier cette situation. Ils sont désespérés et ils ne savent pas comment agir. L'une des façons, la plus agressive de le faire, est de devenir terroriste.

    Le terrorisme est une chose terrible, c'est un chancre ; mais il est compréhensible si vous en connaissez la cause. Nous devons rechercher la cause derrière tout acte d'agression : quelle est la cause sous-jacente à la guerre, au terrorisme ? Vous découvrirez que la cause du terrorisme est un profond ressentiment, le sentiment de ne recevoir que des miettes de vie. Les terroristes ont le sentiment qu'ils n'ont qu'un fragment de ce que possèdent les pays riches et puissants comme les Etats-Unis, l'Europe et le Japon. Cela ne leur semble pas juste. Ils sont des êtres humains, et ils sentent qu'ils font partie de l'humanité – ce qui est le cas – et que cependant on ne leur donne pas l'opportunité de vivre au mieux, de faire fructifier pleinement leurs capacités. Et donc bon nombre d'entre eux, souvent les plus jeunes et les plus courageux, se tournent vers le terrorisme.

    Penser que l'on peut engager une guerre contre le terrorisme est un non-sens. On peut livrer une guerre contre un pays, mais on ne peut faire la guerre à un ennemi inconnu. On ne peut se battre contre le terrorisme, il est fluide, il n'existe pas en tant que nation. Il y a des terroristes dans tous les pays, probablement dans tous les pays sans exception. Il y a des terroristes aux Etats-Unis qui sont contre l'Amérique. Ils viennent de différents pays, mais il y a également des terroristes qui sont nés et ont été éduqués en tant qu'Américains, mais qui sont profondément blessés et dégoûtés par certains aspects de la vie aux Etats-Unis.

    Ceci ne peut continuer. Ce pays, les Etats-Unis, se fait des ennemis partout où il va. C'est comme si l'Amérique ne pouvait exister sans avoir d'ennemi. Il vous faut un ennemi. Pourquoi ? Pour prouver que vous êtes grands et forts ? Nous savons que vous êtes grands et forts. L'Amérique est comme un jeune, grand, fort, plein de santé : présomptueux et conscient de ses muscles et de son invincibilité, un jeune plutôt agressif qui s'enorgueillit de sa jeunesse et de son pouvoir. L'Amérique est très jeune en tant que nation. Grandissez ; cessez de vous enorgueillir de vos muscles, de votre force et de votre armement, de vous faire des ennemis hors de votre pays. Les Etats-Unis ont fait plus de guerres depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale que n'importe quel autre pays. Exigez que votre gouvernement mette un terme à la guerre. Vous êtes ceux qui le feront. Vous êtes ceux qui peuvent faire que votre gouvernement obéisse à la loi de la vie. La loi de la vie est juste à l'opposé de ce qui autorise la guerre. Nous devons bannir totalement la guerre de notre conscience. Rien n'est résolu par la guerre. La guerre engendre tout simplement davantage de guerre et de ressentiment, davantage de discorde et, aujourd'hui, du terrorisme de toute sorte.

    Le terrorisme est devenu de plus en plus sophistiqué. On ne peut le combattre par la guerre car on ne sait pas d'où il vient – il peut venir de n'importe quel pays dans le monde.



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYA

BENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.