DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives

Extraits de la revue
Partage international

    Novembre 2010 - N° 267



Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.


    Appel à la solidarité

    Nous constatons, que de plus en plus de personnes prennent connaissance, uniquement par le biais du site Web, des informations que nous diffusons, renonçant souvent à souscrire un abonnement à la revue Partage international .

    Etant donné que tout le monde n'est pas forcément connecté à internet, il est alors nécessaire d'avoir en parallèle un support d'information différent qui permet également de présenter les photos et les événements dont nous parlons. Cela demande donc l'existence d'un magazine, ce qui implique un travail conséquent de la part des bénévoles, ainsi qu'un apport financier important. Ceci pourrait éventuellement laisser supposer que la Hiérarchie distribue de l'argent pour ce travail, mais ce n'est pas le cas.

    Les abonnements à la revue Partage international sont indispensables pour nous permettre de continuer notre travail et d'atteindre le public. Le coût de l'abonnement est calculé au plus bas, bien que la revue ne soit pas soutenue par la publicité et que les frais d'impression et postaux augmentent sans cesse.

    Nous sommes certainement tous d'accord pour dire que ceux qui croient sérieusement à ce travail auront à cœur de soutenir la revue, qu'ils lisent ou non les informations sur internet.

    Merci pour votre soutien.


    Sommaire

  • Le triomphe ultime de l'homme par le Maître --, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.
  • POINT DE VUE
    • Nous pourrions éliminer la pauvreté par Sylvia Borren
  • TENDANCES
    • Pour en finir avec la faim dans le monde
    • Des chauffe-eau solaires fabriqués avec des produits recyclés
    • Diminution du taux de mortalité infantile
    • Reforestation du Népal
  • Des vélos pour soigner et s’émanciper par Carol Erickson
  • La tournée de Benjamin Creme aux Pays-Bas
  • SIGNES DES TEMPS
    • La Terre reconnait la présence extraterrestre par Gerard Aartsen
    • Un ovni s’approche à nouveau d’un aéroport chinois
    • Un ovni en Colombie
  • LES PRIORITES DE MAITREYA
    • Les femmes et les enfants : des objectifs prioritaires pour les Nations unies
    • Plus d’un milliard de personnes vivent dans des taudis
    • Honneur aux pionniers de la justice et de la paix
  • COURRIER DES LECTEURS
    • Tenir le coup !
    • Un noble visiteur
    • L’échapée belle
    • Réconfort
    • Exemple
    • Transformation
    • Un ami oublié
    • La « main»
    • Un homme aux bonnes manières
    • Service d’urgence

    Le triomphe ultime de l'homme

    par le Maître —, par l'entremise de Benjamin Creme, le 11 octobre 2010

    Dans l'avenir, la vie de l'humanité s'avérera non seulement plus juste et moins
    stressante, mais aussi infiniment plus intéressante qu'elle ne l'est aujourd'hui pour une multitude de gens. Si considérable sera l'œuvre de reconstruction que, dans ce seul domaine, beaucoup trouveront des stimulations sans limites pour leur potentiel créateur.

    Plus tard, lorsque la nécessité se fera sentir de jeter les fondations d'un enseignement de type ésotérique, les vannes de la connaissance s'ouvriront en grand pour satisfaire l'énorme soif, si longtemps contenue, qui se manifestera dans le monde entier. Les hommes, stupéfaits de l'étendue de ce qu'ils ont à apprendre, s'emploieront ardemment à étancher cette soif. Un programme éducatif de grande envergure leur apportera la connaissance et la compréhension nécessaires. La réalité de l'Initiation et le rôle primordial qu'elle joue dans le voyage évolutif les inciteront massivement à prendre en main leur propre évolution, et à amorcer l'indispensable processus d'affinage de leurs véhicules.

    Une formidable stimulation

    Avec la présence de certains Maîtres sur la scène publique, ce travail recevra une formidable stimulation et beaucoup s'accomplira en un laps de temps relativement très court. Déjà, près de cinq millions de personnes se tiennent au seuil de la première initiation, et ce nombre est appelé à augmenter fortement dans un proche avenir. Ainsi les mystères du processus initiatique galvaniseront l'humanité, et l'inciteront à s'engager fermement sur le sentier de la Libération.

    Pour l'heure, cette perspective peut paraître très éloignée de la réalité, voire naïve, mais la présence de Maitreya et son groupe de Maîtres aura un impact extraordinaire sur le cœur et l'esprit de millions d'hommes et de femmes dans tous les pays. Animés d'une aspiration pure et élevée, ils se tiendront alors prêts pour la création d'un monde neuf, et pour une façon radicalement nouvelle d'envisager l'existence sur la planète Terre. Parmi eux beaucoup sont jeunes — la majorité peut-être — et, à la différence de leurs aînés, relativement exempts de cynisme et d'avidité. Aussi perçoivent-ils clairement la solution aux problèmes que leurs pères, aveuglés par les errements et mirages du passé, sont incapables de résoudre.

    Refaire le monde

    Ces jeunes gens referont le monde pour leurs aînés. Ils sont venus en incarnation à cette fin, et répondront à l'appel de Maitreya. Nombre d'entre eux ont été formés et préparés pour les tâches qui les attendent, et ils les accompliront avec joie et détermination.

    Ne craignez rien, le monde, avec eux, est en bonnes mains. Ces jeunes gens attendent impatiemment l'opportunité de servir et de sauver. Nombreux sont ceux qui, aujourd'hui, voient clairement les travers et les insuffisances de leurs semblables ; mais il en est peu pour percevoir la divinité qui nous donne, à nous vos Frères aînés, la pleine certitude du triomphe ultime de l'homme.


    La simplicité (première partie)

    Nous publions ci-dessous des citations de Maitreya (Messages de Maitreya le Christ et Enseignements de Maitreya : les lois de la vie), du Maître de Benjamin Creme (Un Maître parle) et de Benjamin Creme (divers ouvrages).

    Les réponses à vos problèmes sont simples, en vérité. De nombreuses fois je vous ai dit que la volonté de partager doit gouverner votre vie. Une fois encore, je le répète : sans le Partage et la Justice , mes frères et sœurs, l'homme ne connaîtra pas la paix. Alors, tenez compte de mon conseil. Adoptez la seule voie qui s'offre à vous et faites confiance au partage pour remédier à l'agonie du monde. [Message n° 133 (Maitreya)]

    J'ai l'intention de diffuser dans le monde mon enseignement de la Vérité dans sa simplicité : les hommes sont uns, tous frères ; Dieu aime tous les hommes avec équité ; la nature fournit suffisamment de nourriture à partager entre tous ; venant moi-même du passé de l'humanité je connais les réponses au dilemme de l'homme. Je vous montrerai les voies simples du changement, des relations justes entre les hommes, de l'expression fidèle de la Volonté de Dieu. J'ai l'intention de vous montrer cela et de vous libérer de vos limitations. La voie qui s'ouvre n'est pas facile, mes amis, mais avec votre aide, tout sera accompli pour le bien de l'humanité. [Message n° 55 (Maitreya)]

    « Voyez votre frère comme un autre vous-même, dit Maitreya. Créez une réserve internationale de ressources, dans laquelle tous pourront puiser. C'est seulement ainsi, par le partage, que le monde peut se renouveler ; seulement ainsi, par le partage, que les hommes trouveront le bonheur auquel ils aspirent. Le partage, et lui seul, amènera justice et paix. »

    Ainsi Maitreya guidera-t-il les pensées des hommes vers la vérité qu'il apporte et qu'il incarne. Ainsi leur montrera-t-il les erreurs qu'ils ont faites, et la solution de leur dilemme. Ainsi les hommes feront-ils le point de leur situation et prendront-ils conscience, en nombre croissant, du bien-fondé de ses conseils. Progressivement, ils s'apercevront que seules les directives de Maitreya peuvent leur assurer le bonheur et la paix dont, intérieurement, tous ont soif. Longtemps entravés par la peur, ils trouveront alors dans la simplicité de son enseignement la réponse à toutes leurs craintes et à tous leurs malheurs. Bien entendu, tous ne verront pas en Maitreya le guide auquel ils aspirent. A vrai dire, nombreux sont ceux qui trouveront dans son enseignement tout ce qu'ils redoutent et qu'ils haïssent. Peu à peu cependant, ses paroles simples et vraies trouveront un écho chez ceux qui peuvent y répondre, et leur ardeur entraînera le plus grand nombre à épouser sa cause de justice et de paix. Son enseignement, pour simple qu'il soit, pénétrera le cœur de tous ceux en qui la flamme de l'amour ne s'est pas encore éteinte. Ainsi Maitreya œuvrera-t-il dans le monde entier, amenant à ses côtés tous ceux qui aspirent à prendre un nouveau départ vers un monde plus simple et plus heureux, où ils élèveront leurs enfants dans la paix et l'harmonie. [L'unité du genre humain, PI, juil./août 2008, (le Maître de B. Creme)]

    Maitreya est expert dans l'art de rendre clair ce qui est complexe. C'est pourquoi il est un instructeur mondial. Lorsque vous le verrez, vous trouverez un instructeur dont la simplicité plaît aux hommes. Maitreya peut énoncer la vérité la plus profonde de la manière la plus simple, qui touche le cœur et l'entendement et, de ce fait l'intuition, de l'homme moyen…

    Je connais un homme qui a rencontré Maitreya et qui a pu l'écouter à maintes reprises. Il me dit toujours, en toute franchise : « Vous, M. Creme, vous utilisez beaucoup de mots. » Cet homme ne comprend jamais ce que j'ai à dire. Il me demande ce que Maitreya a voulu dire, mais il ne comprend jamais mes réponses ; il écoute à peine. « Mais avec Maitreya, ajoute-t-il, il n'est pas vraiment nécessaire d'écouter. Sa manière de parler est telle, que vous êtes touché intérieurement. » Votre conscience se trouve automatiquement ouverte. Vous croyez ce que vous entendez parce que vous percevez que c'est vrai. Imaginez un tel enseignement, ainsi prodigué à travers le monde aux gens les plus simples. Ces derniers prendront graduellement contact avec les idées de Maitreya, qu'ils absorberont presque de manière subliminale, comme si leur subconscient se transformait. Leur conscience, par la voie du cœur, s'ouvrira de plus en plus à la réalité, à l'aspiration. Ainsi, ils seront éduqués très rapidement, d'une façon directe et nouvelle . [ La Mission de Maitreya, tome III (B. Creme)]

     

    Nous, les peuples du monde développé, qui constituons un tiers de la population mondiale, mésusons des ressources de la planète, nous la dévastons, la rendant ainsi invivable. Le monde ne pourra supporter beaucoup plus longtemps les méthodes de gestion des pays occidentaux, dont le plus terrible résultat est la pollution qui s'étend à la planète tout entière et touche l'air, le sol, les rivières, les océans même. Nous détruisons de gigantesques zones autrefois forestières qui fournissent, ou fournissaient, l'oxygène dont nous avons besoin pour vivre. Nous rendons cette planète inhabitable. Même si le partage des ressources mondiales n'était pas un problème, il serait impossible de continuer beaucoup plus longtemps à mésuser de ces ressources comme nous le faisons actuellement. Nous devons partager de sorte que tout le monde puisse vivre, mais nous devons également apprendre à vivre plus simplement pour que la vie soit possible pour nous tous. Nous devons simplifier nos modes de vie et avoir des exigences moindres et plus intelligentes à l'égard de la planète. L'équilibre écologique du monde sera l'une des principales préoccupations de Maitreya. Abordant le problème du point de vue le plus élevé possible, il mettra en évidence notre mésusage des ressources de la planète et les conséquences inévitables qui s'ensuivraient si nous continuions sur cette voie. La nécessité de l'action s'imposera alors aux scientifiques et, à travers eux, aux gouvernements. [L'Instructeur mondial pour toute l'humanité (B. Creme)]

    Ma mission consiste à vous montrer la voie qui mène à Dieu, à vous révéler le simple chemin qui conduit à votre Source. Je réalise que, pour beaucoup, ce chemin semble interminable et rempli de difficultés. Vraiment, mes amis, il n'en est rien. C'est nous-mêmes qui conditionnons le chemin lorsque nous y pénétrons. Lorsque nous sommes le chemin, la voie s'ouvre devant nous selon la Loi. Simple , en réalité, est le chemin qui mène à Dieu.

    Faciles, les marches à franchir, et nombreux sont les aides et les guides sur la Voie sacrée. [Message n° 126 (Maitreya)]

    Nous devrons apprendre à vivre beaucoup plus simplement, à ne plus dépendre de cette civilisation mécanique, spécialement dans l'Occident industrialisé. Le Christ et les Maîtres montreront que nous pouvons vivre parfaitement heureux, plus heureux même, de façon beaucoup plus simple, avec moins de choses. Mais ces choses seront belles. Elles seront fabriquées parce qu'elles seront nécessaires, elles seront le résultat de la créativité humaine, qu'elles soient fabriquées par l'homme ou par des machines. On adoptera une attitude nouvelle vis-à-vis du travail. Par le pouvoir du son, l'homme construira et créera les produits manufacturés de sa civilisation et il maîtrisera son environnement en fonction de ses besoins réels. [ La Réapparition du Christ et des Maîtres de Sagesse (B. Creme)]

    La tâche de Maitreya est de galvaniser l'opinion publique mondiale et de la focaliser sur quelques idées simples, de manière à ce que partout les gens réclament la justice, la liberté et le partage, seule voie possible pour parvenir à la justice, mettre un terme à la guerre et instaurer une paix durable. La paix et la fin du terrorisme dépendent de la création de la justice, et une seule chose permettra d'instaurer la justice : le partage des ressources mondiales. Ce sont les choses simples que l'humanité doit saisir. Il existe des millions de groupes. Certains réclament davantage de justice pour les animaux, la fin des abattoirs , « le végétarisme pour tous », « Cessez de massacrer le règne animal. » « Sauvez les baleines. « Sauvez les phoques. »

    Ce sont de grands idéaux que je partage mais l'ensemble de l'humanité ne peut défendre toutes ces idées en même temps, cela affaiblit tout simplement leur impact. Il faut que les choses soient simples : la transformation de l'humanité grâce au partage des ressources, qui permettra d'instaurer la justice et la paix. C'est l'idée sur laquelle tous les groupes dans le monde doivent se focaliser. La paix n'est plus une option... Je ne suis pas en train d'écrire les slogans de vos bannières. J'essaie de focaliser vos esprits sur ce qui est essentiel. Le partage mènera à la justice, et inévitablement à la fin du terrorisme et à la paix mondiale. Il n'existe pas d'autre solution. Comme le dit Maitreya : « Il n'y a pas d'autre possibilité. » Si nous ne partageons pas, nous mourrons, tôt ou tard. C'est aussi simple que cela. [PI, janv./fév. 2007, B. Creme,]

    La simplicité et l'honnêteté dans l'effort remplaceront la corruption qui souille tous les aspects de la vie. Avec Maitreya et son groupe pour les guider, les hommes grandiront dans l'amour de la simplicité des nouvelles structures, où ils puiseront une profonde satisfaction et un sentiment d'harmonie. Ils se sentiront à l'aise dans un monde débarrassé de la compétition et de la tension qu'elle amène. Travaillant ensemble, en coopération, ils éprouveront un profond sentiment de bonheur et d'épanouissement. [La roue tourne, PI, juil./août 2007, (le Maître de B. Creme)]

    Les chefs religieux quitteront leurs palais pour vivre dans un environnement plus simple, car la simplicité est un facteur significatif qui permet de « demeurer avec le Seigneur en son cœur ». Lorsque vous entourez votre vie de luxe, vous créez une situation dans laquelle les sens deviennent possessifs et où la vie devient lutte, confusion et chaos.

    Dès l'instant où l'on ressent le Seigneur en soi, on a tendance à se libérer de tous les attachements de la vie. La simplicité n'est pas un fardeau pour le mental, l'esprit et le corps. Ces derniers sont les temples du Seigneur, et ils doivent être exempts de toute possessivité. Vous ne garderez que le nécessaire. Cette libération progressive est un processus automatique qui exprime le cours naturel de l'évolution intérieure. La tendance à une plus grande simplicité s'observera dans le monde entier chez un grand nombre de gens riches, qui renonceront au superflu et partageront avec les autres ce qu'ils ont en excès. « Partout où vous me servez, je suis. » [Les lois de la vie (Maitreya)]

    Il n'y a pas de présent lorsque vous vivez dans l'avenir, que vous vous inquiétez du futur ou que vous regrettez le passé. Vous n'avez que cet instant à vivre, et vous ne pouvez savoir ce qui se passera dans une minute. Il est évident que le simple fait de vivre dans le monde moderne vous assujettit au temps. Il vous codifie si bien que vous répondez aux exigences d'une vie dominée par le temps. Mais il n'est pas indispensable qu'il en soit ainsi. Vous devez chaque jour vous accorder une plage de temps que vous consacrerez uniquement à votre Soi. Ce peut être au cours de votre méditation personnelle, ou pendant une méditation de transmission. Connectez-vous avec votre Etre véritable qui est en dehors du temps, qui n'est pas concerné par le temps, qui ne sait pas ce qu'est le temps. Lorsque vous êtes ainsi en contact avec votre Soi, vous ne vous préoccupez pas du temps, ni du futur ni du passé. A cet instant précis, vous êtes tout simplement heureux, serein, en paix. [ La Mission de Maitreya, tome III (B. Creme)]

    Nombreuses sont les voies menant à la perfection, mais les plus simples sont les meilleures. Ma voie, la voie de l'Amour est celle qui amènera l'homme le plus rapidement à sa source. Si vous pouvez voir cela, vous vous engagerez sur un chemin infaillible et sûr, et il en va de même pour tous les hommes. [Message n° 58 (Maitreya)]

    Lorsque vous partagez, vous reconnaissez Dieu en votre frère. C'est une vérité simple mais, jusqu'à présent, combien difficile à saisir par l'homme. Le moment est venu de démontrer cette vérité. Par
    ma présence, la loi du partage se manifestera. Par ma présence, l'homme s'élèvera vers Dieu. Par ma présence, et par celle de mes Frères, l'homme connaîtra le nouveau pays de l'Amour. Portez cette loi simple dans votre cœur, mes amis. [Message n° 82 (Maitreya)]


    SIGNES DES TEMPS

    La Terre reconnait la présence extraterrestre

    par Gerard Aartsen

    Le nombre des apparitions spectaculaires d'ovnis ne cesse de croître à travers le monde (comme on peut le constater chaque mois dans Partage international). Il en va de même du nombre de représentants de l'Etat et autres dignitaires, à la retraite ou en activité, qui relatent publiquement leurs expériences concernant des vaisseaux spatiaux. De même, le nombre d'événements de relativement grande envergure s'accroît, indiquant que le monde est prêt à entendre la vérité sur la présence des ovnis sur notre planète.

    Après des années de lutte pour accéder aux dossiers officiels et faire reconnaître ou valider des témoignages, un mouvement « exo politique » mondial se développe. Les efforts du Disclosure Project (Projet Révélation) de Steven Greer, du Paradigm Research Group de Stephen Bassett, ainsi que de nombreux autres, semblent porter leurs fruits dans une convergence d'événements récents indiquant que le secret n'est plus de mise.

    Des témoignages de responsables

    Avec l'aide de John Podesta, quatrième chef du personnel de la Maison Blanche sous le président Bill Clinton, l'auteur Leslie Kean a lancé une initiative en 2001 pour avoir accès aux documents officiels. Son ouvrage : UFOs : Generals, Pilots and Governement Officials on the record, publié en août 2010, est une étude impressionnante de déclarations émanant de hauts fonctionnaires et d'experts militaires dont la « crédibilité et l'intégrité ne peuvent être mises en doute » et dont les « observations de première main ne peuvent être ignorées » comme le dit un critique. Elle montre comment le gouvernement des Etats-Unis a engendré la méfiance du public en négligeant – certains diraient en discréditant activement – ce sujet important.

    La conférence de presse de Washington

    Une conférence de presse extraordinaire a eu lieu, le 27 septembre 2010, au National Press Club, à Washington, et elle a fait l'objet de reportages dans les principaux médias à travers le monde. Sept anciens membres de l'Armée de l'Air américaine ont témoigné de l'existence des ovnis et de leur capacité à neutraliser les missiles nucléaires. L'ufologue Robert Hastings, à l'origine de cette conférence de presse, a déclaré : « Je crois [...] que cette planète est visitée par des êtres venus d'un autre monde qui, pour une raison ou une autre, se sont intéressés à la course aux armes nucléaires qui a commencé à la fin de la Seconde Guerre mondiale. » Il a annoncé que les sept officiers présents à la conférence de presse faisaient partie d'un groupe de 120 anciens militaires qui avaient eu des expériences similaires.

    Robert Salas, ancien officier en charge du lancement de missiles nucléaires pour l'US Air Force, n'a pas mâché ses mots quant au rôle joué par les militaires américains dans le secret : « En matière de sécurité nationale, l'Armée de l'Air américaine ment sur l'implication des objets aériens non identifiés observés au-dessus de bases nucléaires, et nous pouvons le prouver. » A son avis, les extraterrestres envoyaient un message attirant littéralement l'attention sur les armes nucléaires : « Ils auraient pu causer bien plus de dommages, des dommages permanents, sur nos systèmes d'armement et ils ne l'ont pas fait. S'ils avaient voulu les détruire, avec tous les pouvoirs qu'ils semblent avoir, je pense qu'ils auraient pu le faire. Si bien que je ne crois pas qu'ils aient une intention hostile. »

    Robert Hastings pense que le gouvernement des Etats-Unis soustrait l'information concernant les ovnis par crainte d'une panique générale, mais il considère que les gens devraient pouvoir décider par eux-mêmes ce qu'ils doivent croire. « Le peuple américain a le droit de connaître les faits. C'est une question de sécurité nationale, mais c'est également une question de droit de savoir. Les citoyens de tous les pays devraient être mis au courant. »

    Débats sur le sujet

    En même temps, des scientifiques s'interrogent sur la perspective d'une interaction humaine avec la vie extraterrestre. Pour la seconde fois en 2010, la Royal Society de Londres a organisé des débats concernant la vie ailleurs dans l'univers. En janvier, elle avait mené des discussions sur le thème de : « la détection de la vie extraterrestre et ses conséquences pour la science et la société ». En octobre 2010, elle a organisé quatre tables rondes : « Appeler ET, ou ne pas même répondre au téléphone » ; « Questions sociales soulevées par la détection d'une vie extraterrestre » ; « Qu'est-ce que des études sur la vie extraterrestre pourraient nous dire sur l'avenir de l'humanité ? » et « La vie extraterrestre et les questions politiques pour l'Agenda des Nations unies ». Cette dernière fut suivie par Mme Mazlan Othman, directrice du bureau des Affaires spatiales aux Nations unies. Le professeur Othman, astrophysicienne malaisienne, a été saluée dans certains médias comme l'ambassadrice des Nations unies pour les « questions extraterrestres ». Elle a précisé : « Je ne suis pas sur le point d'être désignée ambassadrice des extraterrestres [...] mais il serait sensé pour les Nations unies et ses Etats membres d'étudier l'importante question de savoir qui devrait représenter l'humanité si les extraterrestres venaient effectivement sur cette planète. »

    Le rapport mentionne également Nick Pope, ancien porte-parole du ministère de la Défense britannique et écrivain : « Nous devons commencer à réfléchir à la question de savoir qui parle au nom de la planète Terre. C'est précisément de cela que la Royal Society a débattu pendant les deux derniers jours. »

    Octobre 2010 a également vu la sortie du livre AD After Disclosure . Co- écrit par l'historien des ovnis Richard Dolan et Bryce Zabel, il est décrit comme : « Un guide pour la vie après le contact » . Il essaie de répondre à des questions telles que celles-ci : Que se passera-t-il si le secret concernant les ovnis prend fin ? En quoi cela changerait-il notre monde ? Qui sont les êtres qui se cachent derrière le phénomène des ovnis ? Que veulent-ils ?

    Que de telles questions soient pertinentes, même pour les sceptiques, devient clair dans un documentaire vidéo récent, réalisé par le cinéaste norvégien Terje Toftenes, The Day before Disclosure (A la veille de la révélation) , qui montre plusieurs cas célèbres et irréfutables d'apparitions d'ovnis et inclut des interviews de nombreux experts en ce domaine.

    Les lecteurs de Partage international n'auront pas besoin de se tourner vers la nouvelle série très attendue de NBC, The Event, destinée à aborder ces mêmes questions, pour avoir quelques réponses spéculatives.

    [Sources : CBS ; Epoch Times, Air Force Times, Stars and Stripes, E.-U. ; The Daily Telegraph, G.-B.]

    Un ovni s'approche à nouveau d'un aéroport chinois

    Pour la seconde fois en deux mois, un aéroport chinois a été temporairement fermé à cause d'une apparition d'ovni. L'aéroport de Baotou, en Mongolie intérieure, a été fermé le 11 septembre 2010 pendant plus d'une heure après qu'un objet non identifié soit apparu sur le radar des contrôleurs aériens et qu'une brillante lumière se déplaçant de manière irrégulière ait été aperçue dans le ciel. Trois avions en approche ont dû effectuer des vols circulaires autour de l'aéroport avant d'atterrir, attendant que l'ovni disparaisse. Deux autres vols ont été détournés vers des aéroports voisins. L'objet a été décrit comme « plat et tubulaire » . Il a plané près de l'aéroport avant de disparaître soudain. En juillet 2010, l'aéroport d'Hangzhou, dans l'est de la Chine , avait été fermé pendant une heure lorsqu'un objet non identifié avait été observé sur un radar (voir Partage international septembre 2010).

    En septembre 2010, des dizaines de témoins ont également observé un ovni au-dessus de la ville de Shandong, dans l'est de la Chine. L 'ovni, se présentant sous l'aspect d'un amas de lumières rougeâtres clignotantes, est demeuré près du sol avant de finalement disparaître.

    [Source : allnewsweb.com ; The Epoch Times, ABC News, Etats-Unis ; People's Daily Online, Chine ; The Sun, Grande-Bretagne]

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait dans les deux cas de vaisseaux spatiaux martiens.]

    Un ovni en Colombie

    Un ovni qui semblait changer de forme a été aperçu au-dessus de la ville de Bello, en Colombie, en septembre 2010. Une vidéo de l'objet a été remise aux organismes de recherche sur les ovnis pour étude.

    [Source : www.allnewsweb.com]

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'objet était un vaisseau spatial martien.]

     

    Cher Monsieur,

    Voici une des photographies que j'ai prises au cours de vacances en Italie pendant les deux dernières semaines d'août 2010. Je demeurais dans un petit village appelé Spelonga, qui surplombe le Mont Vittori. Un soir, au cours d'une promenade, nous avons remarqué une lumière jaune très brillante et nous avons utilisé le plein zoom de notre appareil pour prendre ces photos.

    Je vois de plus en plus ce genre de lumières. Le 25 septembre 2010, j'ai vu une brillante lumière orange dans le ciel au-dessus de mon appartement, elle a pris un virage aigu vers la droite avant de disparaître. Quelques secondes plus tard, une autre lumière a suivi la même trajectoire et juste au moment où elle virait vers la droite, la première lumière est venue à sa rencontre et elles se sont éloignées ensemble. Je sais que ces lumières sont des vaisseaux spatiaux d'une sorte ou d'une autre, à cause de leur éclat et de la rapidité de leur déplacement.

    Rose D'ambrosi , Grande-Bretagne

     

    Amsterdam, Pays-Bas, le 2 août 2010photo envoyée par Mirjam Zwaga

     

     

    Edmonton, Canada (YouTube: withinthetruth)

     

     

    18 septembre 2010, Colorado, USA

    Photo Debbie Emerson

     

     


    COURRIER DES LECTEURS

    Tenir le coup !

    Cher Monsieur,

    Le 8 mai 2010, lors de la conférence de Benjamin Creme à Tokyo, j'étais chargé avec d'autres personnes de l'accueil du public. Lorsque j'entrai dans le hall, je vis une femme voutée, de 85-90 ans, se diriger vers moi. Elle avait des lunettes et portait un chapeau blanc. Elle tenait une longue cane à la main droite et un parapluie à la main gauche. Elle soutenait le haut de son corps avec ces deux canes. En la voyant marcher avec une telle détermination, je sentis qu'elle avait une grande vitalité. Lorsque je lui ouvris la porte de la salle elle me dit simplement : « Merci. »

    Le lendemain je me suis souvenu de cette femme âgée, de ses pieds et des bâtons qui la soutenaient fermement. J'ai profondément ressenti que je devais mener ma vie avec chaque pied fermement posé sur le sol, même si mon corps doit devenir très fragile et quelles que soient les épreuves. Qui était-elle ?

    M. O., Ibaraki-ken, Japon

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que la « vieille femme » était le Maître Jésus.]

     

    Un noble visiteur

    Cher Monsieur,

    Le 28 août 2000, j'aidais à tenir le stand de Share International à Camden Town Hall, à Londres. Vers la fin de la journée, je me trouvai seule lorsque je remarquai un homme se dirigeant vers le stand. Il portait un costume blanc et une casquette blanche comme en portent certains musulmans. Je me dis que ce devait être un ecclésiastique et je me demandai s'il s'arrêterait et comment il réagirait à l'histoire de la Réapparition.

    Il s'arrêta et passa quelque temps à regarder les affiches. J'observai son visage avec attention et je fus impressionnée par son air serein et noble. Son attention se tourna ensuite vers les documents disposés sur le comptoir et nous engageâmes la conversation. Il me posa quelques questions. Parfois il levait un sourcil comme pour manifester un doute. Je lui dis qu'il était sage de garder l'esprit ouvert sur ce genre de sujet et je lui recommandai d'assister à l'une des conférences de Benjamin Creme avant de se faire une opinion.

    Je lui dis que Maitreya n'était pas venu pour instaurer une nouvelle religion et il répondit : « Nous en avons déjà suffisamment. » Il demanda : « Et en ce qui concerne Jésus ? » Il sembla accepter ma réponse. Il prit quelques prospectus, puis s'éloigna. Etait-ce Maitreya ?

    S. M, Richmond, Surrey, G.-B.

    [Le Maître de Benjamin Creme a confirmé qu'il s'agissait de Maitreya.]

     

    L'échappée belle

    Cher Monsieur,

    Vers le 25 septembre 2010, alors que je me trouvais à Paris avec ma sœur Dorothy et son mari Tom, ce dernier prit l'ascenseur depuis notre appartement pour descendre les ordures ménagères. Juste au moment où nous nous demandions pourquoi cela lui prenait si longtemps, nous l'entendîmes frapper et appeler à l'aide. Il était bloqué dans l'ascenseur entre les étages. Nous n'avions pas de téléphone et le signal d'alarme de l'ascenseur ne fonctionnait pas. La panique s'installait et je demandai à Maitreya s'il pouvait faire quelque chose pour Tom.

    Au bout de quelques instants, l'ascenseur arriva à notre étage, la porte s'ouvrit et Tom sortit. Est-ce grâce à l'aide de Maitreya ?

    B. W., Dallas, Texas, E.-U.

    [Le Maître de B. Creme a confirmé que Maitreya était venu au secours de Tom.]

     

    Trois lettres de la même personne :

    Réconfort

    Cher Monsieur,

    [1] Je l'ai rencontré dans une librairie. C'était un jeune homme d'environ vingt-cinq ans, mince, mesurant 1 m 60, avec des cheveux et des yeux bruns, vêtu de manière soignée. Nous nous croisâmes à l'intersection de deux allées. Après que nous ayons échangé un simple regard, il me sourit et d'une voix agréable me demanda ce qui n'allait pas. Normalement j'aurais été sur la défensive mais avec lui cela ne posait pas de problème. Je lui expliquai que j'étais ennuyé à cause d'un travail que je venais de faire sur mon voilier. Il sourit et m'assura que tout irait bien. Mon moral remonta aussitôt. Nous échangeâmes un mot ou deux, puis nous nous séparâmes. Il y a déjà vingt ans que je l'ai rencontré, mais je pense souvent à lui et cela me remonte toujours le moral. Qui était-il ?

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le « jeune homme » était Maitreya.]

    Exemple

    [2] Je me dirigeai vers le Subud Chelsea Center, à New York, en juillet 2000, pour assister à une conférence de B. Creme lorsque je remarquai un mendiant assis sur le trottoir, tenant en tremblant une casquette de base-ball retournée.

    Juste au moment où j'allais passer à côté de lui, une femme, vêtue d'une robe blanche ajustée, mit quelques pièces dans sa casquette. Je lui donnai quelques dollars et m'éloignai. Après avoir fait deux ou trois pas, j'entendis une voix claire dire : « Que Dieu vous bénisse. »

    Après la conférence, Benjamin Creme déclara que Maitreya avait été présent sous le déguisement d'une « femme » portant une robe blanche. La femme qui donna un peu d'argent au mendiant était-elle Maitreya ? Qui était le mendiant ?

    [Le Maître de B. Creme a confirmé que la « femme » en blanc était Maitreya ; le mendiant était un homme ordinaire.]

    Transformation

    [3] En novembre 2000, nous avons présenté un stand « Le miracle derrière les miracles » au salon Santé qui dura deux jours à Marlboro, Massachussetts (Etats-Unis). Je me trouvais seul au stand lorsque je vis passer un homme mince, aux cheveux gris, vêtu de manière décontractée, mesurant 1 m 70 et âgé d'environ cinquante-cinq ans. Je lui demandai : « Voulez-vous voir notre croix de lumière ? » Je croisai son regard à plusieurs reprises. Ses yeux étincelaient. Je lui demandai s'il voulait des brochures gratuites. Il fit non d'un signe de tête. Il n'avait posé aucune question, fait aucun commentaire, n'avait pas souri. En s'en allant il dit : « Continuez à faire du bon travail. » Après son départ je remarquai une amélioration dans la qualité de mes explications.

    Peu de temps après, je fus remplacé par un coworker. En faisant le tour du salon, je me sentais rempli d'énergie. J'allai au stand de photographie Kirlian et je fis prendre ma photographie. Je la comparai avec la photographie prise l'année précédente par le même photographe utilisant le même matériel et il y avait une différence.

    [1] Qui était l'homme « au regard étincelant » ? [2] Ai-je reçu une bénédiction qui s'est manifestée dans l'amélioration de mes explications, dans le fait que je me suis senti rempli d'énergie et dans la modification de mon aura ?

    B. M., Glendale, Etats-Unis

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que [1] l'homme était le Maître Jésus. [2] Oui.

     

    Un ami oublié

    Il y a quelques années, j'ai subi une extraction dentaire qui s'est infectée. Pendant plusieurs semaines, j'ai dû faire des curetages de gencive tous les deux jours. C'était douloureux et éprouvant. Un jour en me rendant chez le dentiste, j'ai été arrêtée par un homme habillé très simplement, mais pas de façon misérable, qui m'a dit : « Je vous connais, on se connaît. » J'ai cherché, en vain. Il a insisté : « Si, si, je vous assure, on se connaît. » J'étais surprise car il n'avait pas l'air de quelqu'un que j'aurais pu connaître dans le milieu professionnel. Mais il n'avait pas l'air d'un mendiant non plus. Il dit : « Qu'est-ce que vous pouvez faire pour moi ? » Je ne comprenais pas très bien et je lui ai donné un chèque restaurant ! Il dit alors : « C'est bien mais vous pouvez faire autre chose. » Au bout d'un moment, il s'est éloigné en disant : « Que Dieu vous bénisse ! » J'ai souri, j'ai pensé à Maitreya, et cette idée m'a rendue joyeuse. Je suis allée chez le dentiste le cœur presque léger. Cet homme était-il Maitreya ?

    G. J., Lyon, France

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était le Maître Jésus.]

     

    La « main »

    Cher Monsieur,

    Je regardais la « main » de Maitreya suspendue sur le mur de notre salle de séjour. Je remerciais Maitreya de l'aide qu'il m'avait apportée pendant des années pour ma santé, et je me disais que je n'avais qu'un seul but dans la vie, être un instrument entre ses mains. Soudain la « main » sembla pousser contre le cadre de verre dans lequel elle est suspendue, puis reculer et pousser à nouveau, ceci à plusieurs reprises. Puis la « main » forma un cercle de personnes au milieu desquelles se tenait un homme grand. Je fus très impressionné. Etait-ce Maitreya ?

    Je vous suis très reconnaissant pour tout ce que vous faites et avez déjà fait pour le monde. Vous le faites de manière si simple que nous comprenons tous et avec tant d'humour, merci.

    A. V., Belgique

    [Le Maître de B. Creme a confirmé que l'homme grand était Maitreya.]

     

    Deux lettres de la même personne :

    Un homme aux bonnes manières

    Cher Monsieur,

    [1] Le 21 avril 2010, à l'arrêt de bus, dans le centre de Ljubljana (Slovénie), j'ai assisté à une scène qui a attiré mon attention. Le bus était arrivé. Devant la porte d'entrée, un homme saluait aimablement les gens, les priant d'entrer d'un geste de la main, bien qu'il ait été l'un des premiers dans la file d'attente. Il me laissa entrer avant lui et il attendit même les personnes qui se hâtaient pour prendre le bus au dernier moment. Puis, lorsque la dernière personne fut entrée, il monta et s'assit en face de moi, regardant autour de lui. Il me demanda : « Vous rentrez chez vous ? » Je répondis : « Non, j'ai encore mes obligations d'enseignante à remplir. » Il était déjà 18 h et j'étais extrêmement fatiguée, mais j'avais devant moi une leçon avec un stagiaire. L'homme dit alors : « Il y a des professions importantes. Les personnes qui travaillent au service d'urgence des hôpitaux peuvent avoir seulement trente minutes par jour pour se reposer. »

    Pendant le trajet il s'endormit un peu, puis il regarda les passagers. Il donnait l'impression d'être un retraité actif et en forme. Lorsque je descendis du bus, il me dit : « Salut ! » et je répondis : « Bonne chance ! » Après cette rencontre, je me sentis inspirée, reconnaissante et réconfortée. Pour la première fois j'essayai la méthode d'enseignement coopératif et cela marcha de manière excellente. Qui était cet homme ?

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était le Maître Jésus.]

    Service d'urgence

    Cher Monsieur,

    [2] Le 28 novembre 2009, j'ai eu des problèmes de santé et en raison de mon début de grossesse je me sentais anxieuse, craignant une fausse couche. Je voulais aller chez le gynécologue, mais l'infirmière me dit au téléphone que je devais simplement me reposer. Je restai donc couchée regardant la main de Maitreya. Mais vers le soir mon état empira et je décidai de me rendre au service d'urgence. J'appelai un taxi. Le chauffeur attira mon attention : il avait un visage éclatant, des yeux joyeux, il était très calme et très bien disposé à mon égard. Nous roulâmes en silence. En arrivant au service d'urgence il me donna un reçu et je regardai à nouveau son visage, bienveillant avec un sourire joyeux et des yeux rayonnants. Et j'eus alors le sentiment qu'il semblait moins physique, plus subtil que nous.

    A. R., Ljubljana, Slovénie

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que le chauffeur de taxi était le Maitre Jésus.]


    QUESTIONS-REPONSES

    Q. Combien d'interviews Maitreya a-t-il donné à ce jour ?

    R. Vingt-cinq (10 octobre 2010).

     

    Q. Existe-t-il, la Terre mise à part, des planètes sur le plan matériel dense du cosmos ayant des civilisations qui ont un niveau d'évolution à peu près équivalent au nôtre ou inférieur ?

    R. Oui, de nombreuses.

     

    Q. Vous avez prédit l'apparition de « l'étoile » de Maitreya en décembre 2008, mais je vois cette « étoile » depuis 2006-2007 et elle devient de plus en plus grosse chaque année. Est-ce que je vois une autre étoile que celle que vous avez annoncée ? [Courrier d'Håvik, Norvège]

    R. Ce doit être le cas. L'étoile que vous voyez est une étoile réelle. Les « étoiles » (qui sont au nombre de quatre) que j'ai annoncées en décembre 2008 sont en fait des vaisseaux spatiaux.

     

    Q. Un nombre grandissant de témoins oculaires et de spécialistes commencent à croire que les grands ovnis triangulaires silencieux observés dans le monde entier sont des avions expérimentaux top secret lancés par un gouvernement ou un autre, généralement les Etats-Unis. [1] Est-ce le cas ? [2] Est-ce qu'un gouvernement lance actuellement des avions utilisant une propulsion fournie par les Frères de l'espace, ou provenant d'une ingénierie inversée à partir de vaisseaux spatiaux récupérés ?

    R. [1] Non. [2] Non.

     

    Q. J'ai vu sur YouTube des vidéos d'objets brillants faisant penser à des étoiles qui ressemblent aux photos du signe de l'étoile publiées dans Partage international, mais ces vidéos datent de la fin 2007 et du début 2008. Les Frères de l'espace ont-ils fait des « tests » de vols d'ovnis-étoiles dans notre atmosphère des mois avant que vous annonciez leur présence en décembre 2008 ? Si oui, y a-t-il eu des difficultés à surmonter ?

    R. Oui, de nombreuses.

     

    Q. Vous avez fait référence à un groupe top-secret – principalement aux Etats-Unis – dont la seule mission et activité est de dénigrer le phénomène des ovnis et conditionner le public à avoir une attitude négative à ce sujet. [1] Ce groupe a-t-il – dans différentes agences de presse majeures – des « espions » dont la tâche est de discréditer ou de ridiculiser toute apparition importante d'ovni pouvant donner lieu à un reportage ? [2] De nombreux sites ayant pour thème les ovnis ont des forums sur lesquels les lecteurs peuvent faire des commentaires anonymes sur les apparitions d'ovnis. Ce groupe insidieux exerce-t-il un contrôle sur ces sites de manière à ridiculiser ou dénigrer les apparitions d'ovnis ?

    R. [1] Non. [2] Oui.

     

    Q. Un gouvernement mondial est-il susceptible de voir le jour ?

    R. Non. Les plans de la Hiérarchie n'incluent pas la formation d'un gouvernement mondial unique. Ce sont plutôt les Nations unies qui sont considérées comme la plate-forme où les problèmes internationaux doivent être abordés et discutés. Chaque nation est considérée comme ayant sa propre destinée et ses propres rayons, sa structure d'énergie qui mène à bien cette destinée et donne à chacune son individualité. En un mot, « l'unité dans la diversité » est plus proche de la vision de la Hiérarchie.

     

    Q. Quelles réformes Maitreya apportera-t-il au système judiciaire ? Que fera-t-il pour que la plupart des actes criminels passibles de prison aux Etats-Unis deviennent des fautes qui ne conduisent pas en prison ?

    R. Il n'appartient pas à Maitreya de diriger nos vies ni de régler les changements structurels de chaque pays. De tels sujets sont entre les mains de chaque pays particulier. L'humanité jouit du libre arbitre, qui ne sera jamais enfreint par les Maîtres.

     

    Q. A court terme, Maitreya devra sans doute suggérer un contrat entre les Israéliens et les Palestiniens : la terre en échange de la paix. Cependant, à plus long terme, Israël cessera-t-il d'exister en tant que nation pour devenir une partie de la Palestine non partagée ?

    R. Non. Je ne pense pas qu'Israël cessera d'exister – trop de temps s'est écoulé pour que cela soit possible – Mais les deux nations vivront côte à côte, partageant ensemble les ressources de la région.

     

    Q. Quel est le rôle d'Israël dans le nouvel ordre mondial ?

    R. Le rôle d'Israël dans le nouvel ordre mondial est de s'agenouiller et de prier pour demander pardon de ce qu'il fait aux Palestiniens. Puis de s'atteler à la tâche de diviser la terre de Palestine pour créer deux nations solides et viables – Israël et la Palestine. Le futur pour Israël est la pénitence et la résurgence de la bonne volonté naturelle de son peuple et la réparation du mal causé par le gouvernement sur le sol palestinien.

     

    Q. Que deviendront les milliardaires et les millionnaires après le jour de la Déclaration ? Maitreya apportera-t-il son aide pour que leur argent leur soit retiré par les gouvernements et distribué aux autres gens ? Ces personnes riches seront-elles punies par Maitreya ou ses supporters ?

    R. Non. Maitreya ne vient pas en tant que juge punitif, mais pour nous montrer la manière de vivre ensemble dans la paix et la justice par le partage.

     

    Q. Est-il souhaitable de continuer à soutenir la recherche sur les cellules souches pour guérir certaines maladies ? Est-ce totalement acceptable d'un point de vue spirituel ?

    R. Oui.

     

    Q. Y aura-t-il un autre effondrement économique ou le pire est-il maintenant derrière nous ?

    R. Non, cela n'est pas encore terminé. Cela continuera même s'il y aura de légères améliorations dans certains domaines, notamment en ce qui concerne la monnaie. Mais en ce qui concerne le travail et l'industrie, la crise a atteint de telles proportions qu'il faudra des années pour rétablir la situation dans des pays comme les Etats-Unis et l'Europe où des milliers d'emplois sont supprimés chaque semaine.

    Nous pouvons constater ce qui arrive dans le monde développé, mais pensez à ce qui arrive dans les pays en développement. A ce que cela doit être en Afrique pour les millions de gens qui meurent de faim. Leur survie dépend de nous, mais notre aide a été différée d'un an ou plus. Soudain les pays développés se sentent pauvres. Nous ne pouvons nous permettre d'aider les pays en développement, disons-nous. Si cela se passe mal pour nous, qu'est-ce que cela doit être pour tous ceux qui survivaient de justesse – avec un dollar ou deux par jour. C'est à cela que nous devrions penser.

     

    Q. Comment les énergies étaient-elles transmises avant que n'existent des groupes de méditation de transmission ?

    R . La méditation de transmission est unique et très nouvelle. Elle a été introduite dans le monde par mon Maître et le premier groupe a démarré à Londres en mars 1974.

    Pourquoi avons-nous besoin d'une nouvelle forme de méditation ? C'est seulement à notre époque qu'il existe un nombre croissant de personnes qui ont le désir de servir la planète d'une manière ou d'une autre, se rapprochent de l'identification avec leur âme, et donc cherchent un domaine de service. Ce n'est pas la personnalité, mais l'âme qui désire servir. De plus en plus de personnes ont atteint ce stade et il devient ainsi possible de donner au monde la médiation de transmission.

    Les Maîtres sont les scientifiques des sciences occultes. Il s'agit d'une grande science ramenée à un niveau qui permet aux gens d'y prendre part. Il s'agit d'une manière simple de servir car le travail réel est accompli par les Maîtres.

    Les Maîtres sont les Gardiens de toutes les énergies qui entrent sur cette planète depuis des sources cosmiques, solaires et extraplanétaires. Leur travail est de sélectionner parmi les énergies celles qui sont nécessaires à un moment donné et de les distribuer à un niveau où l'humanité peut les absorber. Ces énergies ont une vibration très élevée. Les Maîtres les font descendre à travers eux-mêmes. Ils recherchent des moyens de les distribuer dans le monde. Jusqu'à maintenant les groupes religieux ont été utilisés pour distribuer les énergies, mais les personnes appartenant à ces groupes peuvent ne pas être plus évoluées que les autres. Il y a des personnes dans les groupes religieux, les enseignants et les prêtres, qui ont tendance à être un peu plus avancées. Il y en avait donc certains qui pouvaient manier les énergies à un niveau plus élevé, les abaisser et les rendre ainsi disponibles pour l'humanité. Ceci est fait maintenant d'une manière totalement scientifique.

    Les Maîtres envoient les énergies à travers les groupes de transmission qui agissent comme des tremplins. Les énergies s'écoulent à travers les chakras du groupe et vont là où elles sont nécessaires dans le monde. La méditation de transmission est une façon de travailler directement avec les Maîtres pour servir le monde.

     

    Q. Pourriez-vous dire quelle sorte de travail de service les aspirants et les disciples peuvent effectuer pendant leurs heures de sommeil ?

    R. Je n'ai pas dit qu'ils effectuaient un travail de service pendant leurs heures de sommeil. Il y a un malentendu. Ce que j'ai dit, c'est que les gens sont bien davantage eux-mêmes – ils se considéreraient plus évolués s'ils pouvaient se voir en sommeil profond. Le sommeil est le moment pour apprendre, apprendre à mieux servir. Pour les disciples plus avancés, qui donnent l'enseignement, c'est naturellement un moment de service.

     

    Q. Quelle est la position de Maitreya en ce qui concerne l'année 2012 ?

    R. Ceci fait de toute évidence référence au calendrier maya qui se termine en 2012. Les mayas étaient très intelligents, avancés et bien versés en astronomie. Ils firent un calendrier qui se termine en 2012. En raison de la prédilection de certains ouvrages pour une interprétation erronée de telles choses, l'histoire a circulé que la fin du monde aurait lieu en 2012. Les mayas ont arrêté leur calendrier en 2012 parce qu'ils sont morts avant de pouvoir le terminer. Ils ont succombé aux maladies apportées par les Européens. Ils n'ont pu aller plus loin.

    Le lendemain de l'événement prédit, vous vous réveillerez et vous prendrez votre petit déjeuner comme d'habitude. La vie continuera comme avant.

     

    Q. Il y a deux jours (22 septembre 2010) un ami m'a recommandé de lire le dernier article du Maître. J'ai lu le message et je me suis senti très inspiré.

    Hier soir, au moment de la pleine lune d'équinoxe, je suis sorti faire une promenade. C'était une nuit douce, avec du vent et de la pluie. Je me sentais plein de vitalité. La pluie était chaude. Il n'y avait personne aux alentours, aussi en profitai-je pour enlever ma chemise. J'avais pensé à Maitreya toute la journée et je lui avais écrit une lettre pour lui demander de me guider et je me sentais plus fort. Je sentais beaucoup de lumière se déverser à travers moi. Je regardai vers le bas de la rue et je vis une énorme croix de lumière. C'était l'effet des lumières de la rue et de l'eau sur la chaussée, mais c'était une croix très distincte. Ce symbole est-il une coïncidence ?

    R. Non. La croix a été manifestée à votre intention par Maitreya.

     

    Q. Je me demande si Maitreya a corrigé la difformité congénitale de mes hanches. J'ai passé récemment une radio et un scanner des os et on n'a trouvé aucune difformité. On avait décelé cette difformité il y a six ans et je devrais subir une intervention chirurgicale. Depuis je n'ai cessé d'utiliser la main de Maitreya en la posant sur mes hanches, et je me demande
    si la déformation a été corrigée par lui. (J. C., White Rock, Canada)

    R. Mon Maître confirme que la guérison a été accomplie par Maitreya.

     

    Q. Pourriez-vous expliquer le paradoxe apparent entre votre position concernant le futur rôle de l'Onu dans la politique mondiale et le concept de libre arbitre ?

    R. Je ne vois là aucune contradiction. L'Onu n'est pas un gouvernement mondial, mais une « table d'harmonie » pour l'échange de toutes les idées, différentes et peut-être contradictoires, et elle est essentielle pour le libre échange de telles idées. C'est l'espoir de l'humanité pour un monde meilleur, mieux ordonné, pacifique et humain.

     

    Q. Vous parlez d'une époque où le vol n'existait pas – était-ce en Atlantide ?

    R. La civilisation atlante a duré environ 12,5 millions d'années. Et il y a eu une période au cours de ces 12 millions d'années où le vol n'existait pas.

 



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.
Grande conference Paris mars 2019