DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives

Extraits de la revue
Partage international

 

    Mars 2012 - N° 283

 

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.


Appel à la solidarité

    Nous constatons que de  plus en plus de personnes prennent connaissance des informations que nous  diffusons uniquement par le biais du site web, renonçant souvent à  souscrire un abonnement à la revue Partage  international .

    Un support  d'information sur  papier reste cependant nécessaire, afin de diffuser les nombreux articles  d'auteurs et les photographies ne pouvant être mis sur le  site. D'où l'existence d'un magazine paraissant dix fois par an, dont la production nécessite un travail bénévole important, ainsi que des apports financiers conséquents.

    Les abonnements à la revue Partage international ou  les soutiens de solidarité sont indispensables pour nous permettre de continuer notre travail et d'atteindre le public. Le prix de l'abonnement est  calculé au plus juste et, afin de rester libres de toute pression commerciale, ni la revue ni le site ne sont soutenus par la publicité.

    Nous espérons  que ceux qui croient sérieusement à ce travail auront à cur de soutenir la  revue, en particulier s'ils ne lisent les informations que sur le site.

    Merci pour votre contribution.


    Sommaire

  • La transformation qui s'annonce par le Maître --, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.
  • POINT DE VUE
    • Urgence climatique par Ignacio Ramonet
  • Le monde à l'aube d'une ère nouvelle interview de Federico Mayor
  • Zaragoza par Carmen Font
  • TENDANCES
    • Avoir faim sur « notre terre »
    • Magie génétique
    • Magie génétique (suite)
    • Un patch indolore
  • La Transmission : une méditation pour le nouvel âge Questions-réponses par B. Creme
  • Vivre sans argent interview de Heidemarie Schwermer par Andrea Bistrich
  • SIGNES DES TEMPS
    • Bénédiction en forme de cur
    • Une image de Jésus incrustée dans la pierre
  • Des avancées dans le processus de désarmement nucléaire par Jonathan Frerichs
  • LES PRIORITES DE MAITREYA
    • Santé maternelle
  • La moitié du ciel Compte rendu de lecture de Betsy Whitfill
  • LA VOIX DU PEUPLE
    • Gorbatchev met en garde Poutine contre un soulèvement populaire
  • COURRIER DES LECTEURS
    • Un devin lumineux
    • Un Maître à la gare
    • L'aide d'un « familier »
    • Une communication high-tech
    • Un visiteur accommodant
    • Une réponse directe
    • L'« étoile » de Maitreya
    • Un message cordial
  • QUESTIONS-REPONSES par Benjamin Creme

    La transformation qui s'annonce

    par le Maître , par l'entremise de Benjamin Creme, le 12 février 2012

    Depuis les profondeurs de leur détresse et de leurs difficultés actuelles, les hommes vont trouver le chemin de l'espoir. Il se produit aujourd'hui tant de choses positives et de bon augure pour la race humaine qu'on peut être certain de la voir bientôt soulagée de ses problèmes ; cela ne se fera pas d'un coup mais progressivement, petit à petit. Progressivement aussi, les hommes apprendront les véritables causes de leurs tourments. Ils en viendront à comprendre que l'humanité forme un tout indissociable, au sein duquel les relations reposent sur des associations de longue date et sur une ascendance commune, mais aussi sur une divinité qu'ils partagent tous. Ils s'apercevront qu'ils n'ont plus à craindre ou à combattre leur prochain, ni à subir le martyre de la faim dans un monde qui regorge de ressources.

    Ainsi naîtra un nouvel âge, où la justice et le partage viendront à bout du chaos et de l'irresponsabilité actuels, où les hommes se respecteront mutuellement et prendront soin de leurs semblables, où leur divinité se manifestera et où se révèleront les secrets de la vie. La surabondance perdra alors de son attrait et, en nombre croissant, les hommes seront heureux de vivre dans la sobriété.

    Relations justes

    Ainsi les hommes établiront-ils des relations justes, entre eux, et avec leur Source commune. Sous l'inspiration de Maitreya et de son groupe, dont ils suivront les conseils, ils s'épanouiront dans leur divinité et l'exprimeront dans tous leurs actes. Les abominations de la guerre et du terrorisme ne tarderont pas à s'effacer des mémoires, cédant la place à un vaste bourgeonnement créatif.

    Les hommes transformeront leurs villes et les embelliront pour les rendre dignes de cette nouvelle ère. Ces villes, plus nombreuses et plus petites, seront reliées entre elles par des transports aussi rapides que silencieux.

    Les méthodes d'éducation seront très diverses, et chaque enfant trouvera sa place dans le système éducatif en fonction de ses Rayons. Avec le temps, les Maîtres et les hommes se rapprocheront toujours plus, les échanges entre eux s'intensifieront, et les enfants passeront dans la joie d'étape en étape au fil du développement de leur conscience. Chacun aura son rôle à jouer dans l'adoption des mesures nécessaires à cette transformation.

    Des signes stupéfiants

    On verra bientôt se produire une série de signes qui stupéfieront ceux qui en feront l'expérience. Nul ne pourra expliquer ces phénomènes, mais ils présageront un changement dans la pensée des hommes et leur compréhension du monde. A partir de là, un intense sentiment d'attente s'emparera de la plupart des nations, préparant les hommes aux extraordinaires événements à venir. Comme vous le savez, tous ne prennent pas au sérieux la nouvelle ère qui point à l'horizon. Les signes en question les prépareront en plus grand nombre à la révélation future.


    SIGNES DES TEMPS

     

    Bénédiction en forme de cur

    Cher Monsieur,

    Le lendemain de Noël 2011, mon mari Michel a remarqué une petite feuille en forme de cur sur notre citronnier. On aurait dit que cette feuille venait de se former.

    Il y a une dizaine d'années, nous avions déjà trouvé une feuille en forme de cur sur le même arbuste, et le Maître avait indiqué qu'il s'agissait d'un signe de Maitreya (voir Partage international , juin 2002).

    Depuis lors, ce citronnier produit fréquemment des feuilles de taille et d'apparence inhabituelles, beaucoup plus grandes que la moyenne, avec des nervures très marquées. Ces feuilles géantes coexistent avec les feuilles ordinaires sur les mêmes branches.

     

    La première feuille en forme de cur était bien plus grande que les autres. Par contraste, la nouvelle est relativement petite, surtout comparée aux feuilles géantes, mais elle est très bien dessinée.

    Pourriez-vous me dire si cette nouvelle feuille en forme de cur est à nouveau un signe de Maitreya ?

    Ce genre de petits événements me met en lien avec l'omniprésence de Maitreya et renforce mon aspiration à servir. J'en éprouve un profond sentiment de gratitude.

    R.-M. C.M. St-Etienne, France

    [Le Maître de B. Creme confirme qu'il s'agit d'un signe de Maitreya pour dire « Ne te décourage pas, je suis là » (en anglais « Don't lose heart, I am here ». ]

     

    Russie – Dans la soirée du 23 janvier 2012, Halit Safin, photographe réputé, a filmé un ovni au-dessus de la ville d’Oufa (capitale de
    la République du Bachkirie). Sa vidéo, de 2 mn 15, montre un objet en forme d’anneau changeant rapidement de couleur en combinaisons variées de vert, bleu, jaune et rouge.
    [Source : YouTube : myunhauzen74]
    [Le Maître de Benjamin Creme confirme que l’objet multicolore était l’« étoile » de Maitreya.]

     

    Mexique – Le 7 février 2012, deux vidéos ont
    été prises au-dessus de Tijuana. On y voit
    un grand ovni circulaire, multicolore,
    planant haut dans le ciel.
    [Source : YouTube: javajavaa]
    [Le Maître de Benjamin Creme indique que
    l’ovni était un vaisseau spatial martien.]

     

    Suède – Ovnis aperçus au-dessus d’Uppsala, le 15 janvier 2012. Commentaires
    sur YouTube : « J’avais skié toute la journée et en rentrant à la maison je vis
    des lumières brillant dans le ciel. Je pris mon téléphone portable et les filmais pendant presque deux minutes. »

    [Source : YouTube: UFOindependent]

    [Le Maîtrede B. Creme a indiqué que les lumières étaient l’« étoile » de Maitreya.]

     

    Une image de Jésus incrustée dans la pierre

    En novembre 2011, un randonneur découvrit le visage de Jésus incrusté dans une pierre. Sonia Chamberlain, 63 ans, de Lake Havasu City, en Arizona (E.-U.), avait projeté de fabriquer des bijoux à partir de cette pierre. Mais dès qu'elle l'eut époussetée, elle s'aperçut de la ressemblance avec le visage de Jésus. Elle raconte : « Imaginez ma surprise lorsque je réalisai que l'incrustation avait la forme de la tête de Jésus avec sa couronne d'épines et sa longue chevelure sur les épaules. Je crois que tout arrive pour une raison et qu'il y a des signes du Créateur tout autour de nous, mais nous sommes souvent trop occupés pour les remarquer. Ce pourrait être pour moi un signe afin que j'écoute plus attentivement. »

    [Source : Telegraph.co.UK]

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'image sur la pierre a été incrustée par le Maître Jésus.]


    COURRIER DES LECTEURS

     

    Un devin lumineux

    Cher Monsieur,

    J'ai subi récemment une série d'adversités. En premier lieu j'ai dû accepter une importante réduction de salaire, nos syndicats ayant été menacés par le patron. Cela a reporté ma retraite à une date indéterminée. Ensuite, mon fils a été blessé dans un accident de voiture et ma fille, mariée depuis de nombreuses années, a demandé le divorce. Puis mon père a été hospitalisé, atteint d'un cancer en phase terminale. Cette pression due aux crises familiales et aux difficultés financières a provoqué beaucoup de remous entre mon mari et moi.

    Un jour, après une période difficile au bureau, je fis une promenade autour du lac. J'étais au bord des larmes. Soudain, un personnage plutôt inhabituel apparut. Il portait un chapeau d'un orange lumineux, une chemise et des tennis orange. Il avait une guitare et comme il s'approchait, il dit : « Courage, la fin de vos ennuis est proche et bientôt nous allons vivre une période de miracles ! » Puis il entonna une si belle chanson que je souris pour la première fois de la semaine.

    De retour au bureau, mes collègues avaient résolu le problème qui nous préoccupait depuis des mois et en rentrant le soir, mon mari me fit la surprise d'un bouquet de roses et d'un dîner aux chandelles. Je me sentis si soulagée et j'eus la force de surmonter tous ces problèmes qui me paraissaient insurmontables. Ce personnage en orange était-il Maitreya ?

    K.M.S., Edgerton, Wisconsin, E.-U.

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'homme était le Maître Jésus.]

     

    Un Maître à la gare

    Cher Monsieur,

    Ce samedi 15 janvier 2012, à 8 h 13, j'arrivai à la gare de Forest Park, à St-Louis, pour aller prendre mon service à mon centre spirituel. Comme je montais dans le train, je jetais un coup d'il au quai et fus surpris de voir un homme à l'allure incongrue. Il mesurait environ 1,80 m, il était barbu avec des cheveux bruns tombant sur les épaules, paraissait avoir la soixantaine et était vêtu d'une tunique et d'un pantalon blancs. Il était muni d'un bâton de pèlerin et portait une croix de bois sur la poitrine. Il était là debout immobile sans intention ni de monter dans le train ni de quitter le quai, alors qu'auparavant, il n'était ni sur le quai ni dans les environs de la gare.

    Comme le train démarrait, il me fit un grand sourire et agita vigoureusement la main. Lorsque nos regards se croisèrent, une grande joie et une énergie d'amour m'envahirent. Pendant les quelques minutes qui suivirent, je fus dans un état cathartique, alternant entre pleurs et sentiment d'élévation.

    [1] Cet homme était-il un Maître ? [2] Est-ce que quelqu'un d'autre l'a vu ? [3] Si cet homme était l'un des Maîtres, était-ce la première fois que j'en rencontrais un ?

    B. J., St Louis, E.-U.

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que [1] l'homme était Maitreya. [2] Non. [3] Oui.

     

    L'aide d'un « familier »

    Cher Monsieur,

    Le 8 juin 2011, je me suis rendue en voiture à la ville voisine. Comme je tournai à droite à un carrefour, un camion benne surgit et heurta légèrement mon véhicule. Je garais ma voiture. Le camion, (en réalité le camion benne à ordures de la ville voisine) était grandement endommagé. Il s'était écrasé contre un panneau de signalisation en essayant de m'éviter. De l'huile s'en écoulait, ce qui nécessita l'intervention des pompiers et de la police. Il y avait foule et un embouteillage se forma. Un homme me dit : « Si le camion vous avait percuté de plein fouet, votre véhicule aurait été broyé. Grâce à son adresse le chauffeur a heurté le feu de signalisation et le poteau télégraphique pour vous éviter. » Deux dépanneuses vinrent remorquer le camion et je rentrais chez moi avec ma voiture qui n'avait qu'un léger dommage sur le pare-chocs.

    Une semaine s'est écoulée depuis. Je me souviens que, bien que totalement impliquée dans l'accident, je me suis sentie comme un témoin externe de l'évènement. Encore maintenant, je ressens la même chose. Pour moi c'est une sorte de miracle. Depuis je me sens plus calme et plus détendue que d'habitude. Je suppose qu'un Maître m'a secourue ?

    K. O., Seki-shi, Gifu, Japon

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que c'est lui-même qui est venu en aide à notre correspondante.]

     

    Une communication high-tech

    Cher Monsieur,

    Le lundi 31 août 2011, vers midi trente, j'attendais mon tour pour un examen médical. Soudain, j'entendis une voix anglaise qui provenait de mon iPad. Je montai le son et constatai que c'était un des Messages de Maitreya. De retour chez moi, je réalisai que le message enregistré dans mon iPad était le message n° 51 que je n'avais jamais enregistré. Aussi était-ce miraculeux. Cet évènement a-t-il une signification particulière pour moi ? L'ai-je enregistré par mégarde ? Le 13 novembre 2011, au cours d'une réunion de groupe de Share International, je remarquai également qu'un autre message avait été enregistré sur mon iPad.

    S. M., Gifu-shi, Gifu, Japon

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que Maitreya a mis le Message dans l'iPad en réponse à la question que se posait notre correspondant.]

     

    Un visiteur accommodant

    Cher Monsieur,

    Le 21 mai 2011, Michiko Ishikawa donnait sa conférence au Kyoto Hall à Kyoto et j'étais chargée d'accueillir les visiteurs. On me signala l'arrivée d'un homme seul qui avait besoin d'un fauteuil roulant. Je me rendis à l'accueil et je vis qu'il communiquait par écrit avec une employée de l'établissement. Il avait 89 ans, la vue, l'ouïe et les jambes faibles. Il disait : « S'il vous plait, emmenez-moi au restaurant dans une heure. Je dois me nourrir toutes les heures car j'ai été hospitalisé récemment. » L'employée vérifia les horaires du restaurant et nota : « Le restaurant ferme à 15 h et vous ne pourrez pas y aller. Puis-je vous emmener à l'accueil pour que vous puissiez vous restaurer ? » Il répondit : « Oui pourvu que je puisse manger. »

    Alors il me demanda : « Quel genre de conférence avons-nous aujourd'hui ? » Je me renseignai auprès d'un collègue et lui donnai un exemplaire de Share International . La conférence avait déjà commencé. Il sortit ses lunettes de sa poche et dit : « J'ai des vertiges avec ces lunettes mais je les mets car je veux lire cela. » Puis il sortit deux appareils auditifs et les mis à ses oreilles en demandant : « S'il vous plait, allumez-les et dites quelque chose. » Je répondis : « M'entendez-vous ? » « Je vous entends un peu », répondit-il.

    Il lut la revue pendant la conférence et plus tard l'employée vint le voir et dit : « Une heure s'est écoulée. Avez-vous besoin de quelque chose ? » « Je veux sortir pour diner car je n'entends pas bien la conférence », répondit-il. Alors je l'assis dans le fauteuil roulant et le conduisis à l'accueil. Il dit : « La revue comporte le mot Share qui est si brillant. » En regardant sa montre il expliqua : « Je suis fatigué aujourd'hui. Je veux aller chercher des documents à la bibliothèque qui seront prêts à 16 h. Si cela ne vous ennuie pas, je voudrais que vous m'y accompagniez. Sinon, ça ira. » L'employée répondit : « Je peux vous accompagner à la bibliothèque mais le fauteuil appartient à la salle. Est-ce que vous pourrez vous débrouiller sans le fauteuil ? » « Emmenez-moi à la sortie du hall puis, s'il vous plait, laissez-moi là », répondit-il.

    A l'accueil, alors qu'il se levait du fauteuil, je lui dis : « Merci d'être venu. Prenez bien soin de vous. » « Merci beaucoup. Mon nom est Kaoru Kataoka. Merci » répondit-il.

    En fait je ne l'ai pas vu marcher. Il avait une canne à la main, un sac en plastique et un autre sac en tissu plein de toutes sortes de choses. Je me suis demandé comment il avait pu se rendre ici seul. Etait-ce quelqu'un de particulier ?

    R. M., Osaka, Japon

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme âgé était le Maître Jésus.]

     

    Une réponse directe

    Cher Monsieur,

    Le samedi 29 janvier 2012 dans l'après-midi, je décidai de faire une promenade car je me sentais seule. Après quelques temps, je vis un jeune homme très grand portant un bonnet de laine coloré qui venait dans ma direction. Il avait des yeux pétillants et il me salua si chaleureusement que je me sentis soudain très heureuse. Ce sentiment agréable est demeuré longtemps et même aujourd'hui, mes pensées reviennent vers ce moment merveilleux. Je me demande si c'était quelqu'un de particulier ou seulement un jeune homme avenant ?

    U. K., Minusio, Suisse

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le « jeune homme avenant » était le Maître Jésus.]

     

    Cher Monsieur,

    Deux ou trois ans environ après la réunification allemande, un jour, tôt le matin, je remarquai une gigantesque lumière rouge comme une boule de feu qui roulait dans la rue où j'habitais (partie est de Berlin/Prenzlauer Berg). Le même jour j'ai reçu des soins médicaux et l'infirmière me confirma qu'elle avait remarqué le même phénomène ce matin-là. Etait-ce le vaisseau spatial de Maitreya ?

    C. U., Berlin, Allemagne

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que c'était bien le vaisseau de lumière de Maitreya.]

     

    Cher Monsieur,

    En janvier 2012 j'étais en vacances en famille à Tenerife dans les Iles Canaries. Le 15 janvier, lors de notre promenade habituelle, je remarquai un objet inhabituel dans le ciel. C'était une boule brillante rouge-orangé, plus grande que le soleil, qui se dirigeait vers l'est. Puis elle disparut dans les nuages. Ma sur Kay dit qu'elle l'a vu à plusieurs occasions et qu'elle l'a revu le soir suivant. Qu'avons-nous vu ?

    S. M., Richmond, Surrey, G.B.

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que c'était le vaisseau de lumière de Maitreya.]

     

    L'« étoile » de Maitreya

    Cher Monsieur,

    Quelquefois, par nuit claire, j'aperçois l'« étoile ». Ce mercredi 12 août 2011 vers minuit, je remarquai quelque chose dans le ciel ce n'était pas Jupiter et je ne pense pas que c'était un avion car je pus l'observer pendant une heure avant qu'il disparaisse à l'horizon (un avion aurait mis cinq minutes). Il était presque au-dessus de moi quand je le remarquai pour la première fois il n'était pas très haut dans le ciel et se déplaçait régulièrement d'est en ouest. Il semblait émettre des clignotements de différentes couleurs verts, rouges mais ne clignotait pas comme l'aurait fait un avion avec des lumières intermittentes. Je n'ai pas pris de photos mais je voudrais savoir si j'ai vu l'« étoile ».

    B. D., Gorey, Co Wexford, Irlande

    [Le Maître de Benjamin Creme a confirmé qu'il s'agissait bien de l'« étoile » de Maitreya.]

     

    Un message cordial

    Cher Monsieur,

    Ce vendredi 13 mai 2011, je me rendais en tram à la méditation de transmission et j'étais soucieuse de ma fille qui venait de rompre avec son compagnon. Elle recherchait un appartement, ce qui est presque impossible à Amsterdam. En m'asseyant dans le tram je demandais intérieurement à Maitreya qu'il lui accorde son aide.

    A ma surprise, soudain, je remarquai sur le siège d'en face deux petits bonbons en forme de cur. Sur l'un était écrit « Oui » et sur l'autre « Bonheur ».

    Ma fille n'a pas trouvé d'appartement mais le même soir elle a rencontré un homme affectueux et très bon. Ils sont toujours heureux ensemble.

    Etait-ce une simple coïncidence ou un signe de réconfort et d'encouragement de la part d'un Maître ?

    N. G., Amsterdam

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que les bonbons en forme de cur avaient été déposés par le Maître Jésus.]


    QUESTIONS-REPONSES

     

    Q. [1] Combien d'interviews Maitreya a-t-il données depuis le numéro de janvier/février de Partage international ? [2] Ces interviews ont-elles toutes eu lieu au Brésil ?

    R . [1] Quatre, ce qui fait un total de cinquante-six interviews au 11 février 2012. [2] Il y en a eu vingt-neuf aux Etats-Unis, quatorze au Mexique et treize au Brésil.

     

    Q. Combien de personnes ont-elles aujourd'hui entendu votre annonce et combien y croient ?

    R . Environ trente-six millions de personnes ont entendu le message ; douze millions y croient totalement ; douze millions le rejettent immédiatement ; douze millions restent ouverts et attendent la suite des événements.

     

    Q. Maitreya prévoit-il toujours de se faire interviewer au Japon ?

    R . Oui, le moment venu.

     

    Q. Où est Maitreya aujourd'hui ? Le verrons-nous cette année le 21 décembre 2012 ?

    R . Maitreya réside à Londres mais apparaît à la télévision au Brésil. Comme il peut se trouver n'importe où à tout moment, il est difficile de répondre à votre question. La date où vous le verrez dépend de vous et du reste de l'humanité, selon la façon dont vous lui ouvrirez la voie en acceptant les principes de partage et de justice pour tous.

     

    Q. Selon votre site internet, la plupart des endroits où Maitreya est apparu semblent ne couvrir que l'Amérique du Nord et du Sud, l'Europe et l'Asie. Est-il allé en Afrique ?

    R . Les seules photographies que nous avons de Maitreya sont celles qui ont été prises à Nairobi, Kenya, devant six mille personnes le 11 juin 1988.

     

    Q. Que doit-on faire pour arrêter les violences et les massacres impressionnants qui ont lieu aujourd'hui en Syrie ?

    R . Les Nations unies doivent prendre leurs responsabilités et agir.

     

    Q. Il y a environ quatre ou cinq ans, vous avez déclaré que les Palestiniens auraient leur propre pays ou obtiendraient un accord dans les quatre ans à venir. J'imagine qu'avec l'importance et le nombre des forces en présence et la situation politique qui ne cesse d'évoluer, il est pratiquement impossible de prédire quand des événements vont se produire. Si l'on considère la situation actuelle et les événements qui se passent en coulisse tels que l'extériorisation de Maitreya, dans combien d'années peut-on espérer voir intervenir un règlement de la crise israélo-palestinienne avec une solution à deux Etats ?

    R . Je ne pense pas avoir fait pareille prédiction, mais si je l'ai faite, cela a été de façon informelle et improvisée une réflexion personnelle. Personne ne peut faire, avec le moindre espoir de succès, ce genre de prophétie catégorique dont le public semble si friand.

     

    Q. Il nous a été récemment suggéré de faire davantage de méditation de transmission pour « aider » à résoudre les diverses crises qui ont éclaté dans le monde. Conseillez-vous aux groupes de transmettre davantage pour aider à résoudre la crise syrienne qui fait rage aujourd'hui ?

    R . Je n'ai jamais demandé que l'on fasse davantage de méditation de transmission pour ces raisons, mais je ne vois pas non plus de raison pour que l'on ne transmette pas davantage.

    Q. Que pensez-vous des mesures d'austérité terribles qui, dans de nombreux pays, ont été imposées aux couches de la population qui ont déjà du mal à joindre les deux bouts ?

    R . Elles sont très difficiles à supporter pour les plus pauvres, et il n'y a aucun accord général quant à leur réussite future. Mais c'est une façon de considérer le problème, et il faut faire quelque chose pas nécessairement cette austérité. On pourrait par exemple injecter d'importantes masses monétaires dans l'économie pour stimuler l'activité. Mais ces méthodes ne sont ni l'une, ni l'autre assurées à cent pour cent de réussir. Ce qu'il faut comprendre, c'est que les anciennes méthodes seront rapidement insuffisantes à elles toutes seules. L'humanité inaugure une nouvelle manière de vivre, et de nouveaux principes, comme par exemple la justice sociale par le partage, doivent être instaurés. C'est pourquoi toutes les solutions envisagées aujourd'hui ne peuvent être que provisoires.

     

    Q. Le National Health Service [sécurité sociale] britannique qui faisait autrefois l'envie du monde entier est gravement touché par les mesures désespérées de réduction des dépenses du gouvernement de coalition. Est-ce la conséquence de la marchandisation ? Et qu'est-ce que les gens peuvent faire pour protéger ce type d'institution ? C'est comme si l'on était en train de détruire le tissu même de la vie et la cohésion sociale.

    R . C'est exact. La marchandisation est en train de porter gravement atteinte à la qualité de la vie dans tous les domaines. Que peut-on faire ? Résister à la marchandisation sans cesse croissante des institutions publiques par toutes les mesures légales possibles.

     

    Q. Dans quelle mesure est-il possible de pratiquer la méditation de transmission avec succès depuis des années en étant correctement aligné, etc., sans néanmoins beaucoup progresser parce l'on n'est pas intérieurement vraiment motivé par le service ?

    R . Si vous pratiquez la méditation de transmission depuis des années avec succès, vous ferez sans aucun doute des progrès. Vous ne pouvez pas juger vous-même de vos progrès, mais les Maîtres le peuvent.

     

    Q. Dans la rubrique Questions-réponses du numéro de novembre 2011 de Partage international , une information extraordinaire a été donnée sur le niveau d'évolution à la naissance et à la mort de quelques initiés célèbres. L'un d'entre eux, Pablo Picasso, semble avoir fait un grand bond en avant, en progressant de 1,5 à 2,4 en une incarnation. Comment a-t-il pu accomplir cela ?

    R . Cela n'est vraiment pas aussi extraordinaire que vous voulez bien le croire. En tant que peintre, Picasso avait manifestement une capacité de concentration exceptionnelle. De plus, le travail ne lui faisait pas peur. Comme il l'a dit lui-même : « Le cheval n'entre pas tout seul dans les brancards. Mais l'homme doit travailler. »

     

    Q. [1] Pour se faire une idée de la façon dont des disciples peuvent progresser spirituellement par d'autres méthodes que la méditation de transmission, on peut comparer les progrès de Picasso et de Rrich. Picasso a commencé à 1,5 pour arriver à 2,4, alors que Rrich a fait moins bien (2,1) après être parti de plus haut (1,6). On aurait attendu davantage de progrès de la part de Rrich que de Picasso, d'autant plus qu'il était marié avec une initiée de quatrième degré et avait peut-être rencontré les Maîtres, alors que la cruauté de Picasso envers ses femmes et sa famille était de notoriété publique. Tous les deux ont beaucoup travaillé. Mais, en dehors de la peinture, Rrich s'est engagé dans des uvres de bienfaisance, alors que Picasso a dit-on mené une vie de bohème. Rrich n'a probablement pas touché à l'alcool de sa vie et a fait tout ce qu'il a pu pour être végétarien ; Picasso n'a jamais évité la viande. Rrich était au courant des objectifs et des méthodes de la méditation et était peut-être conscient de l'inspiration que les Maîtres lui donnaient quand il peignait. Picasso ne savait rien ou pas grand-chose de la méditation, et (probablement) encore moins des Maîtres ; je ne crois pas qu'il ait beaucoup participé à des uvres de bienfaisance. Pourtant, apparemment, Picasso a servi davantage, ou, pour formuler les choses autrement, a mieux construit son antahkarana. La différence entre les deux hommes est-elle due au seul fait que Picasso a vécu dix-neuf ans de plus que Rrich, ou l'explication se trouve-t-elle ailleurs ? Quel élément fondamental peut-on trouver dans la nature même des activités ou du comportement de Picasso au sens large du terme, que Rrich n'avait pas, et qui explique que Picasso ait davantage progressé ? Comment Picasso a-t-il pu autant servir ? [2] La motivation intérieure de Picasso était-elle vraiment de servir ? En d'autres termes, peignait-il de tout son cur et de toute son âme, ce qui expliquerait son évolution rapide ?

    R . [1] A mon avis, la différence d'évolution entre les deux hommes n'est pas si importante que cela. Tout dépend du dynamisme de la vie et du potentiel de l'individu. Picasso, au début comme à la fin de sa vie, était un bien plus grand artiste que Rrich, d'où son don pour la découverte et la créativité. Tout dépend de ce qu'une personne met dans sa vie. Peut-être Rrich était-il intimidé du fait que sa femme Helena était plus avancée ! [2] Oui. L'art même de Picasso était son service à l'humanité. Il a consacré sa vie entière au service de son art pour le bien de l'humanité. C'était un homme profondément sérieux, une grande âme.

     

    Q. Si l'on en croît la rumeur, il existerait un énorme fonds en fidéicommis qui pourrait être utilisé pour le remboursement universel de la dette, les travaux publics mondiaux et autres projets d'intérêt collectif. Maitreya est-il le bénéficiaire de ce fonds et, si oui, quand pouvons-nous espérer qu'il commencera à l'utiliser pour la restauration du monde ? Merci pour votre travail pendant toutes ces années. J'apprécie particulièrement votre humour.

    R . Maitreya n'est le bénéficiaire d'aucun fonds, et je n'ai pas connaissance de l'existence de quoi que ce soit de ce genre. Merci pour vos mots aimables.

    Q. Puisque la loi du karma s'applique à toutes nos pensées et actions, nos pensées (les bonnes comme les mauvaises) génèrent-elles un karma plus important que nos actions ? Nos pensées ayant leur existence sur le plan mental qui est plus élevé que le plan physique dense, cela pourrait-il signifier que nos pensées ont plus d'influence en bien ou en mal que nos actions.

    R . Toute action est le résultat de la pensée. En conséquence, la pensée et l'action conjointement ont plus de poids que la pensée seule. Tout dépend cependant de l'intensité de la pensée.

     

    Q. Dans quelle mesure le rayon de l'âme influence-t-il ceux qui ont pris la première initiation mais sont toujours polarisés astralement ? A-t-il une réelle influence à ce stade limité ?

    R . Oui, mais il est impossible d'évaluer et de généraliser.

     

    Q. Les habitants de différentes parties du monde rapportent un nouveau phénomène intriguant : ils ont entendu un bruit étrange qui, pour certains, semble venir du ciel, alors que pour d'autres, il viendrait de la planète. Le bruit va et vient, il ressemble au bruit d'un train ou d'une grosse machine. On trouve sur YouTube de nombreux clips qui affirment être des enregistrements de ce bruit mystérieux. Certains d'entre eux semblent être des canulars. Ce bruit est-il réel ? Si oui, quelle en est la cause ?

    R . Les gens sont « tendus comme des cordes à violon ». Tous les systèmes nerveux du monde sont mis à rude épreuve par l'arrivée des nouvelles énergies. C'est cet afflux qui est la cause de cette illusion. Pour nombre de personnes, le stress et la tension de la vie quotidienne aujourd'hui exacerbent la situation.

     

    Q. Le microcrédit est l'objet de beaucoup de critiques aujourd'hui. Récemment, dans une émission télévisée, il a été dit que de nombreuses personnes dans les pays en voie de développement ont des difficultés financières parce que les banques locales qui leur accordent des crédits exigent aussi que ces crédits soient remboursés avant la fin du premier mois. Les banques forcent les gens à vendre leur maison et leurs biens, les faisant ainsi tomber entre les griffes des usuriers, ce qui ne fait qu'aggraver le problème. Aujourd'hui, je ne sais plus que penser du microcrédit et j'aimerais connaître votre opinion à ce sujet.

    R . Il est incontestable que cette corruption existe, mais, pour l'immense majorité de ceux qui en bénéficient, le microcrédit constitue une aide précieuse.

     

    Q. Que se passe-t-il dans le cas de siamois qui partagent un corps et passent leur vie entière dans cet état ? Ont-ils une âme commune ?

    R . Pas nécessairement.

     

    Q. Que deviennent les bébés mort-nés ?

    R . Ils se réincarnent le moment venu dans un autre corps.

     

    Q . Un soir, à l'époque où je n'avais pas encore entendu parler de l'émergence de Maitreya, je sortis dans mon jardin. Il était très tard, et je me sentais particulièrement et inhabituellement joyeux. Je regardai le toit à pignon de la maison voisine et m'aperçus qu'il était couvert de croix de lumière, celles-là mêmes que j'allais retrouver plus tard dans mes lectures. Mais à l'époque, je m'interrogeai, car il n'y avait rien aux alentours qui puisse expliquer la présence sur le bâtiment de pareils reflets en forme de croix, ressemblant presque à des diamants. Lorsque je lus votre livre L'Eveil de l'humanité , je vis les reproductions des photos de motifs lumineux sur des bâtiments. Les motifs étaient strictement identiques à ceux que j'avais vus sur la maison de mes voisins. A votre avis, peut-il s'agir du même phénomène ? Ces motifs peuvent-ils apparaître n'importe où, sur des surfaces non vitrées ? Les énergies changent si vite à l'heure actuelle qu'il est difficile de se tenir au courant. Tout cela est vraiment prometteur !

    R. Les croix de lumière apparaissent sur les fenêtres, les murs, sur les trottoirs et les rues, sur les fourgonnettes et les camions dans le monde entier.

     



Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYABENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.