DECOUVRIR
  Présentation
  Maitreya
  Benjamin Creme
  Signes des temps
  Méditation
  Pour les médias
  Qui sommes-nous ?

ACTUALITE
  Évènements
  Communiqués
  Agenda

REVUE PARTAGE
  Présentation
  Dernier numéro
 Abonnement
  Articles du Maître
  Archives

APPROFONDIR
  Question/Réponse
  Défis de l'humanité
  Spiritualité
  Livres
  Audio / Vidéo

     Commandes/Dons
     Autres langues
     Plan du site
     Contact

Radio Partage

Abonnement à notre
lettre d'information

  captcha
 Page précédente   Page suivante

Accueil > Revue Partage > Archives

Extraits de la revue
Partage international

    Octobre 2013 - N° 302

 

Ceci est une version abrégée de la revue Partage international

, version française du magazine Share International.

© Share International/Partage international, Tous droits réservés.
La reproduction de ces articles est autorisée dans des revues, journaux ou bulletins, sous réserve d'en mentionner la source (Partage international) et d'en adresser coupure à : Partage international, BP 242, 42014 Saint-Etienne cedex 2.

Pour recevoir notre lettre d'information mensuelle et rester informé de la mise en ligne des dernières parutions :

 

La revue existe grâce à ses abonnés, pour soutenir sa parution et la diffusion de ses informations, cliquez ici.


Sommaire

  • L'humanité s'éveile par le Maître --, un des membres aînés de la Hiérarchie des Maîtres de Sagesse, dont le nom est bien connu des cercles ésotériques. Pour diverses raisons, son identité n'est pas révélée. Benjamin Creme se trouve en contact télépathique permanent avec ce Maître qui lui dicte ses articles.
  • POINT DE VUE
    • La Suisse donne l'exemple par Roberto Savio
  • Paroles d'encouragement par Benjamin Creme
    • Séminaire du réseau Share International aux Etats-Unis
  • LA VOIX DU PEUPLE
    • Une marche sur Washington Grève générale en Colombie
    • Chine : multiplication des manifestations contre la pollution industrielle
    • Vague de protestations à travers les Balkans
  • S.O.P. SAUVONS NOTRE PLANETE
    • L'industrie nucléaire américaine poursuit son déclin
    • Opposition croissante à la « fracturation »
  • SIGNES DES TEMPS
    • Un signe auspicieux
    • Le pouvoir du peuple et le phénomène ovni Agroglyphes 2013
    • Un signe de l'Imam Mahdi
  • Vers l'obligation légale de protéger notre planète interview de Polly Higgins par Katy Olivia van Tergouw
  • COURRIER DES LECTEURS
    • Une observation fugitive
    • Compagnons de voyage
    • Donner espoir
    • Un enfant béni
    • Bénédiction au supermarché
    • Bénédiction bienveillante
    • Seconde rencontre
    • Bénédiction printanière
  • QUESTIONS-REPONSES
  • L'humanité s'éveille

    par le Maître , par l'entremise de Benjamin Creme, le 3 septembre 2013

    Un jour, dans un avenir proche, un grand nombre de gens prendront conscience que le Christ, ou quelqu'un de stature comparable, vit désormais pami nous. La réponse évoquée par les interviews données jusqu'à présent par Maitreya a été telle, qu'on assiste à l'émergence d'une puissante forme-pensée : l'idée que nous sommes parvenus à l'époque bénie où le Grand Instructeur, tant attendu, est de retour. Une formidable vague d'espérance déferle maintenant sur le monde.

    Dans de nombreux pays, le Brésil, la Chine et la Russie par exemple, on pressent qu'un beau matin le monde entier saura que l'Instructeur est là, ou tout près d'arriver. Bien sûr, cette attente est née de l'impact des émissions de télévision auxquelles Maitreya a déjà participé ; on la doit aussi au travail assidu et dévoué des groupes qui, à travers le monde, lui ont préparé la voie.

    Un tel résultat devrait encourager ces serviteurs à persévérer et, si possible, à redoubler d'efforts. Nous, qui sommes vos Frères aînés, avons bien conscience des tensions que peut provoquer cette activité ininterrompue, et saluons le travail des groupes concernés. Comme l'avenir le montrera, leurs efforts n'ont pas été vains.

    Désormais, ceux qui sont engagés dans le travail de préparation devraient trouver un public plus ouvert, plus disposé à croire que l'avènement de l'Instructeur est imminent, que les gens sont prêts pour le changement, qu'un monde nouveau est en gestation ; et qu'à l'avenir, le partage et la justice, la liberté et la joie seront le quotidien de tous les hommes.


Enseignements de la Sagesse éternelle, de Benjamin Creme

    compte rendu de lecture de Carmen Font

    Nombreux sont ceux qui parcourent le monde pour trouver des réponses ; d'autres, à la recherche de l'illumination, s'engagent sur le sentier de la religion ; d'autres encore, à la recherche de la connaissance, se plongent dans l'étude des philosophies. La moindre visite dans une bibliothèque ou une librairie offre une infinité de pistes au lecteur occasionnel comme au chercheur confirmé. Où trouver la vérité sur la vie ? La vérité existe-t-elle ? Et d'ailleurs, qu'est-ce que la vie ?

    Questions difficiles, s'il en fut. C'est pourquoi nous préférons demander à une autorité extérieure groupe religieux ou idéologie politique de nous donner des pistes et des réponses à ce propos.

    Pas si vite ! Nous sommes des adultes du XXI e siècle : nous n'avons que faire des religions et autres idéologies politiques qui nous en avons la preuve ne demandent qu'à continuer de régner sur notre mental comme elles l'ont toujours fait. Nous sommes athées, sacrebleu, et nous croyons au pouvoir sans limites de la science et au langage des arts. Nous sommes les farouches défenseurs des valeurs morales les plus élevées, les adversaires de tous les préjugés, et nous investissons dans le travail social, parce qu'il y a trop de misère dans le monde.

    Ainsi, nous essayons de comprendre ce que nous sommes au moyen de notre intelligence sophistiquée, de notre connaissance du monde et de l'intensité de nos émotions. Nous faisons de notre mieux pour être de bons citoyens. Mais nous n'avons toujours pas de réponses à nos questions. Ou plutôt, nous en avons, mais elles semblent dispersées çà et là, sans rapport les unes avec les autres. Donc, dans le meilleur des cas, nous devenons tolérants puisqu'il est impossible aujourd'hui de faire connaître sa conception de la vie, à moins d'écrire un livre, de faire des conférences ou de se lancer dans une révolution. Et de toute façon, s'imposer n'est plus à la mode il n'y a que les fanatiques pour faire ça. Nous n'avons pas d'autre choix que de nous contenter de ce que nous avons, et de donner à tout cela le sens que nous pouvons.

    Pourtant, parfois, il nous semble que le but de la vie c'est la vie elle-même, et que toutes ces philosophies occidentales comme orientales , toutes ces formes d'art, ces systèmes politiques, communautés religieuses, interrogations scientifiques et progrès sociaux nous empêchent d'embrasser le tableau dans son intégralité. Tous les aspects de la vie contiennent leur part de vérité. Ils sont tous bâtis sur une seule et même fondation. Oui, la vie a un sens.

    Le sens de la vie

    Cela ne fait aucun doute. Et ce sens a toujours été là, bien que caché au grand public. Il a fallu un processus de compréhension progressif de la part de l'humanité pour que ce sens devienne plus accessible à un nombre de gens sans cesse croissant. Avant que la connaissance se transforme en sagesse par la pratique de l'amour et l'expérience consciente de la vie, ce sens doit être appréhendé. Pour notre propre sauvegarde psychique, nous ne recevons pas plus que nous ne sommes capables d'appréhender. Le sens de la vie se trouve dans les Enseignements de la Sagesse éternelle.

    Les vérités les plus importantes s'expriment souvent dans les termes les plus simples, sans fioritures inutiles ni complications mentales. Elles sont profondes et synthétiques.

    Benjamin Creme présente ces vérités dans la longue interview qu'il a donnée au journaliste Rollin Olson à propos des grandes idées exprimées dans les Enseignements de la Sagesse éternelle. Jamais une somme aussi importante de connaissances ésotériques aussi fondamentales n'avait été révélée auparavant sous forme de fascicule. B. Creme commence par définir la nature synthétique de ces enseignements qui sont en fait un précis condensé de l'héritage spirituel de l'humanité :
    « L'Enseignement de la Sagesse éternelle, ou enseignement ésotérique, comme on l'appelle souvent, n'est pas une religion. Ce n'est pas non plus, à proprement parler, une philosophie ; ce n'est ni un art ni une science, mais c'est un peu tout cela. En fait, l'ésotérisme est la philosophie, ou la science du processus de l'évolution »
    (pp. 11-12). On peut se poser des questions sur les détails du processus évolutif : fait-il référence à l'évolution darwinienne depuis le singe jusqu'à l'homme, ou au passage des peuplades primitives à l'état de peuples éduqués ? Non, dans ce livret, l'évolution fait référence au développement de la conscience , et non de la forme, pour les hommes comme pour les règnes inférieurs minéral, végétal et animal.

    L'évolution de notre planète Terre et de ses habitants est décrite dans ces Enseignements de la Sagesse éternelle cette connaissance ésotérique qui est restée « occulte » (cachée) pendant de nombreux siècles. Elle a lentement fait son chemin vers la lumière grâce au travail de pionnier de disciples comme Helena Petrovna Blavatsky, Helena Rrich et Alice A. Bailey à la fin du XIX e siècle et dans la première partie du XX e . Aujourd'hui, avec l'apparition imminente de Maitreya et l'inauguration avérée de l'ère du Verseau, l'humanité a besoin d'une connaissance et d'une compréhension profondes des Enseignements de la Sagesse éternelle. Benjamin Creme nous apprend qu'ils sont aussi anciens que l'humanité : « Ils sont transmis par un groupe d'hommes qui ont dépassé le stade strictement humain et ont pénétré dans le règne suivant, le règne spirituel. Ces êtres sont les Maîtres de Sagesse et les Seigneurs de Compassion. Ce sont des hommes comme nous, mais qui ont élargi leur conscience jusqu'à inclure les niveaux spirituels » (p. 13). En un mot, les Enseignements de la Sagesse éternelle expliquent pourquoi l'humanité est sur la Terre et quel est son but, et ils décrivent le processus de développement de la conscience.
    « En tant qu'espèce humaine, notre but est de spiritualiser la matière. Nous sommes une manifestation de l'esprit incarné dans la matière, en incarnation à un niveau relativement bas même si du point de vue des règnes minéral, végétal ou animal, ce niveau est relativement élevé. []Le processus de l'évolution nous permet donc de spiritualiser la matière de nos propres corps, et, du même coup, la matière elle-même »
    (p. 11). Nous réalisons cela en « imprégnant la matière de nos corps physique, émotionnel et mental des qualités de l'âme, qui est parfaite » (p. 11). B. Creme nous explique le mystère de la vie et nous invite à y prendre part. Il aborde le problème mystérieux et intriguant de la nature de Dieu : « Dans le sens ésotérique, Dieu est la somme de toutes les Lois et de toutes les énergies gouvernées par ces Lois dans l'univers manifesté et non manifesté. En conséquence, Dieu est impersonnel. Néanmoins, ce Dieu transcendant se manifeste dans chaque aspect de la création, y compris nous-mêmes. Nous ne sommes pas séparés de cette création de Dieu » (p. 75). Dieu est également le Grand Etre cosmique qui est l'âme de notre planète. La seule différence entre les Maîtres et nous est qu'ils sont des Dieux réalisés et qu'ils ont fusionné leur conscience avec leur personnalité. Pour nous, ce processus est toujours en cours : c'est là la raison d'être des Enseignements de la Sagesse éternelle , dont le but est de nous ouvrir les yeux et la conscience aux différentes lois gouvernant notre constitution.

    L'ABC de la vie

    Bien que nous n'ayons aucune prise sur les lois qui nous amènent en incarnation et rien à dire quant à la nature et à l'importance du fardeau karmique qui nous est imparti dans une vie particulière (ce qui relève des Grands Seigneurs du Karma), nous pouvons faire bon usage des énergies et des circonstances karmiques qui nous sont données aujourd'hui. A cette fin, les Enseignements de la Sagesse éternelle consacrent une section aux sept rayons, avec leurs qualités et leurs interactions (p. 19), ainsi qu'au fonctionnement de la Loi de cause et d'effet (p. 30). Le processus de renaissance est le mécanisme qui permet à notre conscience d'évoluer et, comme Benjamin Creme nous l'explique, ce sont ces deux lois de Renaissance et de Cause et d'effet qui gouvernent le retour en incarnation des groupes d'âmes. La loi dominante est la Loi de cause et d'effet, et « d'un point de vue scientifique, on peut dire qu'il s'agit de la loi d'action et de réaction, qui sont opposées et égales » (p. 23). Selon cette loi, « chacune de nos pensées, chacune de nos actions met une cause en mouvement » (p. 23). C'est ainsi que nous faisons nous-mêmes notre vie. Les hommes ont longtemps pensé qu'ils naissaient avec de la « chance » ou non, que tout était réglé par la destinée. Mais si destin et destinée existent, c'est dans la mesure où ils sont le résultat de notre héritage karmique et des décisions prises par notre âme avant l'incarnation. L'ABC de la vie est une combinaison adéquate de prédestination et de libre arbitre. Nous naissons libres de choisir notre mode de vie en fonction de notre expérience, de notre compréhension et de notre sagesse. Personne n'est prédestiné à mourir de faim ou à souffrir de maltraitance toute sa vie. Nous naissons avec une certaine charge de prédestination et la promesse que la vie peut être et sera un épanouissement si nous avons la sagesse de faire les bons choix dans le cadre du scénario qui est le nôtre. Le chapitre Evolution et initiation (p. 30) décrit ce processus. Les Enseignements de la Sagesse éternelle nous aident à comprendre notre constitution, nos relations avec la Hiérarchie et l'interaction entre les deux. Notre destinée, c'est d'être ce que nous pouvons être de mieux à tout moment.

    Nous sommes là au cur de ce que l'on pourrait appeler la vraie spiritualité. Si nous voulons pratiquer cette dernière, « Maitreya nous recommande de cultiver trois qualités : l'honnêteté mentale, la sincérité de cur et le détachement » (p. 59). Ceux qui ont lu les enseignements de Maitreya connaissent déjà ces trois pratiques, mais pour ceux qui ne sont pas au courant, elles deviendront rapidement un outil précieux voire même une révélation. En tout état de cause, il nous faut retrouver ces vérités d'une puissance sans pareille . « Il est temps que tout le monde comprenne que le mot « spirituel » s'applique à tout ce qui contribue activement à l'amélioration des conditions de vie de l'humanité tout entière [] Est spirituel tout ce qui fait avancer un homme ou une femme » (p. 46) sur quelque plan que ce soit.

    Même si ce petit livre est un outil précieux pour présenter la sagesse ésotérique aux débutants, il serait injuste de ne le considérer que comme un « outil » réservé aux néophytes et au public des salons et des conférences. Même s'il contient des informations déjà données dans des livres plus importants de Benjamin Creme, nulle part ailleurs la vérité, si clairement et si succinctement exprimée, ne possède pareil impact. Nous y trouvons, présentées avec la même énergie, la grande comme la petite histoire : origine de l'homme, présentée sous forme métaphorique par l'histoire symbolique d'Adam et Eve (p. 54) ; signification des mots Christ et Antéchrist (p. 48 et 52) ; présentation synoptique des événements marquants de l'émergence de Maitreya (p. 63) ; Prière pour le nouvel âge (p. 70), et enfin, un très utile glossaire des termes ésotériques (p.73).

    Même pour un étudiant averti de la littérature ésotérique et des uvres de Benjamin Creme, les Enseignements de la Sagesse éternelle sont un ouvrage de base indispensable, une planche de salut en période de stress et de doute. Ouvrez-le au hasard à n'importe quelle page, et laissez-le illuminer votre journée.

    Benjamin Creme, Enseignements de la Sagesse éternelle : un entretien avec Benjamin Creme. Partage international, 5 e édition, 2013.


    LA VOIX DU PEUPLE

    Une marche sur Washington

    Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées à Washington, le 24 août 2013, pour commémorer le 50 e anniversaire de la Marche sur Washington, où Martin Luther King avait prononcé son discours « I Have a Dream ». La marche de 1963 pour le travail et la liberté avait été organisée pour protester contre la pauvreté, le chômage, la discrimination raciale et les inégalités. Les orateurs de la manifestation de 2013 ont souligné que si des progrès ont bien été réalisés au cours des cinquante dernières années, de nombreux aspects du rêve de Martin Luther King au sujet de la justice économique et sociale restent à venir notamment la réduction des disparités économiques, la protection du droit de vote, la diminution des violences armées et l'égalité devant la loi.

    [Sources : commondreams.org, USA Today, Etats-Unis]

     

    Etats-Unis : manifestations pour une justice sociale

    En août 2013, des manifestations ont eu lieu dans dix villes des Etats-Unis contre la cupidité des entreprises et les coupes budgétaires du gouvernement fédéral dans les programmes sociaux. Sur le thème de la « Lutte contre le mal dans l'entreprise », des rassemblements ont été organisés par l'association National People's Action à New York, Chicago, Los Angeles et d'autres villes. Les manifestants ont exigé que le Congrès vote un « budget du peuple » basé sur le maintien des services publics essentiels et que les entreprises paient leur juste part d'impôts.

    [Source : commondreams.org]

     

    Grève générale en Colombie

    De petits agriculteurs se sont mis en grève, depuis le 19 août 2013, pour protester contre les accords de libre-échange conclus entre leur gouvernement, les Etats-Unis et l'Union européenne, qui, disent-ils, inondent le marché de produits importés à bas prix et de produits laitiers. Les agriculteurs ont également protesté contre la hausse des carburants, du transport, des coûts de production et contre les grands projets miniers qui ont été approuvés dans les régions agricoles sans consultation des communautés locales comme prévu par la loi.

    Les agriculteurs ont empêché l'approvisionnement des villes. Les forces de sécurité ont réagi avec vigueur, ce qui a provoqué un élargissement des manifestations et une grève générale à laquelle ont participé les camionneurs, les travailleurs de la santé, les mineurs, les enseignants et les étudiants de tout le pays. Le gouvernement a entamé des négociations avec les agriculteurs et le 7 septembre 2013, des accords ont été signés avec les dirigeants des associations agricoles de plusieurs provinces pour réduire le prix des engrais et fournir des crédits abordables pour les petits agriculteurs. Le gouvernement a également annoncé une augmentation du budget de l'agriculture.

    [Sources : IPS, Reuters]

     

    Chine : multiplication des manifestations contre la pollution industrielle

    Après une manifestation de plus d'un millier de personnes, des responsables de la ville méridionale chinoise de Heshan ont annoncé qu'ils annulaient le projet d'installation d'une usine de traitement de l'uranium estimé à six milliards de dollars. L'installation devait fournir du combustible nucléaire pour les centrales nucléaires existantes et à venir en Chine.

    D'après Associated Press, la décision des autorités locales d'annuler le projet est venue après que des manifestants aient défilé dans les rues de la ville voisine de Jiangmen en portant des banderoles et en scandant des slogans tels que « Rendez-nous nos maisons, nous sommes contre les radiations nucléaires. »

    Les manifestants étaient particulièrement préoccupés car le site proposé pour l'usine était à moins de 30 km du centre de la ville, a rapporté China Daily. L'arrêt de ce projet fait suite à d'autres mouvements populaires similaires en Chine. En mai 2013, des manifestations à Shanghai ont forcé une entreprise de fabrication de batteries d'annuler les projets de construction d'une usine près de la ville. Après les manifestations d'octobre 2012, les responsables locaux dans la ville orientale de Ningbo ont bloqué les projets d'une société qui voulait produire un produit chimique toxique dans son usine locale. En juillet 2012, après que des milliers de personnes aient manifesté, le gouvernement de la ville de Nantong a bloqué le projet d'un pipeline qui devait servir à déverser dans la mer les déchets provenant d'une usine de papier.

    [Sources : Associated Press ; China Daily ; Bloomberg News]

     

    Vague de protestations à travers les Balkans

    Une vague de protestations a balayé les Balkans en 2013. Les gens sont descendus dans les rues pour dénoncer les abus de pouvoir, la corruption, les politiques gouvernementales inadéquates et pour réclamer de nouvelles initiatives, d'autres politiques, une plus grande transparence et la responsabilisation de leurs gouvernants.

    En Bosnie, pour la première fois en vingt ans, les gens ont commencé à protester contre l'absence de réglementation pour l'enregistrement des naissances qui provoque des difficultés au moment de la déclaration des nouveau-nés. Armés de landaus, de tambours et de sifflets, ils ont lancé « la révolution des bébés » qui s'est déroulée tout au long de l'été.

    Depuis plus de deux mois, des milliers de personnes ont manifesté à Sofia (Bulgarie), en bloquant les rues autour du Parlement pour exiger de nouvelles élections. Cette vague de protestations a été déclenchée par la nomination controversée d'un magnat de la presse comme chef de la sécurité nationale. Les gens ont protesté cinq jours au terme desquels le premier ministre, Plamen Orsharski, s'est excusé devant le Parlement pour cette nomination en déclarant : « J'ai fait une erreur politique pour laquelle je m'excuse, non seulement auprès de vous, mais aussi auprès des milliers de personnes qui sont descendues dans les rues pour protester. » Les manifestations continuent pour réclamer sa démission et de nouvelles élections.

    En Roumanie, des protestations ont lieu depuis 2013 : les gens sont dans les rues afin de réclamer la démission du gouvernement pour cause d'incompétence et de négligence. En Croatie et en Macédoine, des manifestations spontanées ont porté sur des questions locales.

    [Sources : www.presseurop.eu ; Reuters]


    LA VOIX DE LA RAISON

    Le pape François lance un appel à la paix

    Quelque 100 000 personnes se sont rassemblées sur la place Saint-Pierre au Vatican pour une veillée de paix de quatre heures, samedi soir 7 septembre 2013, pour appeler les dirigeants américains et du monde à choisir la voie de la paix plutôt que la guerre pour résoudre le conflit en Syrie.

    Le pape François est intervenu à la veillée de paix en demandant à chacun partout dans le monde de considérer sa responsabilité envers les autres et de se demander s'il est satisfait du monde tel qu'il est aujourd'hui : « Est-ce le monde que nous voulons vraiment, un monde d'harmonie et de paix, en nous, dans nos relations avec les autres, dans les familles, dans les villes, dans et entre les nations ? Et la vraie liberté ne signifie-t-elle pas de choisir les méthodes qui mènent au bien de tous et sont guidées par l'amour, a demandé le pape. Notre monde, dans le cur et l'esprit de Dieu, est la « maison de l'harmonie et de la paix », un espace où chacun puisse trouver sa place et se sentir « chez soi », car c'est « juste ». Toute la création constitue une unité harmonieuse et bonne, mais par-dessus tout, l'humanité, faite à l'image et à la ressemblance de Dieu, est une famille unique, dont les relations sont marquées par une vraie fraternité, pas seulement en paroles : l'autre personne est un frère ou une sur à aimer, et notre relation avec Dieu, qui est amour, fidélité et bonté, reflète toute les relations humaines et apporte l'harmonie à l'ensemble de la création. Le monde de Dieu est un monde où chacun se sent responsable de l'autre, du bien de l'autre. Ce soir, dans la réflexion, le jeûne et la prière, chacun de nous au plus profond doit se demander : Est-ce vraiment le monde que je désire ? Est-ce vraiment le monde que nous portons tous dans nos curs ? [...]

    « Il serait bon que nous nous demandions aussi : Suis-je vraiment le gardien de mon frère ? Oui, vous êtes le gardien de votre frère ! Être humain signifie prendre soin les uns des autres ! Mais quand l'harmonie est rompue, une métamorphose se produit : le frère qui doit être soigné et aimé devient un adversaire à abattre, à tuer [...]. Et aujourd'hui encore, nous continuons cette histoire de conflit entre frères, aujourd'hui encore, nous élevons nos mains contre notre frère. Aujourd'hui encore, nous nous laissons guider par les idoles, par l'égoïsme, par nos propres intérêts, et cette attitude persiste. Nous avons perfectionné nos armes, notre conscience s'est endormie, et nous avons affiné nos idées afin de nous justifier. Comme si c'était normal, nous continuons à semer la destruction, la douleur et la mort ! La violence et la guerre conduisent seulement à la mort, ils parlent de la mort ! La violence et la guerre sont le langage de la mort ! »

    Le pape François a demandé aux personnes rassemblées sur la place Saint-Pierre s'il était possible de changer de direction : « Pouvons-nous sortir de cette spirale de la douleur et de la mort ? Pouvons-nous apprendre de nouveau à marcher et vivre sur les chemins de la paix ? Invoquant l'aide de Dieu, sous le regard maternel de la Salus Populi Romani [patronne de Rome], Reine de la Paix , je dis : Oui, c'est possible pour tous ! De tous les coins du monde ce soir, je voudrais nous entendre crier : Oui, c'est possible pour tous ! Ou mieux encore, je voudrais que chacun d'entre nous, des plus humbles aux plus puissants, y compris ceux qui sont appelés à gouverner les nations, de répondre : Oui, nous le voulons [...].

    « Je demande au Seigneur que [...] chaque homme et femme de bonne volonté crie avec force : la violence et la guerre ne sont jamais le chemin de la paix ! Que chacun plonge son regard dans les profondeurs de sa conscience et écoute cette parole qui dit : Laissez derrière l'intérêt qui durcit votre cur, surmontez l'indifférence qui rend votre cur insensible aux autres, maîtrisez vos raisonnements meurtriers, et ouvrez-vous au dialogue et à la réconciliation. Observez la douleur de vos frères et n'en ajoutez pas, tendez la main, reconstruisez l'harmonie qui a été brisée, et tout cela ne se fera pas par le conflit, mais par la rencontre ! Que le bruit des armes cesse ! La guerre marque toujours l'échec de la paix, elle est toujours une défaite pour l'humanité [...]

    « Le pardon, le dialogue, la réconciliation ce sont les mots de la paix, en Syrie bien-aimée, au Moyen-Orient, dans le monde entier ! Prions pour la réconciliation et la paix, Travaillons à la réconciliation et à la paix, et devenons tous, en tout lieu, les hommes et les femmes de la réconciliation et de la paix ! Così sia ainsi soit-il. »

    [Sources : www.news.va ; whispersintheloggia.blogspot ; CommonDreams.com]


    SIGNES DES TEMPS

    Un signe auspicieux

    De nombreux visiteurs affluent vers un monastère bouddhiste de la région de Nanjing (Chine) afin d'être les témoins d'un miracle : des champignons poussent sur les bras et la poitrine d'une statue de Guanyin, déesse bouddhiste de la compassion. Les résidents du monastère qui pensent que ces champignons sont un signe de bon augure, les comparent à des « nuages auspicieux ».

    [Source : Globaltimes.cn]

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que ce miracle est manifesté par Maitreya.]

     

     

    Colombie Le 1 er août 2013, un ovni en forme de diamant a été filmé au-dessus de la Colombie.

    [Source : YouTube : jmhz71]

     

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'ovni était un vaisseau spatial martien.]

     

    Le pouvoir du peuple et le phénomène ovni

    Commentant le grand nombre de manifestations du pouvoir populaire ces dernières années, Arjun Walia du website collective-evolution.com a déclaré : « C'est une chose que la planète Terre n'a jamais vue auparavant. Les gens se réveillent et se lèvent à grande échelle contre ce qui ne leur convient plus. Maintenant, des manifestations de masse se produisent au Brésil, pour en nommer une. Des personnes se rassemblent de partout.

    Le phénomène ovni n'est pas différent, et semble coïncider avec cet éveil de masse qui émerge. Le nombre de témoignages sur les ovnis continue d'augmenter exponentiellement tous les mois tandis que la conscience de la race humaine continue de se développer et de s'accroître. »

    A. Walia conclue : « En fin de compte, c'est à nous de choisir quelle direction nous voulons prendre. Soit avancer, grandir et prospérer dans un lieu d'amour, de paix, de coopération et de compréhension, ou pas. Si nous choisissons la première solution, peut-être continuerons-nous d'attirer des amis « haut placés » qui ressentent les choses comme nous [...] Nous ne sommes pas seuls. Peut-être d'autres là-haut veulent nous voir changer le monde et vivre d'une façon plus harmonieuse avec chacun, avec la planète et tous les êtres qui y résident. »

    [Source : www.collective-evolution.com ]

     

    Agroglyphes 2013

    Nous publions la photo de trois agroglyphes apparus dans le Wiltshire (Angleterre) au cours de l'été 2013. [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que ces agroglyphes ont été créés par des vaisseaux spatiaux martiens.]

    Pour plus d'information : www.temporarytemples.co.uk

    Les trois photos sous copyright ci-dessous sont de Steve Alexander

     

     

    Chute Causeway, près de Tidcombe, Wiltshire, 10 août 2013.

     

     

     

    Monument Hill, Etchilhampton, Wiltshire, 6 août 2013.

     

     

     

     

     

     

     

    Cooks Plantation, près de Beckhampton, Wiltshire, 23 août 2013.

     

     

     

     

     

    Sud des Pays-Bas Un membre d'un groupe de méditation de transmission dans le Sud des Pays-Bas a écrit : « J'ai vu, le soir du 21 mars 2013, à 23 h, une boule de feu volant du nord au sud ! Est-il possible de me dire ce que c'était vraiment ? »

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que la « boule de feu » était un vaisseau spatial martien.]

     

    Un signe de l'Imam Mahdi

    Muhammad ibn al-Hanafiyyah (15-80/81 de l'hégire ; ~ 633-700) était un ancien chef musulman. C'était un fils d'Ali ibn Abi Talib, le premier imam chî'ite et le quatrième calife sunnite.

    Dans la tradition musulmane chî'ite, on attend le retour de l'Imam Mahdi depuis treize siècles. Mahdi signifie littéralement « guidé par Dieu ». A l'époque, son nom était Mohammed al-Hanafiyah, fils du calife Ali et beau-fils de Mohammed. Il mourut dans une révolte qu'il avait lui-même organisée aux environs de l'an 685. Toutefois, les chî'ites pensent qu'il s'est juste retiré et demeure « caché ».

    A l'heure actuelle en Iran, en partie à cause de la crise financière, un nombre croissant d'hommes affirment être celui qui est attendu de longue date, l'Imam Mahdi autrefois caché et qui revient maintenant dans le monde. Ces prétendus Mahdis sont souvent des déséquilibrés ou des charlatans qui voient là une occasion de soutirer de l'argent aux crédules. Et c'est précisément ce qui est arrivé à l'occasion du nouvel an persan (Nowruz) en mars 2013. Plusieurs « Mahdis » ont été emprisonnés dans le village de Jamkaran, aux environs de Qom, là où est située la mosquée Jamkaran, lieu de pèlerinage pour les musulmans chî'ites. On raconte que le douzième imam (Muhammad al-Mahdi) personnage à la stature de « Messie » qui selon les chî'ites guidera le monde vers une ère de paix universelle apparut à Jamkaran et y pria.

    En plus des hommes qui affirment être l'Imam Mahdi le douzième Madhi de plus en plus de femmes affirment être la femme de l'Imam Mahdi. A l'heure actuelle, 3 000 personnes sont emprisonnées pour avoir fait de telles déclarations et leur nombre continue d'augmenter. Selon un psychothérapeute de Téhéran, un nouveau faux « Messie » apparaît tous les mois.

    Lorsqu'il fut président de l'Iran, Ahmadinejad a fait un don de dix millions de dollars à la mosquée de Jamkaran afin de la transformer en un grand complexe de salles de prière et de minarets. L'ancien président déclare qu'il « perpétue le règne du Mahdi ». Suite au discours d'Ahmadinejad à l'Assemblée générale des Nations unies en 2005, une vidéo a circulé où Ahmadinejad évoque les réactions d'autres leaders mondiaux lorsqu'ils virent un halo lumineux autour de sa tête alors qu'il parlait de l'Instructeur à venir.

    [Source : Elaph, Londres]

     

     

     

     

    Cher Monsieur,

    Le 26 juillet 2013, je vis une étoile changeant de couleur. Je saisis mon appareil et pris un grand nombre de photos, sur une durée de 15 mn environ.

    Etait-ce l'« étoile » de Maitreya ?

    K. M., Claremont, Ontario, Canada

[Le Maître de Benjamin Creme a indiqué qu'il s'agissait bien de l'« étoile » de Maitreya.]

     

     

    Mexique Une vidéo publiée sur YouTube le 12 août 2013 montre deux ovnis aperçus en plein jour au-dessus d'Amozoc de Mota (Mexique). On y voit deux objets plus petits sortir des deux vaisseaux. [Source : YouTube : ParadigmNews] [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que ces ovnis étaient des vaisseaux spatiaux martiens.]

     

     

    Paris, France Un ovni a été filmé à travers le hublot d'un avion, à l'aéroport Charles de Gaulle, près de Paris. La vidéo est parue sur YouTube le 28 mars 2013. [Source : YouTube : Mickael Mulder]

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'ovni était un vaisseau spatial martien.]

     


    L'article du Maître de ce mois apporte une impulsion nouvelle au travail de préparation de l'émergence de Maitreya et suggère clairement qu'il ne reste que peu de temps pour diffuser cette information. Donc, quelque soit la tâche de chacun dans le groupe, vous devez vous souvenir que vous vivez une période comme jamais auparavant ; que vous disposez d'une information comme jamais auparavant ; et que vous vous êtes incarnés pour la diffuser. Cet article devrait être un vrai stimulant pour celui qui souhaite uvrer pour la réapparition de Maitreya, le Christ. Préparer l'humanité pour l'évènement le plus grand de l'histoire l'extériorisation de notre Hiérarchie spirituelle représente une immense opportunité.

    Saisissez l'opportunité !

    Nous publions ci-dessous une compilation de citations de Maitreya (Messages de Maitreya le Christ et Enseignements de Maitreya : les lois de la vie), du Maître de Benjamin Creme (Un Maître parle) et de Benjamin Creme (divers ouvrages).

     

    J'ai pour projet de me montrer au monde dans un délai si court, maintenant, qu'il restera peu de doute sur le fait que le Seigneur de l'Amour est ici, que le Fils de l'Homme est parmi vous, que le Prince de la Paix est revenu. [Message n° 28 (Maitreya)]

     

    Serez-vous parmi ceux qui préparent le chemin ? Prendrez-vous part dès maintenant à cette immense tâche, répondant ainsi aux besoins du monde ? Il n'est de vocation plus noble que de servir le monde. Il n'est d'engagement plus grand que de servir ses frères. Poursuivez avec persévérance ce but, il est la raison même de votre retour dans le monde, et contribuez ainsi à mon uvre.

    Nombreux sont ceux qui entendent mes propos et n'en tiennent pas compte, mais il en est quelques-uns qui ont écouté, et qui servent ma cause avec amour et volonté. [Message n° 14 (Maitreya)]

     

    Il ne reste que peu de temps avant qu'il [Maitreya] apparaisse. Que cela vous encourage à redoubler d'efforts pour le servir. Faites savoir qu'il est parmi vous, et touchez le cur de ceux qui ignorent encore cette bonne nouvelle. Accomplissez ainsi votre but et honorez votre promesse de jadis. [Un prodige se prépare (Maître )]

     

    Mon intention est de me révéler bientôt par le chemin le plus court. A défaut, j'émergerai dans un monde prêt, mais insuffisamment préparé ; un monde qui ne sait pas encore que je suis parmi vous. Mais il serait de loin préférable pour moi de venir comme celui que vous attendez, celui que Dieu a envoyé pour vous guider vers votre gloire future. Beaucoup le savent, mais bien plus nombreux sont ceux qui ignorent les véritables événements de cette époque. Par conséquent, je fais solennellement appel à vous, mes chers amis, pour que vous répandiez la nouvelle de ma présence et aplanissiez ainsi mon chemin. La charge que je porte est vraiment lourde. Par votre travail, cette charge peut être allégée. Je vous fais confiance pour agir et pour me suivre.

    Ensemble, nous accomplirons le Plan. [Message n° 61 (Maitreya)]

     

    Tandis que le monde attend avec espoir Maitreya et la délivrance, beaucoup reste à faire pour assurer la sécurité de la planète et de l'humanité. Toutefois, c'est dans un bref délai que Maitreya commencera à servir au grand jour. Il ne reste donc que peu de temps pour lui préparer la voie, pour dire aux hommes qu'aide et espoir sont à portée de main et que l'Instructeur est là, prêt à s'adresser directement aux peuples de toutes les nations.

    Intensifiez donc vos efforts. Hâtez-vous d'informer tous ceux qui sont disposés à vous entendre que l'heure fixée par le destin a sonné, que bientôt l'humanité se réjouira de la présence de l'Instructeur. [Les priorités de Maitreya (Maître )]

     

    C'est la plus grande histoire du monde. Jamais on ne parlera assez d'une chose aussi importante que la réapparition du Christ, qui, pour la première fois, est présent dans le monde en personne, et non par l'adombrement d'un disciple. Cela n'est jamais arrivé et n'arrivera plus jamais. C'est pour les Maîtres le point culminant de 98 000 ans de vie en coulisses. C'est une époque sans précédent dans l'histoire de l'humanité.

    Nous avons la plus extraordinaire histoire qu'il ait jamais été donné à un groupe de raconter. Elle n'a pas de prix, elle est merveilleuse. Elle a d'innombrables ramifications et répond tellement bien aux besoins de l'humanité. [L'Instructeur mondial pour l'humanité (B. Creme)]

     

    Comprenez bien que voici une époque à nulle autre pareille, qui ne se répétera jamais. C'est une époque héroïque, valeureuse et sacrée. Mettez-la à profit pour renforcer les liens qui vous unissent avec vos frères et avec Maitreya. Travaillez pour lui comme jamais auparavant. N'ayez pas peur, car l'heure est proche où vous le verrez et où vous saurez que vos efforts n'ont pas été vains. Ainsi en est-il, amis et travailleurs de la Lumière. Répandez loin cette lumière et éveillez vos frères et surs qui ne savent pas encore quel prodige se prépare en ce monde qui est le nôtre. [Un prodige se prépare (Maître )]

     

    Je vous adresse la prière suivante : prenez la responsabilité de diffuser les informations touchant à ma présence, et vous ferez un grand travail pour moi. Lorsque vos frères sauront que je suis parmi vous, ils accueilleront joyeusement cette nouvelle. Faites cela pour moi, mes amis. Faites-le maintenant. Partagez avec vos frères et surs, partout dans le monde, ce message d'espoir, ces joyeuses nouvelles, et préparez-les aussi à mon apparition. De cette manière, vous pourrez servir vos frères au-delà de toute mesure. [Message n° 48 (Maitreya)]

     

    Soyez vigilants, mais sans crainte ; faites confiance à Maitreya pour guider avec sagesse les actions des hommes. Jouez votre rôle en contribuant à l'éducation de vos frères et surs, et allégez ainsi son fardeau. Dites à tous ceux qui veulent l'entendre que celui qu'ils attendent est là, prêt à entreprendre publiquement sa mission. Qu'il compte sur les hommes et femmes de bonne volonté pour travailler avec lui pour la paix et la justice, la liberté et l'amour. Dites-le-leur. Dites-leur que Maitreya a la réponse aux malheurs du monde, que cette réponse est simple. Que le partage engendrera la confiance qui ouvrira la voie, et le cur des hommes, à une paix bénie. [En finir avec la guerre (Maître )]

     

    Faites savoir à tous que je suis ici, que je suis revenu, et que je prépare les hommes pour le Jour de la Déclaration , le Jour du Don de Dieu, car ce jour-là, les hommes célébreront ensemble l'avènement de la volonté de Dieu. Ma venue n'est rien de moins. [Message n° 25 (Maitreya)]

     

    Maitreya lui-même se tient sur le seuil, la main levée pour frapper à la porte. Les signes de sa présence gagnent rapidement en intensité, comme il attend d'être reconnu. Faites-lui bon accueil dans votre cur et facilitez son arrivée ; permettez-lui d'uvrer à travers vous. Rappelez-vous que vos frères et surs eux aussi méritent de connaître la Grande Nouvelle. Ne les laissez donc pas dans l'ignorance.

    La onzième heure a sonné. Le moment fixé par le destin est arrivé. La longue attente est presque terminée. Rassemblez maintenant vos forces pour la grande uvre à venir. Cette époque n'est semblable à nulle autre. Les cohortes angéliques frémissent à l'approche du combat. Les guerriers de la Vérité resserrent leur ceinturon et se rassemblent derrière Maitreya. [Maitreya se tient sur le seuil (Maître )]

     

    Ceux qui lisent ces mots ont maintenant le choix : aider le Christ dans son travail en aidant l'humanité à prendre conscience des nécessités de notre époque et servir ainsi la race humaine de façon particulièrement puissante , ou attendre les événements dans la passivité et rejeter ainsi une opportunité d'évolution rarement offerte à une génération. [Le retour du Christ (Maître )]

     

    Je suis heureux de pouvoir vous dire que mes plans suivent leur cours de manière satisfaisante. Mon avant-garde s'active pour préparer l'humanité et il ne reste que peu de temps avant que mon visage ne soit connu. Je veux que vous sachiez que je compte sur tous les miens, ceux qui me sont dévoués, afin de contribuer à préparer quelque peu ma voie. Nombreux sont ceux qui seraient heureux d'apprendre que je suis ici. Dites-le leur.

    Dites-leur que le Fils de l'Homme est de retour, que leur Frère aîné est parmi eux, que la longue attente est terminée et que leur Ami et Guide est venu, plein d'ardeur et impatient de livrer bataille. Dites-leur cela et offrez-leur également l'opportunité de servir. [Message n° 15 (Maitreya)]

     

    Maintenant, plus que jamais, se présente l'opportunité de servir un monde en proie aux douleurs de l'enfantement, un monde nouveau qui n'attend que de naître. Maitreya aspire à élever l'homme jusqu'à l'héritage qui l'attend. Son dessein est d'inspirer la création d'un monde nouveau et plus heureux.

    Le Grand Seigneur entend conférer un caractère digne et sacré à la vie de chaque être humain. Il veut délivrer le monde de la violence et de la guerre. Où trouvera-t-il ceux dont il a besoin pour lui prêter main-forte ? Qui est prêt à répondre à son appel ? Qui a le courage de venir en aide au Seigneur de l'Amour ? Déjà, il connaît ceux sur qui il peut compter. Préparez-vous à le voir. Faites preuve d'une détermination nouvelle. Ne vous laissez pas abattre par l'immensité de la tâche. Agissez en toutes circonstances avec simplicité et avec cur. Maitreya s'approche rapidement, chevauchant un coursier d'un blanc éclatant.

    Il a pour mantram : n'ayez nulle crainte ! [Maitreya entre en scène (Maître )]

     

    Il ne reste que peu de temps pour préparer la voie à Maitreya, pour dire aux hommes qu'aide et espoir sont à portée de main et que l'Instructeur est là, prêt à s'adresser directement aux peuples de toutes les nations. Intensifiez donc vos efforts. Hâtez-vous d'informer tous ceux qui sont disposés à vous entendre que l'heure fixée par le destin a sonné, que bientôt l'humanité se réjouira de la présence de l'Instructeur. Dites-le-leur, et suscitez en eux espoir et courage. Beaucoup écouteront, qui ne l'auraient pas fait naguère : l'angoisse et la peur ont ébranlé les certitudes.

    Les signes aussi ont rempli leur mission, suscitant dans la multitude l'attente d'événements et de révélations. Jamais auparavant dans l'histoire les hommes n'avaient été si nombreux à pressentir les changements à venir et à comprendre leur nécessité. Ainsi, c'est dans un monde préparé et attentif que Maitreya émergera, avec l'assurance que sa présence est ardemment espérée. [Les priorités de Maitreya (Maître )]

     

    Nombreuses sont les manières de servir, mais il en est une aujourd'hui qui est prioritaire entre toutes : le Christ a besoin de votre bonne volonté. Faites part au monde de sa présence et de son émergence toute proche, ainsi vous l'aiderez mieux que vous ne sauriez l'imaginer. Façonnez ensemble la forme-pensée de cet événement et créez un climat d'espérance. Plus que toute autre chose, cela lui permettra de revenir sans heurts dans un monde en proie à l'inquiétude et au chaos. [La voix des peuples (Maître )]

     

    Permettez-moi de vous dire ceci : ma mission se déroule tellement bien que, bientôt, le monde saura que le Précurseur est revenu, que la voie de la Vérité est ouverte, que la lumière de l'avenir appelle, que le cri de l'homme a été entendu, que le Plan de Dieu est en train de s'accomplir, que les signes du renouveau peuvent être vus, que l'Amour de Dieu sera exprimé. Ma venue est la garantie de tout cela []

    Rejoignez vos frères qui se consacrent au service de moi-même et du monde. Préparez mon émergence, et créez un monde nouveau et plus heureux pour tous les hommes. Faites ceci maintenant, mes amis. Préparez-vous à me voir bientôt. Préparez-vous à me reconnaître. Préparez-vous à faire résonner la note du triomphe de la Vérité. [Message n° 30 (Maitreya)]

     

    Devenez mes ouvriers. Devenez mes compagnons. Devenez mes héros et servez le Plan. Il reste peu de temps pour ce travail de préparation. Effectuez maintenant les premiers pas vers votre gloire. Servez la cause de votre retour dans le monde, ainsi que le Plan de Dieu : ils ne font qu'un. Mes Maîtres vous montreront comment sortir du bourbier. Ils vous montreront que l'on peut mener une vie plus simple, pleine de joie, dans laquelle la divinité se manifeste à travers l'amour et le service de nos frères. C'est la voie d'autrefois ; c'est la voie éternelle ; rien ne change vraiment avec Dieu. Faites maintenant votre choix : servir ma cause et voir la Lumière qui vous appelle à entrer dans l'avenir, ou sonner le glas du regret éternel. [Message n° 16 (Maitreya)]

     

    Mes chers amis, je suis avec vous une fois encore. Mon apparition parmi les hommes est proche. Bientôt, pour vous-même, vous saurez que je suis avec vous. Vos frères me connaissent déjà, ont confiance en moi et me considèrent comme un guide. A ce titre, je parlerai en leur nom ; de même je m'adresserai au monde, mettant l'humanité face à un choix.

    Beaucoup m'entendent dès à présent, écoutent mes paroles et y réfléchissent, car je leur dis ce que dans leur cur ils savent. Je leur dis que la Justice est une Loi de Dieu. Je leur dis que l'Amour est la voie qui mène à la Source. Je leur montre que, sans Amour et sans Justice, l'humanité périra. Mes frères m'aiment pour ces vérités car ils reconnaissent qu'elles se tiennent derrière toute vie. Ainsi parlerai-je et, ainsi, saurez-vous que je suis parmi vous.

    Hâtez-vous de me suivre, de créer les temps nouveaux, l'avenir glorieux et resplendissant qui attend l'humanité. Laissez-moi vous parler simplement, mes amis. Laissez-moi vous tracer le Plan de Dieu pour cet avenir. Laissez-moi vous montrer la manière de manifester ce dieu que vous êtes, et ainsi, d'accomplir ce Plan. Peut-être serez-vous surpris par mon prompt retour, mais des hommes et des femmes pleurent, des enfants meurent, et d'autres rient dans une aveugle insouciance.

    Ma venue ne se fait pas par hasard, mais selon la Loi et l'Amour. Cette Loi et cet Amour m'ont amené ici. Lorsque vous me verrez, vous verrez un ami et un frère, et je saurai que ma venue n'aura pas été vaine. [Message n° 32 (Maitreya)]

     

    Nombreux sont ceux qui croient à la présence du Christ dans le monde et sont impatients d'assister à son émergence publique mais se contentent d'attendre et d'espérer, laissant à d'autres le travail de préparation. Comment ne pas s'attrister qu'ils gaspillent l'opportunité qui leur est offerte de servir de manière unique en cette époque unique comme il n'en a jamais existé et n'en existera jamais. Pour ceux-là, je forme sincèrement le vu suivant : qu'ils saisissent cette opportunité de se mettre au service du Christ et de leurs frères et surs qui ne savent pas encore qu'il est parmi nous. Dites-leur ce que vous croyez : que le Grand Seigneur est ici ; que Maitreya frappe fort à la porte. Il ne vous reste que très peu de temps pour le faire, et pour les préparer à cette précieuse expérience. Mettez ce temps à profit, et agissez . [Les exigences de l'avenir (Maître )]

     

    Mes amis, je suis avec vous de cette manière aujourd'hui, afin de vous rappeler ma présence et, aussi, votre tâche pour les semaines et les mois à venir. Nombreux sont ceux qui, maintenant, partout dans le monde, ressentent que je suis ici ; ils observent les événements et tirent des conclusions ; ils voient les changements dont la puissance s'accroît chaque jour et lisent les signes qui se manifestent dans le monde. Mais, beaucoup encore, sont aveugles à la réalité de ma présence parmi vous, et je serais vraiment heureux que vous y remédiez.

    Apprenez à vos frères la vérité sur ma venue, la vérité au sujet de mon départ, il y a bien longtemps, et la promesse que j'apporte maintenant. Dites-leur que Maitreya, leur Frère, leur Aîné, est une fois encore avec eux.

    Dites-leur que, bientôt, eux-mêmes me verront, entendront mes paroles, et se réjouiront de ma présence.

    Dites-leur que je viens enseigner les lois simples de Dieu, apprendre aux hommes à partager, les conduire dans la lumière de la Vérité , et établir parmi eux un vaste réseau de lumière divine.

    Vous, mes amis, pouvez m'aider dans cette tâche. Prenez votre place à mes côtés. Conduisez vos frères vers cette lumière et montrez qu'il existe, pour tous les hommes, un avenir rempli de la gloire de Dieu, un avenir destiné à tous les hommes. Dites cela à vos frères, mes amis, et ouvrez leurs curs à ma lumière et à mon amour.

    Préparez le terrain avant mon arrivée. Apportez votre soutien à ma tâche et connaissez ainsi la félicité. [Message n° 56 (Maitreya)]

     

    Mon intention est de me présenter devant le monde si rapidement qu'il ne faudrait permettre à aucun obstacle d'empêcher votre participation à ce travail. Donnez-vous pour priorité d'informer vos frères et surs dans le monde entier du fait de ma présence et faites naître en eux la joie qui est la vôtre.

    Ma tâche consiste à être le porte-parole de tous les hommes, en tous lieux, d'exprimer pour eux leurs espoirs et leur désir d'une vie meilleure et plus saine, d'une réorganisation des structures qui font obstacle à la manifestation de la véritable divinité de l'homme. Telle est ma tâche, mes chers amis, et je l'assume volontiers et avec joie. Avec votre aide, elle s'accomplira. [Message n° 59 (Maitreya)]

     

    Q. [1] Combien d'âmes se sont incarnées à notre époque dans le but d'aider à préparer la voie pour Maitreya et la Hiérarchie ? [2] Sur le nombre de personnes concernées, combien ont répondu à cet appel et se sont réellement impliquées dans le processus ?

    R. [1] 4 600. [2] 70 %.

     

    Q. Pouvons-nous parler de Maitreya et faire part de vos informations à n'importe qui ?

    R. N'importe qui ! A tous ceux qui voudront bien vous entendre ! Même si vous ne croyez qu'un peu, un tout petit peu, parlez-en à ce niveau. Si vous êtes totalement convaincu, faites partager cette conviction. Informez les gens. Vous créerez ainsi un climat d'espoir et d'attente de sa venue qui lui permettra d'entrer dans vos vies sans porter atteinte à votre libre arbitre. C'est la chose la plus importante que vous puissiez faire aujourd'hui.

     

    Q. Quel est le plus grand service que nous puissions rendre à ce moment de l'histoire du monde ?

    R. Annoncer que la Hiérarchie revient travailler au grand jour parmi nous et faire connaître la présence et les plans de Maitreya et des Maîtres. [L'éveil de l'humanité (B. Creme)]


    Vers l'obligation légale de protéger notre planète

    interview de Polly Higgins par Katy Olivia van Tergouw

    « La loi anti-écocide n'est pas radicale dans ses objectifs. Elle est une évolution naturelle de la législation relative à l'impact de la pollution et au principe de responsabilité. La définition du crime d'écocide est l'expression d'une valeur supérieure : le caractère sacré de la vie, de toute vie. » Polly Higgins

    Alors qu'elle exerçait comme avocate à Londres, Polly Higgins a réalisé que la Terre avait aussi besoin d'un bon avocat. La planète était mise à mal, mais les outils législatifs permettant de la défendre n'existaient pas.

    En 2010, Polly Higgins propose aux Nations unies de conférer aux crimes contre l'environnement le statut de cinquième crime contre la paix, le Statut de Rome ayant déjà défini les quatre crimes qui relèvent des compétences de la Cour pénale internationale : le crime
    de génocide, le crime contre l'humanité, le crime de guerre et le crime d'agression. Son premier livre,
    Eradicating Ecocide (En finir avec l'écocide) a obtenu le prix People's Book 2011.

    Katy Olivia van Tergouw l'a interviewée pour Partage international à Amsterdam (Pays-Bas). [On lira également une précédente interview de Polly Higgins dans notre numéro de juillet/août 2010.]

    Partage international : Les gens sont-ils surpris ou parfois rebutés par votre approche de la protection de la planète ?

    Polly Higgins : Votre question est intéressante. On a toute une partie du monde qui ne trouve pas ça étrange : les bouddhistes comprennent. Le monde indigène comprend. Quand j'ai commencé à parler des droits de la Terre et du droit de la Terre à la vie, beaucoup de collègues avocats ont douté, me disant : « Qu'est-ce que tu racontes ? La Terre n'est pas un être vivant », à quoi je répondais : « Si, la Terre est un être vivant ; et elle a droit à la vie. »

    J'ai fini par penser qu'il devait y avoir des gens qui pensaient comme moi. J'ai découvert 370 millions de bouddhistes qui comprennent ça parfaitement, et 380 millions de personnes des peuples indigènes qui trouvent ça évident. Ça nous donne une population aussi importante que celle de l'Europe : 750 millions de personnes qui pensent comme moi.

    Et puis même parmi les avocats j'ai commencé à en trouver qui pensaient aussi comme moi. A ce point, on entre dans un domaine plus profond et on se retrouve dans un engagement de type spirituel. Il s'agit véritablement d'un voyage spirituel, d'un contact avec la Source. Et quand vous entrez en contact avec cette énergie, vous ne pouvez plus faire marche arrière. Ce contact s'approfondit par la méditation ou par des conversations avec vos guides, comme quand on exerce un muscle. Et peu à peu tout change ; la vie fait sens et on en comprend le but.

    PI. Avez-vous toujours eu ces idées, ou est-ce venu avec l'âge ?

    PH. J'ai reçu une éducation catholique stricte. Le catholicisme a été pour moi une religion de règles et de contrôle, entre les mains des hommes et faite pour eux. Ma scolarité catholique s'est déroulée dans la peur, la violence et le contrôle. J'ai donc finalement rejeté la religion et tout ce qui tournait autour d'elle.

    Je n'avais jamais vraiment médité, jusqu'à ce que je découvre le Schumacher College il y a cinq ans. J'y suis allé pour un stage d'une semaine sur la jurisprudence environnementale. Et là, je suis tombé sur une méditation dirigée par Satish Kumar [un auteur et militant écologiste]. Ça a changé ma vie du jour au lendemain. Je n'aurais jamais fait ce que je fais aujourd'hui si je n'avais pas vécu cette expérience de méditation.

     

    PI. La méditation vous a rendue plus créative ?

    PH. Enormément. Je crois que mon but dans la vie est d'être créative. La loi anti-écocide est l'expression de cette créativité.

    PI. Et est-ce que la méditation vous a poussée à servir ?

    PH. Oui, en fait, je suis au service de quelque chose de plus grand que moi. Je crois que quelque chose change en nous lorsqu'on se consacre au service. Notre perception du champ des possibles s'élargit avec la perception croissante du travail qu'il y a à faire sur cette planète. Le moi s'efface, ou le « moi et mes proches », et on se met au service des animaux, de la Terre , au service de tous les êtres. Et on comprend que toute vie est sacrée.

    PI. Parlez-nous du concept d'écocide. Comment avez-vous eu cette idée ?

    PH. Je me trouvais à Copenhague en 2009 pour les négociations sur le climat. Je parlais des droits de la Terre et du droit de la Terre à la vie. Quelqu'un dans l'assistance a dit qu'il nous faudrait un nouveau langage pour lutter contre toutes les agressions environnementales. Un nouveau langage pour un monde nouveau. J'ai alors pensé que toute cette destruction que l'on inflige à la planète, c'est comme un génocide, un écocide. Et donc, un écocide, c'est forcément un crime ! Je ne savais pas vraiment si ce mot existait. De retour à Londres j'ai commencé à étudier tout ce qui touchait à ce concept. Quels sont actuellement les crimes internationaux reconnus par la Cour pénale internationale ? Comment une loi anti-écocide pourrait-elle s'intégrer dans cet arsenal juridique ? Je me souviens avoir marché de long en large dans ma chambre, me demandant s'il fallait ou non créer le crime d'écocide.

    En fait, ce processus a consisté pour moi à prendre conscience de la face sombre du monde, lui donner un nom. Ensuite seulement peut commercer la guérison. Il ne peut y avoir compassion et pardon que quand on comprend et qu'on identifie vraiment ce qui ne va pas. J'ai compris que cet écocide devait cesser. En lui donnant un nom, en le définissant en termes juridiques, on pourra utiliser la force du droit. La loi est un outil, une force contre la destruction de la planète.

    Jusqu'ici, nos lois ont engendré une multitude de problèmes. Elles nous empêchent de prendre en compte les conséquences de nos politiques et nous maintiennent dans une sorte d'aveuglement. En fait, nous ne voulons pas savoir. On a par exemple les lois qui permettent à des dirigeants d'entreprise de faire passer l'intérêt de leurs actionnaires en premier. Et l'intérêt des actionnaires, c'est le profit. Et si on ne veut pas voir les conséquences de ces lois, on se retrouve avec une économie mondiale qui fait de l'argent au prix de destructions environnementales massives. Et on se retrouve avec la fracturation hydraulique, les OGM, le nucléaire, l'extraction commerciale de goudron, le stockage d'énormes quantités de nourriture dont on ne sait que faire, avec des montagnes de déchets, avec les forages dans l'Arctique et ainsi de suite. Tout cela est profondément dommageable pour l'être humain et tous les êtres vivants. C'est un système qui ne fonctionne pas. On sait que ça ne marche pas. Il n'y a qu'à voir l'extinction des espèces animales en pleine explosion. C'est épouvantable.

    PI. Si l'écocide était introduit dans la loi, est-ce que les choses changeraient tout de suite ?

    PH. Toute loi nécessite une période de transition. Je propose une transition de cinq ans. C'est assez généreux en termes juridiques. Pendant ces cinq ans, les entreprises qui sont à l'origine de destructions importantes devront modifier leurs pra-
    tiques, et migrer des énergies sales vers les énergies propres. Elles recevront des aides à l'innovation, c'est important. Mais ces aides diminueront peu à peu au fil des cinq ans. Dans beaucoup de ces entreprises, il y a des gens très bien, mais ils sont coincés dans un système qui ne fonctionne pas. Il faut donner à la législation internationale un cadre qui permette de mettre en place un nouveau système dans les délais les plus rapides. Tout le monde devra aider et participer à ce changement : les gouvernements, les investisseurs publics et privés. Il faut envoyer à la communauté internationale des signaux positifs pour encourager l'investissement à long terme. Lorsque les banques mettent de l'argent quelque part, ça change tout. Le but est de retirer l'argent des activités industrielles dangereuses et de le rediriger vers des activités qui servent la vie. Ça provoquera aussi un changement dans la conscience collective.

    PI. Quelles sont les lois environnementales actuellement ?

    PH. Il existe actuellement plus de 500 accords juridiques environnementaux à travers le monde. Beaucoup de bonnes intentions, mais aucune application concrète. De belles paroles sans conséquences. Par exemple, en Grande-Bretagne, on ne construit plus de centrales nucléaires, mais on fabrique des armes nucléaires pour les vendre à d'autres pays. Il faut être sérieux, et créer des lois avec de réels moyens de les faire respecter. C'est pourquoi toute destruction de l'environnement doit être considérée comme un crime.

    Il faut sortir du système actuel des amendes. Aujourd'hui, les entreprises jouent au chat et à la souris avec la règlementation. Si elles sont prises en flagrant délit de destruction environnementale, on les condamne à une amende. Mais elles font appel et ça peut durer dix ans. Et lors de ces procès, les peuples affectés ne peuvent se défendre efficacement car ils sont loin d'avoir les ressources financières et juridiques des grandes compagnies. Et s'il arrive que les plaignants gagnent, c'est souvent trop tard, le mal est fait, et les dédommagements sont insuffisants. Vous appelez ça la justice ? Alors que si les dirigeants d'entreprises crapuleuses courent le risque d'être traduits devant une cour pénale, ils vont réfléchir à deux fois aux décisions qu'ils prendront. Ce sera un frein très puissant à la destruction.

     

    PI. Une loi anti-écocide semble tellement logique pourquoi n'a-t-elle pas encore été créée ?

    PH. Elle le sera quand notre civilisation sera prête. Et je pense que le moment est venu. Il n'y a pas de hasard.

    PI. Dans quels pays a-t-on le plus besoin de cette loi ?

    PH. Des écocides se produisent tout autour de la planète. On peut parler des écocides en Amérique du Sud provoqués par les grandes compagnies multinationales américaines, britanniques ou néerlandaises, par exemple. Mais on ne peut se contenter d'agir dans tel ou tel pays, parce qu'il suffirait alors aux entreprises de se relocaliser dans les pays où il n'y aurait pas de loi anti-écocide pour échapper aux sanctions. On doit intégrer l'écocide au droit international pour changer réellement les choses.

    PI. Dites-nous quelques mots du second type d'écocide.

    PH. Oui, il y a un deuxième type d'écocide qui est tout aussi important, mais qui est plus difficile à comprendre. C'est l'écocide naturel, comme l'élévation du niveau de la mer, les tsunamis et les inondations. La loi contre l'écocide ne concernera pas seulement la destruction de l'environnement causée par l'homme. Elle devra créer une obligation légale de diligence, de sorte que tous les pays devront se concerter pour aider ceux qui parmi eux sont confrontés à un risque d'éco-cide naturel. Ce type de coopération doit être mis en place immédiatement. Tous les pays doivent travailler ensemble pour préserver et régénérer notre planète.

    Informations complémentaires :

    sur l'initiative citoyenne européenne pour que l'écocide soit reconnu comme crime : www.endecocide.eu

    sur le projet global « Wish20 » qui vise à éradiquer l'écocide d'ici à 2020 : www.eradicatingecocide.com.

     


    COURRIER DES LECTEURS

    Une observation fugitive

    Cher Monsieur,

    Le soir du 8 juin 2013, j'étais au bureau de Share International au nord de Londres, avec ma femme et des collègues. Vers 22 h 30, je sortis un instant lorsque j'aperçus une grande boule de lumière ardente et dorée dans le ciel au-dessus de moi, pas très élevée comme si elle était sous une bonne couche de nuage bas et gris. Cela ressortait vraiment sur le gris, en vol stationnaire pendant un moment avant de se diriger vers le sud en ligne droite. Ce n'était ni un avion ni un hélicoptère, sans aucun doute, ni une lanterne. Comme j'avais déjà vu le vaisseau de lumière de Maitreya, cela me parut en avoir toutes les caractéristiques. Vite, je rentrai prévenir les autres et une collègue le vit juste au moment où il disparaissait. Elle pensa aussi que c'était extraordinaire et pouvait être le vaisseau de lumière de Maitreya.

    Votre Maître pourrait-il nous dire si c'était le cas ?

    D. G., Londres, G.B.

    [Le Maître de Benjamin Creme a confirmé que la boule de lumière dans le ciel était le vaisseau de lumière de Maitreya.]

 

    Compagnons de voyage

    Cher Monsieur,

    Le 2 mars 2013, au début de notre conférence annuelle à Barcelone (Espagne), je vis deux hommes d'âge moyen, s'approcher du stand de livres. Le premier avait le visage et les yeux ronds et était très joyeux. Le second avait le visage plus étroit, et avait un aspect plus sérieux. Les yeux du premier semblaient pétiller de bonheur, ce qui me fit éclater de rire.

    Après avoir discuté avec mon collègue, ils s'approchèrent et me posèrent des questions sur les vidéos et les livres. Le second m'interrogea à propos de la vidéo sur la méditation de transmission, alors je lui indiquai qu'il y avait aussi un livre qui contenait plus d'informations, il répondit : « Pourquoi ne pas acheter les deux ? », ce qu'il fit ensuite. Le premier homme me demanda si j'étais anglaise à cause de mon accent. Je lui répondis que j'étais canadienne. Alors, il me répondit qu'ils étaient aussi canadiens ! Une autre vague de bonheur m'envahit. Il expliqua qu'ils avaient vécu à Vancouver et Kelowna. Je lui dis que j'étais d'Edmonton, il répondit : « Ah oui, dans le centre. » Puis il me déclara que maintenant ils travaillaient comme chauffeurs pour personnes fortunées. A ce moment un flot de personnes se présentèrent, et notre conversation s'arrêta. J'aimerais savoir qui étaient ces deux hommes en raison de l'effet extraordinaire que le premier homme me fit.

    S. Q., Barcelone, Espagne

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que le premier homme était le Maître Jésus et le second, un disciple du Maître Jésus.]

     

    Donner espoir

    Cher Monsieur,

    J'aimerais vous faire part d'un événement survenu lorsque je distribuais des dépliants sur l'Emergence dans le métro à Laval, le 3 janvier 2013.

    C'était un défi personnel que de distribuer soit le dépliant de l'Ange immense photographié par la Nasa , soit le journal l'Emergence . Soudain, je vis un homme assez grand, d'une trentaine d'années, avec une courte barbe plutôt inhabituelle formée de bouclettes noires brillantes. Je pris le courage de l'aborder et je lui parlais des signes d'un temps nouveau, et que beaucoup attendent le retour d'un grand Etre, chacun selon sa religion. Il répondit que lui, en tant que musulman, attendait le retour du Christ ! Je fus quelque peu décontenancée, car Benjamin Creme mentionne plutôt l'Imam Mahdi pour les musulmans ! Il continua en déclarant que c'était bien de donner espoir aux gens. Il me remit une pièce de 2 dollars pour le journal, bien que je lui aie dit que c'était gratuit ! Je terminai en déclarant que c'était un bel échange, et lui souhaitai une belle fin de journée. Cet argent, je l'ai remis par la suite à Tara Québec. J'ai continué à distribuer les journaux à ceux qui manifestaient un intérêt, et lorsque je repense à cet homme, je suis réconfortée et encouragée. Etait-il quelqu'un de spécial ?

    C. V., Laval, Québec, Canada

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'homme était le Maître Jésus.]

     

    Un enfant béni

    Cher Monsieur,

    Je voudrais vous faire partager une histoire qui m'est arrivée le soir du 24 décembre 1995, à Lourdes. Mon fils, mon frère, ma mère et moi nous rendions à la messe de Noël à la cathédrale de Lourdes, dans le sanctuaire. A l'entrée, sur les marches de la cathédrale, nous rencontrâmes une femme de race blanche habillée de noir. Je lui demandai si elle se rendait à la messe, elle répondit, oui, mais qu'il y avait trop de monde. Elle vint avec nous et s'assit à côté de moi pendant toute la messe. A la fin, je voulus lui donner 100 francs pour aller à l'hôtel. Elle répliqua : « Non, je n'en ai pas besoin. » Je lui demandai de venir chez nous pour la veillée de Noël mais elle répondit : « Non, merci, je reprends la route, je vais partout dans tous les pays. » Elle était toujours contente et riait tout le temps, sans jamais se plaindre. Elle dit qu'elle était toujours seule qu'elle n'avait ni peurs ni problèmes. Elle me bénit. A l'époque, je ne savais pas que j'étais enceinte de ma fille Charlotte, qui est née à Lourdes huit mois plus tard.

    Pourriez-vous me dire si cette dame extraordinaire était le Maître Jésus ou Maitreya par exemple et dans quel but elle est venue vers moi ? Etait-ce pour bénir ma grossesse ?

    C. B., Linars, Charente, France

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que la « dame extraordinaire » était Maitreya et oui, il a béni le bébé.]

     

    Deux lettres de la même personne :

    Bénédiction au supermarché

    Cher Monsieur,

    [1] Le 16 octobre 2012, une interview enregistrée dans laquelle je parle des miracles, des Maîtres et de Maitreya a été radiodiffusée aux Etats-Unis. Quand j'entendis l'interview, je remarquai que lorsque le nom de Maitreya était prononcé, la puissance semblait vraiment s'accroître. J'habite à Adélaïde dans le sud de l'Australie et le jour où l'interview a été diffusée je faisais des courses dans mon supermarché habituel. Comme je poussais mon chariot dans une allée, une voix d'homme dit : « Excusez-moi » . Je me retournai et un asiatique d'environ 25 ans me demanda où se trouvaient les détergents. En me parlant, il me regarda dans les yeux avec puissance. Je l'informai que c'était dans le rayon suivant et comme je reprenais mon chariot, je ressentis un tel amour que je me mis à pleurer, alors que, je ne pouvais qu'expérimenter, immobile, cette bénédiction. Cette expérience de bénédiction était-elle liée à l'interview que j'ai donnée ? Et qui était cette personne qui m'a adressé la parole dans le supermarché ?

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'« Asiatique » était le Maître Jésus et que la bénédiction venait de lui.]

    Bénédiction bienveillante

    [2] En 2011, alors que je participai pendant deux jours à un salon social pour donner des informations relatives à l'émergence de Maitreya, j'eus une expérience très puissante avec un homme qui se rendit à notre stand. Il me dit qu'il était pasteur d'une église locale et je partageai avec lui pendant 30 minutes l'histoire complète de cette période et de l'émergence de Maitreya et des Maîtres. Quand ce fut pour lui le moment de partir, il me demanda s'il pouvait dire au revoir dans la tradition de sa congrégation. Je répondis que j'apprécierais vraiment cela. Alors, il prit ma main droite, fit un signe de croix avec son pouce et me demanda de faire la même chose pour lui. Puis il quitta le stand. Immédiatement, je ressentis une expérience de puissance irrésistible d'amour, émouvante et belle. Cette expérience remplissant mon cur d'amour dura plusieurs jours et l'expérience eut un effet puissant sur moi. Pourriez-vous, s'il vous plaît, demander qui était cet homme qui m'a accordé une expérience d'amour si profonde.

    L. C., Adélaïde, Australie

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que le pasteur était le Maître Jésus.]

     

    Double action

    Cher Monsieur,

    Le 6 novembre 2012, Suzanne et moi quittions le Centre New Age de Rotterdam après avoir animé une conférence sur Maitreya et une séance de méditation de transmission. Il faisait sombre, la rue était déserte alors que deux hommes d'environ 40 ans venaient à notre rencontre. Le premier était un Blanc de grande taille et le second plus petit avait la peau mate. Quand je vis le métis, ma réaction fut : « C'est un Maître ! », tellement il irradiait de joie et d'énergie. Ce dernier me demanda si nous venions d'assister à un cours et je répondis : « Non, nous venons de donner une conférence. » Il expliqua qu'ils devaient assister à un cours sur la conscience, mais que l'enseignante ne s'était pas présentée. Je fis alors remarquer : « Ce n'est pas très sérieux de ne pas se présenter. » Ce qui les fit rire. Le métis me demanda le sujet de notre conférence, alors avec enthousiasme je me mis à lui raconter l'histoire et il répondit : « Maitreya ? Ce n'était pas Michael Jackson ? » Cela me déconcerta et je me dis que ce ne pouvait pas être un Maître de Sagesse. Mais je changeai d'avis en voyant l'humour éclairer son visage. En croisant ses bras sur sa poitrine, il dit en s'inclinant : « J'ai du respect pour votre façon de nous dire tout cela, beaucoup de choses doivent changer et les jeunes sont dans une situation difficile. » L'autre homme indiqua qu'il était professeur et qu'il était allé en Ethiopie avec des jeunes, pas pour leur dire comment agir mais parce qu'il y avait beaucoup à apprendre là-bas.

    Le métis dit qu'il avait bon espoir pour le futur en voyant que des jeunes donnent de leur temps libre pour tenir un stand d'Amnesty pendant quelques heures.

    Il refit une légère révérence en croisant ses bras sur la poitrine en guise d'au revoir et dit en anglais : « Continuez à bien travailler ! » nous laissant quelque peu perplexes, pas en raison des paroles qu'ils ont prononcées mais de l'énergie et du bonheur qu'ils irradiaient. Le jour suivant, Suzanne m'envoya le texte d'une chanson de Michael Jackson : Guérir le monde.

    S. K. et M. N., Pays-Bas

    [Le Maître de B. Creme a indiqué que l'« homme à la peau mate » était le Maître Jésus, le « Blanc de grande taille » était un disciple du Maître Jésus.]

     

    Seconde rencontre

    Cher Monsieur

    Le week-end des 20 et 21 avril 2013, s'est tenue à Paris notre conférence annuelle avec une causerie le samedi et une séance de méditation de transmission le dimanche. Le dimanche matin, étant en retard je me pressais pour aller aider à installer les chaises pour la méditation de l'après-midi.

    Soudain, comme l'an dernier, je rencontrai la même dame, vêtue du même manteau vert, tirant le même caddy et qui avait été confirmée comme étant Maitreya (voir le courrier et les photos dans Partage international de juillet/août 2012). J'étais stupéfait. Je pensai qu'elle pouvait être la vraie personne qui avait inspiré ce déguisement. Elle ne sembla pas me prêter attention mais de plus près, elle me fixa intensément. Elle ne dit rien et moi non plus et je pensai « bonjour » en moi-même en souriant. Quelques instants après, je me retournai, elle marchait toujours sur le boulevard, mais arrivée à un carrefour elle hésita, puis se dirigea vers la gauche, comme si elle cherchait quelque chose de particulier.

    Je pensai que les cercles de lumière seraient peut-être à nouveau rue de Fécamp, comme en 2012. Bizarrement, la veille, le seul emplacement que je pus trouver pour garer ma voiture fut rue de Fécamp. Je me dis que je devrais aller le vérifier, mais étant très en retard je pressai le pas vers la salle. En arrivant, j'entendis des collègues parler des ces croix de lumière. Nous nous sommes rendus rue de Fécamp et les cercles y étaient comme un cadeau qui nous était offert. Auriez-vous l'amabilité de nous indiquer si la dame était bien Maitreya avec la même apparence que l'an dernier ?

    L. G., France

    [Le Maître de B. Creme a confirmé que la « dame » était Maitreya.]

     

    Bénédiction printanière

    Cher Monsieur,

    Au printemps dernier, après une opération, je jardinais dans les massifs de fleurs autour de l'église de notre village, quand un très beau jeune homme sur un VTT me demanda où il pourrait boire un peu d'eau. Je l'invitais chez moi. En chemin, je ne pouvais penser autre chose que : « Il est beau comme un Bouddha. » Dans ma cuisine, il nettoya sa bouteille avec soin avant de la remplir avec notre « préparation spéciale » d'eau purifiée, en disant quelque chose comme : « La bouteille est tombée en chemin. Je dois la nettoyer avant de la remplir avec de la nouvelle eau. » J'étais profondément touchée d'entendre cela et quand il partit, en me souhaitant un bel été, je me mis à pleurer et les larmes coulèrent sur mon visage. Ce beau jeune homme était-il le Seigneur Maitreya ?

    H. G., Musièges, France

    [Le Maître de Benjamin Creme a indiqué que l'homme était le Maître Jésus.]


    QUESTIONS-REPONSES

    Q. Maitreya continue-t-il de donner des interviews en Russie ? Si oui, combien en a-t-il données à ce jour ? Le 5 août 2013, il y avait déjà eu dix-huit interviews de Maitreya en Russie.

    R. Oui, vingt-trois en tout (au 7 septembre 2013).

     

    Q. Les interviews de Maitreya ont-elles toujours lieu en Russie ?

    R. Oui.

     

    Q. [1] Lors des interviews télévisées, le corps de Maitreya est-il toujours le même ? [2] S'agit-il d'un corps matérialisé ? D'une forme-pensée matérialisée ? [3] Pendant ses interviews, Maitreya adombre-t-il quelqu'un de la même manière qu'il a adombré Jésus lors de son incarnation en Palestine ?

    R. [1] Oui. [2] C'est le corps qu'il a mis plusieurs années à créer pour sa manifestation dans le monde. [3] Non.

     

    Q. Les interviews de Maitreya sont-elles diffusées dans les pays voisins Pologne, républiques baltes, Balkans ou finissent-elles par y arriver d'une façon ou d'une autre ?

    R . Elles ne sont pas diffusées dans les pays voisins, mais elles peuvent y être entendues.

     

    Q. Un mouvement de protestation très important déferle sur les Balkans. Se pourrait-il qu'il soit influencé par Maitreya, plus ou moins directement ?

    R. Pas directement, mais, comme mon Maître l'a déclaré, les idées de Maitreya « déferlent sur le monde ».

     

    Q. Maitreya pourrait-il envisager d'« accélérer » son émergence en réponse à la montée de tension provoquée dans le monde par la guerre civile en Syrie ?

    R. Non.

     

    Q. Maitreya est-il apparu ne serait-ce qu'une fois dans les médias en Inde ou en Chine ? Ces immenses pays ont certainement besoin d'être mis au courant de sa présence ?

    R. Pas encore.

     

    Q. Quelle est la cause des maladies apparemment de plus en plus nombreuses qui attaquent toutes sortes d'arbres en Europe ?

    R. La pollution.

     

    Q. Quelle est la cause de la disparition des abeilles ?

    R. La pollution.

     

    Q. Les Maîtres et les Frères de l'espace travaillent-ils à colmater les fuites radioactives de Fukushima ?

    R. Dans une certaine mesure. Ils « veillent au grain ».

     

    Q. A propos des événements d'Afrique du Nord que les médias appellent « printemps arabe », Saint Augustin d'Hippone, l'un des pères de l'Eglise, qui a passé sa vie en Afrique du Nord, fait-il partie des Maîtres qui s'occupent de cette région et est-il sur le point de s'extérioriser ?

    R. Non.

     

    Q. En Amérique du Sud, spécialement en Uruguay et en Argentine, il existe de nombreuses sources d'eaux thermales dans le bassin du fleuve Uruguay, qui constitue la frontière entre ces deux pays. Ces eaux ou du moins certaines d'entre elles ont-elles des propriétés curatives pour les maladies articulaires ?

    R. Certaines d'entre elles sont efficaces pour traiter les maladies rhumatismales.

     

    Q. Dans le numéro d'avril 2001 de la revue Partage international , vous avez répondu à une question sur les bénédictions données par Maitreya lors des trois fêtes de printemps. A la question : « A qui la bénédiction est-elle destinée ? », vous avez répondu : « Aux membres des groupes de transmission et à ceux qui sont engagés dans le travail de préparation de l'Emergence. » Participant moi-même activement à ces deux groupes, je m'intéresse aussi aux gens qui n'en font pas partie et que j'encourage à profiter de la bénédiction de Maitreya lors des fêtes de printemps. A cette occasion, je fais paraître des annonces locales et régionales à propos des bénédictions et de la manière dont elles doivent être reçues. Si les bénéficiaires des bénédictions doivent être exclusivement les membres des groupes de Transmission et les co-workers impliqués dans le travail en vue de la Réapparition , est-ce que je me rends coupable de « publicité mensongère » lorsque je partage les informations en question avec le public ?

    Je fais également de la publicité dans les mêmes publications à propos de la bénédiction de Noël, dont je suppose qu'elle s'adresse aussi aux deux groupes en question.

    R. Les bénédictions s'adressent en effet à ceux qui pratiquent la méditation de transmission, et non à tout le monde indifféremment. Les énergies sont là pour tous, mais seuls ceux qui sont impliqués dans la Transmission en sont suffisamment conscients pour pouvoir se focaliser sur elles.

     

    Q. Dans votre livre sur la méditation de transmission, il y a un passage à propos duquel j'aurai besoin de clarification. Il s'agit de la différence entre le Soi supérieur et l'âme. Pourquoi y a-t-il une capitale à « Soi supérieur » et pas à « âme » ? Dans leur utilisation, les deux termes semblent interchangeables, mais ils ne semblent pas identiques, sinon ils comporteraient tous deux une capitale. Je fais référence au passage suivant p. 147 (édition 2004) : « La méditation est une méthode [] pour amener l'individu en incarnation à établir un contact avec le Soi supérieur ou âme, et à fusionner finalement avec lui. » Dans quelle mesure l'âme et le Soi supérieur sont-ils semblables et en quoi sont-ils différents ?

    R. En règle générale, ils sont identiques.

     

    Q. Dans votre livre sur la méditation de transmission, il est conseillé aux groupes de continuer de méditer tant que les énergies affluent. Dans le prospectus que j'utilise pour présenter la méditation aux nouveaux, on lit : « Une fois que le groupe est stabilisé, la Transmission doit continuer jusqu'à l'arrêt du flux d'énergie. » A la conférence de San Francisco de l'an dernier, une personne qui pratique la Transmission depuis très longtemps m'a dit que la seule occasion où le groupe continue de méditer jusqu'à l'arrêt du flux d'énergie est lorsque vous [M. Creme] êtes présent. Merci de préciser vos instructions en ce qui concerne la durée d'une séance de Transmission.

    D'autres personnes que vous sont-elles qualifiées pour décider du moment où les énergies cessent d'affluer ? Si tel est le cas, comment savoir qui elles sont ? Y a-t-il une différence entre les « énergies » en général et les « énergies spirituelles » qui affluent pendant la Transmission ?

    R. Conformez-vous aux instructions données dans le livre. Les gens peuvent quitter la Transmission quand ils le désirent.

    Tous les méditants n'ont pas conscience des énergies, spécialement quand ils commencent à pratiquer la Transmission. Ils ne peuvent donc pas savoir quand les énergies s'arrêtent. Mais il y a généralement des personnes qui transmettent depuis longtemps et savent donc ou disent savoir quand s'arrêter. Suivez-les.

     

    Q. En 1859, une impulsion électromagnétique solaire (IEM, plus connue sous le nom EMP, de l'anglais « electromagnetic pulse ») a touché la Terre et détruit le système télégraphique. Une IEM a failli toucher la Terre très récemment. Y a-t-il d'autres IEM solaires se dirigeant vers la Terre susceptibles de détruire les réseaux électriques de certains continents ?

    R. Je ne sais pas.

     

    Q. Le célibat des prêtres ou toute autre forme d'abstinence sexuelle sont-ils vraiment bénéfiques ? Si tel est le cas, le bénéfice en question est-il « spirituel » au sens propre du terme ? Sinon, ceux qui pratiquent l'abstinence particulièrement les catholiques se font-ils du tort à eux-mêmes ?

    R. Il n'y a pas de réponse simple. Tout dépend du niveau d'évolution et du dessein de la vie de la personne en question.

     

    Q. Est-il exact qu'une pyramide de proportions semblables à celles de la Grande Pyramide de Gizeh (c'est-à-dire une pyramide car-
    rée dont l'angle d'inclinaison est d'environ 50°) peut concentrer de l'énergie éthérique ou vitale de la même façon qu'un accumulateur énergétique d'orgone ? Si oui, un accumulateur d'orgone de mêmes proportions que cette pyramide serait-il particulièrement efficace ? Si cet accumulateur était assez grand pour qu'une personne puisse s'asseoir à l'intérieur, aurait-il des propriétés curatives ou serait-il utile pour la méditation ? L'utilisation de ces propriétés énergétiques présenterait-elle un danger ? (Sans parler du danger qu'il y aurait à commercialiser pareil système qui, même s'il était bon pour la santé, serait peut-être illégal aux Etats-Unis en tout cas).

    R. Alignée sur les pôles Nord et Sud, la Pyramide attire bel et bien l'énergie. Néanmoins, cette énergie vient du plan astral, car la Pyramide de Gizeh a été bâtie pour que la population en bénéficie, il y a des milliers d'années de cela. Pareille stimulation ne serait pas bénéfique aujourd'hui. Cela n'a rien à voir avec l'accumulateur d'orgone (inventé par Wilhelm Reich) qui, selon la façon dont il a été fabriqué, absorbe des énergies éthériques d'intensités diverses, et a effectivement des propriétés curatives.

 


Haut de pageHaut de page

ACCUEIL | DECOUVRIR | MAITREYA

BENJAMIN CREMEACTUALITE | AGENDAREVUE PARTAGE INTERNATIONAL | RECHERCHE | CONTACT | QUI SOMMES-NOUS

Copyright © 2005 Partage International. Tous droits reservés.